Répondre au message

Pas d'affection pour mes beaux-enfants

Auteur Message

Jan1992

Inscrit le :
20 sept. 2019

Posté le: 20 septembre 2019 14:30:38 EDT  
Bonjour les mamans. C'est la première fois que j'expose la situation que je vis. J'aimerais savoir si l'une d'entre vous a déjà vécu une situation semblable ou si vous auriez des conseils pour moi.

Je vous explique ma situation familiale : Je suis avec mon conjoint depuis deux ans et demi. Il a deux garçons d'une union précédente. Ils ont 7 et 8 ans. Il a la garde une semaine sur deux. De mon côté, j'ai une fille d'une union précédente. Elle a 9 ans. J'ai la garde complète. Elle va chez son père une fin de semaine sur deux. Nous n'avons pas d'enfants ensemble. Nous habitons tous ensemble depuis environ 1 an.

Au début de notre relation et lorsque l'on habitait pas ensemble, j'appréciais ses enfants et l'on passait de beaux moments tous ensemble. Je ne faisais pas de discipline car leur père était toujours avec moi, je n'étais que très rarement seule avec eux. Ensuite, quand nous sommes tous déménagés ensemble, je les ai gardé quelques fois et ça ne s'est pas super bien passé. J'ai dû vraiment travailler ma patience avec le plus jeune, il me faisait des crises, ça gâchait mes journées. Ça allait pas bien les matins où je devais préparer les trois enfants avant l'école, seule. Ils étaient toujours lents et je devais tout leur répéter alors que ma fille, elle, était toute prête. Ils ont commencé alors à me déranger. Je n'aimais pas dutout devoir m'en occuper le matin. Je préférais quand leur père était là...

Le temps a passé et je n'ai jamais réussi à créer de liens avec eux. En fait, je peux affirmer que je ne ressents pas d'affections pour eux. Je ne suis pas portée à aller vers eux comme eux ne sont pas portés à venir vers moi non plus. Je les respecte mais je n'ai pas de plaisir à être avec eux. Ils sont si différents de ma fille. Pour moi, l'autonomie et la débrouillardise sont des valeurs très importantes. Eux ne sont pas capables de rien faire seuls. Le plus jeune est bébé, il parle en bébé, n'est jamais capable de rien faire seul. Il pose des questions stupides à longueur de journée. Je le trouve souvent désagréable. Je me sens mal de penser ça d'un jeune enfant mais c'est ce que je ressens. Il a souvent dit qu'il s'ennuie du temps où sa mère ou son père étaient ensemble. Je l'ai déjà entendu dire qu'il aimerait mieux que moi et ma fille, on ne vive pas dans la maison. De plus, c'est le portrait tout craché de sa mère. Alors déjà que j'ai aucune affinité avec cet enfant, en entendant ces choses-là, ça m'a fait m'éloigner encore plus et je me suis mise à avoir hâte à la semaine qu'il part chez sa mère. L'autre, le plus grand, ne me dérange pas. Son attitude est correcte et j'ai un meilleur contact avec lui. Cependant,le plus jeune m'énerve profondément. Son père le trouve dont cute avec les niaiseries qu'il dit quand il parle en bébé alors que moi, ça m'énerve vraiment. En plus, il adore faire des bruits répétitis, des petits bruits agaçants, avec sa bouche, avec des objets. Il tombe partout. En un seul repas, il peut tomber trois fois de sa chaise. Bref, je ne suis vraiment pas en amour avec cet enfant. J'essaie simplement de l'accepter...

Mais depuis peu, mon conjoint me reproche d'être distante avec ses enfants et de leur parler seulement pour faire la discipline. Mais d'un sens, je ne suis pas hypocrite. Je ne veux pas faire semblant avec eux. Je n'ai aucun intérêt commun avec le plus jeune. À chaque fois que je propose quelque chose, il veut pas et il propose quelque chose dont je n'ai pas dutout envie. Je sais que c'est un enfant mais suis-je obligée de me taper des activités que j'aime pas avec un enfant que j'apprécie pas tant non plus?

Bien sûr, je ne peux parler de ça avec mon conjoint car il le prendrair mal. Je ne sais pas quoi faire. Avez-vous des conseils pour moi? J'aimerais les apprécier mais ce n'est pas le cas, je préfère la semaine où ils ne sont pas là et je me sens énormément coupable de penser ainsi... 

revenir en haut

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

breathandlive

Inscrit le :
20 janv. 2020

Posté le: 20 janvier 2020 09:49:52 EST  
Même cas que toi
Coucou Jan1992,

Je vis un cas un peu similaire sauf que je n'ai pas d'enfant, j'ai 28 ans et mon conjoint 40 ans, il a un fils de 10 ans, ils se sont séparés avec la mère sont fils avait 18 mois.

Je suis dans le même cas que toi, pas de feeling avec son fils (gros geek a passer plus de 8h par jours sur écrans), enfant qui ne fait aucune activités sportives, artistiques ou ludiques, difficultés scolaire et surpoids et personne ne s'alarme.
Idem comme toi, je prône l'autonomie et la débrouillardise, là nous sommes sur une mère couveuse ++++ et un papa qui critique mais qui fait de même, pour te dire j'ai eu des retours comme quoi à l'école ils lui portent le cartable jusqu'au portillon ..... Ayant un frère de 13 ans, je suis outrée, car je n'ai pas été éduquée comme ça, étant issue de parents séparés nous avons été poussé à l'autonomie et je trouve que c'est la base.
Son père l'assiste dans tous, même le coiffer le matin ..............

Bref tout ça me rends dingue et pourquoi ? Dans les grandes lignes, peu de temps après m'être mise avec son père il a reversé et a manifester qu'il était contre histoire, il a beaucoup manipulé et agit contre nous, bien sur ce qui m'a le plus blessé c'est que mon chéri n'a rien dit, il n'a pas défendu notre histoire, il a laissé son fils nous piétiné dessus ...

Même si je n'ai pas de feeling avec son fils, j'ai toujours été correcte, respectueuse et gentille, au début je me suis investi je lui ai refait sa chambre car il n'avait quasi rien.
Je lui ai fait rencontrer mon frère qui a 3 ans de plus que lui, au début super cela se passait bien et après il a rejeté mon frère en faisant des histoires et en l'accusant de choses fausses et en disant à mon frère qu'il était contre notre histoire
Surprised

La gros choc, grosse déception, coeur brisé, plus de confiance en cet enfant, je suis son ennemi.
Bien sur son père est pris entre 2, mais je vois que dès que son fils fais quelque chose de positif ça efface excusez moi l'expression "toute la merde qu'on a bouffé" alors que moi, je me suis prise des leçons de morale de sa part que je dois m'ouvrir, tendre la main, bla bla bla ....

Je n'ai pas de conseils à te donner, je reste car je l'aime plus que tout et que je m'accroche, mais le jour où l'espoir aura disparu, je partirais... J'ai même peur de fonder ma famille avec lui, son fils y est opposé .... Ce n'est pas une vie ....


Courage à toi  

revenir en haut

Amechoux

Inscrit le :
17 avr. 2019

Posté le: 20 janvier 2020 12:10:14 EST  
Jan1992 a écrit
Bonjour les mamans. C'est la première fois que j'expose la situation que je vis. J'aimerais savoir si l'une d'entre vous a déjà vécu une situation semblable ou si vous auriez des conseils pour moi.

Je vous explique ma situation familiale : Je suis avec mon conjoint depuis deux ans et demi. Il a deux garçons d'une union précédente. Ils ont 7 et 8 ans. Il a la garde une semaine sur deux. De mon côté, j'ai une fille d'une union précédente. Elle a 9 ans. J'ai la garde complète. Elle va chez son père une fin de semaine sur deux. Nous n'avons pas d'enfants ensemble. Nous habitons tous ensemble depuis environ 1 an.

Au début de notre relation et lorsque l'on habitait pas ensemble, j'appréciais ses enfants et l'on passait de beaux moments tous ensemble. Je ne faisais pas de discipline car leur père était toujours avec moi, je n'étais que très rarement seule avec eux. Ensuite, quand nous sommes tous déménagés ensemble, je les ai gardé quelques fois et ça ne s'est pas super bien passé. J'ai dû vraiment travailler ma patience avec le plus jeune, il me faisait des crises, ça gâchait mes journées. Ça allait pas bien les matins où je devais préparer les trois enfants avant l'école, seule. Ils étaient toujours lents et je devais tout leur répéter alors que ma fille, elle, était toute prête. Ils ont commencé alors à me déranger. Je n'aimais pas dutout devoir m'en occuper le matin. Je préférais quand leur père était là...

Le temps a passé et je n'ai jamais réussi à créer de liens avec eux. En fait, je peux affirmer que je ne ressents pas d'affections pour eux. Je ne suis pas portée à aller vers eux comme eux ne sont pas portés à venir vers moi non plus. Je les respecte mais je n'ai pas de plaisir à être avec eux. Ils sont si différents de ma fille. Pour moi, l'autonomie et la débrouillardise sont des valeurs très importantes. Eux ne sont pas capables de rien faire seuls. Le plus jeune est bébé, il parle en bébé, n'est jamais capable de rien faire seul. Il pose des questions stupides à longueur de journée. Je le trouve souvent désagréable. Je me sens mal de penser ça d'un jeune enfant mais c'est ce que je ressens. Il a souvent dit qu'il s'ennuie du temps où sa mère ou son père étaient ensemble. Je l'ai déjà entendu dire qu'il aimerait mieux que moi et ma fille, on ne vive pas dans la maison. De plus, c'est le portrait tout craché de sa mère. Alors déjà que j'ai aucune affinité avec cet enfant, en entendant ces choses-là, ça m'a fait m'éloigner encore plus et je me suis mise à avoir hâte à la semaine qu'il part chez sa mère. L'autre, le plus grand, ne me dérange pas. Son attitude est correcte et j'ai un meilleur contact avec lui. Cependant,le plus jeune m'énerve profondément. Son père le trouve dont cute avec les niaiseries qu'il dit quand il parle en bébé alors que moi, ça m'énerve vraiment. En plus, il adore faire des bruits répétitis, des petits bruits agaçants, avec sa bouche, avec des objets. Il tombe partout. En un seul repas, il peut tomber trois fois de sa chaise. Bref, je ne suis vraiment pas en amour avec cet enfant. J'essaie simplement de l'accepter...

Mais depuis peu, mon conjoint me reproche d'être distante avec ses enfants et de leur parler seulement pour faire la discipline. Mais d'un sens, je ne suis pas hypocrite. Je ne veux pas faire semblant avec eux. Je n'ai aucun intérêt commun avec le plus jeune. À chaque fois que je propose quelque chose, il veut pas et il propose quelque chose dont je n'ai pas dutout envie. Je sais que c'est un enfant mais suis-je obligée de me taper des activités que j'aime pas avec un enfant que j'apprécie pas tant non plus?

Bien sûr, je ne peux parler de ça avec mon conjoint car il le prendrair mal. Je ne sais pas quoi faire. Avez-vous des conseils pour moi? J'aimerais les apprécier mais ce n'est pas le cas, je préfère la semaine où ils ne sont pas là et je me sens énormément coupable de penser ainsi... 


Mon seul conseil est justement d'en parler et d'être honnête! La communication dans un couple est la clé alors si, pour une chose aussi importante que les enfants, tu n'oses pas être honnête alors pose toi des questions sur votre relation.... Sinon tu ne seras juste jamais bien dedans! Moi je dis tout à mon chéri! Je m'entend hyper bien avec mon beau fils je l'aime d'amour comme s'il était le mien, mais il y a des journée ou je suis juste pas capable et je ne me gêne pas DU TOUT pour en parler à chéri et il me respecte 100% dans mes états d'âme! C'est le respect mutuel dans un couple! C'est la base!

Bonne chance! 

revenir en haut

Amechoux

Inscrit le :
17 avr. 2019

Posté le: 20 janvier 2020 12:16:34 EST  
Il faut malheureusement garder en tête que nous passerons toujours APRÈS les enfants! C'est un fait! Quand j'ai rencontré chéri (il y a tout de même 7 ans) on s'est mis cette règle : je t'aime plus que tout mais les enfants passeront toujours avant notre bonheur à nous (j'avais un fils et lui aussi un fils d'une union précédente) c'est comme ça sinon il ne faut pas faire d'enfants si on est pas prêt à faire ce sacrifice! Alors c'est dur dans vos relation actuellement, mais gardez en tête que dans la tête d'un parent dans une famille reconstitué, les enfants passeront toujours en premier! Vous devez en parler à votre partenaire, être honnête à 100% sur comment vous vous sentez et faire des compromis. Et si chéri ne veut rien savoir et que vous n'être pas prête à accepter que les choses soit ainsi, alors vous avez beau aimer une personne, vous choisissez d'être heureuse avec quelqu'un d'autre, ou bien d'accepter la situation tout en continuant de discuter et être honnête avec le papa.

Ce n'est pas facile famille recomposée je vous l'accorde!

J'ai l'air direct dans mes conseils mais c'est que ya pas 1001 solutions... 

revenir en haut

Se connecter pour répondre

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

La grossesse et l'alcool en questions

1786 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!