Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Maman, et la fatigue s'en vient

Auteur Message

plop-cerise

Inscrit le :
24 janv. 2015

Posté le: 24 janvier 2015 16:17:20 EST  
Bonjour à toutes !

J'ai eu du mal à trouver un titre pour ma présentation, parce que paradoxalement je m'inscris sur un site de mamans sans vouloir n'être vu que comme une maman. Enfin, je suis maman, mais une maman de 26ans au bout du rouleau, qui parfois aimerais retrouver sa vie d'avant... J'ai l'impression d'être horrible quand je dit cela. D'être une mère indigne... Parce que ma fille on l'a voulu tout les deux, et puis à sa naissance j'ai fait une dépression post-partum. Je ne supportais plus ce petit bout qui me réclamait sans cesse, de qui je ne pouvais pas m'éloigner sans l'entendre hurler à la mort... J'avais l'impression qu'elle faisait cela pour me punir de je ne sais quoi...
Maintenant ma puce à bientôt 4 ans. Je l'aime, c'est la chair de ma chair. Mais parfois j'ai des énormes coups de blues qui me font dire que j'aurais préféré ne pas être une maman...Pour pouvoir m'occuper d'elle et lui offrir le meilleur, ou au moins le minimum (j'ai passé mon enfance à voir mes parents galérer en fin de mois, à devoir manger pâte et soupe 10 jours d'affilés par mois et je ne voulais pas la même chose pour ma fille), j'ai accepté depuis 3 ans des boulots contraignants : téléconseillère à se faire insulter au téléphone pendant des heures, puis j'ai pris un boulot qui me faisait bosser quasi tout les week ends de l'année. De là on me sort que ma fille est une grande angoissée parce que ne me voyant pas le week end quand elle est à la maison et la semaine parce qu'elle est à l'école elle demande à tout le monde pourquoi maman l'abandonne... c'était dur, très dur...je faisais tout cela pour elle, mais elle avait l'impression que je l'abandonnait ! Tout mes efforts se résumaient à cela...
Par chance j'ai fini par changer de taff. Un boulot pas trop mal, mais qui me fait faire 80KM par jour, en rentrant à 20H tout les soirs de la semaine, pour être payé au SMIC (attention je me plaint pas d'avoir du taff loin de là). Mais voilà, avec tout ça, je suis fatiguée. Au bout du rouleau. A sec...
Quand je rentre ma fille se colle à moi sans me laisser une minute. Le matin même si je pourrais dormir, bah nan parce qu'il faut bien se lever pour la mener à l'école, pis reprendre la route pour le boulot, pour rentrer à 20H.... Je fait mes 35H semaine, et je rentre pour trouver quoi ? une maison sale, avec mon chéri qui me sort 'bah elle joue et quand c'est ca elle retourne tout. Ah pis j'ai pas eu le temps de faire ci ou ça dans la maison". Enfin, pour info M. bosse 18H semaine... mais la maison est en bordel monstre continuel. Donc en gros le week end bah maman se tape le linge, le ménage, maman se tape même les courses en rentrant du taff parfois... et j'ai l'impression que ça n'arrête jamais. D'avoir tout sur le dos. De ne plus être une femme, mais une maman et une femme de ménage... Je n'ai plus de temps pour moi, ou alors les minutes que j'arrive à grapiller je dors. Mon homme à côté de cela est adorable, c'est lui qui fait à manger ou qui essaie de me chouchouter. Mais il ne se rend pas compte que parfois j'ai besoin d'aide, vraiment. Que non, laisser une assiette sale sur la table pour la débarrasser "plus tard" ça ne se fait pas. Que non, je suis pas "heureuse quand ta fille te fait des gros câlins tout le temps". Que j'en ai marre... Le plus beau, c'est que j'ai l'impression que ma détresse il ne la voit pas, vu que lui me réclame depuis quelques mois (en incitant ma fille à faire de même) un 2eme bébé ! J'ai l'impression de devoir donner tout à ma famille en m'effaçant petit à petit... et je disparaît. Je les aimes tout les 2 mais parfois j'aimerais revenir en arrière. Avoir mon indépendance, être moi même, pouvoir passer mon temps libre comme je l'entend et pas en fonction de l'emploi du temps de mon mari ou de ma fille.

Je me sens horrible de ressentir tout ça. Et quand j'essai de lui dire que je suis fatiguée, que je passe mon temps à faire le ménage, que mon boulot est dur... sa réponse est toujours la même "bah moi aussi tu sais". Quand je lui dit que je veux pas de nouveau petit bout parce que je pourrais pas supporter la charge supplémentaire que représentera cet enfant il me sort "bah tu dit ça maintenant pis tu changeras d'avis". Bah nan.
Je ne ressemble plus à rien, quand je me regarde dans le miroir jvois une grosse patate qui a pris 20kg en 5 ans, avec des poches énormes sous les yeux. Mon homme m'aime ainsi, mais il ne comprend pas que moi je ne m'aime plus.

La, vous vous dites "mais enfin t'es pas la seule dans ce cas la" ou "ya pire comme situation, ta un mari un taff une jolie princesse, qu'est ce qu'il te faut de plus". Je sais pas... du repos loin de tout cela je crois.

Désolé de cet étalage, j'avais besoin de m'étendre un peu. Peut être même de trouver des mamans qui on vécu la même chose et qui ont réussi à trouver la force de sortir le bec de l'eau. Qui connaissent ce sentiment d'amour répulsion. Moi je n'arrive plus à être super women, super-working girl et super femme. Tout vos conseils seraient bienvenus Smile

Merci aux mamans qui m'ont lu jusqu'au bout ! 

revenir en haut

Asteria

Inscrit le :
28 févr. 2015

Posté le: 28 février 2015 17:28:30 EST  
Épuisement maternel ?
Bonsoir plop-cerise
Je ne sais pas trop quoi t'écrire mais je voulais te dire que j'avais lu ton message jusqu'au bout. Ton histoire me fait penser à celles du site de mamlucile, qui tient un blog sur l'épuisement maternel.
Je ne suis pas experte en la matière mais peut-être pourrais tu y jeter un oeil (epuisement-maternel.com).
Je n'ai pas de solution miracle mais à priori je dirais qu'une discussion sérieuse avec ton homme s'impose. Peut-être ne se rend il pas compte de tout ce que tu fais à la maison ? Nous, les mamans, àvons un radar à choses à faire et des listes en tête en permanence. Les hommes fonctionnent (le mien en tt cas !) différemment. Ils sont OK pour faire les choses mais il faut leur dire même si à nous ça semble évident.
Est ce que tu ne pourrais pas lui demander de faire des tâches précises dans la journée (lancer une machine, étendre du linge qd c'est terminé, faire les courses avec une liste préparée à l'avance,...)
Je pense (et j'espère) qu'une fois la pente de l'épuisement remontée tu retrouveras le plaisir des câlins avec ta fille.
Je te souhaite beaucoup de courage mais je ne doute pas que tu en aies en réserve car il en faut pour prendre conscience du problème comme tu l'as fait et rechercher de l'aide.  

revenir en haut

plop-cerise

Inscrit le :
24 janv. 2015

Posté le: 28 février 2015 18:10:13 EST  
Bonjour Asteria et merci pour ta réponse !
Merci du conseil concernant le blog sur l'épuisement maternel. Je me retrouve dans ces histoires et je me sens moins seule. Cela m'aide beaucoup ! Je met en place maintenant des "no-mom hours". Des une heure par ci par la où je suis une femme qui se fait plaisir sans ma fille ni même mon mari. Piscine ou resto avec ma meilleure amie ou même shopping : un must que je m'autorisais plus depuis 4 ans ! Cela me fait du bien et par extension me permet de reprendre du plaisir avec ma fille. Elle voit sa maman mieux dans sa tête et qui n'est plus constamment au bord du burn out. J'ai encore parfois des micros coup de blues mais qui n'en a pas au final Smile j'ai aussi rencontré des femmes rondes qui m'ont aide a me voir belle même si je n'ai plus le corps svelte, a aimer mes rondeurs. Cela aussi c'est un grand pas en avant pour retrouver ma place de femme.
Ah et merci de m'avoir lu jusqu'au bout Wink  

revenir en haut

Se connecter pour répondre