Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Gout d'un troisième mais peur bleue

Auteur Message

Amoo

Inscrit le :
10 janv. 2008

Posté le: 18 février 2013 11:47:47 EST  
Bonjour,

j'ai 2 enfants de 18 mois et 3 ans et demi et j'ai présentement le gout d'un troisième, mais je n'arrive pas à me décider. Je fais un doctorat et ai le gout d'avoir une carrière, de pouvoir voyager avec mes enfants et d'avoir encore du temps pour moi et mon couple. Je suis consciente que la 1ere année sera difficile comme pour les 2 autres. Je croyais qu'après 2 ce serai clair dans ma tête que c'était fini, mais non, je suis obsédé par l'idée d'en avoir un 3e, mais ca me fais plus peur de faire le pas que pour le 1er.

J'aimerais vos témoignages et si vous travaillez et trouvez la routine plus pesante avec trois.

Merci 

revenir en haut

Pattenrond

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 18 février 2013 13:43:00 EST  
J'ai 3 enfants dont une paire de jumeaux de 2 ans et demi.

Quand ils sont arrivés, ma plus vieille avait 18 mois. J'ai trouvé ça extrêmement difficile. Ça fait juste commencer à bien aller.

C'est pas du tout pareil que d'avoir 3 enfants rapproché, mais je me dis que si j'y suis arrivé, c'est que c'est faisable. Il suffit de bien s'organiser.

Ton chum, qu'est-ce qu'il en pense? C'est un facteur important dans l'équation.

Nous, on pense à faire un petit quatrième. C'est une obsession pour moi aussi et j'ai une peur bleue de ce qui pourrait arriver. (genre, un autre paquet de deux! mdr)

On a pris la décision que oui, on en ferait un autre, mais pas tout de suite. ÇA m'a libéré de mon obsession on dirait. Juste de savoir que c'est pas complètement fini ma belle histoire de bedaine, on dirait que ça m'a calmé. J'y pense moins et j'ai moins peur.

La routine avec 3 enfants se passe plutot bien. La plus vieille aide les deux plus jeunes. Toi, tu aurais la chance d'avoir 2 plus vieux ce qui rend les choses encore plus faciles.

Si tu tombes enceinte tout de suite, le bébé arriverait grosso modo dans le Terrible Two de ton deuxième. C'est à prendre à concidération. Ça se peut aussi qu'il soit déjà commencé à 18 mois. Si tu crois que ce pourrait être encore plus difficile, peut-être que ce serait bien d'attendre un peu.

Par contre, je dois dire que le terrible two est pas aussi terrible pour tous les enfants. Ma fille, elle a fait son terible two quand les jumeaux avait 5-6 mois, ben on l,a pas vu passé en fait. Elle était super raisonable pour son âge et ça nous a facilité la tâche grandement. (les jumeaux se sont rattrapé par conter. ON est en plein dedans et je m'arrache les cheveux! ça achève... ça achève... mdr)

Je pense qu'on tremble toute de peur quand vient le temps de prendre la décision de faire un autre bébé (ou un premier bébé) Mais quand on est dedans, on s'arrange.

Je me dis que si le désir est là, ça peu juste bien aller. 

revenir en haut

melune

Inscrit le :
04 juil. 2007

Posté le: 18 février 2013 18:44:39 EST  
Nous en avons 3. Moi aussi j'avais une obession pour un quatrième, mais nous avons décidé que 3 c'étais bien correcte l'aspect financié nous inquiètait. Présentement mes enfants ont 5 ans, 3 ans et 14 mois. Je te dirais pour moi que la venue du deuxième à été très difficile. J'ai eu de la misère avec la routine. J'avais très peur avec le troisième et au contraire il est arrivé et tout c'est bien passé. Rien n,a changé dans la routine il s'est bien intégré. J'ai pas vue de différence entre 2 et 3. J'ai un bébé facile.

Je travaille à temps plein et mon chun aussi. Lui de soir et moi de jour. IL m'aide le jour en faisant le ménage et les repas. Et je fais aussi mon bacc à temps partiel. Cela prend beaucoup d'organisation, mais cela ce fais très bien. Nous continuons à voyager avec eux aussi.

Bonne réflexion, nous regrettons pas notre choix. 

revenir en haut

Coccinelle06

Inscrit le :
21 janv. 2008

Localisation :
Rouyn-Noranda

Posté le: 19 février 2013 12:16:55 EST  
Coucou

j'ai 3 cocos, collé, bb1 et bb2 ont 17 mois, bb2 et bb3 ont 12 mois.

Sa été pour ma part très difficile, bb2 et bb3 ont été malade la première de leur vie en reflux mgastrique, j'ai pas eu de support familiale non plus, alors pour moi c'était clair que sa s'arrêtait la. j'ai demandé la ligature aussi.

Par contre, de passer de bb2 a bb3 quand tu es déja dans les couches, sa va bien, moi j'ai trouvé que l'adaptation de bb3 a bien été. Faut dire que mon bb2 avait 12 mois pareil.

Pour la carrière, moi j'ai trouvé dur le retour au travail, pas pcq j'En avais pas envie, bien au contraire, j'avais très envie de retourner au travail, mais se trouver une job qui accepte le fait que tu as des r-v avec les enfants, que tu dois manquer quand il en a un de malade, et dieu sait qu'a 3, les microbes se propagent de 1 à 1, et que souvent tu manques plus que 1 journée.

Moi j'ai finit par trouve run travail idéal à ma condition familial, et je suis plus que comblé. Laughing

Bonne réflexion 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
13 janv. 2013

Posté le: 28 février 2013 10:18:46 EST  
Amoo a écrit
Bonjour,

j'ai 2 enfants de 18 mois et 3 ans et demi et j'ai présentement le gout d'un troisième, mais je n'arrive pas à me décider. Je fais un doctorat et ai le gout d'avoir une carrière, de pouvoir voyager avec mes enfants et d'avoir encore du temps pour moi et mon couple. Je suis consciente que la 1ere année sera difficile comme pour les 2 autres. Je croyais qu'après 2 ce serai clair dans ma tête que c'était fini, mais non, je suis obsédé par l'idée d'en avoir un 3e, mais ca me fais plus peur de faire le pas que pour le 1er.

J'aimerais vos témoignages et si vous travaillez et trouvez la routine plus pesante avec trois.

Merci 


Ma mère a eu 5 enfants, elle m'a avoué qu'après chaque grossesse elle était heureuse, mais pas comblée. Après le 5e enfant, c'était toujours pareil, mais elle s'est dit qu'il fallait bien arrêter.
En réalité, en faisant des enfants parfois on cherche à réparer quelque chose dans notre propre histoire, ou combler un manque qui n'a pas été bien pris en charge avant et cela n'a rien à voir avec le bébé qui arrive !

Donc à ta place, vu ton ambivalence, je fouillerais bien dans mon histoire, analyser mes désirs, mes besoins pour essayer de comprendre la profondeur des choses.
Choisir c'est renoncer (André Gide). On ne peut pas tout avoir.
Plus tu veux t'investir dans une carrière moins de temps tu auras pour ta famille, plus la famille est grande plus le temps à lui consacrer augmente car certaines tâches ménagères prennent plus de temps et parce que chaque enfant a besoin qu'on lui consacre du temps à lui seul, sans oublier de prendre aussi du temps pour soi et pour son couple !

Il ne faut pas faire un enfant pour de mauvaises raisons.  

revenir en haut

Amoo

Inscrit le :
10 janv. 2008

Posté le: 28 février 2013 14:14:56 EST  
Je crois que ce qui m'arrête le plus sont d'ordre social. Soit que mon conjoint à 2 autres enfants plus vieux d'une autre union, donc le regard des autres et ils sont tout de même là 2 fin de semaine sur 3. Pas que je m'arrête à ce que les autres pensent, mais j'aurai et j'ai des commentaires. Aussi le fait que la terre est déjà surpeuplé (je suis ecologiste de metier!)alors en avoir un autre est égoiste de ma part. Aussi la partie emploi, je ne sais pas ou je serai après mon doctorat, donc la peur de l'inconnu. Car côté personnel j'ai eu une enfance facile avec des parents super et je n'aurais échangé ma place pour rien. Avant d'avoir 21 ans je clamais haut et fort que je ne voulais pas d'enfants, mais la vie change et nous aussi. Donc c'est une surprise pour moi d'en désirer un troisième.

Mais je crois que la balance penche de plus en plus pour le oui. J'ai un rendez-vous pour faire enlever mon stérilet fin mars. Je m'étais donné une date d'échéance pour me décider ou en faire mon deuil.

Merci pour vos tranches de vie  

revenir en haut

crespita

Inscrit le :
01 déc. 2008

Posté le: 1 mars 2013 21:51:12 EST  
J'arrive peut-être tard, mais enfin, voici mon expérience:

Je suis étudiante au doc, en 3e année de 5 (j'espère!). J'ai commencé mon doc lorsque mon plus vieux avait 2 ans et ma fille avait 2 mois. J'ai survécu je ne sais pas trop trop comment, et je suis présentement enceinte de BB3.

Je ne peux pas t'aider pour ce qui est de l'aspect social ou de tes propres valeurs, mais côté boulot, voici mes observations:
Personne dans mon département n'a plus de deux enfants. Oui, trois, c'est de la job, mais après la première année, la quantité de travail supplémentaire causée par le 3e enfant reste marginale (à mon sens). Et il est toujours possible d'embaucher de l'aide ou d'acheter des solutions "faciles" (ex. soupers préparés, femme de ménage, etc.) pour se libérer plus de temps.

Personnellement, je préfère avoir mes enfants maintenant, pendant mes études que pendant les années où tu travailles à obtenir ta permanence (tenure track). OK, il n'y a pas de congé de maternité, mais en étant aux études, il y a une flexibilité énorme et ca, pour moi, ca joue beaucoup. D'ailleurs, dans mon département, presque toutes les professeurEs ont obtenu leur doc en ayant des enfants.

Dans mon domaine, le marché du travail est très compétitif: peu d'emplois, exigences très élevées pour en obtenir un et le garder. J'ai déjà décidé que je vais jouer la "game" du marché du travail, mais que si j'ai le choix, je vais préférer un boulot dans une petite université qui sera un peu moins prestigieuse, mais aussi moins exigeante et qui me laissera plus de temps pour ma famille.

Finalement, il y a la fameuse règle qui dit que plus on a de choses à faire, plus on est efficace. C'est vrai dans mon cas: on est trois à avoir commencé en même temps et nous en sommes au même point à peu près. J'ai eu autant de succès dans mes cours que mes deux autres collègues et ma recherche avance quand même bien (moins cette session-ci, mais c'est parce que je suis la seule à enseigner, alors ca joue aussi!).

Bonne réflexion! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre