Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Élever l'enfant de l'autre ... confidences d'une belle-mère

Auteur Message

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 24 mars 2009 12:38:17 EDT  
Je suis amoureuse du plus fantastique homme de la terre. Lorsque je l'ai connu, je le trouvais bien ordinaire et de surcroit, il avait un enfant d'une union précédente. J'ai pris plus d'un an et demi avant de me décider à sortir avec cet homme ... et j'ai été totalement conquise. Dynamique, drôle, travaillant, persévérant, bon, honnête, éternel positif: j'avais trouvé l'homme imparfait qui me convenait parfaitement. Je me suis donc laissée aller dans cette belle relation en espérant que tout irait bien avec la garde partagée et son enfant, bien sûr. Cette relation dure depuis 5 ans et j'ai continué de découvrir les belles facettes de la personnalité de mon chum et je dirais aussi que je me suis mise à admirer son parcours de vie difficile; cela rendait la personne qu'il est devenu d'autant plus incroyable. J'ai découvert à travers lui un petit garçon qui a vécu la violence verbale et physique, la négligence éducative et parfois affective, les paniers de la Saint-Vincent-de-Paul à Noel, les HLM, le barouettage entre 2 maisons, l'abandon du père, la pauvreté.... aujourd'hui, tout ça ne semble lui avoir réussit - il est tout à fait résilient, super résilient même. Pas de drogue, pas de casier judiciaire, une personne honnête, forte, bonne. Je vous écris ces mots et je suis émue. Cet être est extraordinaire et je l'ai marié, j'ai eu 2 enfants avec lui depuis. Deux beaux enfants en santé que j'aime de toutes les fibres de mon corps de mère comme j'aime mon chum avec toutes les fibres de mon corps de femme.

Mais voilà, tous les couples heureux ont leur histoire, leurs problèmes, leurs conflits. Dans notre cas, nous avons de la difficulté à nous entendre sur l'éducation de sa fille de 10 ans et cela génère de nombreuses disputes. L'ex est une personne discrète, coopérative, courageuse je vous dirais. Mon chum est tout autant coopératif avec l'ex. Les relations parentales sont au beau fixe - ils s'entendent relativement bien. Mais je n'approuve pas nécessairement les valeurs, la façon d'élever la fillette. Je trouve ça difficile parce que je trouve que la fillette écope et que je suis inquiète qu'elle devienne le modèle pour mes 2 enfants plus tard. Je ne trouve pas que c'est un beau modèle, alors là pas du tout. Je suis encore sous le choc de constater à quel point on peut aimer le père et être si peu portée vers sa fille, le sang de son sang. Pourquoi ne suis-je pas capable d'avoir un coup de foudre pour elle aussi? Pourquoi...

C'est une petite fille affectueuse, gentille, douce et souriante que j'ai rencontré il y a 5 ans. J'ai appris à la connaître doucement car je n'ai pas habité avec eux avant 1 an. J'ai appris à la connaître et à observer le père agir avec elle, à observer els relations entre les ex, à observer les comportements de la belle-famille. Un an à me faire une idée ... que serait ma vie avec eux. Bien sûr j'ai vu des choses qui me dérangeaient mais jamais assez pour me dire que je ne voulais pas de cette vie. J'aimais assez mon conjoint pour embarquer dans cette aventure. La seule chose qui me dérangeait, c'est que je ne m'attachais pas à cette enfant. Son insécurité m'étouffait, sa façon de s'exprimer en bébé m'exaspérait car je la savais capable de s'exprimer comme une belle grande fille de 5 ans, son manque de débrouillardise, son manque d'autonomie, sa façon de se complaire dans le rôle de victime "chu pas capableeeeeeeeeeee", son manque TOTAL de curiosité, sa difficulté inquiétante à ne jamais aller vers d'autres enfants, sa façon de s'accrocher à nous comme à une bouée...je la trouvais d'un ennui total et je me surprenais souvent à m'éloigner d'elle car je ne m'identifiais pas du tout à elle. Je me disais que sans doute cela allait disparaitre, j'allais apprendre à mieux la connaître et la relation se créerait.

Je n'ai jamais promis à mon conjoint que je l'aimerais comme une mère. J'ai toujours été très claire avec mon conjoint - je ne suis pas sa mère, je ne suis pas une gardienne mais je suis là pour vous aider. Cette petite fille a droit à mon respect, à sa place parmi nous, à vivre dans une famille harmonieuse. Mais je n'ai jamais souhaité prendre une place importante dans sa vie, je voulais être plutôt spectatrice pour tout avouer Embarassed . Je me disais que la mère et le père devaient prendre leur place, leurs responsabilités et je le crois toujours fermement.

Il faut être bête pour penser qu'on entre dans la vie d'un enfant sans que nous n'ayons pas d'impact. Je suis peu à peu devenue une figure d'autorité parentale et ce, bien malgré moi. C'est à ce moment là que j'ai réalisé à quel point le parcours difficile de mon conjoint l'avait handicapé sur le plan de l'éducation des enfants. Il a tendance à reproduire ce qu'il a vécu sur certains points. Non, il n'est pas violent mais il laisse les enfants faire ce qu'ils veulent, il n'aime pas faire de la discipline. Lui dit qu'il ne veut que les aimer, au fond. Mouais, j'aimerais bien être ça moi aussi...Gâter pourrir mes enfants, jamais ne leur dire NON, ne jamais les rendre responsables de leur actes et exiger réparation, ne jamais les laisser faire quoique ce soit qui soit contraignant, ennuyant, difficile, faire tout à leur place, leur dire souvent que je veux qu'ils restent petits, qu'ils ne grandissent pas... Moi aussi j'aimerais être ce parent qui ne gronde jamais, qui ne reprend jamais, qui laisse tout aller, qui ferme les yeux sur tout, un peu paresseux à la limite. C'est dur d'élever un enfant, ça prend de l'énergie, de la conviction, un but...mais force est de constater que mon chum ne partage pas mon point de vue. Alors c'est moi qui doit compenser; je suis la belle-mère méchante, chialeuse, gossante, jamais contente. Et je trouve ça lourd à porter.

Parfois je me dis que je devrais lâcher le morceau. Who cares si on ne ramasse pas sa chambre, les vieux bas sales dans le salon, les nombreux sacs dans le portique, si on ne se lave pas les mains avant de passer à table, si on est impoli à table, si on s'entête à faire fâcher le petit en lui arrachant le livre qu'il lisait tranquillement sans déranger personne, si on s'entête à lui faire mal, si on est toujours en retard parce que pas capable de se préparer à temps et qu'on fait attendre tout le monde, qu'on raconte des mensonges, qu'on n'écoute pas les consignes...bref, vous voyez le portrait. On parle d'élevage d'enfants - de reprendre, de punir, d'expliquer...mais ça brûle de faire ça avec l'enfant de l'autre, ça brûle de voir que le conjoint est spectateur plus souvent qu'à son tour, ça brûle de voir que ça ne sert pas à grand chose au fond, que ce n'est pas apprécié, que ça génère des conflits avec l'homme que vous aimez parce qu'au fond, il voudrait que je la laisse tranquille, la petite. Inconsciemment, il se dit que ce n'est pas ma fille et surtout, que je ne l'aime pas comme mes propres enfants. De quel droit je me mêle de ça........Je devrais lâcher le morceau mais j'en ai 2 autres qui poussent en arrière. Je ne veux pas créer une famille à deux vitesses.

Un jour, il m'a demandé franchement si je l'aimais, sa fille. J'ai hésité longuement et je lui ai fait comprendre qu'il était difficile pour moi de m'attacher à une petite fille dans pareilles circonstances. Il m'a vertement reproché de ne jamais avoir essayé de créer de lien. Ce que j'ai acquiessé...puis, je me suis ravisée. Non, non et non. J'avais fait des tentatives de me rapprocher mais ces tentatives étaient restées vaines. Il est difficile d'énumérer toutes les tentatives mais certaines m'ont marqué plus que d'autre - de constater le désintéressement total de celle-ci face à l'activité mais aussi de constater qu'elle devenait 100 plus en recherche d'attention après ces activités à s'accrocher à moi comme une bouée. Elle n'avait rien à foutre de ce que je lui proposais et ça me blessait un peu, pas mal à vrai dire. Tout ce que je récoltais, c'est une petite fille en manque d'amour qui voulait que je lui en donne à toutes les secondes, micro secondes. Ça m'étouffait et je m'éloignais. Je ne suis jamais retournée à la bibliothèque avec elle, je fais très peu de bricolage maintenant avec elle, je ne fais plus de recherche avec elle sur la monnaie, la nature, les animaux, je n'essaie plus de lui enseigner un sport. De tout ça elle n'en a rien à foutre - les livres restent là et elle écoute à peine l'histoire, elle me regarde bricoler mais participe très peu, elle me réclame la monnaie pour s'acheter des bonbons ou des toutous (qu'elle possède déjà en quantité phénoménale), elle écoute lassement ce que je lui explique au sujet des animaux "ben moi je veux une barbe à papa", elle sourit béatement lorsque je lui enseigne les rudiments d'un sport "chu pas capableeeeeeeeee Mélaniiiiiiiiiiiiiiiieeeeee". Mais elle s'accroche "je t'aime Mélanie" Ça ne me fait rien cette phrase qu'elle m'a dite cent fois, mille fois, je ne sais plus. Ce que je rêvais de transmettre en tant que belle-mère, elle le rejette du revers de la main. J'adore enseigner, stimuler un enfant. Cette enfant là n'en n'a rien à foutre. Et je continue de m'éloigner...

Je vois cette enfant là qui est mal dans sa peau, mal de vivre et ça m'inquiète. J'en ai parlé à mon conjoint mais lui ne voit pas ce que je vois. Je me fais des histoires semble-t-il... Après tout, je ne suis que la belle-mère. Je suis perdue là dedans et lasse d'avoir la responsabilité mais pas le pouvoir. J'ai souvent l'impression que cette histoire va mal se terminer pour moi, pour elle, pour ma famille, pour mon couple.

Comment faites-vous pour survivre à votre rôle de belle-mère ?????????????????????????????????

 

revenir en haut

carouba

Inscrit le :
12 sept. 2008

Posté le: 26 mars 2009 10:27:42 EDT  
Chère mirage,
je comprends très bien ta situation et je dois te dire que je suis près de la tienne. Mon copain a un fils de presque 10 ans et je ne suis pas en accord avec la façon qu'il a de l'élever. C'est un garçon poli et correct mais de voir un enfant passer son temps devant un ordinateur ça me donne des boutons. De voir qu'il ne participe pas aux tâches ménagères aussi. Nous allons avoir 2 petits bébés bientôt et je ne veux pas qu'ils soient élevés ainsi. De mon côté j'ai décidé il y a environ un an après avoir traversé une période plus difficile ( surmenage au travail, sentiment que ma présence dans la maison que nous venions d'acheter moi et mon copain n'était pas considérée à sa juste valeur, c'était comme si c'était leur maison à eux..) de m'éloigner de cet enfant sans devenir bête mais de faire mes choses et de ne plus me préoccuper de sa présence. C'est plate mais je crois bien que je serais encore en mauvais état moralement si j'avais continué. C'est facile pour ton conjoint de mettre le blâme sur tes épaules....est-ce qu'il a déjà vécu une situation semblable. Est-ce qu'il a déjà partagé sa vie avec les enfants d'une autre. On a tendance à dire pauvre enfant mais la personne qui partage la vie d'un conjoint qui a un enfant c'est pas facile non plus. Parfois les parents en ont assez de leur enfant dans certaine période alors imagine si nous on avait pas le droit d'éprouver le même sentiment. On doit partager notre vie avec des enfants qui n'ont pas nos valeurs et notre façon de vivre ça c'est pas toujours évident et lâcher moi le tu as choisi ça. Ne venez pas me dire que entre 2 personnes semblables en tout point vous allez choisir celle qui a des enfants à celle qui en a pas. Notre désir fondamental est de fonder une famille avec la personne qu'on aime et qui ne rêve pas de la petite famille parfaite, de la venu d'un premier bébé qu'on partage à deux pour la première fois?

Je ne peux te donner de conseil car je ne crois pas avoir trouver la meilleur solution mais je me suis impliquée au début de ma relation avec son fils et je me suis rendu compte une fois sous le même toit que malgré mon implication je n'avais pas ma place et mon importance dans ma propre maison mais depuis que j'ai pris la décision de m'éloigner je suis maintenant bien chez moi et j'ai ma place.

bonne chance à toi 

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 26 mars 2009 11:33:11 EDT  
Merci de ta réponse Carouba ... je crois que tu as choisi la même alternative que moi pour te protéger : t'éloigner. Je dis plus vulgairement que je m'en "câlisse" ... échecs scolaires, manque d'autonomie, pas responsabilisée, peu investie, immature. J'en ai parlé souvent à mon conjoint, à lui expliquer que ça m'inquiétait pour l'avenir, en lui exposant des faits, en lui suggérant des méthodes pour faire les devoirs, pour l'aider à s'organiser, à donner des conséquences logiques pour qu'elle se responsabilise lorsque ça ne fonctionne pas bien, à répéter, à expliquer...... mon conjoint me répond qu'il n'est pas capable. Que le mieux qu'il puisse faire, c'est d'aimer cette enfant. Qui pourrait l'en blâmer?

 

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 26 mars 2009 12:16:42 EDT  
Le fils de mon conjoint a 14 ans. Il habite à temps plein avec nous. Ça fait 9 ans et demie que je l'élève. Et non, je ne l'aime pas comme mon propre fils. Je ne l'ai pas désiré, attendu et porté cet enfant là moi. Ici aussi la façon de l'élever est la principale cause de chicanes entre mon conjoint et moi. Depuis un certain temps, j'opte carrément pour le ''je m'en foutisme''. Il a 14 ans, je suis pas mal tannée de toujours répéter les mêmes maudites affaires depuis qu'il a 5 ans. Par contre, les règles de la maison sont les même pour tout le monde. Je lave juste le linge qui est DANS le panier, si il était à l'entour, tant pis. Et ensuite quand il me dit qu'il a plus de bobettes propres, je dis j'ai lavé hier tout ce qu'il y avait dans ton panier. Il n'a jamais rapporté de devoirs ou d'études à la maison. Résultat, il est dans les classes adaptées à terminer son primaire. Je trouve sa vie bien triste mais maintenant, j'ai autre chats à fouetter. Son avenir ne sera probablement pas rose, mais j'espère bien que mes enfants ne suivront pas l'exemple de leur demi-frère... Moi je m'affirme, je suis une méchante affreuse belle-mère! Wink  

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 26 mars 2009 15:19:32 EDT  
Cadence, tu as sans doute fait ton gros possible comme moi, au début. Mais comme tes efforts ne sont pas reconnus, soutenus, tu t'es découragée et tu as laissé tomber. Ici, c'est la même chose. J'ai la responsabilité mais pas le pouvoir. Quelle situation frustrante! J'en veux à cette enfant et je commence à en vouloir à mon conjoint. Et pourtant, je l'aime tellement mon chum, mon amour, ma force de la nature. Pour lui le mot discipline = ne pas aimer. Moi je trouve que c'est bien mal aimer ton enfant que de ne pas lui enseigner une certaine discipline, à ne pas le responsabiliser. *soupir*

Je suis aussi une méchante belle-mère tu sais... mais au fond, je ne suis pas si méchante que ça. Je crois à la discipline, à encourager la responsabilité, à encourager l'autonomie, à encourager l'empathie, à encourager la curiosité et la capacité et le goût d'apprendre. Et parfois, ça veut dire qu'on doit se faire violence et dire NON à l'enfant et à donner des conséquences.

Cadence, ton exemple de bobettes sales et les problèmes scolaires m'en dit long sur le profil du petit garçon. Continue d'instaurer les règles et la discipline dans ta maison. Au fond, tu as fait vivre à ton beau fils quelles étaient les conséquences bien naturelles de ne pas se ramasser; tu l'as responsabiliser. Ton conjoint s'en est sorti, il n'a pas eu à faire la job sale d'éducation et il t'a passé le rôle de la méchante. Ben c'est pareil chez nous............ Le pire, c'est que je vais appliquer les mêmes conséquences avec mes 2 enfants.....penses-tu que je vais passer pour une méchante ou pour une mère qui met ses culottes?????????????????????  

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 26 mars 2009 16:50:58 EDT  
Mirage : Je suis de nature autoritaire. Mon chum pense que les règlements de la maison ne seront pas les mêmes pour mes propres enfants. Ho que non!! La preuve, malgré que j'adore mon fils plus que tout, il ne gagne pas très souvent avec moi! Wink Mon chum est la personne que j'aime le plus au monde (autre que mes enfants) mais je trouve qu'il lâche prise trop facilement. Il est sévère lui aussi, sauf que pour lui, rendu à 14 ans, on ne peut plus rien y faire. Mais moi je me dis que tant qu'il vivra chez moi, il devra suivre les règle, qu'il ait 5 ans, 14 ans ou 30 ans (Mon Dieu, j'espère ne pas me rendre jusque là!!). En fait, ce qui m'énerve le plus, c'est qu'il n'a absolument rien en commun avec moi ni avec mon chum d'ailleurs. Il est exactement comme sa mère, lâche, traîneux et paresseux. Et ce qui m'enrage le plus, c'est qu'il soit TOUJOURS dans la maison. Il sort pratiquement jamais et nous demande toujours ce qu'on fait aujourd'hui. Hey, à 14 ans moi j'en avais rien à foutre de ce que faisait ma mère!!! Si y'avait une sortie familiale, elle m'avisait à l'avance, le reste du temps, je m'occupais seule. Je me sens envahit, il est toujours autour de mon fils à lui faire des grimaces, à rire si moi ou mon chum on le chicane, à vouloir me dire comment donner le biberon ou comment nettoyer ses oreilles. On dirait qu'il veut l'élever à ma place. En tout cas, je sais que bien des gens nous jugent, mais personne n'est dans nos bobettes pour nous comprendre. Moi un post comme celui-là, ça me fait du bien et ça me permet de dire à des gens ce que je ne peux dire à personne d'autre! Smile  

revenir en haut

Clo26

Inscrit le :
30 juin 2008

Posté le: 26 mars 2009 20:49:10 EDT  
Chère Mirage,

Je suis tout à fait d'accord avec toi que de ne jamais faire prendre ses responsabilités à un enfant, c'est bien mal l'aimer... Mon chum est pareil. Il souffre du syndrome du "Père divorcé qui s'en veut d'avoir fait ça à ses Pauvres petits". Quand on se chicane à ce sujet (oui oui, ça arrive), je lui fais remarquer que sur ses dix ans de mariages, pendant les 5 dernières au moins, il ne se trouvait jamais dans la même pièce que sa femme ou à peu près. Donc un couple qui s'aime, des parents qui forment un couple, ses enfants n'ont jamais connu ça... C'est pas comme si ça pouvait leur manquer! D'ailleurs ils étaient complètement abasourdis la première fois qu'ils nous ont vu nous embrasser mon chum et moi, ils n'avaient jamais vu ça...
Mais je m'.égare. Je voulais te dire que j'ai choisi à peu près la même situation que Carouba et toi, c'est à dire le je-m'en-foutisme, mais un peu plus extrême: j'ai déménagé dans un autre appart. Je ne pouvais tout simplement pas supporter que mes trois petits grandissent en étant influencé par les deux plus vieux à mon chum... qui sont, un peu comme tu décrivais plus haut, incapable de faire quoi que ce soit par eux même, impolis et en plus cumulent les échecs scolaires et les problèmes de comportements... Ajoutez à cela le fait qu'ils considèrent mes enfants comme leurs animaux de compagnie... vous comprenez pourquoi je préfère payer un 2e loyer. Parce qu'en même temps, j'aime mon chum et ce qu'il y a entre nous vaut la peine d'être sauvé.
Bon, c'est pas une solution parfaite. Je me sens souvent coupable parce que j'ai enlevé à mes enfants des minutes avec leur père. Et je me sens coupable face à mon chum aussi, parce qu'il trouve ça dur faire la navette entre deux logements (même si c'est dans le même bloc). Mais je dirais que les "pour" sont beaucoup plus nombreux que les "contre". Mon fils de deux ans est BEAUCOUP plus constant depuis qu'on a fait le move; avant, à tous les 4 jours sa routine était complètement bouleversé, il ne comprenait pas ce que ses demis faisaient là et ça le perturbait. Tout était à recommencer à chaque fois: les dodos, les bains, les repas... Maintenant il fait tout comme un grand, c'est même lui qui demande pour aller se coucher ou prendre son bain!
Et le plus beau, c'est que maintenant je peux les élever selon mes valeurs sans avoir à ramer constamment contre le courant. Chez moi il n'y a pas de télé, seulement des livres et de la musique. On joue beaucoup dehors aussi... à deux ans, mon garçon est déjà un bon marcheur, il ne veut même plus aller dans la poussette...
Il est vraiment tout le contraire des ses "demis" et ça me ravie! Very Happy  

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 26 mars 2009 21:07:57 EDT  
Clo26 : Comme je te l'ai dit ailleurs, je te trouve tellement chanceuse d'avoir un chum qui comprend ta position!! Bref, j'espère vraiment que mon fils et bébé en construction n'auront pas leur demi en admiration!! Seigneur, je veux qu'ils soient fiers et qu'ils aient de l'avenir mes poussins!!!! On regardait la classe de 5e tantôt et il y avait une question, je me souviens plus trop c'était quoi exactement mais ça parlait du Fleuve St-Laurent. Alors mon chum et moi on donne nos réponses et Jo lui il dit le Fleuve St-Laurent, il est près de l'Égypte ou de Rome? Surprised Surprised Il a 14 ans hein!!!! Incroyable. On restait à Verdun, drette sur le bord du Fleuve. Maintenant on reste à Repentigny, drette sur le bord du Fleuve, ça prouve tu qu'il ouvre pas souvent ses livres et qu'il sort pas souvent de son trou?!! 

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 27 mars 2009 12:02:04 EDT  
Mon chum souffre du même syndrome mais je le comprends, j'essaie d'être le plus empathique possible. De plus, je dois être doublement compréhensive car lui n'a pas de bagagge au niveau éducation/discipline. Pas de modèle, pas de référence. Il se sent souvent désemparé lorsqu'il s'agit de sa fille; "je ne sais pas quoi faire" dit-il souvent en haussant les épaules, impuissant. Étrangement, lorsqu'il s'agit de nos enfants, ses interventions se font beaucoup plus facilement. Mais je constate souvent qu'il agit par imitation. Il répète exatement ce que je fais en me disant qu'il me trouve donc bonne. Bonne? À vrai dire, j'ai honte d'écrire ça mais j'ai rarement la solution aux problèmes de discipline; la seule différence entre moi et mon chum, c'est que je ne me mets pas la tête dans le sable, je ne laisse pas ma responsabilité entre les mains des autres et que j'essaie des trucs. Des fois ça marche, d'autres fois non.............

J'en ai marre de prendre les balles pour lui et dieu seul sait combien il a essayé de me refiler les balles! Les devoirs et les activités parascolaires sont deux exemples qui me viennent en tête. J'ai fait quelques devoirs, j'ai été à quelques activités mais j'ai bien vu que ça devenait rapidement ma responsabilité, alors je me suis désistée. Est-ce que les devoirs se font aujourd'hui? Non...ni le père ni la mère ne portent grand intérêt à ce qui se cache au fond de ce sac d'école. Les activités parascolaires? Aux dernières nouvelles, la mère arrivait souvent en retard et mon chum lui, ne reste même pas surplace pour l'encourager. Il part faire des commissions et des voir ses copains qui habitent tout près. Joli n'est-ce pas? Et la belle-mère méchante ne le fait pas à la place des parents. Ouhhhh lllllaaaaa! Méchante belle-mère! Plusieurs personnes ont insinué que je devrais aider mon chum et faire les devoirs de sa fille avec elle puisque j'ai plus de "talent", de patience, bref, que je suis en meilleure position pour l'aider. J'ai pourtant fait de nombreuses suggestions à mon chum (je n'aime pas beaucoup faire ça car je me sens gérante d'estrade) mais hélas, aucune n'est appliquée. Il me semble qu'aménager un coin devoir, dans une pièce silencieuse, loin de la télévision serait une bonne chose, que mon chum devrait s'abstenir de répondre au téléphone durant les devoirs et demeurer disponible, qu'il devrait enseigner une certaine méthode de travail (les affaires plates en premier, les l'fun en dernier), consulter l'agenda tous les jours, suggérer des appels téléphoniques avec les profs - mieux, les rencontrer, demander de l'aide à un psy, à un orthopédaggue, un tuteur pour les devoirs...........Niet, rien, nothing, nada. Mon but était d'apprendre à mon chum à pêcher, pas à lui donner le poisson tout cru dans le bec. L'école ne devrait-elle pas être au coeur des priorités du parent? C'est de l'avenir de l'enfant que nous parlons, non? Encore une fois, je suis une chose inutile, qui radote sans cesse et qui chiale sans arrêt. Et la petite continue de rapporter des bulletins insatisfaisants et les parents continuent d'acheter des cadeaux de bulletin. Pour récompenser quoi? La médiocrité bien sûr.....

Je relis ce que je viens d'écrire et je dépeins mon chum comme un pauvre type. Ça m'est insupportable - je l'aime tant et je lui en veux tellement à la fois.

Clo26 et Cadence.....ces enfants là sont aussi en échec scolaire? Avec des problèmes de comportement. Merde! Que font les parents là dedans? Ici, à la dernière rencontre avec les profs, il a été question de faire évaluer la fille de mon conjoint. Pas de nouvelle depuis. Pas de suivi non plus. Les parents sont....trop occupés?La petite est encore laissée à elle-même on dirait. Je ne m'en mêle plus, j'en ai marre. De toute façon, mes suggestions ne sont pas retenues, je me refuse à prendre la place qui revient aux parents et la petite n'en a rien à foutre. Pourquoi m'en ferais-je? C'est trop con, ça me vire à l'envers malgré tout...... 

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 27 mars 2009 13:19:59 EDT  
Mirage : Moi j'ai été à des thérapies familiales avec mon chum et son fils. C'est moi qui allait à ses rendez-vous à l'hôpital et chez le dentiste avec lui parce que mon chum travaillait et que moi j'allais au Cégep et que mon horaire me le permettait. C'est pas que j'ai pas essayé. Mais depuis que je travaille, j'ai dit à mon chum que c'était à lui d'y aller. Déjà que moi je me démène d'une bord pis de l'autre pour les 1000 et uns problèmes de mon fils et mes suivis de grossesse, j'ai pas le temps de courailler pour lui en plus. Justement, son fils a un rendez-vous à l'hôpital le 8 avril et moi je suis en congé parental. Mon chum va quand même prendre congé pour y aller. Là dessus, j'ai pas à me plaindre. Pour l'école non plus. Avant j'allais à toutes les rencontres de bulletins, les réunions de parents, voir les psychoéducateurs et tout le kit avec mon conjoint. Maintenant, mon chum y va seul. Il a à coeur l'éducation mais il est pas fou, il se doute bien que son fils ne terminera pas son secondaire, il va avoir 15 ans l'an prochain et ira ''peut-être'' en secondaire un mais dans les classes adaptées toujours. Sa mère ne se mêle pas de l'école. Elle se contente de fournir la moitié des frais d'écoles et d'activités parascolaires au début de l'année.

Mon chum a beaucoup de peine. Je le comprend, c'est son fils... Mais il n'a rien en commun avec mon chum, il est tellement comme le côté de sa mère. Je vous en dresse un portrait... Sa mère en 9 ans a eu 5 chums, 20 appartements, 12 jobs et au moins 38 animaux de compagnie différents. Elle a une soeur sur le BS qui a 2 enfants et qui vend du pot et du stock volé et qui n'envoie jamais ses enfants à l'école. Elle a aussi un frère de 30 ans qui habite encore avec son père. Il travaille une fois de temps en temps pour pouvoir se payer un jeu vidéo, un BMX ou des DVD. Jonathan le trouve donc hot son mononcle. C'est clair, ils ont le même âge mental et trippent sur les même gogosses. Lui dans sa tête, on peut travailler juste de temps en temps pour se payer ce qu'on veut et fouerrer ensuite. Par exemple, il veut vraiment s'acheter un char quand il aura 16 ans. Nous on lui dit qu'il devra travailler parce qu'on paiera pas pour ses plaques et ses assurances. Il demande c'est combien? Les plaques c'est 250$ et les assurances vu que t'es un gars et que tu es jeune, dépendament du véhicule, ce sera au moins 300$ par année. Sa réponse: Ah c'est pas cher!! Il connait pas la valeur de l'argent, il a à peine 500$ dans son compte et il n'en met jamais dedans et il pense qu'il va être assez riche à 16 pour payer les dépenses reliées à une voiture. Il pense aussi qu'il aura pas une minoune mais une Honda Civic 2000... C'est vraiment décourageant!! Moi à son âge, je gardais et je payais mon linge toute seule, je connaissais bien la valeur des choses. Il parle à la télévision, se balance la tête en disant qu'il a de la musique dans la tête, il rit quand mon fils force pour faire caca. Bref, j'ai vraiment pas envie que mes enfants le prennent en exemple!!! Et j'ai dit une seule fois à mon chum que c'était peut-être un problème mental genre schizophrénie!! Ouf, je lui en ai plus jamais reparlé!! Mais bon, moi je suis convaincue qu'il a un retard quelconque mais qui suis-je pour dire à mon chum de consulter?

C'est clair qu'il aurait peut-être moins son mononcle épais en admiration si il arrêtait d'aller chez sa mère. Moi à 14 ans, ça faisait bien longtemps que je n'allais plus chez mon père, mais j'ai BESOIN de ma fin de semaine sur deux de vacances!! 

revenir en haut

carouba

Inscrit le :
12 sept. 2008

Posté le: 27 mars 2009 14:23:25 EDT  
Allo les filles,
ça me fait un peu peur quand vous parlez du demi-frère qui prend vos enfants comme ses jouets. J'avais pas trop pensé à ça mais je me demande si c'est pas ça qui va se passer chez moi aussi. Je trouverais ça totalement insupportable qu'un enfant qui de plus n'est pas le mien vienne se mêler des moments que je passe avec mes bébés si j'en ai pas envie. Me faire dire ce que je devrais faire alors là le presto me saute et je vais péter ma coche. Je me fâche pas souvent mais quand ça arrive alors là que tout le monde s'éloigne. Oh boy! je m'inquiète déjà de comment ça va se passer avec ces enfants aujourd'hui qui savent tout et qui se trouvent tellement plus intelligent que les adultes pcqu'ils connaissent tout de l'ordinateur et qu'ils savent tellement plus de choses que nous à l'école. 

Je les vois les enfants de la famille mener leur grand-mère par le bout du nez et manquer de respect envers les adultes qui les entour. Si c'était les miens je les remettraient à leur place ça serait pas long. Bon il faut dire qu'il y a une certaine évoluation à mesure qu'ils grandissent mais il y a encore des phrases qui me frissent les oreilles parfois. Je me suis déjà fait dire c'est (mon nom ) la reine qui va décider. Pardon je me mêle jamais des affaires de mon chum et son fils et je ne décide rien quand il est là pour pas faire de merde justement. J'étais tellement hors de moi cette fois là et j'ai eu droit à des excuses. On doit subir les conséquences quand on partage la vie de quelqu'un qui a un enfant et c'est pas toujours jojo. En fin de semaine passé on va faire l'épicerie et pour moi c'est très difficile avec ma grossesse. J'ai 2 petits cocos dans le bedon et je peux vous dire que le seul fait de marcher est pénible et me fait verser des larmes de ces temps-ci. Pensez-vous que j'avais besoin qu'on ramène une amie à la maison après ça moi qui ne pensais qu'à une chose me reposer sur mon divan car mon lit est devenu inconfortable. Ah misère des fois je me dis une chance que je l'aime mon chum. 

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 27 mars 2009 15:42:27 EDT  
carouba : Je te donne quelques exemple de ce qu'il veut faire avec mon fils.

Au début, il voulait TOUJOURS l'avoir dans les bras. À l'hôpital, quand il y avait de la visite, il disait au gents venus voir le bébé: Quand vous serez tannés, moi je le prendrai. Résultat, après 2 jours à l'hôpital, j'ai réalisé que j'avais pratiquement pas pris mon bébé depuis sa naissance. Alors un moment donné il l'avait dans les bras et j'ai dis tu me le donne. Et je me suis couchée avec mon bébé pour faire une sieste. Quand même!!

Ensuite à la maison, il voulait toujours lui donner son biberon (j'ai pas allaité). Moi je voulais pas parce qu'au début c'était difficile, il tétait mal et s'endormait tout le temps. Mon chum l'a laissé faire quelques fois à mon plus grand déplaisir. Maintenant, il le demande plus il sait que je vais dire non.

Des fois il l'a dans les bras et me dit veux-tu que j'aille le coucher pour la nuit? Non!! C'est la job des parents de faire ça! Même chose le matin quand il se réveille, il veut aller le voir.

Une fois il m'a dit je pense qu'il a les oreilles sales. Surprised Regarde donc les tiennes qui sont oranges de cire avant de me dire que je lave mal mon bébé!!! Il m'a déjà dit aussi que je devrais lui couper les ongles ou que sa couche était pleine...

Dernièrement, j'ai introduit les aliments solides. Alors il boit un biberon aux 4 heures et entre temps il mange son solide. Ce qui fait qu'il mange ou boit environ aux deux heures. Un moment donné le fils de mon chum me dit: Je trouve que vous le faites trop manger! Cette fois-là mon chum s'est fâché et il lui a demandé: Toi t'en as eu combien d'enfants?

Il est dans une passe qu'il découvre qu'il peut crier. Mon chum et moi on aime pas ça alors on réagit pas mais quand on est tanné on le regarde avec des gros yeux et on lui dit NON. Jo lui, il rit chaque fois qu'on ''chicane'' notre bébé. Il est aussi dans une passe que chaque fois qu'il est sur les genoux de quelqu'un, il veut sauter. Un soir mon chum était tanné et puis c'était presque l'heure de le coucher. Jo le prend et le fait sauter. Mon chum lui dit arrête de l'énerver il se couche bientôt. Lui il arrête mais le petit continue de vouloir sauter alors il dit: Il sait que moi je suis son frère pis que j'ai de la misère à lui dire non. Alors là moi j'ai dit faque plus tard quand on va lui dire pas de biscuits avant le souper, toi tu vas lui dire oui si il te le demande? il a dit oui! Surprised Surprised

J'essaie d'habituer mon bébé depuis qu'il est né à rester seul dans une pièce. Exemple en le laissant sur son tapis de jeu dans sa chambre pendant que je fais la vaisselle, ou dans la balançoire dans le salon pendant que je pars une brassée de linge. Bin Jo, il peut passer des heures couché par terre à ''jouer'' avec les bébelles du petit à sa place.

Bref, il m'en a sorti d'autres, mais ça me vient pas en tête pour l'instant. Enceinte c'était ma plus grande crainte et elle s'est malheureusement confirmée. J'avais dis à mon chum que notre enfant aurait 2 parents et pas 3. Il trouvait que j'exagérais, que je voulais mettre son fils de côté mais maintenant, il comprend ce que je veux dire.

Je pense que ça dépend de l'âge de tes beaux-enfants. Je pense que si il avait eu 4 ou 5 ans, il aurait juste assister aux changements de couches, il aurait voulu prendre son demi-frère quelques minutes et aurait trouvé ça ennuyant après 5 minutes... Mais à 14 ans, un gars pas d'ami qui fou rien de sa vie, c'est différent. Puisqu'il est ici avant mon chum le soir, il passe plus de temps avec mon fils. Au début, ça me brisais le coeur parce qu'il faisait des belles façon à son demi mais pas à son papa... 

revenir en haut

carouba

Inscrit le :
12 sept. 2008

Posté le: 28 mars 2009 08:56:43 EDT  
Cadence : Ce garçon se mêle de choses qu'il ne devrait pas mais je trouve que c'est les cas de plusieurs enfants d'aujourd'hui. Maintenant ils ont une opinion sur tout et je trouve bien qu'ils s'expriment mais quand on parle de choses de grand et qu'ils viennent s'en mêler alors là sa me Evil or Very Mad. J'espère que je n'aurai pas cette situation à vivre. Il y a assez des belles-mères et mères des fois qui sont trop envahissantes et qui te dissent ce que tu dois faire et ce que tu ne dois pas faire en se bassant sur leur expériences du passé alors que bien des choses sont différentes maintenant.

bonne chance à vous toutes dans vos aventures Wink  

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 28 mars 2009 09:45:26 EDT  
carouba : Bonne chance à toi avec tes jumeaux!!! C'est quelque chose quand même! Moi je capote des fois quand je pense que mes bébés auront à peine 13 mois de différence! Wink Tu nous redonneras de tes nouvelles! 

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 28 mars 2009 13:46:02 EDT  
Ma belle-fille a souvent son mot à dire; je la laisse parler, ce n'est jamais bien bien pertinent de toute façon. Mais j'adore utiliser cette phrase: "Quand tu auras tes propres enfants, tu feras bien ce que tu veux avec eux autres. Tu n'aimerais pas que j'intervienne dans ta façon de les élever, hé bien je te demande de ne pas le faire pour moi non plus!" Exemple, elle dit que c'est plate que je ne laisse pas mon enfant manger du sucre avant un an. Je lui réponds: "Ah! Quand tu auras des enfants, tu les bourreras de sucre comme bon te semblera. Si leur santé ne te tient pas à coeur plus que ça, ce sera ton affaire! Pour moi, la santé est une valeur très importante car je veux que mes enfants ne soient pas malades et vivent vieux" Ou encore, elle trouve que je devrais les habiller en souris mini "Ah! Quand tu auras des enfants, tu pourras mettre tes payes au complet sur le habillement. Pour moi, être habillé comme une carte de mode n'est pas une valeur importante; j'aime mieux mettre de l'argent sur autre chose! Comme vous payer des vacances dans le sud, tu as aimé ton dernier voyage, pas vrai?" Avec le temps, elle a commencé à réfléchir avant de parler. OUuuuuhhhhhh méchante belle-mère!

Avec le recul, j'aurais dû lui donner plus de conséquence quand il s'agissait de la sécurité de mes enfants. Les prendre sans demander la permission, leur laisser tomber une poubelle à déchets sur la tête pour rigoler un peu, leur mettre une grosse couverte épaisse sur le tête alors qu'il commence à peine à marcher et qu'ils risquent de trébucher, les inciter à grimper très haut dans les étagères....j'ai trop répété et expliqué, de peur de punir et de passer pour le méchante belle-mère. J'aurais dû agir même si ça risquait encore de dégénérer avec mon conjoint. Carouba, discute de cela avec ton chum avant. En ce qui a trait à la sécurité des bébés, soyez très fermes. Et les périodes de repos aussi après l'accouchement. Si les enfants ne sont pas capables de rester tranquilles pendant ton repos parce qu'ils sont trop petits ou trop indisciplinés pour comprendre, fais un plan avec ton chum avant l'accouchement. Le sommeil - c'est ce qui te permettra de passer au travers les premiers mois!!!!!!!!!!!!!! 

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 28 mars 2009 13:49:29 EDT  
Cadence, une question pour toi? Tu as vécu en famille recomposée? Combien de temps? À quel âge as-tu décidé de ne plus aller chez ton père? À quel âge les jeunes sont-ils en droit de décider?

 

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 28 mars 2009 15:22:22 EDT  
Mirage : En fait mes parents se sont divorcés j'avais à peine 3 ans. Ma mère n'a jamais eu de conjoint jusqu'à ce j'aie 12 ans. Mon père lui a eu deux autres filles avec une femme, qu'il a laissé aussi pour se marier à une grosse torche. J'ai arrêté d'aller chez mon père quand j'ai commencé à avoir une vraie vie sociale d'adolescente, soit vers 12-13 ans. Ma soeur plus jeune a aussi arrêté d'y aller et mes 2 demies soeurs n'ayant plus d'intérêt à aller chez mon père si on n'y était pas ont aussi arrêtées d'y aller. L'âge requis pour décider au tribunal c'est 14 ans je crois mais je n'ai jamais eu à le faire. Ça faisait plutôt l'affaire de mon père et de sa femme qu'on y aille plus! Wink

J'ai pensé à un autre exemple. Enceinte, j'ai tenté vainement d'apprendre à mon chat de ne pas se coucher dans la bassinnette. Puis quand mon fils est né, j'ai laissé tombé et quand il était couché, je fermais la porte pour éviter que mon chat aille le rejoindre. Rendu un peu plus vieux, je me fou pas mal que mon chat fasse les siestes avec lui parce qu'il se couche à ses pieds et se laisse donner des coups et tirer le poil sans se défendre. La nuit par contre, je ferme la porte. Une fois Jo entre dans sa chambre pendant la sieste, chose que je déteste, et il vient me dire Pourquoi Léo est dans le lit de Laurick? Je lui dit, ça c'est pas de tes affaires. Il me dit me semblait que c'était dangereux et qu'il pouvait mourir. Je lui dit mêle toi de tes oignons. Alors il dit tant pis, je voulais juste pas que mon frère meurt. Et moi aussi je passe mon temps à lui répondre: Quand tu auras des enfants, tu décideras. MOI, ça me fait rien que Léo dorme avec lui le jour c'est mes affaires, pas les tiennes. 

revenir en haut

Cadence

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 28 mars 2009 21:40:25 EDT  
Baquardie : Wink Reste à en convaincre la terre entière! Laughing  

revenir en haut

Clo26

Inscrit le :
30 juin 2008

Posté le: 28 mars 2009 22:50:14 EDT  
Mon dieu je vous lis et je suis tellement contente de ne plus avoir à affronter tout ça... j'aimerais tellement ça pouvoir vous aider. Crying or Very sad
Moi aussi quand j'habitais avec eux la fille de mon chum passait son temps à me dire comment je devrais prendre soin de mon fils... malheureusement j'ai une personnalité plutôt timide et j'avais de la difficulté à répliquer (sachant en plus que mon chum ne me soutiendrait pas). Je me souviens une fois, Mathis était tout petit et des bons amis à moi étaient venus nous voir; Mathis pleurait, alors BF m'a dit ce que je devrais faire pour le consoler. Alors m'a grande amie Roxane est partie à rire d'elle carrément et a dit "Parce que [son nom] fait toujours ça à ses enfants quand ils pleurent". C'est con et puéril mais ça m'avait fait tellement plaisir de voir quelqu'un se foutre de sa geule...
Mirage Oui, les enfants de mon chum ont des problèmes à l'école, surtout son fils. Il est en secondaire 1 et il est presque à la porte de l'école... quelques retenues encore et ils vont le mettre dehors. Je trouve ça triste pour mon chum parce qu'il est vraiment désemparé; lui-même était premier de classe et n'a jamais eu d'écart de conduite donc il n'a aucune idée de comment il devrait réagir.
En tout cas ce qui est certain c'est que je voulais les éloigner le plus possible de mes enfants! Heille, ils ne se lavent jamais les mains, même après être allé aux toilettes et ils avaient sans arrêt les mains sur mon fils... J'ai vu le garçon toucher à une de mes filles une fois et je lui ai dit "tu otes tes mains de là" assez raide...
C'est pas des farces, mon fils de deux ans est plus autonome et a plus de vocabulaire qu'eux! Le garçon m'a déjà demandé comment on fait pour ouvrir une tasse en me montrant une boîte de conserve!!! Et c'était pas il y a 3 ans ça, c'est arrivé juste avant que je déménage! Il a douze ans, calvaire!
Après que les filles soient nées, je me disais, je vais allaiter tout le temps et me promener les boules à l'air le reste du temps, ils vont me ficher la paix un peu... ben nom, ils passaient leur temps à me dévisager. À la fin je m'enfermais avec mes petits et je pleurais sans arrêt...
Tsé Cadence , mon chum ne comprend pas tant que ça... Rolling Eyes Il a accepté la situation parce que je l'ai mis au pied du mur, c'était ça ou la séparation, mais maintenant il passe son temps à me le faire payer. Mais bon, on dirait qu'il y a des jours où il comprend plus que d'autres Rolling Eyes .
En tout cas je n'ai plus ces affreuses crises d'angoisse... Quoique. Je pense que j'ai vraiment un problème. Ce matin j'ai reçu un mail de ma belle-mère, des photos de mes enfants qu'elle a pris la dernière fois qu'elle nous a rendu visite. Et j'ai vraiment failli faire une syncope quand j'ai vu qu'elle avait envoyé les photos aussi aux enfants à mon chum. J'ai même pensé à lui téléphoner pour lui dire de ne plus faire ça... Je me fais peur; je suis même pas capable de supporter l'idée qu'ils les voient en photo!
Lors de cette visite, elle a justement parlé d'une "fin de semaine en famille". Sérieux je ne sais pas si je serais capable...l'autre fois ça m'a pris tout mon petit change, juste pour passer un repas avec eux!
 

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 29 mars 2009 07:14:09 EDT  
Nous sommes des Saintes......peut-être? Je me sens plutôt cheap, incomprise, inadéquate, impuissante, impatiente, traître envers mon chum et mes bonnes intentions du début, abominable, cruelle même....loin d'être une Sainte. Je ne crois pas que ce soit facile pour personne, vous savez.

Un jour, j'ai surpris une conversation entre mon chum et nos voisins. Ils parlaient de garderie, de difficulté à trouver une place et une bonne gardienne. Mon voisin de déclarer "Ça prend du nerf, ça prend une personne qui est vraiment faite pour ça. Quasiment une vocation!" Et mon chum de renchérir "Moi mes enfants, c'est correct mais les morveux des autres, chu pas capable!" J'étais abasourdie. Mon chum qui me demandait d'aimer sa fille comme la mienne (et même PLUS que ma propre fille car il n'aime pas que je la discipline et que je la dispute) suggérait que lui non plus n'aurait pas des élans d'amour pour l'enfant de l'autre. Lorsque nous sommes rentrés à la maison, j'ai pris grand soin de lui rappeler cette conversation. Lorsque je me sens coupable, je me rappelle souvent cette conversation. Et je me rappelle qu'il a des exigences de parent face à moi et elles ne sont pas toujours rationnelles. Je vais sans doute en avoir avec mes propres enfants - je vais vouloir que les professeurs, les éducatrices les aiment beaucoup car ils sont donc adorables mes enfants! (sarcasme) Sérieusement, je crois que je vais être beaucoup plus réaliste et je vais être un réel support pour les profs et les éducatrices. Lorsque mes enfants ne se comporteront pas de façon adéquate, je ne surprotègerai pas mes enfants et je ne mettrai pas ma tête dans le sable. C'est une promesse que je me fais!  

revenir en haut

Mirage

Inscrit le :
23 déc. 2007

Posté le: 29 mars 2009 07:19:45 EDT  
Clo26: Idem pour mon fils; il est définitivement plus autonome que ma belle-fille. Ça détonne, ça me défrise même (et dieu sait que j'en ai des frisous!) Il réclame toujours de le faire tout seul et ma belle-fille répète toujours "chuuuuu passss capaaabllleeeeeeeeee). Pas capable de peler une banane, de couper la pinte de lait, de faire couler son bain ... on s'entend qu'elle est capable, hein? Mais pourquoi le faire, papa s'en occupe à sa place! Merci papppppaaaaaaaaaaa qu'elle dit d'une voix lirante, claire, enfantine. Troublant, à 10 ans! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre