Famille

Quelques règles pour le bal de finissants

Dans les prochaines semaines, votre adolescent ira à son bal de finissants? Êtes-vous inquiète? Sandra Paré nous donne quelques conseils pour que cette fête se déroule sans anicroche.

Mai et juin sont des mois coûteux en tout point pour les parents d’adolescents finissant leur cinquième secondaire! Il est aussi très coûtant pour un parent de faire comprendre à son enfant que son bal de fin d'études restera un jour mémorable, que tout aille bien ou que tout aille de travers. Certes, le sensibiliser à l’aspect financier entourant les vêtements, les fleurs, la limousine, les photos, la bague et tout le reste est très bien, mais je doute que votre enfant s’attendrisse si vous venez de vous acheter une nouvelle voiture ou un énorme B.B.Q pour la cour arrière. Pourtant vous dépenserez une moyenne de 650 $ pour cette soirée. Mais la chose que vous ne pourrez acheter est... sa sécurité.

Coûteuse en émotion

La tendance des « avant » et « après » bal, n’est pas sur le point de disparaître. La tentation de dépasser les bornes non plus. Mais quelles bornes? Encore faudrait-il en avoir! Sous prétexte de vouloir le bonheur de notre jeune, nous oublions d’installer des bornes à cette soirée. Il faut surtout le faire quelques jours avant le bal et non lorsque vous êtes sur le pas de la porte avec la limousine qui attend devant la maison.

15, 16 ou 17 ans, voilà l’âge normal d’un jeune qui s’en ira célébrer ses années de durs labeurs assis sur un banc de classe. Comment garder le contrôle, avec un ou une jeune adulte, car c’est bien ce qu’ils sont : de jeunes adultes. À l’aube de leurs 18 ans, comment des parents aux bonnes intentions peuvent-ils empêcher leur enfant de « perdre la face »?

De nos jours, les bals sont un excellent prétexte pour boire de l’alcool à s’en rendre malade, se risquer vers l’expérience sexuelle de bien mauvaise façon et se donner en spectacle à en avoir honte pour des années.

Un de mes oncles a fait un enfant à une jeune femme qu’il connaissait à peine, le soir de son bal de finissants. Disons qu’il a dû changer quelques plans de début de vie. Ne soyez pas victime de votre manque d’expérience.

Demandez à votre enfant de mettre en place un plan de réussite de sa soirée. Il est assez vieux pour comprendre les dangers de la vie, sinon assez vieux pour en prendre conscience. Si le plan vient de lui, il acceptera un peu mieux de le suivre. Mais bien sûr, vous devrez y apposer vos « bornes ». Qu’il partage son plan à son accompagnante et ses amis est aussi important.

Voici à quoi ressemble un plan de réussite de bal de finissant
  • Désigner un chauffeur ou préférablement, faites-vous conduire.
  • Ce n’est pas le temps d’essayer de nouvelles choses (drogues, cigarettes…)
  • Ne forcer personne à consommer ou à faire un geste qu’il regretterait.
  • À table, penser à ses bonnes manières et s’exprimer de façon positive et polie.
  • Sur le plancher de danse, rester courtois et danser de façon respectable.
  • Si un ou une amie change subitement d’attitude, avertir un responsable.
  • Demeurer respectueux envers les organisateurs et responsables de la soirée
  • Ce n’est pas la bonne soirée, pour une première expérience sexuelle.
  • Repartir avec la même personne avec laquelle nous sommes arrivés.
  • Garder un cellulaire sur soi et contacter ses parents, et ce, peu importe le problème.

N’hésitez pas à ajouter vos propres règles aux siennes et de grâce, laissez votre enfant prendre conscience lui-même des dangers auxquels il pourrait faire face.

L’aspect savoir-vivre de base (pour le jeune)

Le plaisir sera au rendez-vous. Lors de vos sorties quelles qu’elles soient, il est primordial de connaître ces simples règles.

Le départ et l’arrivée

  • Ponctualité : soyez à l’heure au départ exigée et tout autant pour le retour
  • Discipline : respectez votre parole, auprès de vos parents
  • Sécurité : vous partez avec une personne et vous revenez avec celle-ci
Évitez de laisser traîner vos consommations sans surveillance. Dans le doute, laissez votre verre là et commandez-en un autre. Certaines drogues peuvent être déposées dans votre verre pour vous faire perdre le contrôle. Prévenez vos amis que si votre comportement vient à changer subitement, ils doivent appeler vos parents.

Au cours de la soirée

  • Visibilité : vous devriez garder un œil sur vos amis
  • Accessibilité : déplacez- vous toujours accompagné
  • Disponibilité : un problème survient, soyez prêt à intervenir (cellulaire)

Vous désirez être traité en adulte? Agissez comme tel et tenez votre parole. Assurez-vous que votre partenaire ou vos amis sont au courant de vos déplacements ou informés si vous devez partir plus tôt que prévu. Conservez toujours sur vous de l’argent pour prendre un taxi au cas, où vous devriez quitter rapidement les lieux

Conclusion 
  • Soyez raisonnable : ce n’est pas la dernière soirée de votre vie
  • Soyez responsable : pour qu’on vous fasse à nouveau confiance
  • Soyez aimable : au retour, soyez aimable avec vos parents

Surtout évitez d’improviser de façon insouciante, car « L’insouciance ne s’improvise pas »!*
* Raymond Radiguet, extrait de « Le bal du comte d’Orgel »

Extraits en partie du livre:

Savoir vivre : guide de savoir vivre pour les garçons
Sandra Paré
Les Éditions La Semaine, 2011
ISBN : 9782923771519
19,99 $
Sandra Paré
Spécialiste en protocole et auteure

Présidente d’une firme de relations publiques depuis plus de vingt ans, Sandra Paré est bien connue ici dans le milieu des communications et des relations publiques. Qu’il s’agisse d’événements protocolaires, publics, mondains ou artistiques, de relations avec la presse, de promotions artistiques ou culturelles, de communications au sens large du terme, son expertise pointue en matière d’organisation événementielle et de protocole n’est plus à faire. Elle est aussi conférencière. À ce titre, elle assure notamment des conférences-ateliers en milieu scolaire (primaire et secondaire) et dans les bibliothèques municipales, sur différents thèmes parmi lesquels vous l’aurez deviné : le savoir-vivre, la bienséance, la politesse, ce qui se fait ou ne se fait pas en famille, à l’école, et en société. Elle est l’auteure de deux livres sur ce sujet. www.sandrapare.com ou sandra@pare.com. Savoir-vivre, c’est facile! Guide de savoir-vivre pour les filles Éditions La Semaine 2011 ISBN : 9782923771434 (filles) 19,95 $   Savoir-vivre, c’est facile! Guide de savoir-vivre pour les garçons Éditions La Semaine 2011 ISBN : 9782923771519 (garçon) 19,95 $


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations