Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

comprimé de misoprostol

Auteur Message

Gre

Inscrit le :
13 févr. 2008

Posté le: 21 janvier 2009 09:50:37 EST  
J'espère que tu as eu une bonne nuit.... Et effectivement, je ne suis pas du type serviette mais dans pas long les protèges dessous suffiront...C'est un peu moins pire...
 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
14 janv. 2009

Posté le: 21 janvier 2009 10:30:34 EST  
Oufff!! Tu m'encourage... Je dort mal juste parce que j'ai une maudite serviette qui m'énerve et je passe mon temps a la replacer...

J'ai hâte aux protège-dessous... C'est déjà moins achalant!!

Bonne journée!! 

revenir en haut

Marymay

Inscrit le :
01 juil. 2006

Posté le: 25 juillet 2009 13:17:59 EDT  
Moins pire que ce que j'aurai pensé.
Bonjour les filles,

je me doute bien que vous ne consultez plus ce forum comme ça fait un ti-bout que le dernier message a été "posté". Je le fais plus pour les autres filles qui, comme moi, ferons une recherche pour le terme "misoprostol" et qui tomberons sur ce forum.

Longue histoire en court: 2 fausse-couches à un mois et demi d'intervalle en 2004(possiblement ?ufs clairs, un à 12 semaine, l'autre à 6 semaines), sans l'intervention de médicaments. Mise sur la glace du projet BB pour un bout, nos petits c?urs n'ayant pas la force de revivre l'expérience. 2006: après 6 mois d'essai: ça y est, nous attendons un beau petit bébé avec un c?ur qui bat. Loulou a maintenant 2 ans et est en pleine forme.

Ce printemps nous avons commencé les guiliguilis pour BB2. Nous pensions que ça y était... jusqu'à ce que des taches brunâtres apparaissent de façon intermittentes. On avait beau se dire que plein de filles en ont dans le premier trimestre, que j'ai eu des vomissement pendant une semaine, que je suis fatiguée, mais le doute persiste. Mercredi, 1re visite chez le médecin. On n'entend pas le coeur, mais à 10 semaines, ça arrive. Par contre, compte tenu des 2 fausses couches et des saignements, je passe un écho jeudi... Nos craintes se réalisent... non seulement il n'y a pas de ti-coeur, mais il n'y a pas de bébé du tout. Un oeuf clair. Mon docteur me donne du misoprostol pour évacuer le tout. Il n'y a pas de bébé, mais le sac de grossesse doit sortir quand même. Le doc me donne le choix de les prendre tout de suite ou d'attendre une semaine pour voir si ça va sortir tout seul.

Après avoir lu votre post, je décide que je vais les prendre avant de me coucher le soir même, mais que je vais prendre aussi une bonne dose d'Emtec (acétaminophène et codéine), l'antidouleur prescrit. J'ai envie de régler tout ça OPC. 3 heures AM, ça commence, vers 3 PM, je croiyais que le sac était sorti parce que j'ai eu droit à un très gros sploush. Samedi, il y a encore pas mal de sang, mais plus de caillots. Le soir, une grosse pression commence dans le bas du vente. Ça pousse. Je réalise que le sac n'était pas sorti. On ne peut effectivement pas se tromper. C'est comme un mini-accouchement (en tk pour moi qui avait 10 semaines, mais un sac de 7 semaines).

J'ai eu mal au coeur la 1re journée. J'ai réalisé que c'était les antidouleurs; j'ai switché pour des Tylenol. Il y a rien de très l'fun dans tout ça, mais, somme toute, ça s'est bien passé. De la fatigue, des étourdissements, mais que de petits maux de ventre.

Mes recommandations:

1-Acheter des serviettes d'incontinence (ben oui, mon chum s'est trompé, mais ça s'est avéré un excellent choix! Très absorbant, très long. Au prochain accouchement (on reste positive), c'est ce que achèterai!).

2- S'acheter du Ensure ou du Boost, histoire de faire le plein de vitamines, même si on n'a pas faim.

3-S'assurer d'avoir quelqu'un avec soi, au moins pour la première journée. Faire garder les autres enfants, parce qu'on est vraiment fatiguée.

4-Se louer de bons films.

5- Prendre le misoprostol avant de se coucher, parce que ça endort, et les antidouleurs. Mettre un serviette sur le matelas... au cas où.

Finalement, on reste positive: on sait qu'on ovule et que les boys de notre chum can swim, on en a la preuve. Mais on a le droit de brailler une bonne shot!

Bisous et courage!  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
14 janv. 2009

Posté le: 27 juillet 2009 09:53:37 EDT  
Marymay Désolé de ce qu t'arrive... Sad C'est jamais facile et on espère toujours que cette fois sera la bonne... J'espère que ta prochaine grossesse se terminera de façon heureuse! C'est vrai que sa fait du bien de pleurer un bon coup...

Pour les serviettes J'ai découvert une marque (me souvient plus lequel Sad ) qui sont faite pour les nouvelles mamans Sad ouais c'est pas le cas ici mais sa fait une super job... elles sont pareil à celle de l'hopital!!

Courage et bisouxx...

OUff!! C'est vrai que sa fesait un bout tout ça ... j'en suis maintenant a 10 semaines d'une nouvelle grossesse qui je l'espère se terminera en février avec un bébé Smile 

revenir en haut

Marymay

Inscrit le :
01 juil. 2006

Posté le: 30 juillet 2009 20:36:10 EDT  
Félicitations Rosepoupounette! Je suis certaine que ça va bien se passer. Ça donne espoir à toutes celles qui ont vécu ce qu'on a vécu!  

revenir en haut

Cathooou

Inscrit le :
20 août 2009

Posté le: 20 août 2009 23:39:49 EDT  
Bonjour les filles !
Premièrement, je tiens à vous dire que ça me fait du bien de vous lire. Malgré le fait que je sais à quel point vous avec toutes souffert, ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas la seule qui a vécu la même situation.
J'ai une question pour vous. J'ai dû prendre le misoprostol à 12 semaines de grossesse, pour une grossesse qui avait arrêtée à 9 semaines. Ça a vraiment été l'enfer, j'ai même dû en reprendre une 2 ème fois, car je suis retournée à l'hôpital car j'étais limite pour l'hémoragie. A l'écho on m'a dit qu'il restait encore des débris...Pourtant à la quantité que j'ai saigné...j'aurais jamais cru ! J'avais vu pourtant le sac, et même un truc vraiment degueu avec un petit cordon...placenta ou bébé, je ne sais pas, j'ai pas voulu trop regarder...désolée des détails.

Enfin bref, je l'ai pris il y a 3 mois. Depuis les 2 derniers mois, j'ai des bonnes douleurs au ventres, spontanées. Surtout vers l'ovulation. Ça fait presque aussi mal que lors des contractions. J'ai même eu des saignements bizzares.
Je suis allée à l'hôpital le mois passé, il n'ont pas eu l'air de prendre la chose au sérieux. Me disant qu'avec le médicament, ça pouvait perturber le cycle.

Suis-je la seule à avoir ces drôle de douleurs, 3 mois après ? Ça va durer combien de temps ?
Êtes-vous restée régulière dans votre cycle après ?
Merci d'avance !

Prenez-soin de vous ! Smile 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
14 janv. 2009

Posté le: 21 août 2009 10:19:10 EDT  
Allo Catooou

Moi aussi j'ai prit le misoprostrol... et mon 2ième cycle post f-c a été très difficile saignement durant 17 jours et douleurs.. pertes bizarres.. et +++ de caillots.. Bref j'avais eu une écho et tout sembalit partit! Donc mon doc a laisser aller et le mois suivant tout c'est replacé.. j'avais fini de faire mon ménage... Même si a l'écho il ne reste rien ton utérus a un beau ménage a faire avant de pouvoir acceuillir de nouveau un petit bébé...

Et non après ma f-c je n'avais plus les mêmes cycles au lieu de faire 28 jours j'en fesait 35... Sad et j'ovulait beaucoup plus tard!

Si ton prochain cycle est encore bizarre consulte ton doc... il va vérifier que tout est ok! Smile

Bonne chance avec tout ]ca et bient[ot tu verras la fin Smile
Bonne chance avec tout ça... bientôt sa ira mieux! 

revenir en haut

Libellule27

Inscrit le :
30 juil. 2008

Posté le: 21 août 2009 10:29:31 EDT  
D'abord, je suis désolée pour ta fausse couche. Je sais que c'est une dure épreuve.

Je n'ai pas pris de misoprostol car j'ai fait une FC naturelle à 12 SA. Comme toi, bébé était mort à 9 SA.

Toutefois, je crois qu'il est normal que les cycles menstruels suivants soient différents. Personnellement, après ma FC, mes cycles étaient super irréguliers! J'avais des cycles entre 25 et 32 jours et mes menstruations étaient abondantes et douloureuses. Pourtant, je n'avais jamais vraiment eu de crampes menstruelles dans le passé.

Bon courage. 

revenir en haut

tortuetetue

Inscrit le :
01 déc. 2009

Posté le: 1 décembre 2009 14:32:43 EST  
Misoprostol ou Méthode naturelle?
J'ai pensé ajouter mon histoire car les messages sur ce forum mon été utiles lors de ma prise de décision suite à ma fausse couche. Je me disais que peut-être mon histoire pourrait aider quelqu'un d'autre. J'ai mis beaucoup de détails, parce que dans mon cas, ce sont les histoires avec le plus de détails qui m'ont aidé le plus.

J'étais enceinte de 11 semaines, mais la grossesse s'est arrêtée à 7 semaines selon l'échographie. Sans explications, on m'a prescrit le Misoprostol.

Un ami m'avait parlé de son expérience avec sa conjointe qui avait eu de fortes contractions et beaucoup de sang perdu, alors j'étais très réticente à le prendre.

J'ai décidé d'attendre 1 semaine voir si ça partirait tout seul et finalement j'ai commencé à saigner après 5 jours d'attente. Je ne sais pas si c'est à cause des bains chauds que j'ai pris, mais après 4 jours de saignements qui augmentaient de jour en jour, j'ai commencé à avoir de très fortes crampes qui s'intensifiaient d'heure en heure et les saignements aussi (tellement que j'étais sur le bord de m'évanouir). Finalement après 8 heures de crampes, elles se sont arrêtées tout d'un coup. À ce moment, j'hésitais à prendre le Misoprostol puisque je perdais déjà beaucoup de sang et le bas de mon ventre était très endolori. En même temps je voulais en finir. J'ai décidé d'attendre au lundi pour appeler mon médecin. J'ai continué à saigner pendant 2 jours et finalement le lundi matin j'ai entendu "plouk" en allant aux toilettes et le sac est sorti (en tout, ça a pris 6 jours de saignements avant que ça sorte). Tout le long, je ne savais jamais si c'était fini ou non, j'avais des caillots, mais je n'étais jamais certaine si c'était "ça". Finalement quand ça sort, tu le sais que c'est ça et que c'est fini. Excusez-moi pour le détail, mais ça ressemble à une moule géante et c'est beaucoup moins dégoutant que je le croyais.

Maintenant on va faire des analyses sur le taux d'hormone pour confirmer qu'il ne reste plus rien et si tout va bien, je n'aurai pas eu à prendre le Misoprostol. Par contre, je peux confirmer quand même que les crampes "naturelles" sont vraiment très très douloureuses et on perd beaucoup de sang, moi qui pensait m'en sauver en ne prenant pas le Misoprostol. Morale de l'histoire: je pense que peu importe la solution choisit, ce ne sera pas facile. Moralement autant que physiquement. Le temps seul pourra adoucir nos peines. Bonne chance à toutes.

 

revenir en haut

marie__claude

Inscrit le :
14 sept. 2009

Posté le: 20 février 2010 12:33:20 EST  
je sais qu'il y a tres longtemps du dernier message mais moi je tenais a écrire car j'ai eu beaucoup et meme extrement peur de pendre les comprimé et je dois dire que c'était loin d'être aussi pire que je pensais. perso j'avais des anti douleur et je les ai prit environ 30 minutes avant de mettre les quatre comprimé. sérieusement oui j'ai eu mal au ventre mais pas incroyablement non plus. Je crois que si ca aurait a se reproduire et je me le souhaite pas je referais avec la medication. perso j en ai meme profité mon gars se fait garder et je me suis bien reposer et meme que je pense a me faire une teinture alors si vous avez les comprimé a prendre relaxer vous préparé vous de bons films une belle grosse couverte sac magique chaud sur le ventre avant meme que ca fasse mal et plein de petite gaterie pour se consoler n'ayez pas peur c pas si pire que ca dans tout les cas et pour ma part aucunement traumatisant meme au niveau de la toilette et des saignement. ah oui si vous etes seule moi quand ca commencer a faire un peu plus mal ( et en passant je supporte réellement tres mal la douleur) j'ai appelé des gens et ca m a changer les idées et j'étais beaucoup mieux.. Courage les filles je sais que c un moment tres dure a passer mais je crois que c beaucoup moins traumatisant que le curetage.. 

revenir en haut

Sumi13

Inscrit le :
16 oct. 2009

Posté le: 9 octobre 2010 11:14:58 EDT  
Salut les filles !
Je sais que le dernier post remonte à il y a longtemps mais quand on m'a apprit que ma grossesse était arrêté et prescrit du misoprostol, je suis venu sur le net et je suis tombé sur ce forum. Je viens vous raconter mon histoire afin d'éviter qu'une autre fille ait à vivre ce que j'ai vécue. Premièrement, j'étais à 10 SA quand j'ai apprit que mon bébé était mort à 6 sa sans aucun symptômes. Lors de la prescription du misoprostole, on m'a avertie que j'aurais des crampes douloureuses, des saignements abondants et que je ne devais pas demeurer seule à cause des risques d'hémoragie. Sous le choc de l'annonce de la fin de ma grossesse, je n'ai pas posé plus de question. Je devais prendre 2 pilules aux 4 hrs pendant 24hrs. J'ai prit la première dose à 16h00, 1 hr après de légers saignements ont débuté ainsi que des contractions assez forte. À 20h00, j'ai prit la 2e dose. À 22h, j'ai couché ma fille mais les douleurs au ventre me paralysaient. J'ai fini par m'endormir. À minuit, je me suis levée et à peine quelques pas plus loin ça s'est mit à couler de mon vagin comme si on avaient ouvert un robinet, tout a tombé par terre et quelques chose a roulé sur ma jambe pour sortir par mon pantalon de pyjama. C'était le sac, tout entier, en un morceau, c'était gros comme ma main, noir-rouge-vin. Mes pantalons au complet étaient imbibés, mes bas laissaient des flaques par terre jusqu'à la toilette. À la toilette, ça s'est mit à sortir une dizaine de caillots gros comme des oeufs plus du sang en grande quantité. Mes jambes étaient rouges au complet.
Ensuite, je me sentais mieux, j'étais soulagé, tout était sortie, je croyais, plus de crampes, je me comptait chanceuse que ce soit si rapide. 10 minutes plus tard, nouvelles crampes, je vais à la toilette et encore plein de caillots énormes. JE viens pour m'essuyer, je réalise qu'il y en a un, gros comme ma paume de main, accroché après moi et incapable de le faire tomber. Je deviens faible, ma mère m'essuie avec des serviettes mouillée froide, je bois de l'Eau...je sens que je vais tomber dans les pommes. Ça fini par sortir accompagné de pleins d'autre caillots, la toilette en est pleine. Je me lave, je me change, j'installe un piqué sous moi dans mon lit et je me couche. 30 minutes plus tard, je me réveille avec la sensation d'avoir uriné au lit. J'ouvre la lumière et je vois que je suis couché dans une marre de sang. Le piqué est imbibé, mes pantalons de pyjamas était tellement mouillé que j'aurais pu les tordre, je me lève en panique et encore plein de caillots, il y a un filet de sang en continu qui coule, ça n'arrête pas. Je passe la nuit à me dire "est-ce que je vais survivre ?" Pendant ce temps, je laisse ma mère et ma fille se reposer. Ma fille a tout juste 2 ans 1/2 et elle a prit très dur la mort du bébé et passe du temps difficile, mon conjoint est à l'extérieur de la ville pour quelques semaines...Je passe la nuit à saigner sur la toilette. À 5h du matin, je contacte info santé qui m'informe que je suis en hémoragie grave, de me diriger à l'urgence immédiatement. Le temps de réveiller ma mère, réveiller ma fille, contacter mon conjoint, préparer les sacs pour ma filles et moi, installer le siège d'auto, des serviettes sur mon bac, nous quittons à 7h00. À 8h00, j'arrive à l'hopital (eh oui, je vis dans le fond des bois, loin de tout !) En 1hrs, j'avais tout imbibé ma serviette maxi protection over night en plus de mes pantalons et les serviettes sous moi. Je suis faible, je suis pratiquement semi consciente. On me met sur une chaise roulante le temps de passer au triage et en 15 minutes, la chaise roulante est pleine de sang. On  

revenir en haut

Sumi13

Inscrit le :
16 oct. 2009

Posté le: 9 octobre 2010 11:28:06 EDT  
Désolée, ça sautait trop...On m'a couché sur une civière avec un piqué et une autre chose (semi serviette sanitaire, semi piqué. On me dit qu'on viendra me voir aux heures, entre temps je peux appeler l'infirmière si il y a quelques chose. On me fera mon curetage vers l'heure du souper. Le temps que l'infirmière parte chercher du soluté (je suis déshydraté), de la morphine et du gravol, quand elle revient 15 minutes plus tard, elle m'examine et est stupéfaite de voir que le lit est déjà imbibé de sang. On me met une couche, 5 minutes plus tard, le gynéco est à mes côté et me promet un curetage très rapidement. On va informé ma mère que l'opération aura lieu d'urgence, ma mère revient avec ma fille. Je n'oublierai jamais sa petite main qui me faisait aurevoir et je l'entendais "guérit vite maman, revient vite, je t'aime...tout le long que je m'en allais dans le couloir. J'avais tellement peur de ne pas la revoir....au bloc opératoire, il y a déjà 5 ou 6 personnes qui attendent mais on me passe immédiatement en me disant qu'eux peuvent attendre mais pas moi. Dans la salle d'opération, on commence à m'installer et d'un coup, j'entends quelques dire "sa pression chute, on y va" et ensuite plus rien. J'ai eu des transfusion mais je ne sais pas quand ni combien. Je me suis réveillée 1h30 plus tard en sursaut. On m'a amené dans une chambre. 1 hr plus tard on m'a fait marcher jusqu'à la salle de bain. Pratiquement plus de saignements, pas mal faible par contre. J'ai refusé qu'on me garde pour la nuit, tout ce que je voulais c'était retourner chez moi avec ma fille. C'était hier ! Je ne peux pas croire qu'il y a 24 hrs, j'étais sur le point de mourrir au bout de mon sang et que 24 hrs plus tard, je suis assise devant mon ordinateur en train de vous raconter mon histoire. Je suis faible, pas d'énergie mais je vais bien. J'ai la phobie des toilette, la crainte de ressentir à nouveau des caillots en quantité industrielles sortir....Mais ça va !
JE suis revenue vous raconter mon histoire parce que avant de prendre mes médicaments, j'étais venu lire ici ce forum et je me dis que si une autre fille prends de l'info pour les même raisons et qu'elle lit mon histoire, je veux qu'elle retienne quelques chose : saigner abondament et des caillot oui c'est correct. Mais plus d'une serivette à l'heure, non ce n'est pas normal et il faut se rendre tout de suite à l'hopital dans ce cas-là. Moi je suis du genre à prendre sur moi et me dire "t forte, t capable" mais ça a faillit me couter la vie. J'ai attenu toute la nuit en hémoragie et maintenant je réalise que j'ai été stupide ! Si vous avez à prendre ces médicaments pour une fausse couche, assurez vous d'être prête à partir si il y a quelques chose, ne soyez pas seule et vérifier que vous n'imbibez pas plus d'une seriviette à l'heeure ! Voilà mes recommandation...en plus que je crois que ce traitement devrait être fait sous surveillance médicale ! Mais bon, y'en a pour qui ça va bien !
Bonne chance et courage à toute celles qui me liront et qui viennent d'avoir une mauvaise nouvelle. -xx- 

revenir en haut

Kameliboo

Inscrit le :
06 juin 2011

Posté le: 6 juin 2011 20:17:30 EDT  
Une Journée vraiment triste!
Je viens d'apprendre aujourd'hui lors de ma premiere echographie a 7sem +3 jours que j'ai un oeuf vide ainsi qu'un oeuf avec fetus arreter a 6 sem +1 jours. On m'a donner a prendre se soir des comprimé d'apo-misoprostol et a lire se que vous en dite je ne suis vraiment pas rassurer. Ouffff apres les emotions de la journée ma nuit a venir me fait vraiment peur. Je me sent completement demolie, en provocant ma propre fausse couche on dirais que je met fin a ce petit etre qui ma fait rever depuis 2 mois Sad
Etiant en couple gay, Je suis suivie pas la clinique OVO pour l'insemination artificielle et jaimerais savoir si il est vraiment a risque de réessayer des le mois prochain apres une fausse couche???

 

revenir en haut

Réglisse1

Inscrit le :
28 nov. 2008

Posté le: 23 décembre 2011 07:41:45 EST  
Je désire partager aussi mon 'expérience' avec le misoprostol..

Alors j'ai commencé à avoir des saignements lundi, enceinte de 9sa2..Alors le lendemain je vais attendre à l'urgence de l'hôpital et ensuite j'ai une écho pour apprendre que la grossesse c'est arrêté il y a 2 semaines. Apprendre tout ça 4 jours avant Noel, c'est pas la joie.
Alors le médecin de l'urgence me dit que tout va probablement s'évacuer naturellement mais il me suggère de prendre le misoprostol pour en finir au plus vite. Il me dit que je vais avoir beaucoup de saignement et des grosses crampes, et me prescrit aussi un anti-douleur. Il me signe un arrêt de travail pour 2 semaines (ça j'ai apprécié).

Me voilà avec ma 4e journée de saignements quand je commence le misoprotol. Contrairement à plusieurs, je n'ai pas fait de recherche sur cette médication, je me suis fiée à ce que le médecin m'avait dit. J'étais seule à la maison, mon mari au travail et mes 2 enfants à la garderie. J'ai pris l'anti-douleur et 30 minutes après j'ai inséré 2 comprimé ( ma prescription étant 2 comprimés aux 8 heures pour 3 doses).
10 minutes après je commence à avoir un léger mal au ventre. Peu à peu le mal augmente mais c'est tolérable. 2 heures plus tard je vais prendre 2 advils parce que j'ai des bonnes crampes. Et là je m'aperçois que j'ai des contractions...vraiment rapprochées. Alors pendant 2 heures j'ai eu des contractions aux 1 à 2 minutes. Si j'avais été à l'hôpital j'aurais demandé l'épidurale, c'était vraiment souffrant. J'étais pas capable d'être couchée, alors je me promenais de long en large dans la maison, ou bien j'étais pliée en 4 dans un coin. La douleur était atroce. Je sentais le sang couler et à un moment donné, dans un élan je me suis mise à 4 pattes dans mon lit, j'ai senti qqchose de bizarre dans mon ventre, et je suis restée dans cette position parce que je ne sentais plus les vilaines contractions. J'ai dû rester 30 minutes dans cette position j'étais bien.
Finalement je me suis levée pour aller au toilette. Le sang coulait tout seul, et pendant que je faisais pipi, j'ai senti qqchose qui s'est expulsé au moins gros comme un oeuf mais p-e plus gros, j'ai pas eu le temps de tout voir et la bolle de toilette était déjà pleine de sang.
J'ai bien pensé que tout venait de sortir que c'était fini. J'avais encore mal au ventre mais très tolérable sans les contractions.

J'ai pas crû utile de prendre les autres comprimés. Je voulais pas revivre toutes ses contractions. C'est ensuite que j'ai décidé de faire des recherches sur le misoprostol et que je suis tombée sur ce post.. Ça m'a fait tellement bien de vous lire et lire que j'étais pas la seule à avoir vécu de telle souffrance.
Le médecin m'a jamais dit que j'aurais des contractions, ni parlé d'hémorragie, et de ne pas être seule.
J'ai eu déjà 2 césariennes, à ma première grossesse j'ai été provoqué, j'ai eu des contractions et j'ai demandé l'épidurale parce que c'était pas endurable, mais finlement j'ai pas eu un accouchement naturelle, ça s'est fini en césarienne. J'ai eu une 2e césarienne parce que mes garçons ont 15 mois de différence.

Bon tout ça pour dire qu'après recherche, je ne crois pas que d'avoir provoqué autant de contraction est bon sur un utérus cicatriciel. C'est pour cela que je n'ai pas pris les 2 doses suivante de misoprospol. J'ai rendez-vous à l'hôpital lundi le 26 (lendemain de Noel) pour une prise de sang et vérifier qu'il ne reste plus rien, sinon curetage. J'ai beaucoup de saignement encore mais aucune douleur au ventre. Je vais pouvoir passer un Noel un peu plus calme.

Je trouve que ça fait du bien de raconter son histoire, et j'espère de tout coeur, que tout ça sera de l'histoire ancienne bientôt.  
Je voudrais souhaiter bonne chance mais surtout bon courage à celles qui passeront par là.     

revenir en haut

thalie3

Inscrit le :
10 sept. 2008

Posté le: 9 janvier 2012 23:52:29 EST  
Réglisse1 : je viens de lire ton message... câline que les Dr me répugnent Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

j'aimerais savoir comment s'est passé ton rdv le 26 déc. Lui as-tu demandé l'impact du Miso vs un utérus cicatriciel ? et surtout comment tu vas depuis ta FC ?

j'ai fait 3 FC, dont 2 avec curetages... je n'ai jamais voulu prendre le Miso... MERCI au forum, j'avais lu pleins de témoignages qui m'ont vraiment fait peur... et je préférais garder mes souvenirs de contractions pour la naissance de ma fille plutôt que l'expulsion de mes p'tits bébés anges Sad 

revenir en haut

Réglisse1

Inscrit le :
28 nov. 2008

Posté le: 19 janvier 2012 11:35:48 EST  
Désolée Thalie je viens de lire ton message..Merci de ton intérêt !!Je vais bien merci Razz

Alors, lorsque je suis retournée à l'urgence le 26, mon taux d'hormones étaient toujours à plus de 3000 (j'étais à 57 000 le 20 déc.)alors la gynéco que j'ai vu ma faite une ptite écho (avec une machine portative)et il y avait encore présence de quelquechose p-e de sang ou de caillot alors elle m'a suggéré de reprendre 1 comprimé de misoprostol.. Oh que ça me tentait pas.

Je lui ai expliqué comment s'était déroulé mon 'expérience' avec ce médicament et ma peur de déchirure après 2 césariennes. Elle m'a répondu que lors du 1er trimestre l'utérus est assez épais et que les chances de déchirure sont minces, voire impossible. Si je finissais pas d'évacuer naturellement ce qui restait j'aurais un curetage...

J'ai pris mon courage à 2 mains je suis rentrée chez moi (mon mari était parti pour Québec avec nos 2 enfants fêté Noel dans sa famille..) J'ai remis un comprimé en m'attendant au pire. Finalement je n'ai eu aucune douleur, aucune contraction, j'ai même défait mon sapin de Noel !! Et 2 jours plus tard j'ai perdu vraiment un gros morceau je l'ai très bien vu dans la toilette (désolée pour les détails c'était gros comme la moitié de ma main.)

Le 3 janvier je suis retournée faire une autre prise de sang, mon résultat étant à +100 alors j'avais gardé mon r-v (celui de 12 semaines) avec mon gyéno, et je suis allée faire un suivi. Il m'a fait un examen, mon col avait l'air beau mais pour être sûr je suis retournée faire une autre écho hier (le 18 )..
Entre temps, j'ai commencé mes règles samedi dernier (le 14), mais je n'étais pas certaine si c'était vraiment ça, ou encore des saignements pcq qu'il restait encore qqchose..
Finalement, tout était beau à l'écho (fiou) et cette vilaine histoire est derrière moi pour vrai maintenant !


  

revenir en haut

thalie3

Inscrit le :
10 sept. 2008

Posté le: 19 janvier 2012 11:41:17 EST  
tant mieux que tout soit "réglé"... tu pourras passer à autre chose maintenant Smile... est-ce que vous allez recommencer les essais bientôt ? 

revenir en haut

Réglisse1

Inscrit le :
28 nov. 2008

Posté le: 19 janvier 2012 12:06:59 EST  
Pas pour le moment. Peut-être l'été prochain..!

Quand tout ça est arrivé j'en voulais pas d'autre, j'étais pas prête à revivre tout ça, mais je vais sûrement changer d'idée..
J'ai déjà un bébé de septembre et un de décembre, je veux pas être égoiste mais j'aimerais bien un bébé de printemps ou d'été ! Alors on verra !

Bonne chance aussi !
J'ai déjà pris le serophene, je prenais 150mg, mais ça n'a jamais fonctionné, même avec des injections d'ovidrel et 2 inséminations.
Je n'avais pas vraiment de symptômes, à part les yeux qui brouillaient..
Je suis tombée enceinte presque par miracle sans médication, je n'allais plus en clinique de fertilité depuis 1 an et j'ai appris que j'étais enceinte j'avais presque 11 semaines de fait.. À mon 2e je suis tombée enceinte rapidement, au premier essai..
Cette fois-ci ça avait pris 3 cycles. Mais pas très bien terminé. Comme quoi la vie est drôlement faite. 

revenir en haut

picolo13

Inscrit le :
23 avr. 2010

Posté le: 29 janvier 2012 11:17:01 EST  
Pas que des histoires d'horreur
J'aimerais rassurée les filles qui hésitent à prendre le misoprostol, il n'y a pas que des histoires d'horreur. Je viens tout juste de passé par là et oui ça fait très mal au ventre, mais je n'ai pas eu d'hémorragie et oui j'ai sentie qqch passer 2 fois. Je croyais en être à 9.5 semaine mais le bébé était mort depuis la 6 semaines. Demain j'ai un rendez-vous pour voir si tout est parti, donc prise de sang et écho. J'espère que tout est fini. J'ai décidé de prendre les comprimés parce que je n'était pas certaine de pouvoir me remettre psychologiquement du curetage... Dans ma tête à moi c'est comme un avortement et je ne voulais pas être hantée par le bruit des machines... Ça fait 2 ans que nous essayons d'avoir un bébé et le première fois que ça fonctionne, nous le perdons. Alors voilà pour celles qui hésitent à prendre les comprimés... 

revenir en haut

Liliju1983

Inscrit le :
16 janv. 2014

Posté le: 21 janvier 2014 01:04:45 EST  
Traitement au Misoprostol
Bonjour,

Je savais que j'étais enceinte depuis le 26 décembre 2013. Le 7 janvier 2014, j'ai commencé à avoir des pertes rosées. J'ai téléphoné Info-santé et on m'a dit de ne pas m'inquiéter mais que si ça devenait rouge, de me présenter à l'urgence.

Le 9 janvier 2014, c'était rouge. Mon conjoint et moi sommes allés à l'urgence. J'ai passé une échographie et cette dernière nous a appris que le c?ur du petit ne battait pas. Qu'il semblait avoir manqué de liquide dans le sac de grossesse et que ce dernier était trop petit pour l'embryon en place. C'est ainsi que son c?ur a cessé de battre.

Trois options s'offraient donc à moi pour l'extraire :

1. Attendre que ça passe tout seul
2. Le curetage (la fameuse balayeuse)
3. Le traitement au Misoprostol

J'ai donc choisi la 3e option. Ils m'ont prescrit 2 doses de 4 comprimés intra-vaginaux + des anti-inflammatoires (qui se sont révélés sans succès).

La même journée, juste avant le coucher, je me suis inséré les 4 premiers comprimés. Ça pétillait en dedans de moi. J'avais l'impression d'avoir un bonbon fizz dans le vagin.

Tôt le lendemain matin, je me suis fait réveillée par de fortes crampes. Je me suis rendue aux toilettes et j'ai senti l'embryon sortir.

On voyait bien le sac de grossesse avec la petite crevette (l'embryon). C'était très dur sur le plan émotionnel.

Par la suite j'ai saigné comme une grosse menstruation. Le lendemain, je devais tout de même m'insérer les 4 derniers comprimés de Misoprostol. Mais cette fois-là c'était moins douloureux. Encore de grosses crampes mais rien de comparable à celles qui ont accompagné la sortie de l'embryon.

J'ai saigné beaucoup avec de gros caillots et d'impressionnants (pardonnez-moi l'expression) motons pendant 6-7 jours. Si je restais trop longtemps debout j'avais mal dans le bas du ventre et si je faisais un effort physique aussi banal que passer l'aspirateur, j'avais des grosses crampes. Heureusement, avec des Tylenols aux 4 heures + un sac magique chaud, tout ça passait.

J'avais les nerfs à fleur de peau et j'ai même pété ma coche aux près de mes proches tellement j'étais tannée de me faire dire des phrases du genre : "Prends pas ça de même", "T'aurais-tu vu passer ta vie avec un handicapé ?", "Ce n'est que partie remise", "Une prochaine fois", etc.

Je leur ai donc expliqué que je prenais ça comme un deuil et par la suite ils ont mieux compris ce que je vivais. Ma psychologue a été d'un grand support également.

Les symptômes de femme enceinte tels que les seins durs et les maux de c?urs, sont restés jusqu'à 3-4 jours après le traitement au Misoprostol.

J'ai été en arrêt de travail pour une période de 9 jours.

Une semaine après jour pour jour, j'ai eu une échographie de suivi. Ils ont constaté qu'il n'y avait plus rien à l'intérieur. J'ai encore quelques petites douleurs/tiraillements mais c'est normal.

Mon médecin m'a prescrit de l'acide folique et j'ai une prise de sang (Beta HC G) à passer 1 fois par semaine jusqu'à ce que je sois négative (pu "enceinte").

Par la suite, je devrai attendre un cycle de menstruation (un retour de couche) et nous pourrons ré-ouvrir le chantier de bébé par la suite. Wink

Je nous souhaite que la prochaine grossesse fonctionne et qu'en 2014, j'aille le plaisir de relire un test de grossesse positif.  

revenir en haut

Se connecter pour répondre