Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Troubles mentaux: Comment amener la personne à consulter?

Auteur Message

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 05:34:22 EST  
Bonjour.

je vous écrit car je ne sais plus trop comment aider mon conjoint et sa soeur. Ma belle-mère a un trouble de l'humeur non diagnostiqué. Elle prend tellement de médicaments qu'elle en devient dangeureuse pour elle-même. Selon moi elle st bordeline, mais s,est peut-etre pire...

Je ne peux vous raconter tout ce que nous vivons mais ce n'est pas jojo. Elle est une grande manipulatrice qui tente de diviser pour mieux regner. Elle parle contre sa fille à son fils et vice-versa. elle ment, manipule, s'invente des maladies, des histoires...et j'en passe.

Juste quelques exemples les plus spectaculaires depuis Août 2007 de tout ce "qu'il lui est arrivée":
Août 2007: annonce de phase terminale de Leucémie. Dans les larmes et la douleur. C,etait dur pour son fils.
Septembre: elle a jouer au casino, a rencontré Pierre-Paul Péladeau et s'en est aller souper à N-Y en Jet privé avec lui.
Octobre: son fils (mon conjoint) lui manifeste son désir de l,accompagner chez le medecin, elle lui dit que les RV sont changes, annulés. Pour finalement l'accuser de ne pas la croire. Bref, la rencontre ne se fait jamais.
Décembre: elle gagne 145 000$$ mais n'offre aucun cadeau à ses enfants
Janvier 2008: elle se fait attaquer dans un guichet automatique, elle a des marques. Mais ne porte pas plainte.
Février: Elle rencontre Dan Bigras lors d'un match de Boxe et ils deviennentt amis.
Mars: elle se fait violer dans sa maison, mais ne porte pas plainte.
Mai: elle modifie les résultats de ses prises de sang diabétique quotidiennes, elle ne réalise pas que la machine garde en mémoire les vrais résultats.
Avril: Mon conjoint me fait un virement pour le loyer à partir de chez elle...elle tempête pour qu'il lui prête de l'argent, il est riche puisqu,il il me fait un virement.
Juillet: Elle assiste backstage au show de Paul Mc...à Québec
Novembre; elle salit la memoire de son defunt mari, le pere de mon conjoint et sa soeur. Elle dit qu,il ne les a jamais aime, qu,il etait violent, qu,elle les a protege contre lui, qu,il l,a battait. Ce qui est totalement faux...


et j,en passe...

On ne peut la confronter, elle n'a jamais dit ceci ou cela, ce n'est pas ce qu'elle voulait dire, on interpète pour elle...bla bla bla...elle est d'une intelligence très vive et se faufille habillement...une vraie anguille.

On a tenté de lui amener la possibilité de voir un spychologue. ô surprise, elle en consulte un depuis 4 ans!! Mais on ne peut avoir son nom. Sa pharmacie est bourré de médicaments, (j'aimerais bien voir son médecin.)

Bref, comment peut-on amener une personne de plus de 50 ans à se faire examiner par un spécialiste? Surtout si elle nie avoir des problemes. Après avoir été exaspéré, en colère, voulu couper les ponts, l'inquiétude prend place...

Elle a un petit fils, c,est dangeureux de la laisser seule avec lui mais elle insiste tellement pour le garder...et avec sa petite fille qui s,en vient...

Quelqu,un a-t-il deja vecu un cas similaire...on se sait plus quoi faire. La seule solution est de couper les ponts mais elle est la mere de deux enfants qui l, aime malgre tout...

merci...    

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 26 décembre 2008 08:25:01 EST  
Notre situation est un peu différente, mais elle pourra peut-être t'aider.

Ma grand-mère commence à moins bien aller. Elle oublie des rendez-vous et des discussions, sans jamais avoir de "Ah oui, c'est vrai, je m'en souviens". Elle a un ami imaginaire, a du mal à suivre une conversation, met les timbres sur les cartes plutôt que sur les enveloppes.

Bien sûr, elle s'enrage à chaque fois qu'on lui en parle. Elle a peur que nous pensions qu'elle est folle (mais qu'est-ce que la folie au juste) et qu'on l'interne. Elle ne comprend pas qu'avec un suivi médical et les médicaments appropriés, elle pourrait au contraire être autonome plus longtemps. Mon grand-père la protège, quoi qu'il est conscient qu'il doit faire quelque chose, maintenant qu'il a un cancer.

Notre solution a donc été de se tourner vers une travailleuse sociale. Elle aura pour tâche de confronter ma grand-mère. Ce n'est pas fait encore et je ne peux te dire quels sont les résultats, mais ça peut être une piste. Pour son médecin, tu peux profiter d'un pipi pour vérifier les pots de pilules. Le nom du médecin doit y être indiqué. Tu peux peut-être aussi vérifier si elle a un seul médecin ou si elle en voit plusieurs. Ses médicaments viennent-ils tous de la même pharmacie? 

revenir en haut

Fran

Inscrit le :
11 oct. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 08:38:55 EST  
Bonjour,

J'ai des problèmes avec mon conjoint depuis quelques mois, il a des tendances dépressives et je le croyais devenu suicidaire. Malheureusement, il a toujours été hors de question qu'il consulte. Bon, sans rentrer dans les détails, j'ai finis par appeler un centre de crise (1-866-appelle) et après leur avoir expliqué la situation, ils l'ont eux-même rejoint pour l'amener à s'exprimer sur son désespoir et lui référer de l'aide dans notre région. Bien sûre, ils ne peuvent pas l'obliger à consulter, mais cet appel lui a fait beaucoup de bien, et même si c'est pas fait il est déjà plus ouvert à voir un médecin s'il se sent trop mal. Bref, même si ta belle-mère n'est pas au bord du suicide, son état est assez grave pour que tu appelles.... Et ta belle-mère, en parlant à quelqu'un de neutre, réalisera peut-être que c'est du sérieux.... et qu'il y a des gens qui se soucient de sa santé.
bonne chance! 

revenir en haut

mariekiki

Inscrit le :
26 nov. 2007

Posté le: 26 décembre 2008 08:51:19 EST  
ce que tu peux faire c est que ton conjoint la confronte sur son gros probleme de personnalité.
Tu peux la menacer que si elle ne consulte pas un psy elle ne verra plus ses petits enfants ni les garder....disons que pour une grand-mere ca doit etre difficile.

malheureusement tu ne peux la forcer a consulter mais si elle commence a etre dangereuse pour elle ou pour autrui tu peux l envoyer a l hopital psychiatrique en ambulance sans probleme et tu t assure qu elle y reste pour des examens et un suivi.

tu peux appeller a ton clsc pour avoir des infos...ils vont etre capable de te guider la-dedans!

ca doit pas etre facile de vivre avec quelqu un comme ca....je ne suis pas dans cette situation mais je travaille au clsc et j ai travailler en santé mentale tres longtemps alors je peux t aider un peu mais moi je te dis de ne pas avoir peur de la menacer ou de la confronter.

bonne chance 

revenir en haut

Carolane84

Inscrit le :
21 juin 2008

Posté le: 26 décembre 2008 09:14:47 EST  
Ça ressemble à mon ex ça.... Confused Si je ne me trompe pas on appele ça la mythomanie et selon moi c'est plus un symptôme d'une maldie mentale qu'une maladie en tant que telle...
Il est le "père" de mes enfants, mon plus vieux ne l'a jamais réellement connu et mon plus jeune n'est pas encore né alors je ne me suis pas gênée pour couper tout contact. Je n'avais pas d'énergie à mettre là-dedans et ça n'a fait de mal à personne (sauf peut-être à lui), ça a même soulagé tout le monde.
Avec lui, rien à faire, il en a pas de problème!
Il est du genre que si je le crois pas c'est mon problème Rolling Eyes

Comme dit mariekiki, je crois que de lui donner un ultimatum aiderait: tu consultes sinon tant pis! 

revenir en haut

Tayania

Inscrit le :
25 oct. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 09:21:25 EST  
Oh, je compatise avec toi cela doit être tellement difficile à vivre Confused

J'opterais pour la travailleuse sociale moi, je sais qu'elles réussissent à faire des miracles quelques fois et elles sont moins menacantes que les psys ou docs pour quelqu'un qui se voit en parfaite santé mentale.

Je prendrais soin de prendre en note les médicaments qu'elle consomme, les médecins traitants et les pharmacies parce que c'est toujours utile tout ça.

Je vous souhaite bon courage à ton mari et toi. 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 26 décembre 2008 09:34:24 EST  
On ne peut pas forcer, seulement suggérer. Si la personne refuse de s'aider, elle devra composer avec les conséquences qui s'en suivront. L'entourage devra lâcher prise si la personne ne fait rien malgré l'aide proposé. C'est triste mais lorsqu'une personne se noie, il ne faut pas couler avec elle...On peut lui tendre une perche par contre et espéré qu'elle la saisira.

Gala  

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 26 décembre 2008 09:49:45 EST  
BALOUNE à écrit : " La seule solution est de couper les ponts mais elle est la mere de deux enfants qui l, aime malgre tout..."

Aimer ne veut pas dire tout accepter...Il faut savoir mettre ses limites et les exposés à la personne avec calme et respect. Pour qu'une relation fonctionne, il faut qu'il y ai un minimum de respect. Sinon, hé bien c'est à soi que l'on manque de respect et l'on ne pourra blâmer que nous-même si cela nous détruits à petit feu.

Pour ce qui est de la médication et des comportements qui en résultes, il faut encore une fois dire à la personne ce que vous pensez de tout cela. Comment vous pensez que cela l'affecte et les comportements que nous avez remarqués et qui vous inquiète. Il est important d'exposer ses sentiments aussi à l'autre pour qu'elle comprenne bien vos intentions. La clé est dans la communication affirmative et non pas agressive et ce n'est pas toujours facile de bien dire ce que l'on veut dire. Mais vaut mieux le faire que de refouler tout ça.

  

revenir en haut

Lotussia

Inscrit le :
03 juil. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 15:04:29 EST  
J'ai déjà été dans une relation où la personne avait un sérieux problème de personnalité. Je lui ai offert mon soutien, donné des numéros de téléphone, mais il ne voulait rien savoir. Selon lui, il était comme ça et il fallait l'accepter. Il consommait beaucoup de pot et il avait des changements d'humeur tellement intense que j'avais peur qu'il se blesse lui-même (il avait tendance à frapper dans les murs, lancer des chaises, etc). Un jour, je me suis tannée, je lui ai dit que je ne supporterais pas cette situation éternellement. Quand il était dans cet état de crise, il devenait totalement arrogant, il avait presque l'air possédé et il me disait qu'il ne me forçait pas à être avec lui, que j'accepte qui il est ou que je parte. La dernière fois, je lui ai répondu OK, c'est ce que je vais faire. J'ai pris tout ce qui m'appartenait et je suis partie. Je ne l'ai jamais vu autant pleurer. C'était difficile, car je savais qu'il avait besoin d'aide, mais j'espèrais que mon départ lui donne le coup de pied nécessaire pour commencer une meilleure vie. Et sinon, tant pis pour lui! J'avais assez donné! Tu vois, ça n'a pas été long qu'il m'a annoncé qu'il avait arrêté sa consommation. Et puis, il a commencé à aller mieux. Il a aussi demandé de l'aide. Bref, quelques mois plus tard, il ne se reconnaissait plus! J'étais fière de mon geste. Maintenant, il a sa vie, et il est pas mal plus heureux. Parfois, il faut partir pour laisser l'autre faire ce qu'il a à faire... 

revenir en haut

may66

Inscrit le :
02 nov. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 16:46:13 EST  
tant qu'elle ne mets pas la vie de personne en danger, ni la sienne... il n'y a rien a faire.,sinon lui remettre sur le nez les mensonges qu'elle dit les gestes qu'elle fait .. Elle pîquera des coleres mais au moins saura que vous n'ëtes pas dupe de ses élucubrations..  

revenir en haut

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:36:30 EST  
Merci les guirlz
Cela fait du bien de vous lire. Vous êtes bien généreuses. J'ai partagé vos commentaires avec mon conjoint. Nous allons tous les essayer.

Tout d'abord, lui et sa soeur vont tenter de discuter de leurs sentiments et de leurs inquiétudes avec leur mère. Ils n'y croient pas trop car elle a le profil d'une anguille qui se défile sans cesse. Ils prévoient être témoin de crise de larmes et processus de culpabilisation intense. Un breafing est prévu cette semaine.

Laisser passer un peu de temps. Prendre en note les médicaments et le contenu de sa pharmacie.

Contacter le CLSC de la région de leur mère et s'informer des services offerts dans ces cas.

Si ça continue, l'affronter et mettre un ultimatum. D'ici là, j'aurai accouché...on verra comment ça se passe tout ça, j'en suis à 31 semaines.

ET comme plusieurs ont dit,si la personne n'est pas un danger pour elle même ou pour les autres, nos moyens sont biens limités...aide toi et le ciel t'aidera.

Si vous avez des histoires similaires ou des solutions, je reste intéressée à vous lire...d,ici là, un gros merci et passez un beau temps des fêtes!!

Baloune 

revenir en haut

MeteO

Inscrit le :
21 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:41:38 EST  
Pauvre cocotte, j'te comprend tellement! c'est vraiment pas évident à vivre.

Sauf que si elle prend beaucoup de médicament, je croirais plutôt à des psychoses Sad

Si jamais vous allez chez elle et que vous vous apercevez qu'elle en prend beaucoup dans une journée et qu'elle trip comme ça, tu peux appeler l'ambulance et dire qu'elle a trop pris de médicaments et qu'elle délire, ils sauront quoi faire avec dans ce moment là....

C'est la seule façon, je l'ai déjà fait avec ma mère Embarassed , ils l'ont gardé un certain temps.  

revenir en haut

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:46:28 EST  
Miss Pitounie: Qu'ont-ils fait avec elle? Vous êtes-vous sentit coupable? A-t-elle couper les ponts avec vous? Quels étaient ses symptômes pour que vous appeliez l'ambulance?

Jeudi dernier, elle s'est injecté une trop grosse dose de vitamine B-12...et elle a badtrippé, ses os voulait briser comme elle expliquait sa douleur. Son fils voulait appeler une ambulance, elle lui a fait la crise du siècle avec des mots à ne pas répéter. Depuis, elle nie avoir pris une injection de vitamines, elle dit que c'était de la chimio, bref, on ne sait plus où donner de la tête.

à bientôt...
 

revenir en haut

MeteO

Inscrit le :
21 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:52:46 EST  
Quand j'ai appelé l'ambulance de un je l'ai fait sans qu'elle s'en apercoive. Ensuite ils l'ont amené aux urgences et la ils lui ont fait rencontrer un psychiatre. En premier lieu j'ai expliqué au medecin ce qui se passa tout ce qu'elle prenait. Ils lui ont pris une prise de sang pour voir tout ce qu'elle avait pris. Ils m'ont qu'elle avait des doses de cheval de ce médicaments.

Non elle ne m'en a pas voulu, quand elle est revenu de la réalité elle a bien vu que je voulais juste prendre soin d'elle. Ta belle-mère n'est absolument pas dans la réalité.

L'histoire de jeudi dernier, c'était une bonne occasion pour l'appelé et ne lui dite pas, faites le en cachette en expliquant bien la situation, quand ils seront là ils sauront quoi faire et demandez aux ambulanciers de demander une patrouille au cas où, Quand ils décollent dans un badtrip.... ils décollent Sad

 

revenir en haut

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:57:50 EST  
Miss Pitounie: Merci, on dirait que tu y étais!! Je vais voir avec mon conjoint pour une prochaine fois, ça arrive quelques fois dans une année...Bonne soirée! Smile  

revenir en haut

MeteO

Inscrit le :
21 déc. 2008

Posté le: 26 décembre 2008 20:59:29 EST  
Baloune de rien, jte comprend, j'ai dealé avec ça pendant des années. Si jamais t'a besoin d'autre info ne te gêne pas Wink

 

revenir en haut

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 7 janvier 2009 07:02:14 EST  
Voilà, ma belle-mère à tenter de s'enlever la vie mardi. C'est son fils (mon conjoint) qui l'a secouru avec l'intervention des policiers. Il était moins une...imaginez. Une de ses amies (a sa mère) à téléphoné mon conjoint elle était inquiète...

Elle est à l'Hôpital, sous surveillance. Ils doivent la garder 24h...minimum et ce pourrait aller jusqu'à 72 h. Mais elle a besoin de plus, d'être internée des semaines!! Elle a besoin d'une désintoxication de tous ces médicaments qu'elle ingurgite ou du moins de balancer tout cela. Elle a besoin d'un suivi psychiatrique serré...

Il y avait tellement de médicaments que le policier a préféré prendre des photos! J'ai téléphoné à suicide-action pour connaître les procédures à venir...Ils ont été de bons secours. Mais comme certaines l'avaient mentionné, encore une fois, on ne peut la forcer à se faire soigner...mais maudit, elle n'est pas apte à décider pour elle-même!!! Elle va réussir à convaincre médecins et infirmières qu'elle va bien, elle a tellement de cartes dans son jeu, et elle sortira...et pour quoi? Pour recommencer d'ici quelques mois???


Je suis tellement en colère...de tout ce qu'elle nous fait vivre. Je me trouve ingrate...je n'arrive pas à me mettre dans sa peau, à me dire qu'elle souffre et demande de l'aide...c'est comme un trop plein de rancoeur et d'impuissance. C'est bien beau de se mettre à sa place...mais nous aussi on souffre!!

Si elle ne veut pas s'aider...on ne peut rien faire. Je ne vois qu'une solution: accepter notre impuissance.
Mais si un jour elle complète son suicide, on se dira qu'on aurait pu ou du en faire plus...on ne pourra échapper à la culpabilité et au si j'avais...j'aurais dont dû .

ET maintenant...je fais quoi? On fait quoi?
 

revenir en haut

Maé

Inscrit le :
24 avr. 2007

Posté le: 7 janvier 2009 10:11:43 EST  
Pas facile....

Je pense sincèrement que ton conjoint est en droit de demander à être entendu par le médecin traitant en psychiatrie afin de relater les faits et que le tout soit inscrit au dossier!

Mais à part ça...

Bon courage!! Crying or Very sad  

revenir en haut

Tayania

Inscrit le :
25 oct. 2008

Posté le: 7 janvier 2009 11:17:50 EST  
Baloune, écris-moi s'il te plaît j'aimerais te dire quelque chose que je ne veux pas étaller à tous...

[email protected] 

revenir en haut

Baloune

Inscrit le :
08 déc. 2008

Posté le: 7 janvier 2009 17:39:56 EST  
J'HALLUCINE!!!!
Ma belle-mère a reçu son congé avant même le 24h prescrit par la loi!!! Après une rencontre de 15 minutes avec la psy qui a refusé de rencontrer mon conjoint sous prétexte qu,elle avait trop de patients...

On se sent vraiment laissé pour compte par le système de santé...

On avait une chance de lui venir en aide maintenant qu'elle est sortie...ça recommence comme avant. Surtout qu'elle a piqué une crise à mon chum avec encore des histoires abrcadabrantes. Aucun merci pour s'être occupée d'elle, ni à lui, ni a son amie pour lui avoir sauvé la vie...bref...c'est pas jojo.


Tayana, je t'écris en privé... 

revenir en haut

Tayania

Inscrit le :
25 oct. 2008

Posté le: 7 janvier 2009 18:45:38 EST  
Je t'ai écris Baloune.

Aie la psy à refusée de vous rencontrer Surprised Désolé mais moi je me tapperais un beau rapport pour madame "j'ai pas le temps". Le temps de trouver une solution, je dirais qu'il faut surveiller belle-maman de près malheureusement. Je dis malheureusement car ça demande beaucoup et elle n'est pas trop facile à vivre selon ce que j'en lis.

Sincèrement, j'espère que certaines portes souvriront bientôt pour vous aider car vivre ce genre de situation brûle votre énergie.

Je t'envois un gros câlin d'espoir! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre