Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Maxime, un ange parfait

Auteur Message

XSabrinaX

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 31 août 2015 14:01:43 EDT  
Cette partie du forum n'est pas très active, heureusement, cela veut dire qu'il n'y a pas trop de parents blessés par la perte de leur petit bébé.

Mon histoire est loin d'être réjouissante. Quand j'y pense, je me demande comment j'ai fait pour subir autant de pertes et ne jamais baisser les bras.

Après 5 fausses couches, dont une nécessitant un curetage à 13 semaines, je tombe enfin enceinte de mon deuxième enfant. Quatre ans à attendre ce petit bébé. Médicaments pour ovuler et insémination nous apporte le plus grand des cadeaux.

J'apprends que je suis enceinte au mois de mars dernier. Une semaine plus tard, décollement placentaire... Je parle tellement à mon bébé, qu'il s'accroche !

À 18 semaines et 3 jours, je passe une écho. Mon petit bébé espoir sera : un garçon ! Au grand bonheur de papa, grande soeur et maman !

C'est à partir de ce moment que j'ai commencé à ne plus avoir peur de le perdre. J'ai même osé acheté quelques pyjamas!

À 21 semaines et 1 jour, j'ai des petits saignements. Je vais à l'hôpital pour me rassurer, mais malheureusement, ce fut le contraire. En vérifiant mon col, la docteur s'exclame : "Oh non! Madame ce n'est pas bon signe! Je pense rêver, je n'entends plus ce qu'elle me dit. Je vois son visage assombri. Mon col est ouvert a 3 cm. Je suis seule, je veux mon conjoint maintenant...

Ce fut une nuit d'enfer, j'ai choisi de subir un curetage en urgence, car c'est notre seule chance. Les probabilités jouent contre nous. Tu n'as qu'une chance sur trois de naître à terme, mon bébé...

Je retourne à la maison, je suis au repos total. J'en profite pour te parler, te réconforter, car tu avais sûrement senti l'immense tristesse de maman. Je te chante des berceuses, tu bouges énormément.

À 21 semaines et 5 jours, je me lève de mon lit après une nuit pas terrible... Je sens un liquide chaud coulé lentement entre mes jambes... Non!!!! Direction hôpital! Petit bébé Maxime (ton prénom avait enfin été trouvé la veille), pousse contre le cerclage. Il me l'enlève. Mon col s'ouvre à 6 cm. Notre avenir prend une tournure noire...

Il m'explique que tu n'es pas viable. Tu ne survivras pas. Je ne pleuré pas, je suis figée. La foudre peut s'acharner au même endroit... J'accoucherai d'un petit garçon, magnifique, de 516 grammes et 29 cm. Il ressemble déjà à papa et à grande soeur, Ariane.

Je ne comprends pas la vie, pourquoi nous fait-elle un si beau cadeau pour nous l'enlever ensuite...

Je repars de l'hôpital sans toi, tout ce que je veux maintenant c'est prendre ta soeur dans mes bras. J'ai une petite boite avec ta petite tuque et ton bracelet. La merveilleuse infirmière qui a été avec nous m'a écrit un petit mot.

Je ne t'ai pas pris, je ne t'ai pas touché, par peur se garder cette mauvaise image de toi. Papa lui t'a pris. Il ta dit que nous t'aimons.

Petit ange, veille sur nous. Reste près de moi. Donne moi la force de continuer et un jour j'espère, quand la vie nous donneras la chance d'être parent à nouveau, j'espère que tu viendras veiller sur ce petit bébé pour qu'il nous console un peu de ne pas t'avoir avec nous. 

revenir en haut

Se connecter pour répondre