Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Troubles de sommeil! Aidez-moi!

Auteur Message

sunluv2

Inscrit le :
08 sept. 2008

Posté le: 6 juillet 2011 16:36:31 EDT  
Bonjour,

Ce n'est pas moi, mais bien mon chum qui a énormément de difficulté à dormir. C'est une personne très anxieuse (surtout pour le travail). Il se réveille la nuit et pense au travail. Il dit qu'il essaye de ne pas y penser mais qu'il en est incapable puisque ça se fait seul. Cela affecte bien sure son humeur, il est souvent (presque toujours) fatigué. Son sommeil est rarement récupérateur.

Je lui propose d'aller en acunponcture, il refuse car il n'y croit pas. Je lui propose donc l'hypnose et il est pas contre.

Nous attendons un bébé pour novembre et cela m'inquiète car nous aurons moins de sommeil avec bébé. J'ai un peu peur que mon chum fasse une dépression à cause du manque de sommeil.

Je sais qu'au départ le problème part de son stress. Il est tellement paquet de nerf alors j'imagine que ça doit pas être évident de relaxer pour dormir. J'ai pourtant combattu un gros stress moi-même mais je ne sais pas comment l'aider car il ne fait que me répeter qu'il n'y a rien à faire, que ça se fait seul... Confused

Est-ce que vous avez des conseils à me proposer? J'aimerais tellement pouvoir l'aider parce que ça n'a pas de bon sens de si peu dormir!



Merci. 

revenir en haut

Bébiz

Inscrit le :
27 sept. 2008

Posté le: 6 juillet 2011 21:18:45 EDT  
A-t-il déjà penser à aller voir un psy? Pas qu'il soit fou là, mais parfois, juste en parler avec quelqu'un d'autre et que cette personne a plusieurs ressources dans son "sac" peut l'aider!!!

Ou encore aller voir un docteur et il pourrait lui donner quelque chose de temporaire qui relaxe avant de se coucher (c'est ce que j'ai). Les effets "indésirable" : peut provoquer la somnolence Wink .

J'avoue que moi-même je ne crois pas à l'acuponcture ou encore à l'hypnose et je ne suis vraiment pas médicament, mais ses petites pilules que j'ai depuis plus d'un an me sert que TRÈS rarement. J'ai encore la même bouteille de 30 pilules depuis 1an et elle est plus qu'à moitié Laughing

Bonne chance! 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
09 mars 2009

Posté le: 6 juillet 2011 23:06:47 EDT  
Des massages de détente ou thérapeutiques peut-etre?Ca aide pour le stress et pour le sommeil.L'idée du psy est bonne aussi,ca pourrait lui donner des trucs pour mieux gerer son stress et son anxiété.J'espere que vous allez trouver LA solution pour ton conjoint,on fonctionne tellement tout croche quand on est stressé et fatigué... 

revenir en haut

Anna Banana

Inscrit le :
28 sept. 2009

Posté le: 7 juillet 2011 08:54:33 EDT  
J'étais très stressée par ma job et quand je me couchais, le hamster m'arrêtait pas. Je repensais à tous mes dossiers et je ne compte plus le nombre de fois où j'arrivais avec une idée à ma boss en commençant ma phrase par "j'ai pensé à ça cette nuit pis on pourrait faire ça comme ça ..." Rolling Eyes

Le truc qu'elle m'avait donné (faut croire qu'elle voulait pas me payer pour travailler la nuit Laughing ): écrire tout ce que j'avais à faire pour le lendemain à la fin de ma journée. Comme ça, j'arrivais chez nous l'esprit tranquille. Et si j'avais le malheur de penser à quelque chose durant la nuit, je gardais un calepin près de mon lit et je le notais. Ça marchait super bien pour moi. Peut-être à essayer ? 

revenir en haut

Marguerite123

Inscrit le :
18 nov. 2009

Posté le: 7 juillet 2011 09:34:26 EDT  

revenir en haut

Talia

Inscrit le :
08 avr. 2008

Posté le: 7 juillet 2011 21:55:20 EDT  
Moi je suis une "ancienne insomniaque". Ce qui m'a aidé: tjrs me couché à la même heure et même si je n'ai pas dormi, toujours me lever à la même heure et ne jamais me recoucher dans la journée. Ensuite, la melatonine, un produit naturel qui aide à mieux dormir et aussi la lecture avant de me coucher ça m'aide vraiment.

Pour moi c'est comme ça que je m'en suis sortie, et aussi le fait d'avoir des enfants m'aide à rester connecter à la réalité et les problèmes au travail ou autres sont moins importants... Ça fera peut etre cet effet là pour ton chum aussi.

Bonne chance et bravo, tu sembles vraiment compréhensive de son problème, c'est vraiment la pire affaire de ne pas dormir!!  

revenir en haut

neo

Inscrit le :
05 oct. 2009

Posté le: 7 juillet 2011 22:32:15 EDT  
plein de bon trucs t'ont déjà été donné.
L'autre fois, j'ai vu un reportage sur l'insomnie. Un spécialiste de la clinique des troubles du sommeil donnait la méthose qui était recommandée très fréquemment et très efficace, en plus d'apprentissage de techniques de gestion du stress: créer une dette de sommeil.

En demandant à la personne insomniaque d'attendre par exemple à 3:00 du matin avant d'aller se coucher et ce, pendant quelques jours de suite, ça crée une dette de sommeil. L'endormissement se fait donc habituellement plus facilement, les réveils sont moins fréquents et la personne n'associe plus l'heure du coucher à quelque chose de négatif. En fait, elle a hâte d'aller se coucher en titi!

D'autres conseils étaient donnés, comme de réserver la chambre à coucher pour le sommeil (pas de tv au lit, par exemple), de ne pas rester au lit une fois réveillé après 15 minutes, d'éviter de se coucher pendant la journée, etc

Après quelques jours l'heure du coucher revient tranquilement à la normale et la personne retourne à un cycle éveil-sommeil plus normal.

En fait, ton chum pourrait peut-être aller consulter à cette clinique? Bonne chance! 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 8 juillet 2011 08:58:36 EDT  
En plus de tous les excellents conseils qui t'ont déjà été donnés, voici quelques suggestions supplémentaires.

-Plusieurs plantes, infusées en tisane, peuvent être aidantes: la passiflore, la valériane, la lavande, le houblon, la mélisse lemon grass. (S'il prend de la médication, il est important par contre de vérifier s'il n'y a pas de contre-indication à la consommation de plantes).Ça goûte souvent le gazon mais avec un peu de miel et de citron, ça passe!

-Comme quelqu'une l'a déjà mentionné, la mélatonie aide à régulariser le cycle éveil-sommeil.

-Si ton chum ne s'endors pas après 20 minutes, il serait mieux de se lever et de faire une activité tranquille au lieu de se retourner dans son lit. Mais une activité tranquille par exemple, pas d'écran ni de roman passionnant! Lire des circulaires est pas mal platte et aide au sommeil, hihi! Écouter la radio très bas aiderait aussi.

-Couper la caféine à partir de midi, éviter les siestes, se lever tous les jours à la même heure, tous des conseils déjà donnés qui sont efficaces.
Finalement, si rien ne fait, il peut toujours demander à son md de lui prescrire un petit coup de pouce. Il existe plusieurs anxiolytiques et antidépresseurs qui, pris avant le dodo, causent de la somnolence et sont moins assommants que les somnifères. 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 9 juillet 2011 10:09:21 EDT  
Je suis une ancienne insomniaque chronique et mes troubles étaient de base anxieuse, comme ton chum. J'ai été suivi par des médecins et je suis allée à la fameuse Clinique du Sommeil de l'hôpital Sacré-Coeur.

Plusieurs conseils reçus sont excellents, mais voici un résumé de ce que la clinique m'a apprise.

1) La chambre c'est pour dormir, seulement dormir et faire des activités sexuelles. C'est tout. Pas de lecture au lit, pas de télévision au lit. S'il y a une télévision ds votre chambre, je vous conseille de l'enlever. S'assurer que la chambre est calme, sombre, bien aéré.

2) Ne JAMAIS regarder l'heure, peu importe ce qui arrive. La clinique recommendait d'enlever ou de retourner tous les cadrans de la chambre. Personnellement, je me suis conditionnée à ne pas regarder l'heure coûte que coûte lorsque j'ai une difficulté à dormir.

3) S'il n'arrive pas à s'endormir au bout d'environs 20 minutes, je dis environs pcq'il ne doit pas regarder l'heure (notre corps sait apprx combien de temps que ça fait que tu tournes en rond ds le lit), il doit se lever. NE PAS ALLUMER DE LUMIÈRE! Très important, la lumière stimule le cerveau et lui envoit le signal que c'est le jour, debout! En se levant, il doit éviter de monter ou descendre des marches. Il doit aller s'asseoir ds un endroit tranquille et sombre. NE PAS ALLUMER LA TV! JAMAIS! Dans son endroit sombre, il doit se trouver une activité ennuyante, routinière qui va l'aider à passer son anxiété. Moi, j'écrivais (ou plutôt me défoulais) sur une feuille de papier. J'écrivais tout ce qui m'angoissait, ce qui me faisait capoter et combien que je me trouvais épaisse de ne pas pouvoir dormir. C'est fou, mais ça marchait. Il doit continuer l'activité calme pendant environs 20 minutes. La clinique conseille même d'acheter une petite cocotte minute pour savoir quand le 20 minutes fini. Moi, j'y allais au feeling.

4) L'histoire de la dette de sommeil: c'est vrai, mais ça ne se résume pas à "se coucher à 3AM". L'idée c'est de réduire la plage de sommeil ds le but de créer une dette de sommeil, ce qui va faciliter l'endormissement et éventuellement aider aux troubles. Pour commencer, tu fixes une plage de 6h. Si ton chum doit se lever à 6AM, alors il se couche à minuit. Il doit garder un journal et estimer combien de temps il a pris pour s'endormir, combien de temps à a dormi. Des apprx pcq'il ne doit PAS regarder l'heure. Lorsqu'il arrive à bien s'endormir et à bien dormir sur sa plage, alors il peut l'augmenter.

5) Évidemment, il doit toujours se coucher à la même heure et se lever à la même heure, même la fin de semaine. La constance, c'est la clé pour régler ce genre de problème.

6) Il y a aussi toute la routine d'endormissement avec la tête qui est lourde... Moi, je ne l'ai jamais vraiment apprise, mais ça marche pour plusieurs.

7) Les bouchons pour les oreilles, le cache-yeux... Tous des outils intéressants pour les insomniaques.

Ça résume pas mal les conseils, c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. J'ai eu besoin de 5 ans pour venir à bout de mes troubles et encore aujourd'hui, il m'arrive d'avoir des rechutes. Encore à ce jour, je considère que de vaincre mes troubles de sommeil a été la chose la plus difficile que je n'ai jamais fait. C'est comme de se battre contre soi-même.

J'ignore l'ampleur des problèmes de ton chum, mais je l'invite à consulter. Qu'il demande une référence à son médecin pour la clinique du Sommeil, mais attention l'attente est longue. En attendant, qu'il applique les conseils mentionnés. Qu'il évites toute médication style ativan: ça cause la dépendance. Moi, j'ai pris des imovans pendant 2 ans. Ce médicament m'a beaucoup aidé et il ne cause pas la dépendance physique, mais psychologique, genre tu penses que si tu ne prends pas la pilule, tu ne dormiras pas. Pour les cas sévères d'insomie, la médication contrôllée peut être d'une grande aide. Moi, en tk, ça m'a aidé.

Les médicaments naturels: ça ne marchent pas. Aucun effet. Si son problème est anxieux, je doute que ce type de médicaments ait un effet sur lui. L'anxiété, la peur de ne pas dormir, c'est comme une vibe qui te prend par en dedans et il y a aucun médicament qui peut en venir à bout, même l'imovan.

Pour ce qui est du bébé qui s'en vient, je vous invite à lire tous les livres sur le sommeil du bébé. Les réveils multiples la nuit, c'est le pire pour un insomniaque. Pour moi, il était impératif que ma fille développpe un bon rythme de sommeil et vite. J'ai suivi les conseils de "Bébé fait ses nuits" et ça l'a fonctionné. Lorsque bébé se réveille la nuit, si c'est lui (ton chum) qui s'en occupe, je vais répéter encore une fois un des conseils: NE PAS REGARDER LA TV! Même si ça prend 1h donner le biberon. NE PAS ALLUMER LA LUMIÈRE non plus. Ça sera bon pour ton chum et pour ton bébé. Également, je vous conseille que bébé dorme ds sa chambre et non ds votre lit ou ds votre chambre. Pour un insomniaque, c'est l'idéal.

Bonne chance! Et surtout il est important qu'il sache qu'il n'est pas condamné à vivre toute sa vie comme ça! On peut passer par dessus, mais ce n'est pas facile.

S'il a des questions ou quoi que ce soit, ça va me faire plaisir. Les troubles su sommeil, ça me tient vraiment à coeur: j'en ai tellement souffert. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 nov. 2010

Posté le: 10 juillet 2011 07:19:04 EDT  
Bonjour,
Je vais aller dans un sens différent des autres, car les troubles du sommeil avec anxiété, j'en ai eu et ça ne se traite pas comme un stress passager. Si ton chum te dit que les idées roulent dans sa tête sans pouvoir les arrêter, il y a urgence d'agir. Il faut d'abord qu'il trouve les causes de son anxiété et les racines qui la nourrissent. Est-ce passager ou est-ce que ça fait plusieurs semaines ou mois qu'il traite avec ce problème. Si ça traîne, il serait sage d'aller voir un médecin pour vérifier s'il n'est pas en train de développer un trouble anxieux de l'adaptation ou un autre truc du genre. Il ne ressortira pas du cabinet avec des médicaments, mais il est important d'avoir un diagnostic précis si la situation perdure.

Certes, la relaxation, les bains, etc., ça relaxe, mais le problème de fond ne se règle pas. Dans le bain, les idées rouleront toujours. Paradoxalement, le corps se repose en dormant et en relaxant, mais aussi par l'activité physique.

Ton chum aurait tout avantage à décrocher de son boulot par un sport ou une activité physique à intensité modérée pour faire évacuer au fur et à mesure le surplus d'adrénaline, de stress et de tension qu'il absorbe durant la journée. Il faut que l'activité ait lieu au moins 2 à 3 heures avant le coucher maximum. Sinon, l'énergie dégagée par l'exercice pourrait altérer la qualité de son sommeil.

Ensuite, pour lutter contre ses idées qui roulent, il faut qu'il se donne une discipline. En rentrant du boulot, qu'il s'accorde 30 minutes pour se vider la tête en notant ses idées sur un bout de papier. Ensuite, on met le calepin dans le tiroir et on n'y pense plus jusqu'au lendemain matin. Il faut qu'il bloque ses pensées pour passer à autre chose. Si les idées roulent encore, qu'il aille prendre une marche de 60 minutes en ne portant attention que ce qu'il perçoit des différents sens (vue, ouïe, toucher des pieds sur le sol ou de la peau au contact de l'air, odorat, etc.). C'est la seule chose sur laquelle il doit se concentrer. C'est efficace. Les médecins appellent ça de la marche thérapeutique.

Mais le plus important là-dedans, c'est qu'il faut qu'il se trouve des sources de plaisirs, dans la journée, qui sont égales ou supérieures au niveau de stress et d'anxiété qu'il vit. Repos, activité physique et plaisir : 3 armes redoutables pour mater l'anxiété.

Pour l'insomnie, si l'anxiété est traitée, ça va beaucoup améliorer sa vie et son sommeil. 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 10 juillet 2011 08:36:05 EDT  
Syrinx, tu notes un excellent point: l'activité physique. Au plus fort de mon insomnie, ça m'a beaucoup aidé. Toute la journée, tout ce à quoi j'arrivais à penser était: "Vais-je dormir ce soir?" Sauf que, lorsque je m'entraînais tout ce à quoi je pensais était: "Respire". L'activité physique en soit n'était pas suffisante pour guérir les troubles anxieux, mais elle a aidé à rentre ça plus supportable, disons.

Écrire sur un bout de papier: je l'ai longtemps fait. À vrai dire, à la Clinique du Sommeil, il s'agit DU truc pour vaincre les troubles anxieux. Sachant que la majorité des troubles du sommeil sont causé par des troubles anxieux, nous en avons parlé en long et en large.

La thérapeute allait plus loin encore. L'anxiété, c'est le scénario du pire cas, c'est l'éternelle anticipation d'un évènement fort peu probable, mais qui accapare tout notre esprit. Elle suggèrait d'écrire toute la chaîne d'évènement jusqu'à l'évènement improbable. Dans mon cas, ça ressemblait à ceci: "Je ne dors pcq j'ai peur de ne pas dormir et pcq j'ai peur de ne pas dormir je ne dors pas. C'est une roue qui tourne. Je suis fatiguée, je n'ai plus la force de me battre contre ça. Je vais mourrir.". Bon c'est un peu abrégé, mais l'idée est là. La conclusion est folle: "Je vais mourrir". Il est ensuite bon de ranger le texte et de le relire plus tard. Notre cerveau va donc enregistrer le ridicule de la chose.

Les troubles anxieux ne sont pas banals et ne se règlent effectivement pas en "relaxant" tout simplement. Les racines de ce genre de troubles sont plus profondes, mais mon expérience m'a démontré que de trouvé la cause n'enraille pas le problème.

C'est une bataille de tous les jours, mais avec le temps, ça devient plus facile. Aujourd'hui, je n'ai presque plus de troubles anxieux, mais je demeure une personne anxieuse qui n'aime pas déroger de "ma routine". J'y arrive aujourd'hui, mais pendant longtemps j'ai du faire les choses ds un ordre précis à des heures précises pour me sécuriser, comme un petit enfant. 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 10 juillet 2011 21:56:36 EDT  
Flocon Pensif a écrit
Les troubles anxieux ne sont pas banals et ne se règlent effectivement pas en "relaxant" tout simplement. Les racines de ce genre de troubles sont plus profondes, mais mon expérience m'a démontré que de trouvé la cause n'enraille pas le problème. 


C'est tellement vrai! Je me suis tellement écoeurée à entendre les gens dire: "Ben voyons, tu as juste à relaxer et tu vas dormir!" ou encore "Coudonc, es-tu stressée?", que j'ai décidé un jour de ne plus en parler. Me confronter à l'incompréhension n'aidait en rien à la situation.

J'ajouterais aussi une petite nuance concernant les médicaments naturels. En effet, puisque les troubles du sommeil sont généralement le résultant d'un trouble plus profond, les tisanes et autres ne mettront pas fin au problèmes d'insomnies. Si on ne se fie qu'à cela, il se peut très bien que ça ne fonctionne pas. Par contre, jumellés à des techniques de "reprogrammation du sommeil" et de relaxation, peuvent aider le corps à se détendre et optimiser les chances d'endormissement.

Je suis aussi une "ex-insomniaque" et j'ai pris de l'imovan pendant quelques années. Lorsque j'ai voulu devenir enceinte, j'ai tout cessé net... et ce fut une période horrible. En milieu de grossesse, j'ai du me résoudre à prendre un anxiolytique pour m'aider à dormir, car ma santé, mentale et physique, ainsi que ma grossesse, étaient menacés.
J'ai eu la chance d'être "sauvée" par mes bébés! J'appréhendais énormément les nuits car je voulais allaiter et il était hors de question que je prenne des médicaments. Mais, curieusement, les nuits entrecoupées d'évéils ont comme reprogrammé mon sommeil, et deux enfants plus tard, je dors toujours bien!
Il y a donc de l'espoir! 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 10 juillet 2011 22:54:48 EDT  
Elfie a écrit
Flocon Pensif a écrit
Les troubles anxieux ne sont pas banals et ne se règlent effectivement pas en "relaxant" tout simplement. Les racines de ce genre de troubles sont plus profondes, mais mon expérience m'a démontré que de trouvé la cause n'enraille pas le problème. 


C'est tellement vrai! Je me suis tellement écoeurée à entendre les gens dire: "Ben voyons, tu as juste à relaxer et tu vas dormir!" ou encore "Coudonc, es-tu stressée?", que j'ai décidé un jour de ne plus en parler. Me confronter à l'incompréhension n'aidait en rien à la situation.

J'ajouterais aussi une petite nuance concernant les médicaments naturels. En effet, puisque les troubles du sommeil sont généralement le résultant d'un trouble plus profond, les tisanes et autres ne mettront pas fin au problèmes d'insomnies. Si on ne se fie qu'à cela, il se peut très bien que ça ne fonctionne pas. Par contre, jumellés à des techniques de "reprogrammation du sommeil" et de relaxation, peuvent aider le corps à se détendre et optimiser les chances d'endormissement.

Je suis aussi une "ex-insomniaque" et j'ai pris de l'imovan pendant quelques années. Lorsque j'ai voulu devenir enceinte, j'ai tout cessé net... et ce fut une période horrible. En milieu de grossesse, j'ai du me résoudre à prendre un anxiolytique pour m'aider à dormir, car ma santé, mentale et physique, ainsi que ma grossesse, étaient menacés.
J'ai eu la chance d'être "sauvée" par mes bébés! J'appréhendais énormément les nuits car je voulais allaiter et il était hors de question que je prenne des médicaments. Mais, curieusement, les nuits entrecoupées d'évéils ont comme reprogrammé mon sommeil, et deux enfants plus tard, je dors toujours bien!
Il y a donc de l'espoir! 


Ouf tu es courageuse! Je ne voulais pas avoir d'enfants tant que mes troubles n'étaient pas réglés! Tant que je prenais de l'imovan, c'était non non non. Ça m'a pris 1 an pour réussir à arrêter l'imovan et ça ne fut pas facile et pourtant je voulais tellement ne plus en prendre! Encore aujourd'hui je considère que j'ai vécu 365 échecs, ie 365 jours où j'ai tenté de dormir sans imovan et que j'ai échoué lamentablement. Je ne sais toujours pas comment j'ai réussi, mais je sais qu'un matin je me suis levée et c'était fini. J'ai arrêté d'en prendre et j'ai réussi. Ce ne fut pas facile, mais la dépendance était partie. Faut dire qu'il me restait seulement 4 pilules et ma prescription était finie et puis quel médecin va prescrire des imovans pendants 3 ans à une femme de 25 ans?

Oui, les médicaments naturels peuvent aider, mais ils ne vont pas régler le problème. Moi, je me suis lancée dans un paquet d'affaire en pensant que le problème allait se régler en claquant des doigts, mais je me trompais. C'est un outil, sans plus. Je ne voulais surtout pas tomber ds le discours du "prend une tisane et ça va passer" pcq c'est plus complexe que ça et plus difficle à régler.

Tu vois, moi je n'ai pas voulu faire le fameux "allaitement à la demande" et ce à cause de mes troubles. Même si je dormais bien depuis quelques années, je demeure fragile et je ne voulais pas re-tomber ds un pattern d'insomnie. Surtout qu'une bonne partie des troubles d'insomnie débutent lors de la naissance des enfants alors j'avais de quoi avoir peur! Ce que je lisais sur les forums ne m'encourageait pas non plus. J'ai donc prise les décisions qui s'imposaient pour m'assurer que la naissance de mon enfant soit un évènement positif. J'ai fait une croix sur l'allaitement au sein exclusif et j'ai séparé mes nuits avec papa. J'ai pris le "shift" le plus facile, celui qui m'assurait de dormir mes heures. Je ne le regrette pas du tout: c'est ce que je devais faire pour m'assurer un certain équilibre. Des fois, il faut lâcher prise sur certaines choses et assumer que non, on n'est pas capable. Des fois, notre santé mentale doit passer devant les foutues recommendations des "spécialistes". En tk, c'est mon point de vue Wink 

revenir en haut

1-2-3-...

Inscrit le :
13 juil. 2009

Posté le: 10 juillet 2011 23:45:44 EDT  
Je ne croyais pas avoir un trouble de sommeil en tant que tel... je me considérais tout simplement chanceuse de ne pas avoir besoin de dormir beaucoup... un 4 heures dans une nuit et ma pile est pleine!

Mais bon à vous lire, j'ai définitivement un problème! Le seul temps que je devient "normale" c'est enceinte, où la je dors un 6-7 heures par nuit!

Je crois que je vais prendre le temps de m'analyser comme il faut. Puis je vais investiguer!

Même enfant, je ne dormais pas beaucoup... ma mère me parle souvent de quand j'étais petite 5-6 ans, qu'elle allait se coucher et que je ne dormais pas encore, j'avais les yeux grand ouvert et j'attendais que le temps passe et je me rapelle comme je trouvais le temps long!

Je sais qu'il est important de bien dormir et préférablement de faire un 8 heures... mais je suis simplement incapable de dormir 8 heures en ligne, donc je croyais que j'étais correcte étant donné que ça n'affecte pas mon humeur!

Merci de m'avoir ouvert les yeux!
 

revenir en haut

LemonDrop

Inscrit le :
16 mai 2011

Posté le: 11 juillet 2011 00:06:13 EDT  
Oligaza je ne suis pas une experte en sommeil et je n'ai jamais souffert d'insomnies mais il me semble que si ton 4 heures de sommeil te semble réparateur c'est possible que ça te soit suffisant. J'ai connu plusieurs personnes qui étaient comme toi, souvent légèrement hyperactives, et ils étaient très satisfaits de leur 4h de sommeil par nuit. 

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 11 juillet 2011 08:36:07 EDT  
OliGaZa a écrit
Je ne croyais pas avoir un trouble de sommeil en tant que tel... je me considérais tout simplement chanceuse de ne pas avoir besoin de dormir beaucoup... un 4 heures dans une nuit et ma pile est pleine!

Mais bon à vous lire, j'ai définitivement un problème! Le seul temps que je devient "normale" c'est enceinte, où la je dors un 6-7 heures par nuit!

Je crois que je vais prendre le temps de m'analyser comme il faut. Puis je vais investiguer!

Même enfant, je ne dormais pas beaucoup... ma mère me parle souvent de quand j'étais petite 5-6 ans, qu'elle allait se coucher et que je ne dormais pas encore, j'avais les yeux grand ouvert et j'attendais que le temps passe et je me rapelle comme je trouvais le temps long!

Je sais qu'il est important de bien dormir et préférablement de faire un 8 heures... mais je suis simplement incapable de dormir 8 heures en ligne, donc je croyais que j'étais correcte étant donné que ça n'affecte pas mon humeur!

Merci de m'avoir ouvert les yeux!
 


Tu n'as pas nécessairement un trouble de sommeil...

As-tu de la difficulté à t'endormir le soir?
Te réveilles-tu la nuit et te retrouves-tu ds l'incapacité de te rendormir?
Es-tu fatiguée durant la journée?
Es-tu irritable?
As-tu mal à la tête?
Dois-tu prendre 5 café pour fonctionner?

Si tu as répondu oui à une majorité de ces questions, alors oui il est probable que tu aies un trouble de sommeil. Sinon, alors il est possible que tu fasses partie de la minorité de personne ayant besoin de peu d'heures de sommeil. Ce n'est pas impossible, juste rare Wink

Avoir un trouble de sommeil, c'est ne pas être capable de dormir lorsque tu veux dormir et que tu as besoin de dormir. C'est également manquer perpétuellement de sommeil, non pas pcq tu sors trop, mais pcq tu n'arrives pas à bien dormir. 

revenir en haut

sunluv2

Inscrit le :
08 sept. 2008

Posté le: 11 juillet 2011 13:53:51 EDT  
WOW merci pour vos commentaires! C'est très apprécié!!!

Flocon pensif Effectivement les produits naturelles ne fonctionnent pas. Je commence à avoir peur que notre fille ait le même genre de problème de sommeil. J'avais l'intention de la coucher dans la même chambre les premiers mois. Nous sommes pas encore certains de ce que nous voulons faire..

Syrinx Il est comme ça depuis qu'il est petit. Pour l'instant, il dit penser à son travail et il réussi même à trouver des solutions la nuit. Il s'entraine 2-3x semaine et même plus par moment.

L'autre problème est que ça fait plusieurs fois qu'il en parle à son médecin et il ne fait rien sauf que de lui dire de relaxer avant de se coucher Rolling Eyes C'est vraiment frustrant. En fait, c'est pas surprenant car il banalise pas mal tout! Je vais en parler à mon médecin à mon prochain rendez-vous, ça va peut-être bouger un peu!

Heureusement, j'ai pas de trouble de sommeil donc je compte m'occuper de notre fille la nuit. Par contre, j'avoue que ça me fait un peu peur desfois que je trouve ça trop difficile.. mais bon ça c'est autre chose.

Je vais aussi montrer tous vos messages à mon chum. Je lui souhaite tellement d'affronter ses troubles d'anxiété/de sommeil.

Merci encore une fois Very Happy  

revenir en haut

Maxal

Inscrit le :
29 déc. 2010

Posté le: 11 juillet 2011 20:53:33 EDT  
sunluv2 a écrit
WOW merci pour vos commentaires! C'est très apprécié!!!

Flocon pensif Effectivement les produits naturelles ne fonctionnent pas. Je commence à avoir peur que notre fille ait le même genre de problème de sommeil. J'avais l'intention de la coucher dans la même chambre les premiers mois. Nous sommes pas encore certains de ce que nous voulons faire..

Syrinx Il est comme ça depuis qu'il est petit. Pour l'instant, il dit penser à son travail et il réussi même à trouver des solutions la nuit. Il s'entraine 2-3x semaine et même plus par moment.

L'autre problème est que ça fait plusieurs fois qu'il en parle à son médecin et il ne fait rien sauf que de lui dire de relaxer avant de se coucher Rolling Eyes C'est vraiment frustrant. En fait, c'est pas surprenant car il banalise pas mal tout! Je vais en parler à mon médecin à mon prochain rendez-vous, ça va peut-être bouger un peu!

Heureusement, j'ai pas de trouble de sommeil donc je compte m'occuper de notre fille la nuit. Par contre, j'avoue que ça me fait un peu peur desfois que je trouve ça trop difficile.. mais bon ça c'est autre chose.

Je vais aussi montrer tous vos messages à mon chum. Je lui souhaite tellement d'affronter ses troubles d'anxiété/de sommeil.

Merci encore une fois Very Happy  


Il n'y a pas de raisons que votre fille développe des problèmes similaires. Au contraire, le fait de reconnaître qu'il y a un problème va vous aider à trouver une solution et à vous assurez que votre fille ne tombe jamais dans le même bateau. Vois-tu, avoir souffert d'insomnie et m'être battue si longtemps pour vaincre ma pathologie m'a rendue très sensible à cette problématique. Je suis plus à l'écoute sur tout ce qui a trait aux troubles anxieux, je les guette plus disons. Je considère que je suis mieux outillée qu'une autre pour y faire face s'ils se développent. Il y a du positif dans toute épreuve: il faut bien en trouver.

Moi aussi j'avais rencontré un médecin qui me disait de faire du yoga et de respirer, carrément inutile pour ce genre de problème. La relaxation est utile pour gérer un problème de stress, soulager une légère angoisse, mais de ce que je comprend, le problème de ton chum est plus profond et complexe que ça. En tk, moi j'ai eu besoin de plus que ça.

Je vous conseille effectivement de consulter un autre médecin.

Il serait bon aussi qu'il lise ce post: ça pourrait l'aider. Il est important également qu'il sache que oui, on peut "guérir" ce genre de pathologie et non, il n'est pas condamné à vivre le restant de sa vie comme ça. Ce n'est pas facile, mais ça se fait: j'en suis la preuve vivante et j'ai une merveilleuse petite fille et tout s'est très bien déroulé.

S'il a des questions ou s'il veut en parler plus en privé, ça va me faire plaisir d'essayer de l'aider du mieux que je peux. 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 11 juillet 2011 21:09:41 EDT  
Sunluv Malheureusement, l'insomnie est encore vue comme un simple problème de stress, même parmis plusieurs médecins. Je me souviendrai toujours de la fois ou, après avoir rencontré plusieurs médecins qui me disaient de "relaxer" et que ça va passer, de la médecin qui a enfin pris le temps de m'expliquer que l'insomnie est un trouble en soi, et qu'il existe des traitements efficaces. Je l'aurais embrassée!
Ton chum semble vivre un cercle vicieux et souffrir d'anxiété, le premier pas serait de trouver un md habilité à poser un bon diagnostic.
Aussi, j'abonde de le même sens que Flocon Pensif: ton enfant ne vivra pas nécessairement ce problème. Les troubles anxieux sont parfois héréditaires, mais je suis persuadée que si, dès l'enfance, on enseigne à nos petits comment gérer nos émotions, notre anxiété, et comment se créer une bonne hygiène mentale, on leur donne tous les bons outils pour ne pas tomber dans les mêmes patterns que nous.

Oligaza On parle de trouble du sommeil quand le manque de sommeil nous empêche de fonctionner dans plusieurs sphères de notre vie. Si tu es en pleine forme après 4 heures de sommeil, et bien tu fais partie des personnes chanceuses qui ont un sommeil très réparateur et qui comblent leurs besoins en quelques heures! Grégory Charles est aussi comme ça! Laughing

Flocon Pensif C'est toi qui est extrêmement courageuse d'avoir affrontée "à mains nues" les nuits blanches, sans médication.. Tu as vraiment toute mon admiration! Je crois avoir été tout simplement très très très chanceuse que mes nuits d'allaitement aient tout réglé. Je retiens certains trucs que tu as donnés que je ne connaissais pas, et j'espère ne jamais plus avoir besoin de m'en servir! 

revenir en haut

1-2-3-...

Inscrit le :
13 juil. 2009

Posté le: 11 juillet 2011 23:17:07 EDT  
Finalement après y avoir pensé pas mal aujourd'hui... je crois avoir un mélange des 2... je suis chanceuse de ne pas avoir besoin de dormir beaucoup et en même temps j'ai un petit problème!

Souvent le soir, j'aimerais aller me coucher de bonne heure parce que je me sens fatigué, mais je suis incapable de m'endormir, je tourne et je tourne dans mon lit.

Si je me couche de bonne heure (genre 23h00), je vais m'endormir plus tard que si je continue à faire mes choses et que je me couche vers 2h00, là je vais m'endormir en 30 minutes environ!

Il y a des journées que je traine ma fatigue, d'autres que ça va bien!

en tout cas, je vais regarder tout ça et voir quoi faire!

 

revenir en haut

Se connecter pour répondre