Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

peine d'amitié

Auteur Message

Elise25

Inscrit le :
31 mars 2005

Posté le: 15 septembre 2010 19:59:30 EDT  
Je ne sais plus qui disait ca, (je crois que c'était Denise Bombardier) mais j'ai entendu une fois qu'une peine d'amitié était encore plus souffrant qu'une peine d'amour. Je crois que je dois me préparer à en vivre une. Voici l'histoire:

J'ai rencontré Marc-André quand j'avais environ 14 ans. Ca a cliqué tout de suite. Ca n'a jamais cliqué romantiquement, mais amicalement, nous sommes devenus proches rapidement. Notre relation s'est développé au point où je l'ai aimé comme mon frère. Je l'ai longtemps considéré comme mon meilleur ami. Puis nous nous sommes perdus de vue pendant quelques années. Il n'y a pas si longtemps, nous nous sommes retrouvés. Et j'ai retrouvé, du coup, toute l'affection que j'avais pour lui. Et voilà que je me demande si c'est réciproque. Il me dit qu'il est content qu'on se soit retrouvé, même que de son point de vue, nous ne nous sommes jamais "perdus". Mais il me dit aussi qu'il est un solitaire, qu'il n'appele jamais personne, même pas sa famille, alors que je ne dois pas attendre après lui, mais que si moi je l'appele, ca (quote) "ne me dérrange pas". Ca veut dire quoi ca?

Je lui ai dit ce que je ressentais, que j'aimerais qu'on redevienne comme avant, qu'on redevienne proches comme on l'a été à l'époque (maudit que ca me vieilli de dire cette expression là!), que j'aimerais qu'on vive quelque chose de le fun ensemble, mais que je n'ai pas l'énergie de m'investir dans une relation à sens unique, une relation dans laquelle lui jouerait un rôle passif.

La raison pour laquelle je lui ai dit ca, c'est qu'avec le temps, je réalise que j'ai besoin qu'on prenne soin de moi comme j'essais de prendre soin de ceux que j'aime, et je réalise surtout que ce n'est pas égoïste de penser ca, c'est juste comme ca que je vois les choses, et je l'accepte.

Alors j'ai vidé mon sac. Je lui ai dit tout ca. Je lui ai dit que si je suis pour vivre une peine d'amitié, qu'il me le dise tout de suite qu'on en finisse, mais que si ce n'est pas le cas, j'aimerais discuter de tout ca en personne avec lui (puisqu'on se parle surtout par écris). J'ai foutrement peur qu'il me dise que non, ca ne fonctionnera pas, qu'il a changé avec le temps, qu'il ne peut pas me donner ce dont j'ai besoin dans notre relation. Peut-être pas non plus. Le connaissant, il pourrait bien me dire "Élise, tu compliques toujours trop les choses! Viens prendre un café on va jaser.". Et c'est ce que je voudrais qu'il me dise. Mais la vérité, c'est que je sais pas. J'ai aucune idée de ce qu'il va me répondre. J'ai peur.

Avez-vous déjà vécu une peine d'amitié? Comment on fait pour oublier un ami de qui on a été si proche?

Élise 

revenir en haut

Patjet

Inscrit le :
18 janv. 2010

Posté le: 15 septembre 2010 20:55:21 EDT  
Pourquoi tu attends tellement de lui? 

revenir en haut

Ann

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 15 septembre 2010 21:05:37 EDT  


Et bien Denise bombardier a raison, une peine d'amitié ça peut faire aussi mal qu'une peine d'amour...et même plus.

Je suis passée par là dernièrement avec mon meilleur ami. Mon confident. Mon complice. J'ai cru à la catastrophe. Relation d'amitié très forte, nous étions très proche. Il attendait beaucoup de moi, et j'avoue l'avoir négligé pendant un temps. Minimisée ses émotions et ce qu'il me disait. On s'est accroché plusieurs fois ...il me disait sentir qu'il n'avait plus sa place dans ma vie ...qu'il avait de la peine de voir que j'avais pris une distance. Il en avait marre de toujours solliciter ma présence, alors que moi je ne faisait pas grand chose. j,ai négligée notre amitié, sans m'en rendre compte. Sad Recevant souvent des mails de blâmes de sa part, des conversations négatives, j'ai fini par péter ma coche. Un soir je me suis emportée, je lui ai envoyé tout un mail...

J'y suis allée pas mal fort. Confused
Je me suis relu par la suite et je me suis pas mal déçue de m'être emportée de la sorte.

Je lui ai fait beaucoup de peine. Il ne voulait plus me parler. Ne répondait plus à mes appels, mes textos, mes téléphones... 

revenir en haut

Ann

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 15 septembre 2010 21:10:35 EDT  


En 4 jours, j'avais reçu un seul texto me disant: '' On n'a plus rien à se dire'' Sad Sad Confused
Ouf ! Je vous dis pas à quel point je me suis sentie cheap ...mal...j'avais tellement de peine. Je m'en voulait tellement. J'en ai même parlée à mon groupe de mamans ici, qui m'ont conseillées, supportées...( je les adore !!!)

J'ai trouvée ça très difficile ...
Ça m'a fait travailler sur moi et me remettre en question.

Comme il m'ignorait, j'ai tentée le tout pour le tout et je me suis présentée chez lui un lundi matin, 7h45, avec toutes mes excuses, mon amitié et mes bonnes intentions. J'ai laissée mon coeur parler et je lui ai prouver à quel point je tenais à lui et l'importance qu'il avait dans ma vie. Il a accepté ! Very Happy

J'ai vraiment cru que je l'avais perdu ...

Alors Élise, je comprends quand tu dis que tu ne veux pas t'investir dans une relation à sens unique... je pense que j'ai agi un peu comme ça durant les derniers temps avec mon ami...passivement... 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
09 mars 2009

Posté le: 15 septembre 2010 22:42:37 EDT  
J'ai déja vçue une peine d'amitié.Ca m'a fait tellement de mal que je me suis coupée du monde pendant longtemps.La personne que j'ai perdue,je ne veux pas entrer dans les détails,elle a été tres méchante avec moi et a monté pleins de gens contre moi,ce qui explique pourquoi je me suis coupée du monde comme ca.Ca fait 10 ans que ca s'est passée,et encore aujourdh'ui,j'ai de la misere a prendre le téléphone et a appeller des gens avec qui j'aimerais dévellopper une amitié.Par peur?Oui,un peu.Je ne sais pas si c'est juste ca...Je pense que j'ai juste perdue le tour...Et moi aussi je dis aux autres que je suis pas du genre a appeller mais que je vais etre contente s'il m'appelle.Je suis meme tres contente quand ca arrive!Peut-etre que ton ami a vécu certaines choses quand vous vous etes perdus de vue?Peut-etre que si tu l'appelle,le vois souvent,etc,il t'appellerais de lui-meme?En-t-k,pour moi c'est ca qui arriverais,a force que l'autre me montre qu'il est vraiment interresser a etre mon ami et tout eh bien je suis sure que j'oserais l'appeller et me réinvestir dans une amitié.

Voila,j'espere t'avoir aidé un peu ou du moins te montrer le point de vue de quelqu'un qui appelle pas les autres mais que ca lui dérange vraiment pas si tu l'appelle!!! 

revenir en haut

Bibine 22

Inscrit le :
10 déc. 2007

Posté le: 16 septembre 2010 00:15:26 EDT  
Hein, le sujet tombe vraiment bien pour moi ce soir, j'ai un ami d'adolescence que j'ai retrouver grace a facebook, on discutais depuis quelques mois occasionnellement, puis un jour, il m'écrit qu'il faut qu'on se voit, qu'il a hate, et plein de belles choses. Moi aussi je veux et j'ai hate, je lui dit que je lui en reparle le lendemain(mon couple battait de l'aile deja et aller voir un garcon avec qui je me tenais a l'époque c'était assé mal venu)mais j'arrange tout ca, j'en parle avec mon ex-conjoint maintenant, le lendemain je lui écrit que c'est ok, qu'il n'a qu'a me dire quand ca lui convient, et la il commence des ho je suis de garde 2 semaines, j'ai tel chose a fair, les semaines passe et c'est plein d'autre raison qui arrive. Je l'invite donc a venir a mon camping qui est pres de chez lui, il reufse, j'invite un autre fois, il refuse. Je fini par lui ecrire que je ne comprends pas di tout son attitude, que c'est lui qui insistait et je lui demande pourquoi il recule, il me répond qu'il recule pas, que je me fais des idées, je lui récrit qu.il est important pour moi, que je tenais beaucoup a le voir que je trouve la situation bien désagréable, il me répond qu'il comprend pas ma réaction. Bref, j'ai completement arreté de lui écrire, il ne m'écrit plus non plus, c'est un vieux garcon, il habite seul et n'a pas d'enfants. Je me suis questionné, ca m'a vraiment blessé, je lui en veut d'avoir jouer ainsi avec moi alors que j'étais au beau milieu d'une séparation et que j'ai mes deux enfants a m'occuper. Je trouve ca encore dure, au moin si j'en connaitrais la raison, mais il avoue meme pas que c'est lui qui a insisté en premier. En tout cas, j'ai abandonné a comprendre mais ca m'a quand meme blessé de me faire traiter ainsi par quelqu'un qui je croyais avait de la considération pour moi. C'est vraiment platte et mettons que des gens qui agissent comme ca, j'ai pas besoin de ca dans ma vie, surtout présentement.

Désolé, c'étais long mais je suis tellement contente de pouvoir en parler;) 

revenir en haut

misslady

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 16 septembre 2010 09:53:16 EDT  
J'ai vécu une peine d'amitié et j'en souffre encore.

Lorsque j'avais 12 ans, j'ai rencontré mon âme soeur en amitié. Nous sommes devenues des meilleures amies tout de suite. Et ca a duré jusqu'à mes 24 ans. Nous étions toujours ensemble, nous passions nos étés ensemble, nous dormions ensemble, on s'appellait tous les jours si on ne pouvait pas se voir et lorsqu'elle allait en vacances 2 semaines avec sa famille, mausus on vivait presque un deuil!!

Nous avons eu des problèmes de consommation de drogue début vingtaine et ca a duré 2-3 ans. Mais même dans notre consommation, nous étions toujours autant liées. Puis, je suis tombé enceinte. Vous connaissez déjà la suite. Je suis devenue sobre et elle non. Elle a mis le coup de notre ''séparation d'amitié'' au fait que j'avais maintenant une famille et des enfants alors que tout ça est faux. C'est plutôt le fait qu'elle n'a jamais arrêté de consommer. J'ai des amies et même si j'ai une famille je les vois!

C'est difficile encore pour moi et ma fille a maintenant 2 ans et demi. Elle n'a vu cette fille que 2 fois et elle avait moins d'un an. Je pense à elle tous les jours.

Je trouve ça pire qu'une peine d'amour car j'ai l'impression qu'une peine d'amour se termine un jour, la peine d'amitié pour moi ne s'est jamais terminée. Ma moitié dans la vie, mon âme soeur, celle à qui je racontais tout et me comprenait toujours, je l'ai perdu ...

Elle sait qu'elle a encore une place dans mon coeur et dans ma vie. Mais trop souvent elle m'a menti en me disant qu'elle ne consommait presque plus et je connais bien la manière d'agir et de mentir sur cette drogue, je sais qu'elle dit faux. Elle n'a plus d'auto, ne travaille pas, a 26 ans et vit dans le sous-sol de ses parents. Eux refusent de voir la réalité et ''crois'' tout ses mensonges dont ceux de la ''dépression'' qu'elle fait depuis 3 ans ..

Ca fait du bien d'en parler. Merci d'avoir ouvert ce post. Je me sens si seule avec ma peine. 

revenir en haut

Elise25

Inscrit le :
31 mars 2005

Posté le: 16 septembre 2010 14:04:31 EDT  
Patjet a écrit
Pourquoi tu attends tellement de lui? 


Je suis pas certaine de comprend les motivations derrière cette question, mais je vais essayer d'y répondre.

Je ne trouve pas que j'attend "tellement". Il me semble que pour qu'une relation dure, et c'est vrai aussi pour les rlations amoureuses, les deux doivent s'investir un minimum, non? Si c'est toujours la même personne qui appele, qui s'inquiete, qui prend des nouvelles, qui console, qui conseille, qui organise des sorties, etc, ca fonctionnera pas. J'ai besoin de savoir si j'ai une place dans sa vie. J'ai pas envie d'un ami qui a toujours l'air de se foutre comme de l'an 40 de ce qui m'arrive, un ami qui ne m'appelera pas parce que ca lui dérrange pas plus que ca de ne pas avoir de mes nouvelles. C'est normal, je pense.

Je sais pas si j'ai répondu à ta question?

Pour les autres, je crois que vous avez raison. C'est le temps qui va finir par aténuer les choses, si rupture il y a. Parce que je continue d'espérer jusqu'à ce que j'en ais le coeur net.

Élise

 

revenir en haut

Carly

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 16 septembre 2010 14:58:22 EDT  
Elise25 a écrit
J'ai pas envie d'un ami qui a toujours l'air de se foutre comme de l'an 40 de ce qui m'arrive, un ami qui ne m'appelera pas parce que ca lui dérrange pas plus que ca de ne pas avoir de mes nouvelles. C'est normal, je pense. 


Tout à fait... mais si c'est ce qui se passe, pourquoi te questionner autant ? Me semble que c'est clair et qu'il n'y a pas lieu d'investir davantages comme tu dis.

Dans mon livre, il y a différent degré d'amitié... de la simple connaissance au *presque frère (ou soeur) *. Parfois, la vie fait en sorte que nos *amis* changent de catégories pour mille et une raison. On s'éloigne, on se rapproche, a passe plus de temps ensemble ou moins... c'est ça la vie. Je ne comprends pas pourquoi on devrait se remettre en question pour ça ? Il est trop occupé, il ne semble pas plus intéressé qu'il faut... ben, vous vous verrez moins souvent et c'est tout. Pas besoin d'ultimatum ou de le rayer de la carte... peut-être qu'un jour les choses seront tout simplement différente.

Carly  

revenir en haut

Elise25

Inscrit le :
31 mars 2005

Posté le: 16 septembre 2010 16:02:29 EDT  
Carly: je comprend ce que tu veux dire. Le problème, c'est que j'ai ben de la misère à avoir des amis "entre deux". Parce que pour moi, soit tu es une connaissance, soit tu es mon ami pour la vie. Quand je m'attache à quelqu'un, je m'attache très solidement. Quand j'aime quelqu'un, je l'aime profondément avec tout mon coeur. Donc de dire juste "Bon, on se voit moins souvent c'est pas plus grave que ca", ca plutôt difficile pour moi. 

revenir en haut

Carly

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 16 septembre 2010 17:01:31 EDT  
Élise: Tes amis sont chanceux d'avoir quelqu'un de si impliquée que toi dans leur vie. Mais, je crois que d'aimer une personne c'est auss d'accepter que, pour des raisons ou d'autres, celle-ci peut avoir besoin de plus d'espace sans endommager le lien qui nous unis.

C'est comme nos enfants ! Un jour, ils auront moins de temps pour nous et on aura l'impression de les déranger parce qu'ils découvriront qu'ils peuvent voler de leurs propres ailes. Les aimerons-nous moins pour autant ? Évidemment que non !

Ceci étant dit, lorsqu'une amitié ne nous apporte plus rien, c'est du gaspillage d'énergie que de l'entretenir. Tout de même, je crois que, si cette personne en vaut la peine, on peu lui garder une place dans notre coeur et être heureux de la retrouver... mais de façon sporadique.

Carly 

revenir en haut

Patjet

Inscrit le :
18 janv. 2010

Posté le: 16 septembre 2010 17:42:16 EDT  
Je vous lis et je m'aperçois qu'on a tous et toutes notre vision de ce que doit être l'amitié. Moi, je suis 100% fidèle et impliquée avec mes enfants et mon conjoint.

Je suis fidèle en amitié aussi mais je donne ce que je peux et mes amis aussi. Quand il reste du temps et de l'énergie...

Si un ami me demandait d'en donner 'plus' etc. Je pense pas que je serais en mesure de le faire. Je suis la meilleure amie que je peux mais je n'ai pas la capacité de m'investir plus dans mes amitiés. Je sais pas si je suis claire mais je comprends et je compatis avec vos peines d'amitiés (on est dans la section témoignages, je ne l'oublie pas).

J'espère que ça va s'arranger comme tu le souhaite Élise Sad  

revenir en haut

tulipe29

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 18 septembre 2010 14:06:02 EDT  
patjet moi je suis comme toi, je donne ce que je peux donner et si j'en donne pas assez c'est vraiment pas par méchancetée. Je préfère voir mon amie 1 fois par mois que plus du tout.  

revenir en haut

Elise25

Inscrit le :
31 mars 2005

Posté le: 18 septembre 2010 19:35:38 EDT  
tulipe29 a écrit
patjet moi je suis comme toi, je donne ce que je peux donner et si j'en donne pas assez c'est vraiment pas par méchancetée. Je préfère voir mon amie 1 fois par mois que plus du tout.  


Mais au moins, tu la voit une fois par mois! Tu même si tu lui donne ce que tu peux, tu lui donne quand même quelque chose!

Dans mon cas, je ne recois rien! Aucun appel, aucune invitation, tout ce qu'il fait c'est répondre à mes courriels de facon très breve et impersonnelle.

Je n'ai toujours pas recu de réponse de sa part. J'attend toujours...

Élise 

revenir en haut

sauvageonne_micah

Inscrit le :
02 oct. 2009

Posté le: 20 septembre 2010 00:29:52 EDT  
élise25: l'amitié est tellement proche de l'amour, c'est une relation amoureuse, en fait, mais sans l'implication intime et sexuelle. Quand l'amitié prend fin ou change, ça peut effectivement faire beaucoup de peine.

Je réalise, en vieillissant que mes amitiés (certaines sont vieilles de 20 ans) sont toutes modifiées, nous nous suivons encore, on prend des nouvelles relativement souvent mais nous somme bien loin des proximités d'avant, nos contacts sont plus cordiaux, moins intenses qu'à l'époque mais on s'aime encore à la folie! On se voit peu (je vis à 6000km be mes meilleurs amis, disons que skype est très utile) on travail dans différent domaines, certains sont toujours célibataires, d'autre ont maintenant une famille, d'autre sont restés collés à l'adolescence et sont toujours sur le gros party, j'ai deux ou trois copains super jetset qui voyagent tout le temps, qui vivent la vie de chateau...nous avons la trentaine et nos chemins se séparent et se recroisent sporadiquement. On vit nos amitiés en continu, on garde contact et on s'aime toujours! Mes deux meilleurs amis, je leur parle moins souvent que je parle à mes copinautes mais nos liens sont indestructibles, ils sont moins disponnibles mais ils furent les premier à me tendre la main lorsque je me suis retrouvée ''à la rue'' lors de ma séparation...ils m'on donné beaucoup, comme je leur donne beaucoup à ma façon, nous n'avons plus les attentes que nous avions dans le passé, ça a changé, c'est devenu une confiance profonde qu'on sera toujours là, peut importe ce que la vie nous apportera...mais on a pas d'attentes, parce que, plus on en a (des attentes) plus on a de chance d'être déçu.

Je dois avouer qu'au début, ça m'a vraiment fait de la peine, puis je me suis aperçut que je faisait le même chemin que mes amis...on a grandit, on a eu moins besoin les uns des autres pour se tenir debout (parfois littéralement à la sortie des bars) nous avons appris à marcher (comme les tout petits) par nous mêmes, sans avoir besoin de l'approbation de l'autre, nous sommes devenus adultes.

Un autre aspect, c'est que quand on pense revenir ''comme avant'' avec un ami de longue date, on a de grande chance d'être déçu pour la simple et bonne raison que nous évoluons, comme être humain, que parfois la distance peut avoir blesser l,autre dans le passé. Ton ami a peut être eu de la peine quand vos chemains se sont séparés, peut être a-t'il besoin d'une amitié où il ne sera pas l'instigateur, peut être que vos liens se sont effectivement brisés.

Je te souhaite que cette amitié survive, Élise, réapprivoise ton ami, on sais jamais, peut être que lui aussi a vécu une peine d'amitié? 

revenir en haut

Bibine 22

Inscrit le :
10 déc. 2007

Posté le: 20 septembre 2010 23:02:00 EDT  
Moi Elise, je veux une amie comme toi:)

Je te souhaite que ca se passe a ton gout. 

revenir en haut

Vitafly

Inscrit le :
03 févr. 2010

Posté le: 21 janvier 2013 09:54:23 EST  
Peine d'amitié
C'est tellement un bon sujet. Un sujet triste, mais ça fait du bien de savoir qu'on est pas seule à vivre ça.

Pour ma part, j'ai vécu les 2 expériences. J'ai abandonné une amie très très chère alors qu'elle venait d'accoucher. Je ne comprenais pas ce qu'elle vivait, ça avait l'air tellement intense. Elle ne parlait que de ça et lorsque moi je lui racontais mes petits pépins quotidiens, je me sentais impertinente. Elle n'était plus disponible pour moi? Je ne pouvais pas comprendre (peut-être aussi que je ne voulais pas comprendre?) ce qui se passait et ce que je vivais ne l'intéressait plus (c'est ce que je croyais?). J'ai arrêté de l'appeler. Le dernier coup de fil qu'elle m'a donné, elle m'a laissé un message sur mon répondeur, me disant qu'elle déménageait et que si je voulais son nouveau numéro de téléphone de la rappeler? je ne l'ai pas rappelé?..et j'ai déménagé à mon tour.
Pendant toutes ces années, j'étais loin de penser que j'avais pus lui faire autant de peine? Jusqu'à ce que ma meilleure amie me fasse vivre la même chose?
J'ai perdu ma meilleure amie il y a presque 2 ans aujourd'hui et j'ai encore du mal à passer par dessus ma peine. J'ai même demandé de l'aide professionnelle pour m'aider à passer à travers cette épreuve. Encore aujourd'hui, chaque fois que je fais, vois, entend, mange ou vie quelque chose qu'on avait l'habitude de faire ensemble, je pense encore à elle. La coupure s'est fait à l'arrivé de mon 2e enfant, mais l'éloignement à débuté à l'arrivé du premier. Je savais ce qui allait se produire? Je faisais très attention de ne jamais parler de mes affaires de maman et de bébé pour ne pas l'effrayer comme j'avais été effrayé bien des années plus tôt. Je savais ce que j'étais en train de vivre car je l'avais fait vivre à une amie moi aussi. J'ai tout fais pour ne pas perdre ma meilleure amie? mais je l'ai perdu quand même.
L'arrivé des enfants dans une vie ça change tellement de choses. C'est fantastique et tellement merveilleux, mais c'est aussi tellement intense et prenant les premières années. La dernière chose dont on a besoin c'est de perdre les gens qu'on aime? De perdre le soutien de ceux qui nous sont chères. J'aurais tellement eu besoin d'elle, de sa présence?
Aujourd'hui, maintenant que j'ai retrouvé la copine que j'avais abandonné et que je regarde les photos de ses 3 enfants (dont le + vieux à 9 ans) que je n'ai jamais rencontré? Je regrette tellement?
 

revenir en haut

Se connecter pour répondre