Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

STRESS au travail et retrait préventif

Auteur Message

Mollymo

Inscrit le :
08 févr. 2008

Posté le: 24 août 2010 08:34:03 EDT  
Bonjour
me voici prise avec une situation complètement inconnue et j'angoisse...
Je suis ingénieure et j'effectue maintenant que du travail de bureau (avant j'allais aussi faire de la surveillance de chantier)et mon travaille est vraiment stressant.
Ce qui rend mon travail difficile, c'est que j'ai des calculs à faire et je ne dois pas me tromper...Je suis la seule fille ingénieure à effectuer ces tâches, je suis la première à être enceinte, ils ne peuvent pas vraiment me donner des tâches avec moins de responsabilités et le pire dans tout ça, c'est que la fille des ressources humaines n'a pas d'expérience.

J'AIMERAIS avoir vos avis, votre aide et aussi vos conseils. J'ai depuis le début de ma grossesse, effectué mon travail exactement comme si rien n'était, mais là, je n'en peux plus...
Comment faire pour obtenir un retrait préventif à la place de l'assurance-chômage ???

merci de m'aider dans cette angoisse et bonne journée 

revenir en haut

Joa_22

Inscrit le :
12 janv. 2008

Posté le: 24 août 2010 08:51:51 EDT  
Pour avoir droit au retrait préventif, ton emploi doit potentiellement «nuire» au bon déroulement de ta grossesse. Voici le lien pour l'info: http://www.csst.qc.ca/travailleurs/maternite_sans_danger/maternite_sans_danger.htm

Par contre, tu peux avoir droit au chômage-maladie (maximum du 15 semaines) si ton médecin juge que tu es trop à bout.
http://www.servicecanada.gc.ca/fra/sc/ae/prestations/maladie.shtml

Bonne chance pour la suite !
Joa 

revenir en haut

Memi

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 24 août 2010 08:53:28 EDT  
Pauvre toi, les règles de la CSST sont très claire, pour avoir droit à un retrait préventif, la santé de bébé doit être affecté par ton travail. Avoir un travail stressant, ce n'est malheureusement pas dans leur critère. La meilleure personne avec qui en parler s'est ton médecin, il pourra voir et trouver une raison pour demander, mais c'est pas facile. Les gens de ressources humaines ne connaissent pas grand chose là dedans, se sont vraiment les médecins qui peuvent trouver une raison.

bonne chance... bonne fin de grossesse...

memi 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 mai 2010

Posté le: 24 août 2010 09:08:29 EDT  
En fait, ce n'est même pas ton médecin de suivi qui décide pour un retrait préventif de la CSST. Ton médecin de suivi peut, dans le meilleur des cas, te mettre en arrête maladie (70% de ton salaire) mais pas en retrait CSST (90% de ton salaire).

Pour avoir droit au retrait de la CSST, tu dois remplir le formulaire que tu trouves au bureau de ton médecin. Tu y inscrit bien tes coordonnées, ton travail, les tâches que tu y faire, ce que tu considère comme étant "à risque" dans ton travail, etc.

Ensuite, ce formulaire est acheminé au médecin responsable de la CSST dans le CSSS où tu es suivi et c'est lui qui émets les conditions. Il peuvent même envoyé un inspecteur pour évaluer ton environnement de travail et tes tâches, au besoin. Tu reçois (par l'intermédiaire de ton médecin) une enveloppe comportant les tâches que tu peux et que tu ne peux pas effectués (une dizaine de page, selon les métiers). Tu dois remettre ce document au bureau de santé / direction des ressources humaine de ton travail.

Si l'employeur est incapable de respecter les conditions énumérées par la CSST, il écrit une lettre à la CSST indiquant son incapacité à respecter ces consignes et là seulement tu seras en retrait préventif. Si l'employeur est apte à respecter tout ce que la CSST demande, tu restes au travail jusqu'à temps que tu commences ton RQAP.

Dans mon cas j'ai été retiré à 24 semaines car mon employeur était incapable de me faire faire des taches qui suivait la consigne "4 heures assis 4 heures debout" (y'a aucune tache qui se fait assis, dans mon département). Étant incapable de me réassigner dans un emploi qui respectait les règles de la CSST, j'ai été retourné à la maison.

Je ne sais pas à combien de semaines de grossesse tu es mais peut-être es-tu assez avancé pour commencer ton RQAP maintenant?  

revenir en haut

CharlotteMtl

Inscrit le :
17 févr. 2010

Posté le: 24 août 2010 10:22:53 EDT  
Ah, je te comprends très bien !

Je travaille 40h/semaine, une semaine de jour (de 7h à 16h) et une semaine de soir (de 16h à minuit). J'ai toujours l'impression d'être sur un décalage horaire.

Je suis enceinte de 16 semaines et j'ai une petit garçon de 2 ans donc si je veux le voir pendant ma semaine de soir, il faut que je me lève en même temps que lui, donc j'ai des nuits de 5 ou 6 heures de sommeil. Bref, mon corps n'acceptera pas ça très longtemps et mon travail s'en fera ressentir.

J'en ai parlé à mon médecin, elle m'a dit que si je le souhaite, elle peut me faire un arrêt pour épuisement maternel.

Donc ton cas, ton médecin peut toujours trouvé une raison, c'est pas ça qui manque. Epuisement, repos forcé...

Bonne chance.
Charlotte 

revenir en haut

Se connecter pour répondre