Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Enceinte avec Effexor...y'en a-t-il d'autres??

Auteur Message

t.giguere

Inscrit le :
10 déc. 2013

Posté le: 10 décembre 2013 16:13:05 EST  
bonjour a tous,

Quand je suis tomber enceinte, je me suis retrouver avec les hormones accoté dans le plafond, j'avais des haut et des bas au niveau de mon humeur et moral, je pleurais pour des rien et tous m'affectais.
J'avais même de la misère a travailler car j'étais toujours fatiguer et j'étais toujours a fleur de peau.
Je suis aller consulter ma médecin de grossesse et elle ma suggéré de prendre de l'effexor pour régularisé mon humeur et que je vis une grossesse normal et de bien en profiter. J'ai donc commencer a a prendre de l'effexor 75mg après 3 mois de grossesse et j'ai continuer comme ça tous au long de la grossesse. tous allais très bien et j'ai vécu une très belle grossesse avec aucune complication. J'ai eu une superbe accouchement naturelle et accouché du plus beau petite garçon au monde. J'ai allaité, et j'étais encore sur l'effexor. tous as super bien été.
Maintenant ce qui m'amène a écrire ce texte et que mon garçon est atteint d'une déficience auditive modéré a sévère. nous avons personne dans nos familles respective, moi et mon conjoint, de problème d'audition alors je commence a penser que ça pourrais avoir un certain lien avec l'effexor.
J'ai beaucoup entendu parler qu'il pourrais y avoir des effets sur le fétus du bébé et pourrais causé des malformations. Alors je commence a déconseillé les femmes enceinte a prendre ce médicament. Je comprend qu'une grossesse peut être dure a vivre et que les hormones son très fort mais dans les années 20, les femmes s'endurais et accouchais de leurs bébé comme tous le monde. Je comprend pas pourquoi au jourd hui, la minute que quel qu'un ce sens moindrement mal..., vite, vite, prend des pilules! Au lieu de s'arrêter et de trouver le problème a la source!
Au jourd hui je suis en sevrage de ce médicament et je suis fière de moi, je me sens très bien, malgré quel que étourdissement et de mal de tête mais je passe au travers pareil et je vais me sentir encore mieux sans une pilule qui contrôle mon cerveau.
 

revenir en haut

petite26

Inscrit le :
22 janv. 2014

Posté le: 22 janvier 2014 11:33:27 EST  
Bonjour,
je suis enceinte de bébé 2 et en seuvrage d'Effexor je prenais seulement 37,5 mg comme dose a je fonctionnais bien avec cette dose .... pour bébé 1 je prenais 75mg qu'on a baissé a 37,5 pendant la grossesse car j'était inquiète de ce que ça pouvait faire sur mon bébé je trouvais les recherches pas très complète et j'aurais voulu arrêter, mais mon médecin n'a pas voulu on a donc convenu de diminuer a 37,5 et de remonter tout de suite le lendemain de l'accouchement a 75 mg sachant que l'effexor passe dans le lait maternel et que j'allais allaiter, on donnait une «chance» au bébé de ne pas avoir un trop gros sevrage. Malheureusement ma cocotte a fait un très gros sevrage à la naissance ( hypothermie, hypoglycémie, tachycarde, tachypnéique trémulations pendant environ 2 semaines( des genre de tremblements qui ont été confondu avec des convulsion par la résidente) bref tout ce qu'une maman ne souhaite pas faire vivre a son coco à la naissance ( pour travailler dans se domaine et voir régulièrement des seuvrages chez les enfants ça en était un fort) heureusement pour elle elle semblait un peu plus endormi qu'inconfortable, mais quand même ca donne un petit pincement au c?ur de maman de savoir que c'est a cause des médicaments qu'elle est comme ça .... j'ai continué a 75mg pendant que j'allaitais, mais après 3 semaines ma cocotte c'est mise à être super éveillé et incapable de s'endormir de jour ( hypervigilente) l'effexor étant un antidépresseur qui stimule ma fille en avait les effets même si il ne passait qu'une toute petite dose de mon petit 75mg dans mon lait .... après avoir contacté mon md de famille rendez-vous d'urgence avec la psychiatre de périnatalité .... ( 3 mois d'attente pour un rendez-vous d'urgence) j'avais un bébé de 3 semaine qui passait son temps a pleurer et était incapable de s'endormir pendant des période aussi longue que 12h .... ( la nuit elle dormait bien par contre) en attendant le rendez-vous j'ai décider de diminuer graduellement ma dose jusqu'à l'arrêter puisque je me doutais que de stopper l'allaitement risquait de la remettre en sevrage fort comme à la naissance et que j'allais devoir aller a l'hôpital avec elle.....3 semaines et la médication était complètement cessé pour maman et bébé .... chaque fois que je diminuais mes doses on remarquait qu'elle en avait pour quelques jours à être plus somnolente. rendu chez la psychiatre ca faisait plus de 2 mois que je ne prenais plus d'effexor et ca allait bien niveau morale on a donc convenu que je continue d'allaiter bébé et que je reprendrais la médication juste avant mon retour au travail elle m'a aussi expliqué que probablement que j'avais un bébé qui tout comme moi était très sensible à se médicament et que c'est probablement la raison pour laquelle elle a réagit aussi fort


Pour bébé 2 pas de chance a prendre mon médecin était avertie je voulais sevrer avant la naissance. m'avoir écouté je l'aurais fait au tout début de la grossesse, mais on a convenu de diminuer graduellement jusquà l'arrêt qui se fait avant la 32 ieme semaine pour être certaine qu'il n'y aie plus de trace du médicament dans mon sang rendu a 36 semaines...présentement les symptômes de sevrages sont très intenses et difficile à tenir malgré toute ma motivation ( céphalé, nausée, vomissement même, dlr articulaire très forte, choc électrique dans la tête picotement dans les mains, terreur nocturne et j'en passe) c'est la 3ieme fois de ma vie ou je dois arrêter la médication et c'est la pire je ne sais pas si c'est la grossesse qui augmente les effets ou qu'est ce que c'est je prenais pourtant juste le 1/4 de 37,5 depuis 2 semaines avant d'arrêter complètement ... Mon médecin m'a prescrit des ativan au besoin 5 en tout ! et j'en aie déjà pris 2 et je sais que ce n'est pas l'idéal non plus pendant la grossesse ... je suis bien décidé a ne pas les recommencer mais j'ai hâte que les symptômes de sevrages s'estompent un peu, une chance que je suis en retrait préventif, car je ne réussirais jamais à aller travailler dans cet état ....ce qui m'inquiète le plus c'est que je me dis que présentement on ne sait pas a quel point ca peut affecter le bébé .... J'espère que je fais les bon choix je veux lui éviter de passer des mauvais moments comme sa s?ur, mais je n'ai aucune preuve que ce que je fais est vraiment mieux Sad



je suis contente de voir que la plupart des mamans sous effexor semble accoucher et allaiter leur enfants sans problème mais je voulais vous partager mon histoire pour que vous sachiez que ça peut exister aussi. Si vous avez vraiment besoin de se médicament pour votre santé continuez à le prendre vous aurez quand même un enfant en santé probablement au bout du compte , mais si vous croyez être capable de vous en passer ou au moins de diminuer pendant ses quelques mois sachez que ça peut éviter beaucoup de soucis à votre bébé des fois il suffit de remplacer la médication par la psy, le yoga, les massothérapeutes, ect on m'a toujours dit que la médication ne peut servir que de béquille à la maladie elle doit quand même être traité autrement ....c'Est le temps de prendre ses autres moyens  

revenir en haut

Emilieetcharlotte

Inscrit le :
29 août 2014

Posté le: 25 août 2014 06:48:15 EDT  
Bonjour, je suis enceinte de 4 semaines et je prends de l effexor depuis 6 ans déjà ? il a t il un danger pour le bb? 

revenir en haut

tlefrancois

Inscrit le :
04 sept. 2010

Posté le: 9 mai 2015 08:27:43 EDT  
Très mêler
Je prend de l'effexor depuis 1 ans à dose de75mf par jour. Je suis présentement enceinte de 7 semaines, j'ai demander a mon doc de famille d'arrêter et il a refuser. Il a consulter ma généco, et Ste-Justine pour finalement me dire qu'il ne se sentais pas à l'aise de m'arrêter dû à mon anxiété sévère!! Du à mon anxiété je capote un peu, qu'arrivera-t-il à mon bébé, va t-il avoir un sevrage? Une corne en plein milieu de front... Est ce que je devrais insister pour arrêter?  

revenir en haut

Se connecter pour répondre