Blogues

Bavette MH Collection

Si vous croyez que le choix d’une bavette est banal et secondaire, n’oubliez pas que cet accessoire est utilisé au minimum 3 fois par jour. Pour simplifier votre quotidien, mieux vaut réfléchir un peu avant de choisir LA bavette.

Blanche s’excite. Elle piétine le sol à répétition et pousse un cri de joie. Je viens de lui présenter sa prochaine bavette, celle que je dois tester pour vous. Je lui aurais offert un million de dollars qu’elle ne serait pas plus excitée.

J’avoue que je la comprends, les bavettes MH Collection arborent des animaux tous plus sympathiques les uns que les autres. Pour ma benjamine, j’ai choisi le modèle orné d’un renard. Elle me le pointe à répétition avant de lui offrir un bisou sonore. Ça commence bien.

Je lui enfile la bavette avec aisance. L’emmanchure est ample, pas besoin de contorsion ou de tirer sur ses membres pour la lui faire porter. En quelques secondes, je l’attache et laisse ma poulette jouer les mannequins dans la cuisine. Elle se pavane avec fierté et montre sa nouvelle acquisition à son père.

Une fois le défilé de mode terminé, j’installe Blanche dans sa chaise haute pour la collation. Elle ne le sait pas, mais j’analyse déjà le produit.

La bavette MH Collection est faite de ratine, un tissu idéal pour absorber les liquides. Elle est doublée en nylon afin d’offrir une barrière imperméable entre le repas de bébé et ses vêtements. Le dos est en fin coton. En plein hiver, c’est peut-être anodin, mais en plein cœur d’une canicule au mois de juillet, ma poulette appréciera sûrement ce choix judicieux.

On recommande le produit pour les enfants de 6 mois à 2 ans et demi. Pour celles qui offrent des biberons, c’est un must pour arrêter les coulisses de lait sur le menton. La bavette est parfaite pour l’étape des purées quasi liquides que bébé prend plaisir à recracher, car elle les absorbe.

Les vêtements de bébé sont bien protégés grâce à une encolure près du cou, une épaule large qui couvre bien et une longueur prolongée. La bavette MH Collection est plus longue que toutes les autres bavettes que je possède. Je vous le montre sur la photo centrale dans le montage ci-bas. Les centimètres de plus permettent de bien couvrir le haut des cuisses de l’enfant.

L’avantage le plus intéressant, à mon avis, est le bouton pression qui sert d’attache dans le dos de l’enfant. Si votre bout de choux est aussi taquin que ma Blanche adorée, il lui arrive sûrement de tirer sur sa bavette pour l’enlever en plein milieu du repas. Avec l’usure, le velcro est de moins en moins efficace et ma chouette parvient sans trop de difficulté à ôter sa bavette. Avec la bavette MH Collection, c’est tout simplement impossible! La bavette n’est pas simplement nouée autour du cou, elle passe dans le dos de l’enfant, et le bouton pression est trop solide pour être détaché par les petits. De plus, les bavettes à velcro m’ont brisé plusieurs vêtements dans la laveuse. Je dois les laver à part afin qu’elles n’abiment pas les tricots des filles. La bavette MH Collection efface le problème.

Mon seul bémol… J’avoue qu’au départ, je redoutais le fait que la bavette ne soit pas munie d’une pochette à l’avant pour recueillir les aliments solides qui ne se rendent pas à la bouche de Blanche, même si j’avoue qu’à moins d’avoir une pochette en silicone rigide, elle se referme souvent d’elle-même et devient inutile. Pour la soirée spaghetti où Blanche pioche allègrement dans son bol de pâtes, je préfère encore une bavette à manche et munie d’une pochette ventrale.

Pour le reste, je réalise qu’il y a toujours des bouchées à ramasser sur le sol ou dans le siège de la chaise haute, peu importe la bavette utilisée. Au moins, la bavette MH Collection protège bien les vêtements de ma fille en absorbant tout ce qui est liquide, sauce, jus, etc., la majorité des aliments tombent sur la bavette étant donné sa longueur.

Maman doit inévitablement sortir le balai après le dessert. Il y a des choses que même la plus formidable des bavettes ne peut malheureusement pas changer!

Que vous soyez à l’allaitement exclusif, à l’étape des purées ou des premiers repas que bébé mange tout seul, vous souhaitez sûrement que les vêtements de votre enfant restent impeccables. Voici quelques trucs pour faire disparaître les taches et salissures de ses vêtements.

La première règle consiste à agir rapidement. Ne lancez jamais un vêtement taché au fond de la malle à linge avec l’intention de le laver uniquement à la fin de la semaine. La tache pourrait s’incruster davantage dans les fibres du tissu.

La bonne nouvelle, c’est que la majorité des vêtements pour enfants sont confectionnés de coton, une matière sur laquelle peu de taches sont indélébiles si elles sont traitées rapidement.

Si vous n’avez pas le temps de faire du lavage dans l’immédiat, mettez au moins le vêtement à tremper dans de l’eau tiède ou froide additionnée de détersif. Évitez l’eau chaude qui pourrait avoir pour effet de cuire la tache. Retirer le surplus de saleté en évitant de trop frotter le tissu, car la tache pénètrerait encore plus profondément dans les fibres. Le trempage doit durer au minimum 30 minutes, mais vous pouvez laisser le vêtement dans l’eau plusieurs heures avant de le laver.

Après avoir lavé le vêtement à la machine, si vous constatez que la tache n’est pas entièrement disparue, ne le mettez pas dans la sécheuse. Recommencez plutôt à l’étape du trempage.

Les produits nettoyants sont de plus en plus performants, mais une action mécanique apporte aussi de bons résultats. Après le trempage, n’hésitez pas à frotter la tache à l’aide d’une brosse ou contre une autre partie du vêtement en utilisant vos jointures comme planche à laver.

Pour les vêtements pâles ou blancs, le soleil est un javellisant naturel qui blanchit les tissus. Faire sécher vos articles sur la corde à linge aidera donc à faire disparaître certaines taches récalcitrantes.
Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.


Cette semaine
Le soleil, un ami dont il faut se méfier

On prend de plus en plus conscience que le soleil, bien qu’agréable, peut causer de gros problèmes de peau. Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser les risques de cancer de la peau ?

Je pars en voyage, je mets dans ma valise

Que vous voyagiez par plaisir ou par affaires, la préparation des valises doit être planifiée afin d’éviter les désagréments.

Le monde mystérieux du laboratoire d’embryologie

La fécondation in vitro (FIV) est aujourd’hui considérée comme l’un des plus grand succès de la médecine moderne. C’est le traitement le plus efficace en clinique de fertilité.

Le sentiment de culpabilité parentale

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de ne pas passer assez de temps avec votre enfant, ou de vous sentir inefficace face aux techniques recommandées par les experts?

Commentaires