Blogues

Le Capucin

La compagnie Le Capucin est mon coup de cœur annuel, toutes catégories confondues! Ma pharmacie en est garnie. Voici pourquoi…

Depuis que je suis mère, le mot rhume a pris une tout autre signification. Si avant ce n’était que le petit frère de la grippe et que ça symbolisait 4 ou 5 jours de malaise, maintenant c’est synonyme de nez qui coule sans interruption de novembre à avril. Oui, oui, un rhume de 6 mois, c’est possible lorsqu’on a des enfants!

Heureusement, l’automne a été clément dans ma famille. Pas la moindre trace de morve à l’horizon. Ça s’est malheureusement gâché avec les poignées de main et les embrassades du temps des Fêtes.

C’est Simone qui a lancé le bal et le rhume a finalement pris d’assaut toute la famille. Il me fallait riposter… Je suis adepte de l’eau saline. Quelques gouttes dans chaque narine gardent habituellement les microbes sous contrôle. Mais pas cette fois-ci…

Je me suis alors remémoré ma dernière visite chez Mère Hélène. Ma conseillère m’avait présenté les produits homéopathiques de la marque Le Capucin. Un véritable coup de cœur de l’équipe, une alternative naturelle aux médicaments chimiques. Je pense que chaque conseillère m’a raconté une anecdote personnelle quasi miraculeuse concernant ces produits québécois. J’ai donc décidé de tenter le coup avec Petit Rhume.

J’étais sceptique concernant la facilité d’administrer le produit qui est en vaporisateur. Ma Simone a en sainte horreur tous les médicaments. Elle rechigne à les prendre que ce soit sous forme de sirop ou même de pilule écrasée et camouflée dans un yogourt. L’idée de lui vaporiser Petit Rhume directement sous la langue relevait du défi.

Ma conseillère m’a donné l’idée de transformer la prise du médicament en jeu. On vaporise le produit sous la langue et pour que l’enfant ne l’avale pas trop rapidement, on joue aux « grosses bajoues » en gonflant les joues en alternance. On en profite pour faire des pitreries et ça se termine toujours dans un éclat de rire général! Ma grande est jalouse si la cadette a droit au médicament et pas elle. C’est tout dire!

Lorsque Blanche, du haut de ses 4 mois, a commencé à être congestionnée, je me suis vraiment interrogée sur le mode d’emploi à utiliser. Pour les jeunes bébés, on recommande d’administrer le médicament avec la suce. Mais voilà que ma benjamine n’en utilise pas. J’ai décidé de procéder comme avec la vitamine D : quelques gouttes sur le mamelon avant une tétée. Elle n’y voit que du feu!

Quant à l’efficacité de Petit Rhume, si même mon chum a remarqué que la champlure qui tient lieu de nez à Simone a arrêté de couler, c’est que c’est efficace. J’aurais aimé témoigner sur plus d’un symptôme, mais vous comprendrez que je n’ai pas attendu que la situation dégénère pour écrire un billet plus dramatique. Quant à Blanche, après deux nuits difficiles, c’est déjà le retour aux doux dodos… Je redoutais une nouvelle bronchiolite, mais il semble que Petit Rhume a tué le problème à la source.

Ma recommandation : avoir déjà une bouteille à portée de la main dans la pharmacie familiale. Ça vaut mieux que de courir en magasin quand le rhume vous assaille.

Une sélection des produits Le Capucin, dont Petit rhume, est disponible sur la boutique en ligne de Mamanpourlavie.com.

Les produits Le Capucin sont axés sur les symptômes que présente votre enfant et non leur cause. Ce qui fait que peu importe la source du problème, vous pouvez leur administrer le médicament homéopathique avant même d’avoir consulté un médecin. Lorsqu’on peut s’éviter les heures d’attente à la clinique ou à l’urgence…

La gamme de produits est conçue pour les malaises les plus courants chez les petits et elle est approuvée par Santé Canada. Leur nom permet facilement de s’y retrouver : Gorge, Les Oreilles, Gargouille, Les Bronches, Doux Dodo, Foie, Les Dents, Picotine, etc.

Si bébé a mal aux oreilles, peu importe l’origine du malaise, Les Oreilles de Capucin est la formule à utiliser. Si les symptômes persistent au-delà de 3 jours, mieux vaut consulter un professionnel de la santé.

Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Allergies alimentaires - mythes et réalités

Avoir un enfant qui souffre d’une allergie alimentaire est une source de stress. L’essentiel pour l’apaiser, c’est d’être bien informée.

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman