Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Personnalité des bébés: inné ou acquis?

Auteur Message

annama

Inscrit le :
08 nov. 2007

Posté le: 1 janvier 2009 20:50:18 EST  
Bonsoir mesdames!

Je me posais cette question dernièrement, puisqu'on commence à reconnaître la personnalité de notre fils... Est-ce que son caractère s'est dessiné in utéro ou est-ce que c'est notre façon d'agir avec lui qui fait en sorte qu'il est ce qu'il est?

Pour ma part, il n'y a pas si longtemps j'aurais dit que c'est de l'acquis à 100%, qu'un humain se batit en fonction de son environnement... mais maintenant j'ai l'impression que peu importe l'attitude qu'on aurait pu prendre mon chum et moi, notre fils aurait été la même personne.

Ceci dit, je suis bien contente de ce que je découvre! ; )

Qu'en pensez vous? 

revenir en haut

van26

Inscrit le :
09 mars 2008

Posté le: 4 janvier 2009 15:23:09 EST  
Eucaliptus a écrit

Mon chum et moi étions deux enfants d'un calme olympien. Enceinte, je me disais, deux bébés calmes, ça ne peut faire qu'un bébé calme. Attaboy, nous avons eu complètement le contraire.


Hi hi ! Laughing J'aurais pu écrire la même chose.

Pour moi, impossible de penser que c'est seulement de l'inné, sinon à quoi servirais-je ? Laughing Je déteste les commentaires " C'est pas de ma faute, il a toujours été comme ca." Rolling Eyes Les parents abandonnent souvent très vite lorsqu'ils étiquettent leur enfant. Ils cessent d'essayer de modifier le comportement prétextant que c'est inné. Rolling Eyes Trop facile comme excuse pour ne pas faire sa "job" de parent... Confused  

revenir en haut

MarieCharlo

Inscrit le :
14 mars 2008

Posté le: 3 janvier 2009 20:37:59 EST  
Tchintcha a écrit
Moi aussi j'adhère aux explications de Katrine : le tempérament est inné, mais la façon dont il s'exprime est acquise. Ce qui expliquerait pourquoi les bébés "cassés" seraient plus "faciles" que les autres maternés. Ben oui, on leur a toujours interdit de s'exprimer...

 



Ça me fait penser aux bébés qui se retrouvaient mis en adoption (en pouponières) et qu'on traitait tous de la même façon... on les laissait pleurer : les bébés finissaient par comprendre qu'il ne servait à rien de pleurer, personne ne réagissait... ils cessaient donc de pleurer...

Gala : ma fille est un bébé aux besoins intenses. Le dire et "l'étiquetter" ainsi ne doit pas m'empêcher d'exiger d'elle certaines choses au fil du temps, sous prétexte qu'elle est comme ça et c'est tout! Tu as raison quand tu dis que certains bébés, très difficiles à la naissance, ne le restent pas nécessairement, parce que c'est vrai qu'il y a des malaises (trop souvent obscurs Wink) qui dérangent nos bébés. Mais de reconnaître ma fille comme un bébé aux besoins intenses m'a beaucoup aidée. Je ne voulais pas qu'elle soit ainsi, j'aurais voulu, comme toutes les filles ici, un bébé calme, qui pleure peu, qui gazouille et sourit... Mais elle était tout le contraire. Et de la reconnaître dans la description d'une intense m'a aidée à l'accepter telle qu'elle est et de m'ajuster. Maintenant, à 13 mois, elle est plus "normale" Wink. (J'aime pas trop le terme "normale"... mais bon, juste pour qu'on se comprenne...). Elle est encore très agitée, bouge beaucoup, parle beaucoup, "questionne" beaucoup, dort peu, se choque rapidement, a beaucoup de peine quand elle en a, est hyper joyeuse quand elle l'est, observe énormément... mais pleure beaucoup moins. Elle est encore très sensible, physiquement et émotionnellement, mais même si je l'ai "étiquetée", ce n'est pas négativement, au contraire. Et mettre des étiquettes, ça ne veut pas dire lui laisser sur le front toute sa vie, sa veut surtout dire qu'on tente de comprendre notre enfant... Mais tu as raison : il faut savoir ajuster ce qui est écrit sur cette étiquette Wink

Babsi : très intéressantes, tes citations, ainsi que l'interprétation que tu en fais.
 

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 3 janvier 2009 19:42:58 EST  
Gala a écrit
Les enfants deviennent ce que nous pensons d'eux alors ils faut selon moi de la prudence dans notre jugement sur le caractère de l'enfant.
 


Gala, cette phrase m'interpelle car dans mes citations jointes à tous mes messages, il y a celle-ci; ''L'éducation consiste à comprendre l'enfant tel qu'il est, sans lui imposer l'image de ce que nous pensons qu'il devrait être'' J. Khrisnamurti

Je perçois cette citation dans le sens qu'il ne faut pas conformer nos enfants à nos idéaux, mais plutot à les accepter tels qu'ils sont dans la plus grande mesure du possible. Je crois que sur ce point, mes parents ont particulièrement réussis, ils m'ont supporter dans mes faiblesses et ont appuyés mes forces...en me guidant légèrement, mais sans me gouverner...comme beaucoup de parents font l'erreur.

Donc, pour en revenir au caractère de ma fille...oui, je le perçois, mais les autres autour de moi le juge. Je me questionne à propos de son tempérament mais je l'accepte profondément et je tente le mieux possible d'agir en cohérence avec celui-ci, plutot que le contrer ou l'obliger à se modeler.

Une autre citation de Krishnamurti ( ce mec est un peu mon mentor) que j'apprécie et que l'on retrouve dans son livre sur l'éducation, est; La conformité mène à la médiocrité.

Ce que j'en percois est que plus on tente de conformer notre enfant à nos désirs, ou à ce que la société valorise (ex; faire ses nuits, être performant, être propre tôt, alouette en ascendance), moins on regarde notre enfant dans ce qu'il est réellement,plus on ''s'éloigne'' de lui...ce qui a de malheureuses conséquences à long terme mais aussi à court terme ( frustrations, crises).

Ça ne veut pas dire qu'il faut tout accepter de notre enfant, mais je crois que le rôle du parent est devenu légèrement ( voir bcp) déformé avec nos mentalités pronant la performance, la productivité, la force de caractère ( mais pas la vraie, une pour montrer qu'on en a ''une'') etc...On oublie de comprendre réellement notre enfant et ainsi l'amener à se comprendre lui-même, dans tous ses agissements et ses pensées. L'enfant oublie tranquillement en viellissant le plaisir de vivre et à simplement être lui-même, dans ses défauts et ses faiblesses...car ses parents et le reste de la société lui a montré que ce n'étais pas ce qu'il y avait de mieux.

Toujours faire mieux pousse à un idéal que l'on atteindra jamais car il y aura toujours une suite à nos exigeances...on peut le constater en voyant le nombre de gens qui ne sont pas satisfait de leur vie mais qui ont pourtant tout pour la vivre. Cela ne mène pas réellement à l'évolution...ou plutot elle mène à une fausse évolution...une évolution qui vise à rendre la société plus efficace mais non à rendre ceux qui la constitue plus heureux.

Je dérape un peu là.... 

revenir en haut

doucemarty

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 3 janvier 2009 19:39:11 EST  
lyny a écrit
À voir comment des enfants d'une famille peuvent être tellement différents, je pense qu'il y a une méchante partie d'innée là-dedant 


En effet, je suis d'accord. En fait moi je crois que le caractère est inné , c'est ce qu'on fait avec qui est acquis. Exemple: un enfant peut naitre avec un tempérament impatient et selon ce qu'il apprendra il gèrera son impatience de différente manière. Je crois aussi que notre comportement, nos sentiments et nos angoisses durant la grossesse peuvent influencer l'enfant. Chaque fois que nous avons passer des tests pour le TDAH avec mon fils, la même question revenait tout le temps : et la grossesse c'est bien passée, pas d'évènements marquant, pas trop de stress? 

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 3 janvier 2009 19:19:53 EST  
Maryline1981...juste un p'tit mot pour te dire chapeau d'avoir ''élever'' deux p'tits poux en même temps!
J'en ai qu'une et c'est toute une job! J'admire les mamans de jumeaux qui doivent sûrement doubler de dévouement, surtout lorsque comme tu le dit, ils ont deux personnalités complètement différentes. Razz  

revenir en haut

Marilyne1981

Inscrit le :
16 nov. 2006

Posté le: 3 janvier 2009 19:11:35 EST  
C'est très intéressant de vous lire!

Moi aussi je me questionne là-dessus, surtout depuis que je constate à quel point mes jumeaux sont différents! Même grossesse, même accouchement, mêmes soins donnés à la naissance... et pourtant, 2 personnalités bien différentes! Je crois fermement que ça vient en grande partie de leur tempérament à la base, mais après ça, c'est beaucoup ''l'acquis'' qui vient influencer. Mes bébés ont passé les 2 premières semaines de leur vie à la pouponnière pendant lesquelles ils ont eu les mêmes soins. J'ai mis les 2 aux seins à l'occasion, j'ai donné les biberons autant à l'un qu'à l'autre, je les ai bercé l'un après l'autre, ou j'ai fait du kangourou. Peu après le retour à la maison, nous avons commencé à voir les différences entre les 2. Ma fille s'endormait très facilement, mais mon garçon, je devais l'endormir sur moi. Donc à partir de là, je me suis ajustée à la personnalité de chacun de mes enfants, et bien sûr, ça influence grandement la personnalité qu'ils développement!! Encore aujourd'hui, Benjamin est un colleux qui peut rester 20 minutes sur moi après sa sieste, tandis qu'Émilie s'endort très facilement et se réveille toujours de bonne humeur, prête à jouer!

J'en reviens pas à quel point ils sont différents! Même dans leur façon de manger!! Ma fille prend sa bouffe à grosse poignée, et mon fiston prend ses morceaux minutieusement un à la fois! Leurs différences m'amènent donc à varier mes interventions. J'ai beau les élever avec les mêmes valeurs, on pourrait dire qu'ils n'ont pas nécessairement la même éducation. Par exemple, mon gars est celui qui va arracher les jouets des mains de sa soeur, donc je n'ai pas les mêmes interventions avec lui, et comme je le ''chicane'' plus, il commence à faire des crises, ce que sa soeur ne fait jamais.

Bref, pas facile de déméler tout ça, mais c'est tellement fascinant de voir ces petites personnes se développer! 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 21:36:00 EST  
Ahh oui..Pour les très jeunes bébés..Je pense qu'il ne faut pas trop vite les étiqueter " facile ou difficile"..Parfois, lorsqu'ils vieillissent un peu (vers 6 mois environ) ceux qui étaient difficile deviennent plus faciles..Très souvent, je pense que le problème vient de la qualité de la digestion. Parfois, il s'agit aussi d'intolérance alimentaire..C'est plus fréquent qu'on ne le croit et sa affecte beaucoup le tempérament du bébé. Je pense qu'on peut voir mieux le tempérament réel vers 1 ans en montant..Le temps que l'enfants soit bien adapté à son environnement, que les dents soient toutes sorties. Un bébé peu être plus ou moins sensibles à certaines choses bébé sans devenir pour autant un enfant difficile. Les enfants deviennent ce que nous pensons d'eux alors ils faut selon moi de la prudence dans notre jugement sur le caractère de l'enfant.

Maddi-Emma , j'aime beaucoup ton témoignage... 

revenir en haut

dréanne

Inscrit le :
21 août 2008

Posté le: 2 janvier 2009 21:33:39 EST  
Tchintcha: ouf lala ouain les commentaires plates et les actions de la part de la visite on en voit de toutes les couleurs!

Babsi: c'est fou comme c'est surtout le monde qui n'ont pas d'enfants qui nous font la morale! ayoye moi je me retiens pu, je réponds du tac o tac... quelqu'un me demandait comment ca allait les nuits avec mon garcon de 23 mois.... je lui ai répondu qu'il a été malade le mois passé et que j'ai dormi avec lui dans son lit et que depuis ce temps là, les nuits sont dures parce qu'il s'est habitué à dormir avec moi, bin tout le monde me répondait: bin tout le monde sait qu'il faut pas dormir avec son enfant Surprised crime ils peuvent bien parler, ca se lamente parce qu'ils sont fatigués parce qu'ils ont veillé jusqu'aux ptites heures... ils ne savent pas c'est quoi être soi-même malade, être enceinte et devoir se lever aux heures pour s'occuper de son enfant malade... tk je trouve ta parenthèse très importante parce que c'est très présent dans notre vie les commentaires de tout le monde et ca joue beaucoup sur notre estime... déjà que notre situation est pas facile, ca fait juste empirer de se faire faire la morale... et oui mon ptit homme a commencé très jeune aussi à ne vouloir que maman... c'est très valorisant d'avoir les bras magiques qui calment notre bébé... mais c'est tellement lourd sur les épaules d'être la seule à pouvoir le calmer... mais ne t'inquiètes pas, mon fils a commencé à reconnaitre son monde et à faire confiance aux gens vers 14-15 mois je crois! mais c'est important de suivre son rythme!

Dréanne  

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 21:28:20 EST  
La personnalité, le tempérament et le caractère sont tous des aspects différents qui se complètent ensembles...Certains traits son innés et d'autre acquis selon certaine infos sur le sujets que j'ai lu... 

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 2 janvier 2009 20:41:29 EST  
Selon moi, on peut aider aider son enfant à développer sa personnalité, mais on ne la détermine pas. Comme plusieurs l'ont dit, le tempérament serait en grande partie génétique. Des études ont démontré que des jumeaux monozygotes adoptés à la naissance et élevés dans des environnements différents étaient plus semblables sur le plan de la personnalité que leurs frères et soeurs d'adoption. Je pense qu'on peut aider nos tout-petits à développer leur personnalité propre, à faire en sorte que leur tempérament inné s'adapte bien à la société qui les attend.

À Babsi et aux autres qui ont des bébés dits "sauvages": Ici c'est la même chose, ma fille aime bien les bras de sa maman et se sent insécure dans des situations nouvelles. J'ai aussi remarqué sans équivoque l'angoisse de la séparation vers 3 mois. Par contre, je n'ai pas de commentaires négatifs de mon entourage, comme ça semble souvent être le cas pour vous (je vous plains d'ailleurs, je suis assez susceptible et je sais pas trop comment je réagirais!). Si je vois que ma cocotte se met à pleurer dans les bras d'un autre, je tente plutôt de la rassurer en incluant cet autre dans notre cercle d'intimité. Plutôt que de la prendre immédiatement et de l'emmener dans un autre pièce pour la consoler, j'essaie de lui montrer que l'"inconnu" en question n'est pas un inconnu, que c'est quelqu'un en qui j'ai confiance et qu'elle n'a pas à en avoir peur. Généralement, ça fonctionne, mais ça prend de la patience. C'est un peu ce que je voulais dire un peu plus haut que je parlais de développer sa personnalité.  

revenir en haut

Chris2312

Inscrit le :
10 mars 2008

Posté le: 2 janvier 2009 20:27:12 EST  
Moi, je crois qu'une bonne partie est innée, du moins, dans le cas de ma grande.

Je l'ai eu seule et je ne suis pas une personne très sociale. Je vais rarement au devant des gens, même si je ne suis pas gênée. Je parle facilement devant une foule, difficilement devant un inconnu. J'avais quelques couples d'amis, que je voyais une fois de temps en temps (pas souvent souvent en congé de maternité).

J'avais ma fille avec moi en tout temps (ma famille était loin). Je m'attendais à ce qu'elle s'accroche à moi, puisque nous étions seules toutes les deux pendant de longues périodes. Pourtant, c'était le bébé le plus indépendant du monde. J'aurais pu la laisser avec de parfaits inconnus qu'elle n'aurait rien dit. En fait, à six mois, pendant un tournoi de golf, une connaissance de ma mère l'a gardée avec elle pendant au moins une heure et la petite lui faisait sourire après sourire.

Ma fille est encore comme ça. Elle va facilement au devant des gens, même si elle admet être un peu gênée, elle y va quand même! 

revenir en haut

Tchintcha

Inscrit le :
22 mars 2008

Posté le: 2 janvier 2009 20:07:20 EST  
Moi aussi j'adhère aux explications de Katrine : le tempérament est inné, mais la façon dont il s'exprime est acquise. Ce qui expliquerait pourquoi les bébés "cassés" seraient plus "faciles" que les autres maternés. Ben oui, on leur a toujours interdit de s'exprimer...

J'ai pour mon dire, un bébé, ça ne demande pas à venir au monde. On devrait les accepter dans tout leur "moi", ce qui comporte son lot de difficulté.

Pour ce qui est des bébés "sauvages"...(pus capable de me faire dire que ma fille est sauvage!!!!)

Moi aussi, les crises de séparation ont commencé vers 3 mois. Noël a été l'enfer et elle a 11 mois et demie. Elle s'aggrippait littéralement à nous. Et quand elle commençait à se dégêner et à marcher un peu, un épaisSE la prenait par derrière juste pour le fun...ben oui toi, juste pour le fun c pas toi qui gère la crise après!!

Mon amie, dont la fille est âgée de 1 mois plus vielle, est complètement le contraire. Plus il y a de gens, plus elle est heureuse. Et ce n'est pas parce que je n'ai pas sorti et rencontré des gens avec ma fille! Je crois qu'une grande partie de tout ça est inné et ensuite, ça dépend de comment on répond à leurs besoins. Mon amie dont la fille est super sociable me dit l'autre jour: "En-tout-cas, c sûr que ma fille ne sera pas autiste à voir comment elle est socialble" EHHHHH?? C quoi le rapport???

Annama : Je me souviens d'avoir lu à quelque part qu'une mère dont le garçon adopté avait été accusé de meurtre avait fait des recherches sur le passé biologique de son fils et elle avait découvert qu'ils avaient tous un déréglement de personnalité dans la lignée paternelle et grâce à ça, elle a pu lui faire éviter la peine de mort..

Bref, c'est très intéressant cette discussion sur la personnalité des bébés 

revenir en haut

Christiana

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 19:37:02 EST  
En tant que maman d'un bébé difficile, je me suis aussi posé la question, bien sûr. Ça me paraît assez clair qu'il y a une partie de purement innée (génétique), et de l'acquis aussi (qui commence dès la vie intra-utérine). Les pourcentages sont impossibles à définir car les deux aspects s'influencent l'un l'autre !

Chose certaine, mon fils était qui il est dès sa naissance. Je pense qu'il l'était même déjà avant, dans mon ventre. Je ne l'ai pas changé, même si bien sûr la façon de materner influence peut-être aussi.

Je crois que le maternage aide mon fils à se sentir mieux dans sa peau, même si tout le monde me dit que c'est la cause de toutes nos difficultés... blablabla. 

revenir en haut

Eucaliptus

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 17:58:43 EST  
MarieCharlo, ma fille est exactement pareille comme la tienne (elle a également 13 mois).
Tellement intense.
Mon chum et moi étions deux enfants d'un calme olympien. Enceinte, je me disais, deux bébés calmes, ça ne peut faire qu'un bébé calme. Attaboy, nous avons eu complètement le contraire.
Elle est tellement vive d'esprit, allumée, espiègle, curieuse, intéressée, sociable. Il faut toujours la stimulée.
Je crois que le tempérament est quelque chose d'innée. Par contre, comme les enfants imitent, l'environnement doit jouer un énorme influence. 

revenir en haut

MarieCharlo

Inscrit le :
14 mars 2008

Posté le: 2 janvier 2009 16:39:45 EST  
Je ne m'attendais pas à voir un tempéremment si fort et si différent chez un bébé quand ma fille est née. Je ne savais pas qu'elle pouvait déjà être si "elle", même à seulement quelques semaines de vie... INNÉ!!! Ma fille est une grande émotive, elle a des émotions fortes, les bonnes comme les mauvaises. Elle est extrêmement curieuse, et ce depuis sa naissance. La façon dont elle apprendra à gérer ces émotions forgera sa personnalité, qui n'est jamais finie de construire...

Mais pourquoi est-elle née si intense? Je me suis posé la question tellement de fois, tellement longtemps... et je me suis culpabilisée à en faire de l'insomnie... Maintenant, j'ai fini de chercher les causes. Je vis avec ce qu'elle est et je peux dire, contrairement à plusieurs mamans que je rencontre, que ma fille s'adoucit avec le temps Wink (Par chance... parce que ouf... elle était quelque chose!!!) Ce doit être positif, cette amélioration... Ça doit vouloir dire que je fais la bonne chose Very Happy

Babsi : la maman a le dos large, hein!! Tu sais, j'ai cessé depuis longtemps d'essayer de faire comprendre ce genre de choses, surtout à des gens qui n'ont pas d'enfants! Moi, je suis convaincue que tu fais la bonne affaire avec ta cocotte... Et l'angoisse de séparation, même si dans les livres, on dit que c'est plus vers 9 mois, je suis certaine que ma fille a aussi commencé à en vivre vers 3 mois. (Les livres, les livres....! Rolling Eyes

revenir en haut

lyny

Inscrit le :
17 mai 2006

Posté le: 2 janvier 2009 15:17:49 EST  
À voir comment des enfants d'une famille peuvent être tellement différents, je pense qu'il y a une méchante partie d'innée là-dedant 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 2 janvier 2009 15:09:54 EST  
Pour mon fils, je dis qu'il y a une bonne partie qui a été innée....Je m'explique.

Quand mon fils est sortie, je voulais l'allaiter...Même si à 3 jours de vie, je tirais du 8 oz de lait, celui-ci se plaignait que le lait ne venait pas assez vite ou qu'il n'était pas en assez bonne quantité..alors qu'il pesait déjà 26 livres à 6 mois Rolling Eyes ...

Mon fils a toujours été du genre: je veux qqchose ici et maintenant et pas dans 10 minutes...
Il a toujours voulu plus que ce qu'on lui offrait
il a toujours été entêtée de faire ce qu'il voulait au moment qu'il voulait
Il a toujours été charmeur...
etc..

Je suis convaincu que sa personnalité forte est dû à de l'innée et non de l'acquis...Avec le temps, il apprends à gérer tout ça, mais il sera toujours ce qu'il est... Wink  

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 14:53:32 EST  
dréanne a écrit


et ta ptite cocotte a 9 mois, c'est normal qu'elle ne veuille pas se faire prendre par n'importe qui... (angoisse de séparation, elle comprend qu'il y a du monde qu'elle ne connait pas), j'ai toujours trouvé ca rassurant que mon fils réagisse comme ca devant les inconnus, je sais qu'il ne va pas se jeter dans les bras de n'importe qui et être méfiant face aux inconnus... ca a des bons côtés niveau sécurité je trouve! (même si les autres enfants vont apprendre les mesures de sécurité plus tard)!

 


Je ne sais pas pour ton fils Dréanne mais ma fille a commencé vers 3 mois a ne pas vouloir être prise et pleurer lorsque je m'éloignais, elle étais très consciente de ce qui se passait autour d'elle. À partir de ses 3 mois, impossible de la faire garder sans qu'elle pleure du dénut jusqu'à la fin, ni même se faire prendre par grand papa quelques secondes. L'angoisse de séparation à cet âge? Humm, peut-être, mais les gens me disent que c'est impossible qu'un bébé de 3 mois ressente l'angoisse de séparation....pourtant , elle est présentement dans cette supposé période et il n'y aucun changement, elle est comme ça depuis des mois.

Je veux pas m'éloigner du sujet, pardon. Mais bon, pas moyen d'y en passer une à ma fille, elle voit tout et se rend compte de tout, donc, c'est la crise très souvent. Heureusement, dès que je la prend, elle se calme.

Hier, lors d'un souper de famille...mon frère qui n'a pas d'enfant ma carrément dit que c'étais de ma ''faute'' si ma petite étais comme ça....que la fille de mon autre frère ne pleurait pas comme la mienne, parce qu'elle a des parents qui aigssent différement....hummm, j'ai tenté de lui expliquer mais en vain. Je fais avec ces commentaires, mais qu,on ne viennent plus me dire que je suis susceptible, ça fait 150 fois que j'ai des commentaires du genre sur moi et ma fille.

C'est comme les mamans qui ont des bébés aux besoins intenses et qui ont des remarques disant que c'est dans la façon qu'il s'en occupe que se trouve surement le problème...Woh, ça doit être très frustrant.

Donc, en général, je crois que tout revient encore sur la mère et que les gens ne cernent pas très bien la différence entre le tempérament et l'éducation. 

revenir en haut

Liliemma

Inscrit le :
30 oct. 2006

Posté le: 2 janvier 2009 10:40:48 EST  
Je suis pas mal d'accord avec Katrine.
Je crois fortement que plus de la moitie des traits de caracteres, de personnalite et de comportements (nommez les comme vous le voulez) sont innes. C'est une question de genes, mais aussi de l'ame de nos enfants qui sont selon moi prédéterminés. Bien sur, l'entourage, l'influence de nos propres facon d'agir en tant que parents joue egalement un role dans le comportement des enfants.
Oui, je pense que la personnalite est innée mais que le comportement peut etre influencé par la vie.....Car autant mes filles sont le fruit des memes genes et qu'elles sont eduquees et elevees de la meme facon, autant elles sont completements differentes...

MC 

revenir en haut

annama

Inscrit le :
08 nov. 2007

Posté le: 2 janvier 2009 10:02:57 EST  
C'est très intéressant de vous lire.

Dans un cours on a survolé plusieurs auteurs qui tentaient de faire un lien entre la biologie et la criminalité. Les recherches les plus intéressantes (selon moi) étaient faites à partir de jumeaux monozygote (même bagage génétique) et dizygote (bagage génétique différent). Évidemment, l'environnement avait plus de poids dans la balance, mais ils ont quand même découvert que le comportement délinquant était en partie déterminé par le bagage héréditaire. Bien sûr il y a des failles à cette étude, mais c'est quand même intéressant car on peut forcément l'appliquer à d'autres traits de personnalité que le caractère délinquant.

Donc, une partie serait inné... mais savez vous dans quel poucentage? Ça m'intrigue!

Babsi: j'agis comme toi avec mon fils, je ne le laisse pas pleurer ni être effrayé dans les bras de quelqu'un Surprised. Et que je vois quelqu'un me le reprocher!!! Franchement...  

revenir en haut

Se connecter pour répondre