Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Les femmes sont-elles de bonne dirigeantes ?

Auteur Message

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 juin 2010 13:45:28 EDT  
Je me le demande parfois...

Je n'ai jamais eu de problème à travailler pour un hommes mais mausus que je trouve que les femmes ont du mal à diriger en général... Confused
Je sais pas trop, j'ai parfois l'impression qu'elles ont du mal elle-mêmes à se comprendre et il faudrait e plus lire dans leurs pensées.

Il y a comme un mix de "power trip" mélangé à de l'insécurité qui donne le plus souvent des résultats plutôt boiteux. Je ne dit pas que toutes les femmes dirigent mal mais c'est souvent ce que je constate. Les nerfs lâche vite.

Parfois, je regarde la situation au Québec et je me pose des questions. En ce moment, parmi les domaines ou ça va le plus mal soit la santé, l'éducation, la famille et les transports, ce sont des femmes qui occupent ces postes au ministère pis ça dort au gaz en titi ! Je sais bien que ce sont les grosses bibittes noirs du Québec mais il me semble que ça n'a jamais été aussi pire que maintenant.

Manque de "guts", les menaces les font vites tourné de bord ! Pourtant en ce moment, il serait important d'avoir des "leaders" capables de faire bouger les choses mais avec 600 milles fonctionnaires, les choses n'ont pas tellement intérêt à changer pour certains.

Je ne suis non plus pour discriminer ou dire au femmes de retourner dans leurs cuisine ! Soyons réaliste, on n'est en 2010 et j'en suis bien consciente. Les femmes ont des qualités qui leurs sont propres et peuvent apporter dans toutes les sphères de la société mais, je pense que c'est loin d'être donné à toutes.

Qu'en pensez-vous ?

Sui-je trop sévère dans mon observation ?  

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 14 juin 2010 22:38:35 EDT  
Ah c'est marrant Vérozach, c'est exactement ce texte que j'ai déniché en faisant des recherches sur le sujet (en fait, j'avais écrit hier un message par rapport à ce texte mais je l'ai flushé sans faire exprès alors je l'ai pas ré-écrit...)

J'avais trouvé ce lien aussi, par rapport à un livre qui s'est écrit sur cette question:
http://www3.interscience.wiley.com/journal/120144465/abstract?CRETRY=1&SRETRY=0 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 14 juin 2010 15:19:05 EDT  
Merci pour cet intéressant texte. Wink  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
02 mai 2007

Posté le: 14 juin 2010 13:07:59 EDT  
C'est quand même intéressant comme sujet et, j'ai lu un peu dessus.

Donc, voici :

Un comportement masculin serait axé sur l'accomplissement dans les tâches, la structure et le pouvoir alors qu'un comportement féminin serait axé sur la considération, la participation et la dimension relationnelle du travail (Applebaum, 2003).

Selon Van Daele (2003), les féministes pensent que les différences entre les comportements masculins et féminins jouent en faveur des femmes et qu'une faible proportion de femmes dans une organisation nuit au bon fonctionnement de celle-ci, surtout dans le contexte transformationnel et participatif de l'entreprise moderne. À l'opposé, les hommes (et même les femmes) pensent qu'un chef doit posséder des traits essentiellement masculins (même s'il adopte des comportements féminins) et que les femmes ne possèdent pas les capacités nécessaires pour diriger.

Il faut faire attention de ne pas tomber dans les préjugés et les stéréotypes sexuels lorsqu'on dit que les comportements masculins et féminins sont différents. La différence des comportements masculins et féminins ne proviendrait pas de différences biologiques et sexuelles. Selon les recherches académiques, il y aurait très peu de différences entre les habiletés innées des hommes et des femmes pour le leadership (Van Engen, van der Leenden & Willemsen, 2001; Oakley 2000), ou du moins l'importance de ces différences serait minime (Powell, 1990). Un comportement définit comment une personne agit, mais ne saurait définir comment la personne est : un homme peut avoir des comportements féminins et une femme, des comportements masculins. En ce sens, plusieurs écoles de pensée parlent d'un style de gestion androgyne selon lequel un homme ou une femme peuvent choisir d'adopter un style de gestion féminin ou masculin, en fonction des besoins du contexte. Il n'est cependant pas clair de savoir si, pour une même situation, le choix du style le plus approprié est le même pour un homme et pour une femme.


Une méta-analyse de 45 études sur les styles de leadership transformationnel, transactionnel ou de laisser-faire a tenté de répondre à cette question (Eagly, Johannessen-Schmidt et Van Engen, 2003). Les conclusions de cette étude sont très intéressantes, car elles mettent en lumière des différences entre les styles de gestion des hommes et des femmes.

Premièrement, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à adopter des styles de gestion transformationnelle. De plus, elles sont plus enclines que ceux-ci à utiliser un mode de récompenses lorsqu'elle s'engage dans un style transactionnel.
Deuxièmement, les hommes sont plus nombreux que les femmes à utiliser un style de laisser-faire. De plus, ils sont plus portés que celles-ci à mettre l'emphase sur les problèmes ou à attendre passivement que les problèmes adviennent lorsqu'ils adoptent un style transactionnel.
Puisque les styles de gestion où les femmes dominent les hommes sont en corrélation avec l'efficacité du leadership, et que les styles de gestion où les hommes dominent les femmes n'ont pas d'influence ou ont une influence négative sur l'efficacité du leadership, il semble que les différences observées soient en faveur des femmes.

Les variables situationnelles


L'approche situationnelle met l'emphase sur le fait que les différences observées entre le leadership masculin et féminin sont surtout influencées par la situation différente des hommes et des femmes au travail. Si, par exemple, on juge un supérieur en tant que son subordonné, on aura tendance à favoriser des valeurs « féminines » comme la considération ou la coopération, alors que si on juge un employé en tant que son supérieur immédiat, on aura tendance à favoriser des valeurs « masculines » comme la structure et l'orientation des tâches (Cann & Siegfried, 1987). Le fait qu'en 2008, les femmes ne soient que 15,1% à occuper les échelons supérieurs des 500 plus grosses organisations américaines (Catalyst, 2008, para. 4) leur confère une différente perspective organisationnelle que les hommes. Il n'y aurait « pas de différences fondamentales entre le leadership des hommes et des femmes, mais plutôt une adaptation du style adéquat à une situation particulière». (Van Daele, 2003, p.3).

Puisque les femmes ont longtemps occupé des postes qui reléguaient leur pouvoir d'influence aux bas échelons de l'organisation, il est probable qu'elle soit encore aux prises avec des stéréotypes d'entreprises voulant qu'elles possèdent peu d'aptitudes au leadership, même lorsqu'elles accèdent aux échelons supérieurs de l'organisation. Le terme de « plafond de verre » a été introduit par Kanter en 1977 pour dénommer les obstacles invisibles, liés à la culture masculine des entreprises, qui ralentissent la progression de femmes dans les organisations (Renaud-Boulart, 2005).

Il semble que l'application du même style de gestion dans une situation déterminée pourrait ne pas avoir les mêmes effets pour un homme et pour une femme. C'est peut-être ce qui explique le fait qu'un comportement féminin puisse être jugé comme un signe de faiblesse lorsqu'il provient d'une femme et qu'il passe inaperçu lorsqu'il provient d'un homme. De plus, les femmes doivent souvent faire preuve de comportements plus masculins lorsqu'elles veulent s'intégrer à un milieu de travail masculin. La situation historique des femmes au travail les oblige à perfectionner des styles de leadership transformationnel, ce qui leur confère peut-être un avantage sur les hommes lorsqu'elles doivent adopter de telles stratégies.

Un système avant tout

L'approche systémique bonifie l'approche situationnelle en mettant l'emphase sur le fait que toutes les différences peuvent contribuer positivement à l'organisation : il n'y a pas un genre meilleur que l'autre, mais plutôt des systèmes et des situations qui nécessitent des comportements particuliers. « Directif, participatif, adaptatif? en théorie le style de management adopté par un responsable correspond d'abord à la culture de l'entreprise et au secteur d'activité. Hommes et femmes doivent se plier à ces exigences avant de laisser s'exprimer leur personnalité avec leur équipe » (Aufeminin.com, 2007, para. 1).

Il est intéressant de constater que la gestion autocratique, fonctionnelle et hiérarchique de l'entreprise verticale traditionnelle nécessite un style plus « masculin » alors que la gestion participative, humaine et centrée sur l'équipe de l'entreprise moderne nécessite un style plus « féminin ». Puisque le pouvoir l'entreprise postindustrielle est démocratique et qu'il s'est propagé à tous les échelons de l'organisation, le gestionnaire moderne agi plus comme conseiller que comme chef : il tient compte des besoins des membres de son équipe, les fait participer à l'élaboration des tâches, s'assure qu'ils conviennent de l'atteinte d'objectifs précis, élimine les obstacles afin de faciliter leur travail, leur offre un soutien moral constant, tout en favorisant l'autocontrôle.




 

revenir en haut

malikka

Inscrit le :
04 janv. 2010

Posté le: 14 juin 2010 10:54:33 EDT  
Bonjour Gala,

Je comprends pas trop tes arguments. Probablement qu'on vient de milieux de travail complètement différents. Je travaille dans un milieu très masculin et je n'ai jamais eu de patron femme. Par contre, ça fait très longtemps que je dirige des département (j'ai actuellement près de 40 employés sous ma charge) et on me dit que ça fait très changement par rapports aux hommes qu'ils ont eu avant. Les hommmes et les femmes en général on ne gère pas de la même façon, mais je ne crois pas qu'il y en ait de meilleures que d'autres. J'ai toujours su (et par expérience) que les meilleures organisations sont celles qui ont un mixte des deux. Les femmes sont en général (je dis général parce qu'il y a des hommes qui ont ces tendances et vice-versa) plus intuitives et plus empathiques. Elles ont à coeur les relations dans leurs équipes et sont souvent plus minutieuses. Les hommes ont généralement moins peur de prendre des décisions, ils sont plus téméraires.

Personnellement, je crois que je fais une très bonne dirigeante et malheureusement je trouve qu'il n'y a pas assez de femme dans des postes de responsabilités. Souvent, celles qu'on voit à la tête de hautes entreprises ont dû travailler à la façon masculine pour ce faire accepter et pour y arriver. Alors je ne crois pas qu'elles ont beaucoup pu démontrer leur côté féminin.

Par rapport à tes exemples, même si le domaine de la santé et le domaine de l'éducation sont un monde à majorité féminine, les hauts cadres et dirigeants de ces domaines sont des hommes. Ce n'est pas parce qu'un domaine est rempli de femmes qu'elles ont pour autant la chance d'avoir de haut postes.Regarde les noms de ceux qui travaillent au ministère de l'éducation...il y a autant d'hommes que de femmes : http://www.mels.gouv.qc.ca/ministere/ministere/pdf/ListeDRH-2010-03-12_Version_finale.pdf
et celui du ministère de la santé (majoritairement des hommes) http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/organigramme/Visio-MSSS.pdf

Ce n'est pas parce que tu as vécu de mauvaises expériences qu'ils faudraient diminuer le nombre de femmes au pouvoir. En passant, les femmes présidente de pays (comme la chancelière d'allemagne), font autant de bons boulot que leurs prédecesseurs masculins. 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 14 juin 2010 10:09:54 EDT  
Merci Zélé de ta réponse ! Wink

Ma lettre de départ était "punché", c'est voulu un peu...Par contre, j'ai bien aimé les réponses qui m'ont fait beaucoup réfléchir et mon donné d'autres bonnes idées de "post".

Au plaisir de rediscuter avec toi !

Galaxx 

revenir en haut

zele

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 13 juin 2010 19:43:24 EDT  
loule a écrit
Je suis actuellement un cours en comportement organisationnel et des différences entre hommes et femmes gestionnaires, ils y en a plusieurs selon les spécialistes.

Les femmes ont tendance à focusser d'avantage sur les relations interpersonnelles et sur les reations de travail harmonieuse tandis que les hommes gestionnaires focalisent d'avantage sur la tâche, l'autorité, la compétitivité, etc. Il n'y a aucune conclusion qui démontrent que les femmes gèrent moins bien le stress que les hommes. S'il y a moins de femmes qui occupent des rôles de gestionnaire que des hommes, c'est principalement à cause des stéréotypes qui persistent... 


Très intéressant comme information ça! 

revenir en haut

zele

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 13 juin 2010 19:34:35 EDT  
Gala a écrit
Juste à l'école, la plupart du temps, les meilleurs profs que j'ai eu étaient en général des hommes. Je les trouves souvent mieux organisés plus clair et plus calme. Mais encore là, il s'agit d'une préférence. Ça reste personnel. Pareil au travail.


C'est l'inverse pour moi. J'ai eu des prof femmes qui étaient fichtrement bien organisées et franchement super, mais sans être calme pour autant! Laughing


" Aimer vous travailler pour des femmes ? Trouver vous qu'elles ont un bon sens de l'organisation et qu'elle gère bien leurs stress face aux difficultés ?"


J'aime travailler pour des femmes car elles sont très organisées, claires et justement, ont du guts! Mais je travaille dans le milieu de la recherche, peut-être les femmes de ce domaine sont elles plus "viriles"?  En tout cas, sujet très intéressant Gala. Et bravo à toi, tu réponds avec doigté!  

revenir en haut

Lotussia

Inscrit le :
03 juil. 2008

Posté le: 13 juin 2010 13:02:11 EDT  
Un moment donné, il faut reconnaître nos différences, les accepter et arrêter d'aller contre nature. Je ne dis pas de nous enfermer dans des clichés sans évoluer, mais je trouve qu'en ce moment, on a atteint un point un peu trop extrême. C'est rendu qu'il faut se sentir mal d'être féminine ou masculin.


Bien dit! Le jour où l'homme et la femme seront égaux, c'est le jour où nous accepterons nos différences et arrêteront de tout vouloir uniformiser. Je suis une féministe convaincue, mais je trouve que le féminisme choisi mal ses combats. Être égaux, c'est avoir les mêmes droits, pas nécessairement de faire la même chose. Je ne sais pas si je suis claire... 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 13 juin 2010 09:23:35 EDT  
Contente de voir qu'il y en n'a qui trouve que c'est une idée de "post" comme un autre ! Smile

CATHERINOVA : Je n'ai pas mit toutes les femmes dans le même panier. Je répète et redit qu'il y a beaucoup de femmes qui sont capables de gérer et administrer ! Je connais entre autre une fille qui a une école de chant et qui a dernièrement organisée un grand spectacle de chant avec brio et structure. C'est simplement qu'en général, j'aime moins travailler pour une femme pour les raisons que j'ai donnés et sur lesquelles ont peut s'obstiner sans problème ! Wink

TIPOUNE : Je suis assez en accord avec toi sur l'uniformisation des sexes. Comme si c'était mal d'avoir des différences. Pourtant, c'est comme tu le dit, plutôt une force mais aussi parfois une faiblesse... C'est drôle parce qu'on se scandalise de mon "post" mais plusieurs non pas peur de dire qu'elle ne voudrait pas d'un homme comme éducateur pour s'occuper de leurs enfants. Si l'on présente un vidéo montrant un bébé de 9 mois en train de pleurer, et que l'on dit à l'observateur que c'est une fille ils s'exclameront " Oh ! Elle a une grosse peine, elle est triste..." tandis que si on leurs dit que c'est un garçon ils diront plutôt" oh...il fait une grosse colère, il a du caractère, il n'est pas content..." Wink

Pourtant, nous ne devrions pas juger en fonction du sexe mais étrangement, nous sommes culturellement conditionné à réagir de manière différente selon que nous avons un garçon ou une fille devant nous.

J'ai du mal à "victimiser" les femmes tout autant que les hommes. Je trouve que nous sommes promptes à crier à l'injustice mais d'une certaine manière, je connais des femmes dans des milieux d'hommes qui ne sentent pas le besoin de se prouver. Elles font ce qu'elles ont à faire et son très respectées. Quand tu es compétente, tu es compétente. Mais il y a tout de même encore des machos et beaucoup. Je suis d'accord. Tout comme il y a des femmes qui ne veulent pas d'hommes dans certains métier et qui sont regarder de manière suspecte dans certains métier...Je pense ici aux écoles, aux garderies et dans les soins de santé. Du sexisme, il y en n'a partout. Moi, je dit seulement qu'en général, je n'aime pas être diriger par une femme, c'est une question de préférence. Ce n'est pas moi qui embauche dans ce cas ci. C'est moi l'employé ou l'élève qui préfère un homme voilà tout. Si j'aurais à engager par contre, je ne ferais pas de discrimination. Je vais y aller avec la compétence de la personne selon le poste offert.

SUPERLUNE : En ce qui a trait à l'orgueil, je trouve moi que les femmes ne donnent pas leurs places !! Ouf, mais pas du tout...Mais bon...Je comprend ce que tu veux dire aussi...

GEGE: J'aime beaucoup ce que tu écrit. Ce qui me confirme donc que c'est d'abord une question de préférence à la base. Peut-être comme je le disais plus haut que je préfère des qualités plus masculine au travail ayant été beaucoup avec des garçons dans ma vie en général.

Enfin. Merci à toutes celles qui m'ont répondues.  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 mars 2008

Posté le: 12 juin 2010 08:50:46 EDT  
Je suis actuellement un cours en comportement organisationnel et des différences entre hommes et femmes gestionnaires, ils y en a plusieurs selon les spécialistes.

Les femmes ont tendance à focusser d'avantage sur les relations interpersonnelles et sur les reations de travail harmonieuse tandis que les hommes gestionnaires focalisent d'avantage sur la tâche, l'autorité, la compétitivité, etc. Il n'y a aucune conclusion qui démontrent que les femmes gèrent moins bien le stress que les hommes. S'il y a moins de femmes qui occupent des rôles de gestionnaire que des hommes, c'est principalement à cause des stéréotypes qui persistent... 

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 12 juin 2010 08:27:53 EDT  
Et si c'était plutôt une question culturelle? Je ne crois pas que notre caractère génétique féminin fait de nous de bonnes cuisinières ou que la testostérone fait de bons gestionnaires. Mais si on vit dans une société qui, depuis des siècles, détermine les rôles sociaux en fonction du sexe, il est normal qu'on soit "choqués" et qu'on préfère les bonnes vieilles habitudes. Bien sûr, les hommes et les femmes ont des différences, mais je ne vois pas ces différences comme des limites, mais plutôt comme des forces. À part pour le sport!

Chez nous, c'était mon père qui cuisinait et ma mère est gestionnaire (d'un domaine plutôt masculin, elle est à la table de concertation patronal-syndical). Dans ma microculture à moi, les stéréotypes ne sont pas aussi bien ancrés que dans la société en général, alors je n'ai aucune difficulté à voir des stéréotypes s'effondrer.

Honnêtement, j'ai été très choquée de lire ton post Gala. Sur le coup, je me suis dit "c'est une blague, elle s'est fait hacker son compte"! Je trouve qu'il est très réducteur de juger le travail d'un être humain en fonction de son sexe.

C'est donc dire que quand tu es une femme dans un milieu d'hommes, tu dois travailler 10X plus fort pour faire tes preuves, que chaque erreur sera imputable à ton "handicap" féminin. C'est triste.  

revenir en haut

balabalabala

Inscrit le :
13 déc. 2007

Posté le: 12 juin 2010 07:21:30 EDT  
Aucun rapport pour moi. J'ai eu des femmes et des hommes comme patrons qui étaient excellents. Et j'ai eu des femmes et des hommes comme patrons qui étaient pourris...

Même chose pour les profs.

Actuellement ma gestionnaire et ma directrice sont des femmes. Et des hommes feraient pas mieux... Il y a un gestionnaire homme dans un autre département... Il m'a pêté une coche sans raison il n'y a pas longtemps. 10 minutes plus tard, il était a mon bureau pour me têter... c'était sa façon de s'excuser. Pourtant un petit "je m'excuse" aurait été suffisant.

Oui, les femmes sont peut-être plus sensible. Mais les hommes sont en général plus orgueuilleux.

Quelles sont les qualités d'un bon dirigeant???

  

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 12 juin 2010 06:57:15 EDT  
Arggggggg j'ai perdu mon message...

Je recommence.

Je disais donc que d'après moi, il s'agit beaucoup plus de la personnalité de l'employé que des compétences de l'employeur.

Bien sûr, comme chez les hommes il y a des femmes incompétentes ou moins compétentes. Par contre, certains employés ont besoin de pragmatisme et d'autres d'humanité. Certains préfèrent la flexibilité, d'autres la fermeté. Finalement, certaines femmes sont à l'aise entre filles alors que d'autres sont plus à l'aise avec des hommes.

Combien de filles ne sont entourées que de garçons? Ces mêmes filles préféreront probablement un patron masculin. Je ne pense pas que ça fasse des patronnes moins efficaces. Juste des relations moins harmonieuses. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
01 juil. 2007

Posté le: 11 juin 2010 21:56:04 EDT  
J'ai eu beaucoup plus de patronnes que de patrons. J'ai connu des femmes de tête vraiment avec du guts! J'ai connu des femmes qui dirigeaient à merveille et d'Autres un peu moins bien...et ce dans des milieux très différents: milieu scolaire, milieu communautaire, restauration, loisir, milieu agronome...Une chose est sure...LE patron que j'ai eu se foutait pas mal de moi!!!Il était hautain et se pavanait avec ses bagues en or alors selon mon expérience, les hommes seraient de moins bons leader et dirigeants insensibles...je crois que toute ma vision est embrouillée par mon expérience personnelle donc je ne peux vraiment répondre à cette question... 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 juin 2010 21:16:03 EDT  
En fait TIPOUNE, depuis un certain temps, c'est quelque chose sur le lequel je me questionne beaucoup...Je ne dis pas que les femmes ne sont pas capable de gérer une business parce que ce serait franchement premier degré.

Est-ce que c'est plus évident quand la femme n'est pas compétente ? Peut-être. Nous sommes plus démonstratives en général. Plus sensible aussi. C'est parfois même quelque chose d'important dans des situations délicates et les femmes peuvent alors faire preuve de beaucoup de doigté.

Je ne pense pas que ce soit tabou mais je pense que ça dérange beaucoup lorsque l'on aborde les différences hommes/femmes dans le milieu du travail. Pourtant, elle existe bel et bien.

Dernièrement, il y a eu un "post" ou plusieurs filles venaient admettre ne pas aimé travailler pour des femmes et entouré de femmes. J'ai beaucoup travaillé avec des filles et je trouve plus reposant de travailler pour un homme. Je dois donc avoir une psychologie plus masculine de travailler ce qui ne m'empêche pas d'apprécier être avec mes amies de filles mais pas au travail ou du moins, je dois bien la connaître !

Je pense que c'est comme tu dis une question de préférence. 

revenir en haut

Lotussia

Inscrit le :
03 juil. 2008

Posté le: 11 juin 2010 18:06:00 EDT  
Ton sujet ne me choque pas Gala. Moi aussi j'en suis venue à me poser la question. Ce qui est discriminatoire, c'est de l'affirmer sans preuves. se questionner, je trouve ça sain. L'égalité homme-femme, c'est aussi accepter les faiblesses de chacun, il faut arrêter de se victimiser et de taper sur ceux qui se questionne, comme Gala.

Ceci dit, j'en suis personnellement venue à la conclusion que c'est effectivement une question de compétence et de tempérament. C'est juste que c'est plus évident quand la femme est une mauvaise dirigeante. Les hommes (en général) ont souvent l'air de avoir ce qu'ils font. Chez la femme, on sent plus son insécurité. Mais je crois que d'un bord comme de l'autre, il y a autant d'incompétents ou de bons dirigeants.   

revenir en haut

bébé kangourou

Inscrit le :
15 mars 2010

Posté le: 11 juin 2010 17:21:53 EDT  
Intéressant de vous lire, je travaille sur un étage exclusivement féminin. Ces sont des femmes extraordinaires qui se démènent jour après jour après jour. Mes deux employeurs si on peut dire ça comme ça, car se sont d'avantages des amies, sont d'excellentes dirigeantes avec un front de boeuf Wink Elles ne reculent devant rien tout en étant très compréhensive et humaine, mais peut-être suis-je privilégiée aussi!

Ils nous arrivent à toutes sur l'étage d'être parfois submergée par nos émotions et même de piquer des crises, cependant comme nous sommes beaucoup axée sur la communication on arrive toujours à se parler franchement et à régler nos différents... je trouve que c'est là une grande qualité des femmes, la communication.

Je ne pense pas non plus que les hommes sont de meilleurs dirigeants que les femmes, c'est aussi une question de tempérament, de vécu etc... Des personnes pas à leur place dans la société il y en a autant dans les deux sexes... 

revenir en haut

Rachelle26

Inscrit le :
12 avr. 2005

Posté le: 11 juin 2010 17:17:28 EDT  
Ça m'attriste de voir qu'une femme puisse avoir ce genre de réflexion face aux autres femmes. Si je regarde la dette du pays et ou de la province, je crois que nous y sommes rendus plus par une gestion politique masculine que féminine. Mais j'ose espérer que se sont les expériences ou les intérêtes politiques de la personne au pouvoir qui ont fait que nous sommes rendus là.

Je ne suis pas une experte dans le domaine, mais il ne faut pas oublier que souvent se domaine était réservé aux hommes, et la venue des femmes n'a fait qu'en réalité elles se sont retrouvées avec des dossiers qui autrefois étaient gérés par les hommes, et que durant leurs mandats, elles font avec les moyens du bord, non?

Pour ce qui est des exemples que tu as nommés Gala pour les enseignants, je ne saurais dire. Au primaire il n'y avait qu'un prof masculin à mon école, et pour les autres et bien je crois que ça dépend plus de la personne que de son sexe. J'ai aimé certaines enseignantes plus que d'autres et pourtant elles étaient toutes des femmes...



 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 juin 2010 16:33:54 EDT  
TIPOUNE à écrit: "Toutefois, la capacité de gérer est liée à la compétence..."

En partie mais ce n'est pas tout. La compétence est en lien direct avec sa capacité à se gérer soi-même. Pour être compétent, il faut plusieurs qualités. Mais ce ne sera pas nécessairement des qualités dite masculine non plus. Les qualités féminines apportent beaucoup dans plusieurs domaines. 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 juin 2010 16:27:30 EDT  
MELA-COCO à écrit: " selon moi ce type de sujet ne devrait tout simplement pas être accepté. Ce n'est pas vrai qu'on peut parler de tout, publiquement..."

Je trouve que tu y vas un peu fort. Le questionnement de départ est celui-ci: " Les femmes sont-elles de bonne dirigeante ?"

J'aurais très bien pu écrire " Les hommes sont-ils plus agressif que les femmes ?" ou "Les hommes aiment t-ils le pouvoir ?" ( d'autre bons sujets de débat...)

Il n'y a pas de " bon" ou de "mauvais" sujets de débat si ceux-ci ne sont pas haineux ou discriminatoire. Je ne suis pas radical, je sais que certaines femmes sont très compétentes et ce, dans tous les domaines . Mon opinion par contre, c'est que je préfère de loin être diriger par un homme que par une femme. C'est une question de préférence, pas de misogynie. N'exagérons rien. Ce qui dérange selon moi, c'est que j'ose dire les raisons de mon positionnement. Wink C'est un débat ici...Il faut s'expliquer un peu sur le pourquoi de ce que l'on avance. Je ne suis pas le Dr. Chose mais je ne me censure pas.

Ma lettre reste sous forme de questionnement. Ce n'est pas une prise de position radicale puisque je viens ici chercher des avis.

Je termine en disant que je suis pour l'égalité des sexes. Il y a encore du chemin à faire pour que les femmes obtiennent les mêmes droits que les hommes sur la question de l'égalité salariale entre autre. Je ne ferais pas de discrimination à l'embauche si je rencontre une femme qui semble avoir les qualités nécessaires pour le boulot.

Dans les postes à hautes responsabilité, le plus souvent ( c'est mon opinion attention de ne pas y voir de jugement) je trouve que les femmes qui réussissent le mieux à s'adapter ont des qualités plus masculine. Nous sommes différents les hommes et les femmes. C'est la vie. Ce n'est pas mal. Les hommes ont certains défauts et les femmes ont les leurs. Je sais bien que je ne suis pas la seule à avoir cette opinion mais c'est délicat d'oser en parler, je le sais bien.

Ceci dit, certains de vos commentaires sont très intéressants. 

revenir en haut

Se connecter pour répondre