Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Dépression post-partum

Auteur Message

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 9 octobre 2008 09:33:21 EDT  
Je crois que je fais une dépression post-partum. J'ai eu 2 rendez-vous chez un psychologue mais à date ça ne m'aide pas vraiment. J'ai un autre rendez-vous la semaine prochaine, je sais pas si ça va aider. Je voulais pas prendre d'antidépresseur mais je pense que je n'aurais peut-être pas le choix.

Comment vous en êtes-vous sorti?
Quels spécialistes avez-vous consulté et quels traitements avez-vous eus?

revenir en haut

Skye

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 10 octobre 2008 13:03:46 EDT  
Salut,

Je crois que tu devrais allee voir ton medecin. Il pourra evaluer ton etat et faire les choses en consequences.

revenir en haut

djenneba

Inscrit le :
23 janv. 2008

Posté le: 10 octobre 2008 15:10:50 EDT  
je suis d'accord avec hey baby : Je suis suivie en psychothérapie mais ça n'avançait à rien , je refusais net les antidépresseurs . J'ai finalement accepté après plusieurs moi et je pense que la combinaison des deux est positives pour moi . Mais chaque cas est particulier . Essaye de bien t'entourer Wink

revenir en haut

Turtle

Inscrit le :
27 juil. 2006

Posté le: 10 octobre 2008 20:24:37 EDT  
Je fais un dépression post-partum légère et je prends des antidépresseurs. Mon médecin m'a suggéré de voir quelqu'un au CLSC et finalement, je n'ai pas rappelé la dame. J'étais certaine que mon médecin avait posé un mauvais diagnostic, mais mon chum m'a fait réalisé que non. J'étais déprimée à l'idée que moi, il fallait que je prennes des antidépresseurs. Mais, c'est la meilleure chose que j'ai fais. N'oublions pas que la dépression, c'est une maladie. Lorsque nous avons une infection, nous prenons un médicament, alors que la c'est dans notre cerveau la maladie. Dur a accepter, vous direz!

Deux semaines après la prise du médicament, j'ai commencé à me sentir mieux. Cela fait 4 mois que je suis sous médication et à mon dernier rendez-vous (aux 2 mois) mon médecin m'a prescrit la moitié à prendre aux 2 jours. Donc, je prenais des 75 mg un jour et 37,5 mg l'autre jour. Au début, je croyais que j'allais bien et je me suis rendue compte que je devais prendre encore les 75 mg. Mon médecin m'a dit que j'en prendrais sûrement pendant une année.

Sinon, je m'occupe beaucoup. Je fais du cardio-poussette deux fois par semaine. Le lundi, c'est le cours de natation avec ma fille et je rends souvent visite à des gens, je marche beaucoup avec la poussette.

Turtle et sa puce de 7 mois et 1 semaine.

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 11 octobre 2008 07:43:37 EDT  
J'ai eu mon autre rendez-vous chez le psychologue et là ça va pas pire. Je veux éviter le plus possible les antidéresseurs car on va essayer pour bébé 2 dans 6 mois à peu près. Me semble que grossesse et antidépresseurs ne vont pas ensemble surtout que lorsqu'on commence un traitement ça dure longtemps. J'ai un autre rendez-vous la semaine prochaine chez le psy, je vais voir comment ça va aller surtout que j'appréhende une autre grossesse avec crainte.

J'ai besoin de vos témoignages pour voir que je suis pas toute seule à qui ça arrive.

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 11 octobre 2008 22:56:11 EDT  
Mana : il y a certains anti-dépresseurs (entre autre le Zoloft/sertraline) qui sont relativement sécuritaires pendant la grossesse et l'allaitement, mais un psychiatre te dira toujours qu'il faut peser le pour et contre. La dépression et les comportements qu'elle engendre peut avoir des conséquences sur l'enfant à naître, de même que sur ton premier... si ces conséquences sont plus importantes que les risques associés au fait de prendre la médication pendant la grossesse, alors tu es mieux de les prendre. Les psychiatres ont maintenant beaucoup d'études rétro-actives qui leur permettent de prendre une décision éclairée, mais ca demeure du cas par cas .
Si la thérapie fonctionne bien, ca peut être suffisant. Si la médication est nécessaire, tu peux peut-être attendre que la période critique pour le foetus (soit le premier trimestre en général) soit passée avant de la commencer. Il se peut aussi que ton médecin te fasse diminuer la dose avant l'accouchement pour éviter que ton bébé ne démontre des symptômes de sevrage à la naissance.
Autre chose: quel genre de thérapie fais-tu? J'ai dû passer par 4 psychologues différents avant de trouver la méthode qui a fonctionné (soit la thérapie comportementale ou cognitive). Pour moi, c'était question de méthode, mais aussi de thérapeute... des fois ca clique juste pas.

Pour ma grossesse, j'ai été suivie (et le suis encore) en psychiatrie périnatale, par une psychiatre spécialisée... je suis reconnaissante envers mon médecin qui a eu l'humilité d'admettre que cette situation la dépassait, et qu'elle préférait me faire suivre en spécialité plutôt que de prendre des décisions mal éclairées.
Pour te donner une petite idée de ma situation: je prends des AD depuis plusieurs années mais j'avais arrêté l'an dernier dans le but de tomber enceinte... j'étais suivie par un médecin et une psychiatre. J'ai dû recommencer "d'urgence" la médication vers la fin de mon premier trimestre, et j'ai eu une grossesse et une période post-partum TRÈS difficiles psychologiquement (et mon chum aussi par le fait même). Après l'accouchement, j'ai commencé la thérapie cognitive et je viens tout juste de terminer (5 mois en tout), et je suis très satisfaite... mais il a fallu que ma psychiatre me torde un bras pour que j'accepte faire la thérapie (mes 3 expériences précédentes avaient été complètement inutiles)! Maintenant je peux dire que je ne suis plus la même personne. Oui je vais devoir prendre la médication toute ma vie (dans mon cas ce n'est pas uniquement une dépression post-partum), mais on va garder les doses les plus basses possibles, et surtout la thérapie m'a appris à mieux gérer mes émotions, ce qui fait que je ne devrais plus me rendre aussi bas... j'ai confiance.

D'autre part, on planifie aussi bébé 2 d'ici quelques mois, mais pour ma santé, pour mon fils, pour mon chum et pour mes parents, on a décidé (mon chum, ma psychiatre et moi) de ne pas cesser la médication cette fois. Je continuerai donc de prendre du Zoloft tout au long de ma grossesse en sachant que dans mon cas, les conséquences d'un autre épisode dépressif sont nettement plus probables que les risques pour le foetus. Comme je l'ai dit, c'est du cas par cas.

Aussi, comme l'a dit Turtle, l'activité physique est un très bon atout ... ca libère des hormones de bonheur! La preuve, avant de tomber enceinte, j'ai réussi à survivre sans médication plusieurs mois parce que je m'entrainais pour le marathon. C'est une fois le marathon terminé que les problèmes ont commencé! (Bon ok, les hormones de début de grossesse n'ont pas aidé, mais bon...)

Ouf... désolée pour le roman. J'espère que je t'ai éclairé un peu... n'hésite pas si tu as des questions.
Surtout, bon courage! Le pire est derrière toi, c'est sur! Wink

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 11 octobre 2008 23:01:00 EDT  
Après tout ce beau bla-bla, je crois que ce que je voulais dire au départ c'est que si tu peux t'appuyer sur la thérapie uniquement et éviter la médication, alors tant mieux, vas-y fort... donne toi encore quelques séances pour voir, mais ne t'inquiète pas trop si tu dois prendre la médication non plus, et surtout, ne te culpabilise PAS!

HiHi... tout ça pour ça! Laughing

revenir en haut

katty

Inscrit le :
04 févr. 2008

Posté le: 14 octobre 2008 18:04:06 EDT  
je vais essayer detre brève mais surtout positive... je suis en dépression post partum depuis maintenant quelques mois j'ai été hospitalisée pendant 2 mois soit du 23 mai au 23 juillet au départ je voulais rien savoir de la médication et encore moins detre hospitalisée... en étant hospitalisée tout un équipe ma entourée psychiatre travailleuse sociale psycho educatrice... psychologue et tout le reste... le 26 mai quand le diagnostique de dépression post partum majeure est tombé jai voulu tout abandonne... mourir en fait n'ayont pas peur des mots...
donc maintenant 3 mois apres mon hospitalisation je prends un paquet de pillule soit matin: effexor 300mg séroquel 50mg au souper seroquel 300mg au coucher remeron 30mg clonazepan1.5mg et la cest encore juste pour eteindre le feu... malheureusement la dépression est forte et elle a de bons armes soit la culpabilité l'infériorité la honte et surtout le temps.... en effet une dépression post partum ne se guérit pas en 2 jours cest un travail tres exigeant et surtout a long terme car en ce moment les matins sont difficile mais surtout ce qui est le plus difficile cest le manque dinteret envers ma fille cette si belle merveille ... mais cest un symptome de la depression donc je dois prendre comme arme la patience et surtout continuer ma médication ainsi que ma thérapie de groupe et individuel et selon les dire de tout le monde on finit par sen sortir.... quand on ne le sait pas mais un jour ca va aller mieux donc garde courage toi aussi ....
une maman qui te comprend tellement

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 14 octobre 2008 21:27:03 EDT  
Katty : je voulais juste te dire: bravo. Wink
Ce n'est tellement pas facile, et souvent on voudrait seulement que quelqu'un comprenne sans juger. Encore bravo, et bon courage!

Mana : comment tu vas?

revenir en haut

katty

Inscrit le :
04 févr. 2008

Posté le: 14 octobre 2008 21:48:20 EDT  
merci Pulprout... tes encouragements me vont droit au coeur ca me fait du bien ce soir de lire ces paroles Laughing

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 15 octobre 2008 10:08:05 EDT  
Ca me fait plaisir Katty... je te comprends tellement, souvent même les gens qui nous aiment ne comprennent pas (et on ne peut pas leur en vouloir, il faut l'avoir vécu pour comprendre), et ne peuvent s'empêcher de porter un jugement, c'est dur pour eux, et pour nous aussi, puisqu'on sent qu'on les déçoit. Malheureusement.
J'ajouterais aux "armes de la dépression" dont tu parlais (j'ai bien aimé l'expression Smile ), la distorsion des pensées... c'est à dire qu'on perd à peu près tout ce qui nous reste de bon jugement, et on interprète tout croche les signaux des autres...
Quand on regarde ça, c'est miraculeux de réussir à se sortir d'un cercle vicieux aussi intense. On est championnes! On lâche pas les filles! Very Happy

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 15 octobre 2008 18:37:45 EDT  
Merci pour vos encouragements les filles et pour vos témoignages ça m'aide beaucoup. Je vous lis et je vois que vous l'avez pas eu facile.

Pour ma part ça va mieux depuis quelques jours et j'essai fortement de ne pas retomber aussi bas que je l'étais voilà 1 semaine. J'essai de régler des choses avec des gens de mon entourage pour pouvoir être capable et de bien vivre et d'accepter mes échecs et déceptions. Je continue mes rendez-vous chez le psychologue et j'espère que ça va aller mieux.

Question: J'ai eu l'échec de l'accouchement, de l'allaitement, du support moral de mon conjoint, sentiment de ne pas avoir profité des débuts de ma fille...et plus Crying or Very sad . C'est mon premier bébé et je me demandais si vous aviez des suggestions pour ne pas que j'appréhende une prochaine grossesse? Comment avez-vous fait ou comment pensez-vous y arriver? C'est qu'il m'est difficile de faire le deuil de mon début de maternité qui a commencé tout croche tout en craignant que cela se reproduise.

On dirait que je suis comme prise dans un cercle vicieux...euh je sais pas si vous me comprenez Confused

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 15 octobre 2008 21:28:24 EDT  
Mana : oui, je comprends ce que tu veux dire. C'est exactement ce qu'est une dépression... un méchant et vicieux cercle! Laughing Ca prend un méchant coup de pied pour en sortir, parce qu'il est extrèmement fort ce cercle... Mais une chose est sure et certaine dans ma tête, peu importe par quel moyen (thérapie et/ou médication), ca va arrêter un jour . Juste le fait que tu aies pris conscience de ta situation et que tu sois capable d'exprimer comment tu te sens, c'est le plus gros du travail... j'aimerais pouvoir te dire que le reste va suivre tout seul, mais non, il va encore falloir que tu fasses des efforts, même si tu ne t'en sens pas la force, mais crois-moi, tu vas y arriver. Promis.

Pour ce qui est des grossesses futures... de mon coté, je dirais une chose: la mémoire est une faculté qui oublie... et oui, contre toute attente, j'ai oublié la douleur de l'accouchement, j'ai oublié les 5 pénibles semaines d'hospitalisation (repos au lit sans me lever, travail prématuré oblige), j'ai oublié la douleur du baby blues, et j'ai oublié la détresse de ma dernière dépression (pendant ma grossesse). En fait, c'est totalement faux, je n'ai rien oublié... mais quand on est sorti du cercle vicieux, on est capable de se rendre compte que les bons cotés surpassent amplement les mauvais qui eux, ne durent pas. Mais dans ton cas, je crois qu'il est peut-être encore trop tôt pour que tu puisses voir comment l'avenir est ensoleillé... tu as encore des lunettes qui assombrissent ta vision des choses! Mais si tu te donnes le temps, tu vas voir que tout ne sera pas aussi tordu... les choses vont te sembler belles à nouveau. Surtout ta fille. Et peut-être qu'à ce moment tu vas t'ennuyer de ta grossesse, de tes premières semaines de maman, et tu vas en vouloir un autre. Attend encore un peu... d'ici là, ne pense à RIEN, sauf à toi et à ta fille.

J'aurais tant de choses à te dire, j'aimerais tellement pouvoir te transmettre ma confiance... parce que je sais combien tout est fragile dans ta tête (même si tu sembles aller mieux). Mais je sais aussi que la dépression, ca se soigne de l'intérieur... (oui l'aide extérieure est nécessaire, mais ultimement c'est toi qui aura fait tout le travail).

Je pense à toi. Lâche pas. C'est bientôt fini! Oui Oui! Wink

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 26 octobre 2008 23:57:30 EDT  
Bon bien ça ne passe pas Confused Après 1 mois à voir un psy ça fait juste empirer. J'ai rencontré mon médecin et elle m'a prescrit des antidépresseurs. Ça fait 3 jours que je les prend. C'est des Wellbutrin. J'avais pas vraiment le choix je suis pas capable de fonctionner à la maison, j'ai plus envie de rien, juste envie de me rouler en boule et pleurer....on dirait que je n'ai pas assez de larmes pour évacuer toute ma peine qui ne passe pas.

Pour le moment tout ce que j'aurais envie c'est d'accoucher à nouveau et que ça se passe bien ou de tout effacer et de pouvoir recommencer ce qui a été raté. Mais ça c'est pas possible Crying or Very sad Ma peine passe pas. J'ai pourtant une superbe petite fille et ça va très bien maintenant mais on dirait que je lui en veux de m'avoir fait subir tout ca et surtout de la voir me rappelle que tout a été gâché. Sa naissance et les premiers moments avec elle auraient dû être des moments tellement heureux mais ça s'est comme transformé en cauchemar.

Je me sens tout le temps toute de travers dès que quelqu'un parle d'accouchement ou quand je vois des bébés naissants qui sont bien avec leur maman. Ou quand je vais chez des amies qui ont des bébés et qui ont de superbes photos les représentant avec leur bébé naissant. La première photo que j'ai de mon bébé endormi dans les bras elle a 2 mois et la suivante 6½ mois. Quasiment pas de photos de son premier mois de vie tellement ça a mal été. En fait ça a commencé à aller mieux lorsqu'elle a eue 2½ mois. J'ai quelques photos prises dans la salle de réveil, après la césarienne, où je suis posé avec mais aucune de ces photos n'est bien prise pour qu'on puisse l'afficher dans un cadre ou elles sont floues. Pour le reste, aucune photo de moi et de mon bébé avant son 2 mois. Tout le monde de la famille s'est fait posé à plusieurs reprises avec mon bébé naissant dans les bras sauf moi, comme si je n'étais pas la mère ou que personne avait trouvé cute de photographier une mère avec son bébé naissant. Même mes parents n'ont pas pris de photo de moi avec mon bébé, sauf une où on est posé tout les trois et elle est floue. J'ai encore aucune photo de mon bébé d'afficher dans la maison. On a commencé une sélection de photo à afficher mais ça me fait mal au coeur de choisir des photos, on a pigé des photos où elle a 5 mois, pas capable de trouver des photos bien prises pour aller dans un cadre avant ça.

Désolé pour tout ça mais j'avais besoin de parler. On dirait que le soleil ne parvient pas à percer les nuages sombres qui sont dans ma tête.

Est-ce que la peine finit par passer, est-ce que le temps finit par arranger les choses, et est-ce qu'un 2e accouchement (si j'en ai un) qui se passe bien aide à accepter le premier? Et si l'accouchement se passe mal, je m'en sors comment?

 

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 27 octobre 2008 10:21:31 EDT  
Chère Mana , si tu savais combien je me reconnais dans ce que tu écris... bon ce n'est pas la même histoire, mais je vois comment le nuage noir t'affecte et je ne m'en souviens que trop bien. Ta tristesse inconsolable, la douleur que tu ressens juste à penser à l'accouchement et aux photos, les tiraillements inexplicables qui te torturent... je les connais. J'ai versé quelques larmes en te lisant parce que je sais combien c'est difficile de vivre dans le noir, et d'avoir l'impression que tout le monde autour te juge et ne comprend pas comment tout peut être si sombre dans ta tête alors que tout semble te sourire.
Tu sais, souvent le plus gros jugement vient de soi-même.
C'est une bonne chose que tu prennes des anti-dépresseurs. Donne-leur quelques semaines pour bien agir, et tranquillement tu vas voir une différence. Tu vas te rendre compte que certaines choses ou certains moments sont soudainement plus colorés, et que tes souvenirs douloureux le sont déjà un peu moins.

Sincèrement, je crois qu'il te restera toujours une cicatrice de ton premier accouchement, mais avec le temps, elle deviendra de moins en moins "apparente". Si tu es comme moi, y penser te fera toujours un pincement au coeur, mais viendra un jour ou tu repenseras à cette période avec nostalgie, mais pas nécessairement avec tristesse, et surement pas avec de la douleur.

Pour ce qui est des photos... ne t'inquiète pas. Si c'est pour avoir des "images" de ta fille à sa naissance, tu en auras, même si tu n'es pas dessus. Et dans ton coeur, les véritables souvenirs seront toujours là... peu importe si tu n'a pas de preuve tangible de cette naissance. ( Tu sais, moi j'ai des photos de mon fils après la naissance, et je dois dire que juste à voir ma tête, tu comprendrais pourquoi je ne leur ai pas fait l'honneur d'un cadre . Laughing )
Je crois que l'angoisse que tu ressens envers ces photos-que-tu-n'as-pas est seulement un symptôme de ta dépression. D'ici quelques années, tu regarderas plutôt les photos de ta fille et toi que tu prendras dans les prochains mois, et ces photos là représenteront le bonheur d'une maman autant que celles de tes amies...

De la même façon, ton envie de pleurer, te te rouler en boule, le fait que tu en veuilles à ta fille, et surtout ce désir intense de tout recommencer à zéro, ce sont là des symptômes NORMAUX de la dépression. Ils finiront eux aussi par s'estomper. C'est promis.

Je ne sais que trop bien que rien de tout ce que je te dis n'apaise réellement ta peine... seulement le temps pourra y faire, mais si tu en ressens le besoin ou si tu veux parler, je suis disponible pour toi.

Bon courage, le soleil revient de loin, mais il revient. Smile   

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 28 octobre 2008 11:21:05 EDT  
Merci pulprout, tes encouragements me font du bien ça c'est certain. Je prends les antidépresseurs depuis 5 jours et déjà je vois une différence, j'ai du répit dans ma douleur et je parviens à plus fonctionner. J'ai l'impression de retrouver un peu mon était normal. Les antidépresseurs étaient vraiment nécessaire dans mon cas. 

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 28 octobre 2008 20:37:56 EDT  
Tu as bien fait Mana... très bien fait. Tu te rends compte, bientôt tu vas profiter à 100% de ta cocotte?! Merveilleux. Je te souhaite beaucoup de bonheur.

Maman Pulprout Wink  

revenir en haut

Sofrida

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 30 octobre 2008 13:17:31 EDT  
moi suite a la naissance de ma deuxieme, je crois fermement avoir fait un bon baby blues...tellement que lorsque je suis arrivée chez le doc pour le check up apres accouchement, j'ai retenue toutes mes larmes de mon corps quand ilm'a demandé comment ca allait ( je voulais pas faire de dépression bon!!!) la dame du clsc est venu peser mon bébé et me vérifier et tout ben j'ai pleuré quand elle me demandait comment j'allais, on avait de la visite..ben quand elle partait, je braillais a chaude larme meme si j'avais juste hate qu'elle parte cette visite! bref, je pleurais tjrs...je me disais que c',était la fatigue etc...ben ca m'a pris 18 mois avant que ma tete retrouve la joie de vivre!! pas drole hein...mais je me disais encore que non, c'était pas une dépression!

Suite a la naissance de mon 3eme enfant, j'ai senti le parttern recommencer et la je n'en pouvais plus, je n'arriverais pas a passer au travers, ma belle-soeur m'a suggérer le mamaboost (produit naturel) et en 2 sem, ma joie de vivre était revenue et je me rappelle dire a mon mari, regarde, la visite est partie et j'ai pas pleuré, t'es partie travailler et j'ai pas pleuré, t'as appelé et j'ai pas pleuré, mon cerveau sourit!

Moi c'est ce qui m'a sauvé je crois...je ne voulais pas de médiaction c'est pour ca que j'ai pris ca en essayant ca en premier et on verrait si ca fonctionnait pas!

Je peux vous dire que pour cette grossesse, ma bouteille de mamaboost ca me suivre a l'hopital, aussitot accouché, je commencerai a en prendre!

Le plus important pour moi a été d'accepter mon babyblues et d'en parler ouvertement, sans gene! sans avoir a me cacher de honte pour pleurer toutes les larmes de mon corps!

 

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 31 octobre 2008 08:22:57 EDT  
Pulprout

Moi aussi je viens de la région de Québec. Est-ce que tu pourrais me donner des références pour les thérapies. Je suis suivi par le psychologue de la clinique médicale où je vais mais je pense changer de psy. Merci  

revenir en haut

Pulprout

Inscrit le :
19 avr. 2008

Posté le: 31 octobre 2008 13:33:06 EDT  
Mana,
Je t'ai envoyé un courriel... tu peux retirer ton adresse de ton dernier message (à moins que mon envoi n'ai pas fonctionné).

Pulprout 

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 31 octobre 2008 18:35:58 EDT  
Comment on fait pour faire ça? 

revenir en haut

Se connecter pour répondre