Blogues

Biberon Adiri pour bébé malade

Avoir un bébé malade est une épreuve pour bien des parents : nuits courtes, impuissance à consoler, craintes quant à l’état de santé… Si en plus bébé refuse de prendre ses médicaments, c’est la galère! Heureusement, Adiri vient à notre rescousse!

Blanche est malade. La lueur dans ses yeux me confirme la même chose que le thermomètre que je lui glisse sous l’aisselle : elle fait de la fièvre. Je ne sais pas si ce sont ses récents vaccins qui sont en cause. Pas plus que je n’ai de certitudes concernant une subite poussée dentaire qui pourrait l’incommoder. La possibilité d’un bon rhume est aussi présente à mon esprit. Depuis quelques jours, je suis congestionnée. Il y a de bonnes chances que bébé partage mes microbes.

Pas question de me battre avec elle afin qu’elle ingère une solution d’acétaminophène en suspension. Elle a besoin de toutes ses forces pour recouvrer la santé.

Pendant que mon amoureux la berce doucement, je prépare mon arme secrète : le biberon de médication Adiri. Une nouveauté ingénieuse. Il s’agit d’un biberon standard auquel on a intégré un compartiment pour seringue. Ainsi, bébé croit boire son lait tout en prenant sa médication.

Il n’y a que deux étapes à la préparation :

1-Remplir la seringue de médicament.

2-Remplir le biberon de lait.

La seringue graduée facilite la première opération et assure d’administrer la bonne quantité de médicaments. Une fois remplie, on l’insère simplement dans la base du biberon qui sert de compartiment à seringue.

Ensuite, le bouchon de protection permet de positionner le biberon à l’envers pour le remplir. Vous n’avez besoin que d’une seule main. Ce qui est un impératif quand on a un bébé malade qui refuse de quitter nos bras.

Le fabricant recommande plutôt de remplir le biberon à l’endroit en retirant la tétine, mais dès qu’on le retourne pour insérer la seringue, le liquide s’égoutte. Je vous recommande donc de laisser le bouchon de protection en place, que vous utilisiez l’une ou l’autre des deux méthodes.

Si, comme moi, vous avez un bébé réfractaire à l’idée de boire un médicament, vous avez peut-être déjà essayé d’incorporer le médicament dans un biberon de lait. Le problème, c’est que bébé ne termine pas toujours la quantité de lait préparée et qu’on ne sait alors pas quelle quantité du médicament il a ingérée. D’autant plus que certains médicaments collent aux parois des biberons. Avec Adiri, c’est différent. L’intérieur de la tétine possède deux chambres distinctes. Le contour se remplit de lait (ou de tout autre liquide présenté à bébé); alors qu’au centre, un cylindre empêche le médicament de se mélanger à l’autre liquide. Il n’y a que lorsque bébé aspire que les deux se mélangent dans sa bouche.

Si bébé ne termine pas son biberon, la seringue graduée vous indique précisément la quantité de médicaments consommée par votre bébé.

Je me demandais si Blanche serait consciente de la supercherie. À mon grand plaisir, elle n’y a vu que du feu! J’avais peur qu’elle goûte le médicament et cesse de boire. J’avais recommandé à mon amoureux de presser très doucement sur le piston de la seringue afin que la quantité de médicaments soit infime. Mais une fois le mouvement amorcé, c’est la succion de bébé qui attire le piston sans que l’adulte ait à fournir d’effort.

Quand bébé est fiévreux ou en douleur, c’est un outil de choix pour l’apaiser, mais Adiri peut être utile dans diverses circonstances : pour bien calculer la dose d’antibiotique, pour administrer la vitamine D à un bébé allaité, etc.

La compagnie est reconnue pour ses produits qui imitent clairement le sein maternel. Une caractéristique qui contribue au succès de l’opération. La tétine de silicone est souple, large et plaira aux bébés allaités au sein aussi bien qu’aux champions du biberon. D’ailleurs, pour celles dont le bébé refuse catégoriquement les biberons, Adiri propose aussi des biberons standards pour les boires de tous les jours.

Blanche n’est pas encore guérie, mais grâce à l’acétaminophène, elle s’endort lentement dans les bras de papa. Pendant ce temps, je glisse les divers morceaux du biberon de médication dans le lave-vaisselle. Merci, Adiri, de m’aider à prendre soin de bébé, en toute simplicité.

Biberon pour médication Adiri, 16 $ chez Mère Hélène

S’il est important de se faire confiance comme parent et de tester diverses approches pour satisfaire les besoins de bébé, quand on parle d’administrer des médicaments, il n’y a pas place à l’improvisation.

Pour tous médicaments, il est important de connaître le poids de votre enfant puisque la dose à lui administrer est calculée en fonction de son poids et non pas de son âge.

Il est important de toujours mesurer le médicament à l’aide d’un outil gradué qui soit précis, comme une seringue ou un godet. Chez le nourrisson, un millilitre de différence peut occasionner une variation dans les résultats du traitement.

Assurez-vous de toujours bien mélanger la bouteille contenant le médicament avant de mesurer la portion à faire ingérer. C’est particulièrement important dans le cas des antibiotiques.

Ces derniers doivent également être pris en entier et pour toute la durée prescrite par le médecin, et ce même si l’état de santé de bébé s’est amélioré.

Pour l’administration, gardez bébé assis ou légèrement penché. Le mettre en position couchée augmente les risques d’étouffement.

Pour les médicaments qui ont vraiment mauvais goût, essayez de les administrer sur le côté de la bouche plutôt qu’au centre des lèvres de votre enfant. Si le liquide coule au centre du palais, il y a plus de chance qu’il provoque un haut-le-cœur.

Pour les plus grands, veillez à ne jamais présenter les médicaments comme du « bonbon ». La confusion pourrait s’installer dans l’esprit de l’enfant qui pourrait vouloir en consommer de grandes doses en cachette.
Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.


Cette semaine
Guide d'achat des sandales pour enfants

Voilà les journées chaudes qui semblent vouloir s’installer pour de bon. Adieu bottes et chaussures fermées! On libère enfin nos pieds et on sort les sandales. Mais y a-t-il des points essentiels à considérer avant d’acheter celles des enfants?

Quand l'enfant dit Je ne t'aime plus!

Votre enfant est tellement déçu et fâché qu’il ne vous aime plus. Vous êtes tellement méchante! On a beau en rire après coup, ce sont des mots qui blessent notre petit cœur de maman.

15 trucs pour économiser en vacances

Vous commencez à planifier vos vacances en famille et craignez de défoncer votre budget? Voici quelques trucs pour économiser.

Nos meilleurs trucs pour soulager les symptômes d'allergies saisonnières

De plus en plus de gens, petits et grands, souffrent d’allergies saisonnières. On fait le point tout en vous donnant des solutions pour vous soulager!

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman