Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Témoignage grossesse arrêtée - Mauvais suivi

Auteur Message

laurencerv

Inscrit le :
27 nov. 2016

Posté le: 10 mars 2017 17:53:23 EST  
Bonjour à toutes, j'aimerais partager avec vous mon expérience d'un mauvais suivi suite à une grossesse arrêtée. J'ai longtemps cherché des réponses pendants les 11 semaines qui on suivi mon curetage pour finalement me rendre compte que les médecins ont fait un mauvais suivi et toute cette histoire aurait pu être plus simple.

Tout a commencé lorsque je suis tombée enceinte (première grossesse) en octobre. Nous étions tellement heureux, ça avait été tellement rapide! J'avais arrêtée ma pilule le 14 octobre et le 16 novembre j'apprenais que j'étais enceinte, je n'avais même pas eu le temps d'avoir mes règles! Vue la situation, je devais aller passer une écho de datation le 12 décembre, nous étions excité de voir pour la première fois notre petit nous. Notre excitation s'est vite évaporée lorsque la gynéco nous a dit qu'il y avait une possibilité que ce soit une très jeune grossesse ou que j'ai fait un oeuf clair puisqu'elle ne voyait pas assez bien. On devait attendre 1 semaine pour passer une autre écho et des prises de sang (la plus longue semaine de toute ma vie! on avait quand même un petit espoir que ce soit une jeune grossesse). La semaine a passer et on nous a confirmé la mauvaise nouvelle... J'ai donc eu un curetage le 21 décembre.

4 semaines ont passées, je fais un test de grossesse et il était positif. Je ne m'emballe pas trop puisque je me dit que ça peut être des restants d'hormones du curetage. On m'envoie donc passer des prises de sang et c'était bien ça. Mon Beta HcG descendais mais... très tranquillement, tellement tranquillement qu'on m'a même envoyé passer une échographie, mais tout était beau. Les semaines passaient et je continuais de passer des pds jusqu'au moment où mon taux a passé de 100 à 107. On m'envoie donc à l'urgence passer des tests et rencontrer un médecin qui est gynécologue à la clinique où j'allais. J'ai passé 8h à l'urgence pour finalement juste passer une pds, rencontrer le médecin et qu'à mon grand étonnement, il me dise que dans le rapport de mon curetage, il n'y avait pas de grossesse dans mon utérus. HA BIN LA JE SUIS SUR LE CUL! PERSONNE NE M'A RIEN DIT?! Il évoque donc la possibilité que j'ai fait une grossesse ectopique et que je l'ai perdu naturellement (ce qui était plausible puisque le soir de Noël j'avais eu de grosses douleurs au ventre et de gros saignements pendant 1h). Il me fait donc des injections de Méthotrexate pour tuer les cellules restantes.

Environ une semaine plus tard, je me met à avoir des saignements (je me dit que c'est mes règles qui sont enfin arrivées). Je me réveille dans la nuit avec de gros maux de dos et de ventre (faisait longtemps que je n'avais pas eu de grosses douleurs comme ça), le lendemain j'ai encore mal au dos. Le soir je m'en vais dans la douche et lorsque je retire mon DivaCup, je perd quelque chose la grosseur d'une datte ou d'un jaune d'oeuf environ. Ça ne ressemble clairement pas à un caillot! Comme je n'ai plus confiance en les médecins de la clinique gynécologique, je vais voir mon médecin de famille en urgence avec « la chose » et lui aussi trouve que ça ne ressemble pas à un caillot... Ça doit être un embryon ou la poche gestationnelle. J'attend encore les résultats de pathologie, je vous donnerai des nouvelles.

J'ai aussi rencontré ma gynécologue qui s'est excusé de ne pas avoir lu mon rapport de curetage. On s'entend que si elle l'avait lu, on aurait éviter toute cette histoire et j'aurais eu des injections pour une grossesse ectopique tout de suite après mon curetage. Mais peut-être que les médecins ont mal fait mon curetage aussi puisque « cette chose » se trouvait quelque part... C'est certain qu'à ma prochaine grossesse je change de clinique!

Bref, aujourd'hui, 11 semaines après mon curetage, mon Beta HcG est enfin à zéro, nous pouvons tourner la page sur ce petit malheur et nous devons attendre la fin mai pour essayer de faire un petit nous #2. Est-ce que ce genre de situation est arrivée à d'autres personnes? 

revenir en haut

marianie

Inscrit le :
04 déc. 2016

Posté le: 20 avril 2017 19:46:16 EDT  
Salut Laurencerv,

ma situation est quelque peu différente de la tienne, mais j'ai moi aussi eu une très mauvaise prise en charge et suivi lors de ma grossesse ectopique en novembre dernier.

Pour moi c'était une belle surprise, première grossesse et je n'étais pas encore en essai officiellement. J'ai vite déchanté quand je me suis mise à avoir des saignements et de grosses douleurs au ventre. J'étais alors à 6 semaines. Je ne voulais pas trop m'inquiéter mais je savais que quelque chose clochait. Quand j'ai constaté que mes saignements augmentaient, j'ai téléphoné à la secrétaire de la gynécologue qui devait me suivre pour la grossesse. Elle m'a répondu d'aller voir mon Md de famille pour me faire mettre en arrêt de travail !!!

Donc, j'ai téléphoné au bureau de mon Md de famille et ils m'ont dit de me rendre à l'urgence. Je suis rapidement aller à l'urgence et j'ai passé le triage pour me faire dire qu'on ne pouvait pas me mettre de bouchon pour que j'arrête de saigner. On m'a alors fortement découragé de rester à l'urgence et on m'a redirigé vers une clinique externe le lendemain.

Ce n'est que le lendemain matin que j'ai rencontré un Md qui m'a prise au sérieux et qui m'a fait passer les tests nécessaires. J'ai fait beaucoup d'allées et venues entre la clinique externe et l'hôpital pour finalement recevoir le diagnostic de grossesse ectopique. C'était alors un peu ironique de devoir retourner à l'urgence de l'hôpital en chaise roulante pour éviter toute rupture.

J'ai reçu une dose de methotrexate, 2 prescriptions de prise de sang, une référence en gynécologie pour la semaine suivante et on m'a renvoyé chez moi sans répondre à mes questions. J'ai dû harceler le téléphone de la clinique de gynécologie pendant une semaine avant d'avoir un retour d'appel et un rendez-vous deux semaines plus tard. Le pire dans tout cela, c'est que le jour de mon rendez-vous le Md n'avait pas reçu les résultats de mes prises de sang car le laboratoire ne les avaient pas envoyés au bon Md et bien entendu mon taux de Hcg n'était pas assez bas.

Voilà ça résume bien comment on peut se sentir seule, incomprise et mal soignée surtout lorsqu'on vit une situation difficile.

Je sais que j'ai répondu un peu tard ...mais j'aimerais bien savoir comment tu te sens dans tout cela?
As-tu réussi à tourner la page comme tu le dis? 

revenir en haut

laurencerv

Inscrit le :
27 nov. 2016

Posté le: 20 avril 2017 20:16:07 EDT  
Salut marianie,

Merci pour ton témoignage, je me sens un peu moins seule maintenant...!

Aujourd'hui ça va mieux, surtout depuis que j'ai *enfin* eu mes règles (9 semaines après mes injections de Methotrexate et 17 semaines après mon curetage). Même si je suis toujours dans l'incompréhension et que je ne sais pas ce qui m'est arrivé réellement, j'ai l'impression que je peux maintenant tourner la page et passer à autre chose. On va recommencer les essaies vers la fin mai.

Comme c'était une première grossesse pour toi aussi, je nous souhaite que la prochaine fois soit la bonne. XOXO 

revenir en haut

Se connecter pour répondre