Alimentation

Que faire lorsqu'un enfant est difficile à table?

L'un des problèmes les plus fréquents auxquels sont confrontés les parents est l'attitude de leur enfant à table. Comment réagir devant les refus des tout-petits?

Heureusement, la plupart des mangeurs sélectifs s'alimentent suffisamment pour continuer à bien grandir. Voici quelques renseignements et conseils pour aider les parents qui font face à ce problème :

  • Les enfants ont besoin de manger souvent pour garder un niveau élevé d'énergie et continuer de se développer. En règle générale, ils prennent trois repas par jour et deux collations bien espacées.
  • Ce n'est pas la quantité, mais la qualité des aliments qui importe le plus pour la santé et la croissance de l'enfant. C'est pourquoi vous devez veiller à présenter des aliments nutritifs à votre enfant, sans trop mettre l’accent sur la taille des portions et sans insister sur la quantité qu’il mange.
  • Boire trop peut gâcher l'appétit de votre enfant. Limitez sa consommation de liquide à l'équivalent de trois ou quatre verres par jour. Votre enfant aura ainsi suffisamment faim pour manger des aliments solides. Limitez également la consommation de liquides une à deux heures avant les repas.
  • Pour satisfaire le goût de votre enfant pour le sucre, servez-lui des aliments naturellement sucrés mais nutritifs, comme les fruits, plutôt que des bonbons ou du chocolat.
  • Les collations peuvent être aussi importantes que les repas ordinaires dans l'obtention des nutriments essentiels, mais ne laissez pas votre enfant grignoter à longueur de journée.
  • Gérez les situations difficiles avec patience. Adoptez une attitude positive et soyez ferme, sans être agressive et sans vous emporter. Évitez également les conflits. Ne forcez pas l'enfant à manger; ne le suppliez pas, ne faites pas de chantage et ne le culpabilisez pas.
  • Faites en sorte de présenter les aliments sains sous un jour favorable. Évitez de qualifier les aliments de « bons » ou de « mauvais ».
  • Donnez toujours la possibilité à votre enfant de choisir lui-même parmi un éventail d'aliments équilibrés et servez-lui de petites portions pour que la quantité ne le décourage pas.
  • Dans la mesure du possible, préparez et présentez les aliments que l'enfant refuse de manger séparément. Par exemple, si votre enfant n'aime pas les carottes, n'en mettez pas dans son assiette et séparez-les du mets principal. Placez-les plutôt dans un plat à part sur la table et laissez l'enfant décider s'il en veut ou non.
  • Essayez de servir les aliments que votre enfant n'aime pas d'une manière nouvelle et créative. Par exemple, s'il soutient qu'il déteste les spaghettis, essayez de lui servir des pâtes en forme de nœud à la place. Couper les légumes en formes amusantes peut également lui donner envie de manger des légumes qu'il refusait de manger jusqu'alors.
  • Faites de l'heure des repas un moment de détente agréable, exempt de tensions familiales et de distractions (télévision, jouets, jeux, etc.).
Abbott Nutrition

Site d’information sur la santé et le bien-être des enfants du Dr Paul. Le Dr Paul Roumeliotis est un pédiatre agréé par l'American Board of Pediatrics des États-Unis et par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. L'information fournie sur ce site n’ est offerte qu’à titre éducatif. Elle ne vise pas à remplacer les conseils et les soins de votre médecin et ne doit pas être utilisée à des fins de diagnostic ou de traitement. Si vous croyez que votre enfant a un problème de santé, consultez un médecin. Cette fiche vous est offerte à titre éducatif. Pour de plus amples renseignements, visitez le site de Abbott Canada.


Cette semaine
Mon 2e enfant n'aime pas autant l'école

Votre plus vieux aime l’école et récolte des bonnes notes. Son petit frère, lui, n’est pas aussi enthousiaste! Comment encourager le premier sans décourager le deuxième?

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires