Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Témoignage d'une fausse-ccouche à 12 semaines de grossesse

Auteur Message

hippocampe

Inscrit le :
09 août 2009

Posté le: 23 octobre 2009 15:02:59 EDT  
Mon conjoint et moi avons décidé au mois de juillet que je ne recommencerais pas à prendre la pilule le dimanche suivant. Un mois plus tard, j'avais du retard dans mes règles et j'ai fait un test de grossesse qui s'est révélé positif. Tout s'est passé si vite, nous étions si heureux que ça ait fonctionné aussi rapidement. Je n'avais presque pas de symptômes de grossesse à part la fatigue et une douleur aux seins. Je disais à tout le monde à quel point j'étais heureuse de ne pas avoir de nausée. Les semaines ont passées et je commençais à prendre du poids. Le samedi 18 octobre, alors que j'avais 12 semaines et 2 jours de gestation, je suis allée m'acheter mes premiers vêtements de maternité car mon linge régulier devenait trop serré. J'étais si fière de pouvoir enfin montrer ma bedaine, ça paraissait que j'étais enceinte! Comble du malheur, j'ai commencé à avoir des saignements brunâtres le lendemain après-midi. Je suis devenue anxieuse, j'avais peur, j'imaginais le pire. Même si les gens autour de moi essayaient de me rassurer, je continuais à croire que ce n'était pas normal et j'avais peur de perdre le bébé. Le lundi, les saignements ont alors changé de couleur, ils sont devenus rougeâtres et ont augmenté. J'ai même commencé à ressentir des crampes dans le bas de mon ventre. Mon rendez-vous pour la clarté nucale était déjà prévu pour le lendemain alors j'ai attendu pour savoir si le bébé était viable et finalement, le c?ur était négatif. Il a probablement arrêté de se développer à l'âge de 7 semaines et 4 jours seulement, alors mon corps avait commencé à le rejeter. Il aurait été non viable et il était malformé, il ne ressemblait pas du tout à un f?tus. Ce fut un choc, comme si je venais de recevoir un coup de poing au visage. Je suis sortie de la pièce en pleurant tout les larmes de mon corps. Je ne m'y attendais pas du tout, surtout que mon ventre continuait à grossir malgré la mort de mon f?tus. J'ai passé par toutes les étapes du deuil, qui n'est pas encore terminé d'ailleurs. C'est un évènement beaucoup plus difficile à vivre que je l'aurais cru. Aussitôt qu'un test de grossesse est positif, la femme est déjà attachée à ce petit être, même si elle ne l'a pas vu. Notre rôle est de le protéger et le fait de le perdre nous rend coupable car nous n'avons pas su le retenir. Je sais que c'est probablement mieux comme ça car nous n'avons pas eu à prendre de décision sur son sort, la nature s'en est chargée elle-même. Mais j'ai quand même une crainte, celle de ne jamais pouvoir vivre l'expérience de la maternité car c'était ma première grossesse. Je devrai attendre encore quelques semaines avant de faire un deuxième essai, en espérant cette fois que ce sera la bonne? 

revenir en haut

velour

Inscrit le :
05 sept. 2009

Posté le: 23 octobre 2009 20:38:47 EDT  
Ce n'est pas facile à vivre. Effectivement on s'attache très rapidement à nos trésor. Et ce trésor on ne l'oubliera pas non plus et ce même s'il n'est plus avec nous. Une autre grossesse ne remplace pas celle que l'on a perdu. On apprend seulement à vivre avec.

J'étais contente de retombé enceinte par la suite mais aussi craintive de la perdre. Sur 5 grossesse : 1 bébé vivant, 1 fausse couche, 1 bébé vivant, 1 bébé avec décollement placentaire vivant, et 1 bébé avec décollement placentaire vivant. Ça ne veut pas dire que chaque saignement en grossesse se termine par une fausse couche. Tous à terme de 37 sem à 39 sem et 5jours. Bon courage. 

revenir en haut

Olivia4849

Inscrit le :
14 mars 2009

Posté le: 24 octobre 2009 09:43:44 EDT  
Allo,

Je rebondit ici en espérant que vous pourrez me rassuer. Je dois faire un curetage. Avez-vous eu cette expérience? Comment ca se passe? Est-ce douloureux? Combien de temps après devons-nous attendre avant de réessasyer?

J'étais enceinte de 12 semaines, test de grossesse positif, grossesse confirmée par mon Dr, aucun saignement. Tout le monde me disait que je suis jeune et en santé, ça ne pouvait que très bien allé.

À mon écho hier, la technicienne a dit que c'est un ?uf clair. J'ai éclaté en sanglots. Nous avons pris l'après-midi off. Les sanglots sont toujours là, je pleurs.

Le curetage me fait peur.

Le fait d'avoir eu tous les symptômes, d'avoir pris du poids et d'avoir fait tout les compromis pour ce bébé qui était en fait un sac vide... je vis de la colère, de la tristesse. C'est un vide profond. 

revenir en haut

emilie

Inscrit le :
04 oct. 2007

Posté le: 24 octobre 2009 13:17:41 EDT  
Olivia et les autres: Je vous comprend tellement. Je suis passee par la en juin et j'ai encore faite une autre f-c la fin de semaine passee. Ma premiere etait un oeuf clair et j'ai eu un curetage a 8 semaine en juin. Cette fois-ci on a entendu le coeur vendredi la semaine passee, mais le lendemain saignement abondant, mal de ventre et finalement f-c naturelle. Je saigne encore alors je vais peut-etre avoir besoin d'une autre curetage.

Pour le curetage, y'a vraiment rien a craindre. Demande de la faire sous anesthesie general et tu sentiras rien. C'est juste pas le fun aller a l'hopital pour ca. Moi j'avais saigne un bon 10 jours apres le curetage et mes regles sont revenues 30 jours apres le curetage. Mon medecin me recommende de recommencer les essais apres le retour de regle.

Olivia: A ma premiere f-c, je m'attendais vraiment pas a avoir un oeuf clair, tout comme toi. C'est un moment difficile a passer, mais plus les jours avancent plus ca ira mieux emotionellement. On y pense tout le temps pareil et quand on retombe enceinte et bien on y pense encore plus. Mais bon il faut quand meme rester positive et se dire que la prochaine fois sera la bonne.

Si vous avez d'autres questions, genez-vous pas.

Je suis vraiment desole pour votre perte. Prenez le temps de vivre votre peine et trouvez une bonne oreille pour vous ecoutez.

Emilie 

revenir en haut

Olivia4849

Inscrit le :
14 mars 2009

Posté le: 24 octobre 2009 13:36:29 EDT  
Merci beaucoup Amélie, ca me rassure beaucoup. Ce matin j'ai eu un email de ma boss qui me propose de prendre le temps necessaire. Elle est passé par là elle aussi et me comprends très bien. Je suis bien entouré.

Je veux regarder à l'avant présentement et essayer d'oublier cette mésaventure.

Merci d'avoir partagé ton expérience. Ca fait du bien à lire.

Bonne continuation, 

revenir en haut

emilie

Inscrit le :
04 oct. 2007

Posté le: 24 octobre 2009 22:14:53 EDT  
Olivia: Je suis contente pour toi que tu aies une boss comprehensive. Moi aussi j'en ai parle a ma boss et elle comprenait que je prennes quelques jours de conger. C'etait vraiment une annonce difficile a faire pour moi (j'ai braille comme une bonne au telephone), mais j'avais pas le choix. Ce que je redoutait le plus etait le retour au travail. J'etais certaine que ma boss allait le dire a tout le monde au bureau parce que certaines personnes s'inquietait de mon absence. Finalement ma premiere journee de travail a ete moins pire que je pensais. Pui j'ai encore pleurer devant ma boss et devant une employee qui etait aussi au courant de ma premiere f-c. Meme si j'avais peur de pleurer au travail, finalement ca m'a fait du bien et ca fait partie du processus de deuil...deuil de ton petit bebe que tu pensais avoir dans ton ventre et deuil d'une belle grossesse. Meme si c'est cliche de dire que le temps apaise notre peine, c'est vrai. Ca va faire maintenant 3 jours que je ne pleure plus quand j'y pense ou j'en parle. Et crois-moi j'y pense tout le temps. Et ca peut arriver que dans quelques semaines, tu aies un regain de tristesse. Moi ca m'aie arriver en plein mariage quand je dansais avec mon mari. Vraiment pas la place pour avoir de la peine. Mais tout ca c'est normal. Aussi je voulais te dire pour le curetage, apres la "chirurgie", tu peux avoir mal au ventre comme des douleurs menstruelle, mais c'est pas mal tout cote inconfort. Et les symptomes de grossesse vont diminuer de jour en jour. J"ai vu sur le post des mamans de mai ton temoignage et j'ai fait comme toi. Tant qu'a pas etre enceinte aussi ben en profiter. Moi j'ai pris un bon verre de Mojito hier et ce soir une bonne Marguarita. Repose-toi bien et prend du temps pour toi.

Emilie 

revenir en haut

isabelle1974

Inscrit le :
18 avr. 2009

Posté le: 24 octobre 2009 22:42:24 EDT  
Hippocampe: Je suis de tout coeur avec toi. Je comprend bien ta douleur, en avril, j'ai fait une fausse couche à 11 sem. Et je venais tout comme toi de m'acheter des vêtements de maternité. C'est une perte immense. Prend le temps de vivre ta peine. Et viens en parler ici, on est plein de filles qui sommes passées par là, on sait ce que c'est de perdre un bb. Et tu as raison, aussitôt le test positif, on est déjà attachée.

Olivia: Bonne chance avec tout ça. Tu as de la chance d'avoir une boss compréhensive, moi j'ai une vraie chipie!!! 

revenir en haut

hippocampe

Inscrit le :
09 août 2009

Posté le: 28 octobre 2009 11:39:57 EDT  
Pour Olivia:
Allo, je voulais savoir combien de temps tu as pris avant le retour au travail. Moi, ils veulent me ravoir le plus vite possible, soit une semaine après le début de la fausse-couche mais je ne me sens pas prête à y retourner. J'ai encore de légers saignements et j'ai l'impression que je ne serai pas capable d'en parler sans pleurer à ma job... 

revenir en haut

hippocampe

Inscrit le :
09 août 2009

Posté le: 28 octobre 2009 11:47:26 EDT  
Pour velour: Je suis contente de savoir que ce n'est pas chaque saignement pendant la grossesse qui se termine par une fausse-couche car si ce n'était pas le cas, je crois que je virerais folle si je saignais à ma prochaine grossesse. J'imaginerais tout de suite le pire. J'en ai parlé à ma sage-femme de ma crainte à refaire une fausse-couche et elle m'a dit qu'elle pourrait me prescrire une échographie à 6 semaines de grossesse pour me rassurer. J'étais contente car sinon, j'aurais été anxieuse jusqu'à la clarté nucale de 12 semaines et on sait tous que ce n'est pas bon pour le développement du foetus. J'ai tellement hâte de revivre l'expérience de la grossesse, et de me rendre à terme cette fois-ci! 

revenir en haut

Lodi

Inscrit le :
10 sept. 2009

Posté le: 31 octobre 2009 23:09:35 EDT  
Bonjour Hippocampe,
je voulais partager avec toi comment a ete mon retour au travail suite a ma FC.
Je suis infirmiere et je travail a l'urgence et aux soins intensifs. Mon departement est dans une situation de crise au niveau du personnel, donc du temps sup et ils veulent garder tout le monde. Ma FC a eu lieu le 13 aout dernier, donc situation de penurie incroyable de staff avec la periode de vacances. Malgre ca, mon inf en chef et ma directrice des soins infirmiers mon dit de prendre tout le temps donc j'avais besoins, de ne pas me presser a retourner au travail et de ne pas penser au departement (toutes 2 on eu des FC). J'ai recu plusieurs appel de collegues, qui sont des amies. Elles voulaient prendre de mes nouvelles et avaient aussi enormement de peine (mon bb n'etait pas seuleemnt le mien, mais le leur aussi, ont etait toute une gagne de folle qui chantait bonne fete a ma bedaine les mercredi, car c'etait la journee qui bouclait ma semaine, et pour te donner une idee, a ma 10e semaine j'ai eu droit a un Happy foetus Day).
Donc toutes m'ont dit de prendre mon temps et encore une fois de ne pas penser a elles, ni au travail.
Par contre, j'ai voulu y retourner apres 1 semaine, question de me changer les idees et de focuser sur autres chose (je passais mon temps a pleurer en ecrivant un scrap book a mon petit ange, je lui ai ecrit son histoire complete en details. Et je ne faisais qu'ecouter des chansons qui me faisait tout aussi pleurer).

Lors de mon retour, j'ai eu droit a pleins de calins, j'ai conter et racontern mon histoire, surtout que je m'etais chicaner avec l'inf lors de mon curetage (une vrai $%?&%//$$** pleine de jugement qui etait non professionnel , elle croyait que j'etait la pour un arret de grossesse et non une grossesse arrete). J'ai donc pleurer avec ma gagne, au travail et ca me faisais du bien d'etre avec elle. J'avais besoin de plus qu'aller seulement prendre un cafe avec elle, mais de me remettre aussi les mains a la pate.

Nous sommes toutes differentes et nos facons de cooper le sont tout aussi.
Prend le temps necessaire, et si ta boss ne comprend pas, va chercher un billet medical, car tu dois prendre le temps de vivre ta peine, de passer au travers avant tout.
Bonne chance a toi!
 

revenir en haut

lisa

Inscrit le :
20 janv. 2006

Posté le: 31 octobre 2009 23:24:53 EDT  
Ce n'est jamais facile de perdre un petit bébé que nous aimons déjà.

J'ai eu une fausse couche entre chacune de mes filles.
(1 grossesse, 1fc, une grossesse, 1 fc, une grossesse)

La première, j'ai eu un curetage 1 semaine avant mon mariage.
Ça été la plus dure je crois puisque j'avais vu le bébé sur l'écran de l'écho, je le trouvait déjà beau même si ça ressemblait à une cachoux hihihi.
Le curetage c'était bien passer.J'ai beaucoup pleurer pendant (et avant et après) qu'il me le fesait mais le docteur était très gentil et me disait tout ce qu'il fesait pendants l'intervention.
J'ai pas eu mal physiquement mais mentalement.
Tsé quand nous croyons que ça ne peux pas arriver a nous.

La deuxième c'est fait naturellement.
Ça pas été moins dure pour autant mais je sais pas, peut-être le fait que ça c'est passer plus tôt aussi que la première fois.

Sur les grossesses de mes filles, il y a juste ma première que je n'ai pas eu de saignement.
Ma deuxième fille, j,ai fait un gros décollement placentaire avec un hématome (à 6 semaines) et les chance que ma grossesse se poursuive était de 50/50.
Elle a du caractère la p'tite, je comprend pourquoi.Elle était déjà déterminer.
J'ai aussi eu d'autre saignement à la 13em semaines sans explication.Pourtant, j'avais plus saigner que la première fois.

Ma dernière aussi à 15 semaines je me suis retrouver à l'urgence et j'avais un hématome mais sans décollement.
Ça ne mettait pas en jeux la grossesse mais j'ai eu très peur encore une fois.


J'ai jamais oublier mes petits bébés.
J'avais fait tatouer le nom de mes filles et j'ai fait aussi 2 étoiles pour eux.
Ils ont leurs place eux aussi! 

revenir en haut

Jodie

Inscrit le :
01 nov. 2009

Posté le: 1 novembre 2009 14:48:21 EST  
Bonjour, je viens tout juste de m'inscrire suite à un flash que ça me ferait peut-être du bien de participer à un forum de discussion.
J'ai fait une fausse couche en décembre 2008 (entre Noel et le jour de l'an) après 7 semaines de grossesse. Ça été le début d'une période horrible!
J'ai arrêter de prendre la pillule en septembre et je suis tombée enceinte en novembre. Mon copain et moi étions vraiment surpris de la rapidité et probablement un peu sous le choc même si c'était tout à fait désiré. Alors, quand j'ai fait ma fausse couche, j'ai longtemps pensé que c'était à cause de mon hésitation d'à peine 1 heure.
J'ai récemment été consulter une psychologue parce que je ne me sentais plus moi-même. J'avais de la misère à voir des bedaines partout (évidemment, je suis devenue un radar à bedaines). J'ai même arrêter de fréquenter certaines de mes amies enceintes. Franchement, ça m'a fait beaucoup de bien, mais je ressens parfois encore ce petit mal surtout quand j'ai mes règles. Pour faire mon deuil, j'avais préparer une boîte avec le premier cache-couche que j'avais acheté, une paire de bas, un ours en peluche et un petit mot que nous avons enterré chez mes parents. Ça été un peu une manière de vivre notre deuil, mais sans l'oublier.
Ça fait maintenant 8 mois qu'on s'essaie de nouveau, et toujours rien. J'ai eu des cycles menstruels extrêmement longs, j'ai même pris de la progestérone. Maintenant, ça semble vouloir se replacer.
Je suis impatiente de retomber enceinte, mais j'ai quand même une crainte que ça ne se reproduise jamais.
Je recommande à toutes les femmes qui en ressentent le besoin d'aller consulter. Les conseils de quelqu'un d'objectif qui ne nous connait pas, ça aide beaucoup aussi! 

revenir en haut

Olivia4849

Inscrit le :
14 mars 2009

Posté le: 7 novembre 2009 18:33:38 EST  
Hippocampe: je ne suis pas venu sur le forum depuis un p'tit bout, j'avais besoin de prendre un break.

Comme je disais dans un dernier msg, ma boss est vraiment compréhensive,elle m'a dit que ca prendra le temps que ca prend.

Pour ma part, j'avais envie de tourner la page très vite sur cette mésavanture. Retourné au boulot et me faire "engourdir" par les obligations quotidiennes, c'est ce que j'avais envie.

J'ai eu la nouvelle un vendredi que c'était un oeuf clair, j'ai braillé tous le wknd. Le lundi suivant j'étais scrap, j'avais les yeux bouffit et l'énergie dans le plancher. Je suis resté à la maison. Mardi, je suis allé travaillé pour "clanché" mes urgences. Mercredi, jeudi, vendredi j'ai pris congé. Soit le temps du traitement. Le temps que mon corps expulse le gros rien que j'avais dans l'utérus.
Le lundi, mardi, mercredi suivants, j'étais en réunion à l'extérieur de la ville. C'était assez smooth, j'ai pu me reposé.
Voir les filles avec qui je travaille m'a fait du bien. D'en parler ouvertement m'a aidé à "cicatriser" la peine que j'avais. Jeudi et vendredi derniers, je suis rentré au boulot. Les collègues ont dit que j'avais l'air en forme, mais honnetement, je suis fatiguée. J'avais hâte à ce wknd pour me reposer.

Prend le temps que tu auras de besoin pour prendre le dessus sur cette mésavanture. Ta boss, c'est pas grave. Son job s'est de trouver comment faire fonctionner la buisiness avec les effectifs qu'il y a en place. Toi ton job, c'est de faire en sorte que tu revienne pétante d'énergie. Ton médecin pourra te signer le billet d'absence que tu auras besoin. Il n'y a pas une fille pareille. Le temps que tu as de besoin n'égale pas un facteur de faiblesse ou de "tough". Tu es unique et tu es la personne la plus importante. Tu ne veux pas tomber dans une dépression pour avoir "scippé" des étapes.

J'ai eu mon dernier écho vendredi. Il n'y a plus rien (donc j'évite le curetage). C'étais une bonne nouvelle. Maintenant, je focus sur Noel et sur toutes les bouteilles de vin que je pourrai gouter. En 2010, j'aurai un beau bébé en santé, je suis certaine. Je vous le soutaites toutes également.

Donne moi des nouvelles.



 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
20 sept. 2009

Posté le: 9 novembre 2009 21:02:31 EST  


Il y a 1 semaine j'ai eu des saignements. À l'écho le coeur était négatif. J'ai décidé d'avoir un curetage car je retenais le foetus depuis 1 mois et demi déja ... j'avais envie de passer à autre chose au plus vite.

À l'écho j'ai pleuré. La radiologue était tellement froide et inhumaine, l'annonce m'a fait un choc. Mais on dirait que je me suis empêchée de pleurer par la suite. J'ai tenté de rationaliser : ça arrive, le foetus était surement malformé, c'est mieux tôt que tard, etc. J'en tire du positif. Plusieurs médecins m'avaient dit que je n'aurais jamais d'enfant. Maintenant je sais que la mécanique est fonctionnelle. J'ai beaucoup cheminé avec mon conjoint aussi. On est plus prêt que jamais.

Mais là je réalise, en retard, que je vis un drame, le deuil de l'enfant que je ne porterai pas cet hiver et qui ne verra pas jour en mai. J'ai le droit de pleurer, d'être triste et j'ai besoin de l'être.

Que ça fait du bien de vous lire, de me retrouver parmi des gens qui vivent la même chose que moi. Merci de partager. Je me sens tellement moins seule!

 

revenir en haut

minish

Inscrit le :
19 sept. 2009

Posté le: 18 novembre 2009 16:12:42 EST  
Ca fait du bien de voir que je ne suis pas la seule a passer par là. J'en était a 13 semaines de grossesse, je suis en santé, en grande forme et tout allait comme sur des roulettes jusqua ce que j'aille chez mon docteur et que nous n'ayons pas été capable d'entendre le ptit coeur battre. Elle m'a envoyé passer une écho et c'est la que nous avons vu que le foetus etait mort depuis la 11e semaines de grossesse. J'ai subit un curtage le lendemain et maintenant tout est terminé. Je dois faire le deuil de cette grossesse, de mon bébé que j'aimais deja tellement meme s'il etait encore si petit et de la vie que j'avais imaginé avoir avec cet enfant la.Je me retrouve face au vide, je ne porte plus mon trésor. Je me sens tellement riducule d'avoir autant de peine , je ne dois pas etre la seule qui me sens comme ca j'imagine. Je suis en colere contre la vie,je trouve ca injuste. Mais de vous lire me fait du bien, je ne me réjouis pas du malheur des autres mais je me sens moins seule.

BOnne chance a vous toutes ! Il ne faut pas perdre espoir, un jour le ptit ange reviendra faire son nid !!!!  

revenir en haut

Sollossi95

Inscrit le :
20 févr. 2019

Posté le: 20 février 2019 21:23:35 EST  
Bjr me dame je vous rassure g 39et de je d'apprendre que je vie depuis sans corp calleux on n'a notre capacité  

revenir en haut

Se connecter pour répondre