Bébé

Du poisson dans son assiette

Le poisson aussi fait partie des aliments que l’on doit introduire dans l’alimentation des petits. Et quand on en met régulièrement au menu, on a plus de chance qu’il aime ça!

Quel est le fruit que le poisson déteste le plus? … La pêche!

Pour que les enfants ne détestent pas le poisson, comme le poisson déteste le fruit qu’est la pêche, il est important de l’introduire dans l’alimentation dès le plus jeune âge, c’est-à-dire vers 7 mois1. De cette façon, l’enfant développera son goût pour cet aliment. On commence à le servir en purée, puis haché fin vers 9 mois. Par contre, il est conseillé d’attendre quelques semaines après avoir introduit la viande avant d’essayer le poisson.

Ne me parle pas sur ce « thon »!

Vous pouvez introduire, sans crainte, certains poissons de pêche commerciale ou d’élevage dans l’alimentation des enfants comme le saumon, le hareng frais ou congelé, l’aiglefin, le thon pâle en conserve dans l’eau, la sole, le flétan, le maquereau et la morue.

Aussi, il est nécessaire de faire attention à certaines variétés de poisson qui contiennent plus de polluants, dont le mercure. Celles-ci doivent être données aux enfants avec modération. La consommation de thon blanc (Germon) doit être limitée à 75 g par semaine (2,5 onces) et celle du thon frais ou surgelé, de l’espadon et du marlin devrait être limitée à une consommation par mois2.

Seuls les poissons de pêche sportive n’ayant aucune restriction de consommation peuvent être servis aux jeunes enfants comme l’omble de fontaine, le grand corégone, l’éperlan arc-en-ciel, le saumon atlantique, le poulamon atlantique et l’alose savoureuse2.

Petit rappel : il n’y a aucune limitation de consommation pour le thon pâle en conserve. Pour les enfants, on le choisira de préférence dans l’eau pour réduire le sel.

Le jus de citron ne règle pas la question!

Les poissons et fruits de mer crus ou partiellement cuits ne sont pas conseillés pour les jeunes enfants afin de ne pas contracter de maladies infectieuses d’origine alimentaire. Le jus de citron ne cuit pas le poisson. Il réduit seulement certaines bactéries présentes en surface, sur les filets ou les morceaux. La solution est la cuisson par la chaleur qui détruit les parasites éventuellement présents dans la chair du poisson.

Du poisson au menu, pas seulement le premier avril!

Le poisson est une source de protéines complètes et de bons gras. C’est donc un aliment excellent pour le développement et la santé des tout-petits. Deux à trois repas par semaine devraient être composés de poisson.

Références
  1. Institut national de santé publique du Québec. (2012). Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans. Consulté le 13 novembre 2012.
  2. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. (2012). Le poisson, l’environnement et la santé. Consulté le 20 novembre 2012.

Par Marie-Ève Nadeau, stagiaire en nutrition niveau 4 McGill
Nathalie Regimbal, Dt. P. et Christine Gadonneix, Dt. P.
Diététistes-nutritionnistes de Manger Futé

Nathalie Regimbal
Nutritionniste

Complice de l’alimentation des enfants âgés de 0 à 18 ans ainsi que des futures et nouvelles mamans, Nathalie Regimbal Dt.P. diététiste-nutritionniste, est auteure, formatrice et porte-parole. Elle a le privilège de vous accueillir en consultations nutritionnelles à la Clinique Pelvi-Santé à Brossard sur la Rive-Sud de Montréal. Mme Regimbal a également le bonheur de travailler chez Manger Futé où elle élabore du matériel éducatif ainsi que des livres de recettes dont la série Mandoline qui a gagné le prix du « Meilleur livre de cuisine santé et nutrition au Canada », dans le cadre du Gourmand Cookbook Awards.


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!