Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Auteur Message

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 10 août 2008 22:06:55 EDT  
Tout d'abord, un lien intéressant :

http://www.acsm-ca.qc.ca/virage/dossiers/etes-vous-manipulateur.html

Ensuite, ce texte :

Manipulateurs, pervers narcissiques et harceleurs :

I. Définitions du Manipulateur
II. Les pervers narcissiques
III. Comment faire face
IV. Stratégies d?autodéfense
V. Cas du harcèlement moral
VI. Principes de contre manipulation

-----------------------------------------

I. définitions du Manipulateur :

1. Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle, etc?
2. Il se déresponsabilise (reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités).
3. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses sentiments et ses opinions.
4. Il répond souvent de façon floue. il utilise des phrases mystérieuses pour déstabiliser et impressionner son interlocuteur.
5. Il change son discours, ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes et les situations ; il sait changer très rapidement de registre (ex: en alternant flatteries et menaces, il joue sur l'affectif...).
6. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
7. Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, tout savoir et répondre immédiatement aux questions.
8. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres ;
Il critique sans avoir l'air, dévalorise et juge (sous forme d' insinuations ).
9. Il fait faire ses messages par autrui ou par des intermédiaires (téléphone au lieu de faire face, Laisse des notes écrites) ; n'informe pas clairement.
10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.
11. Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne (maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail, etc.).
12. Il ignore les demandes (même s'il dit s'en occuper).
13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (notions d'humanité, de charité, racisme, "bonne" ou "mauvaise" mère ).
14. Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.
15. Il aime polémiquer mais peut changer carrément de sujet au cours d'une conversation.
16. Il évite ou s'échappe de l'entretient, de la réunion (est imprévisible, déstabilise)
17. Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.
18. Il ment.
19. Il ne pratique pas la communication vraie ; craint la transparence, aime le flou artistique, pratique le double langage
20. Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète ; il exagère un faux problème, pratique la mauvaise foi.
21. il utilise l'ironie et la dérision , les accusations manifestement fausses (mais invérifiables).
22. Il est égocentrique ( narcissique ) ; il est indifférent aux besoins des autres malgré ce qu'il en dit.
23. Il peut-être jaloux même s'il est un parent ou un conjoint.
24. Il ne supporte pas la critique et nie des évidences.
25. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.
26. Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.
27. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes, ou son mode de vie répond au schéma opposé.
28. Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous (séducteur, il utilise d'abord le charme ; mais bientôt les flatteries feront place aux sarcasmes...). Vendeurs : attention à une trop grande proximité (jouent sur l'affectif, sur la sympathie et la confiance...)
29. Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberté (piège)
30. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais au dépens d'autrui.
31. Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre plein gré.
32. Il est constamment l'objet de discussion entre gens qui le connaissent, même s'il n'est pas là.

-----

Les manipulateurs peuvent revêtir tous les masques :
Du sympathique au dictateur caractériel, en passant par le séducteur ou l'altruiste...
En gros :
« il pratique mauvaise foi et communication brouillée pour maintenir mystère et pouvoir.
Il prend un plaisir sadique à dévaloriser et à rabaisser son conjoint, ses enfants et ses collègues de travail.
Champion de la méchanceté subtile et de l'ambiguïté, il exploite les faiblesses des autres à son profit (renforcer son estime de lui-même).
L'affection, le partage, la franchise? Il ne connaît pas. Ce qu'il veut, c'est le pouvoir sur les autres. ».

C'est vrai que nous sommes tous un peu manipulateurs (ou à un degré moindre, persuasifs ou séducteurs).
Et pour être considéré comme un vrai "expert" manipulateur (!) ,
il faut correspondre à au moins une dizaine de ces 32 caractéristiques listées + haut (définies par Isabelle Nazare-Aga ).

Les vrais manipulateurs ont besoin d?être légitimés dans un statut où ils pourront exercer leur pouvoir ; d?après Isabelle Azare-aga, ils seraient à 90 % des hommes, et on les trouve surtout dans les professions suivantes, par ordre croissant :

- enseignants,
- médecins chefs (?),
- magistrature,
- pub, "show biz",
- responsables,
- politiques,
- gourous, etc


Mais « il n'existe pas de commune mesure entre :
- FAIRE de la manipulation (de temps en temps)
- et ETRE manipulateur.

En effet, il ne faut donc surtout pas confondre :

- la manipulation qui peut n'être qu'un comportement passager (stratégie de persuasion, séduction, chantage, etc),

- et la personnalité manipulatrice.

Le vrai manipulateur ment, embrouille, utilise les gens, cherche à culpabiliser ou à manipuler, il est de mauvaise foi, comédien, démagogue... parce qu'il ne peut pas faire autrement, parce qu'il en tire des bénéfices.

Il s'agit pour lui d'un système de défense souvent inconscient, mis en place dès l'enfance.
Ce système de protection fonctionnera tant qu'il en tirera bénéfices. En effet, il s'agit pour lui(elle) d'un véritable moyen de survie.
Mais :
Certains manipulateurs sont conscients de leur état, et dans ce cas, ils confinent à la perversité. » (pervers narcissiques).


II. Les pervers narcissiques :

Les pervers narcissiques (individus "toxiques" ou "vampires", sadiques, prédateurs, psychopathes)
sont de vrais méchants.
Pour se sentir exister (détruire l'autre -physiquement ou moralement-, c'est pouvoir exister), pour ressentir de la puissance ou simplement pour nourrir leur estime d'eux-mêmes,
ils ont besoin de détruire celle d'autrui, de "casser" les autres ;
il considère donc l'autre comme un objet qu'il va manipuler, casser ou harceler pour arriver à ses fins.

Il s'agit d'individus, hommes ou femmes, ayant une personnalité de type narcissique (égocentrisme) assortie d'un comportement pervers :
déviation, dans leurs relations avec les autres, de l'instinct moral et social, de ces individus sans scrupules et sans états d?âme.

Pourtant, on ne trouve pas la "perversion narcissique" parmi les troubles de la personnalité officiellement répertoriés.
En effet, « les pervers narcissiques sont considérés comme des psychotiques sans symptômes, qui trouvent leur équilibre en déchargeant sur un autre la douleur qu'ils ne ressentent pas et les contradictions internes qu'ils refusent de percevoir. »

Noter que si les pervers sont toujours narcissiques (égocentriques), par contre les narcissiques ne sont pas toujours pervers... heureusement !

Ainsi, une des caractéristiques du pervers narcissique :
manipuler en inversant les rôles bourreau/ victime
(persuader sa victime que c'est elle qui est responsable de ses ennuis et tourments...).

Les pervers narcissiques,

- se présentent d?abord comme des séducteurs flatteurs (aspect manipulateur) puis plus sarcastiques, ensuite avec leurs plus proches (épouse, collaborateurs, etc) cassants, blessants, dévalorisateurs, tyranniques... et finalement harceleurs.

- sont inaccessibles aux remords et aux scrupules,

- manquent d?empathie (incapacité à comprendre les sentiments et les émotions d'autrui ; refus de se mettre à la place des autres ; considère l'autre comme un objet, même ses propres enfants ; seuls comptent leurs propres intérêts),

- ils s'intéressent aux autres non comme une altérité, mais comme une proie possible,

- « ils "ne font pas (toujours) exprès" de faire mal, ils font mal (souvent) parce qu'ils ne savent pas faire autrement pour "exister". »
Plus exactement, simplement pour se sentir mieux, certains harceleurs déchargent leur stress, leurs angoisses et leur hostilité sur une tierce personne souvent innocente et vulnérable.
Ils ne se rendent pas toujours compte qu?ils font du mal à ce tiers (ils "souffrent seulement" d?un grand égoïsme et d?un manque d?empathie), mais ça les soulage (au détriment d?autrui) et ils en retirent même le sentiment d'exister, voire un sentiment de puissance.

Pourtant, d?autres harceleurs et individus malveillants sont conscients de faire du mal, ils comprennent bien la détresse de leur victime et en retirent de la jouissance :
ce sont les vrais pervers narcissiques...

Et c'est ainsi que la personnalité narcissique perverse s'empare de la vie des autres. Ces individus font souffrir leurs victimes en silence. Ils les réduisent à néant en les dépossédant de leur vitalité, de leur confiance en eux, de leur estime d'eux-mêmes.
Le narcissique est en quelque sorte un voleur...un voleur de vie, un voleur d'âme.


III. Comment faire face :

J'ai relevé plus loin qques recettes relevées dans la littérature spécialisée concernant plutôt ces agresseurs pervers narcissiques :

1) comment faire face aux attaques malveillantes, à la méchanceté et à la mauvaise foi
2) principes de contre-manipulation

Si l?on ne peut fuir ces personnalités toxiques, comment faire face aux attaques malveillantes, à la méchanceté et à la mauvaise foi ?

Analyser au plus vite l?agression, la situation et l?adversaire afin de le déstabiliser
(on dit que l?esprit de répartie peut se cultiver ! ??? ) :

? prendre du recul (détachement nécessaire ), donner aux choses et aux événements une valeur relative :
? facile à dire ?? pour cela, il existe différentes méthodes dont celles évoquées plus loin.

Mais ces situations exigent une décharge émotionnelle immédiate, donc l?intelligence est d? éviter l?agression de plein fouet ! (éviter l'affrontement direct ) =


IV. Adopter une stratégie d?autodéfense =

- répondre, ne pas encaisser ; mais :

? agir, ne pas réagir ;
? éviter de se justifier ;
? éviter la transparence ;
? éviter la profondeur ;
? éviter spontanéité et impulsivité ;
? ne pas sourire au tyran (sauf humour et ironie) ; le regarder dans les yeux ;
? utiliser l'humour et la dérision (qd c'est possible), afin de faire perdre toute substance au discours du manipulateur ou du tyran ;
? surtout ne pas lutter de front (face à un manipulateur ou à un pervers narcissique, on est toujours perdant !).

- sinon (suivant les cas ) :

? l'ignorer, jouer l?indifférence =
apprendre à ne pas réagir aux provocations, à garder son calme, son sang-froid, etc, ?..

Pour certains, le plus dur est sans doute de garder son sang-froid et prendre du recul dans ce genre de situation ( comment libérer cette surcharge émotionnelle ?... ) ;
et cela ne prend-il pas une toute autre dimension, lorsque les humiliations ont lieu "sur la place publique" et que le provocateur ou harceleur parvient à mettre le public de son côté ?...

Mais le fait même de mettre en place ces stratégies, d' anticiper,
aide à prendre ce recul salutaire... et à éviter l'affrontement direct

( d'où l' intérêt des exercices de
respiration/ concentration/ méditation/ cohérence cardiaque/ yoga/ arts martiaux, etc !...)


V. Cas du harcèlement moral :

À propos du harcèlement moral et du profil des harceleurs, il faut je crois distinguer :

- les personnalité paranoïaques (1)/ psychorigides
(ou simplement des "JCD" aux dents longues ? (2))

- des personnalités manipulatrices, très différentes.

Les individus mégalos, toxiques ou "vampiriques", il faudrait bien sûr absolument les éviter ou les ignorer.
Mais parfois, c'est impossible (au travail, notamment).
Dans ce cas, il faut jouer un jeu où l'on est plus soi-même.

Mais apprendre à gérer l'agressivité (la sienne, celle de l'autre) peut aider à grandir, à s'affirmer, à retrouver l'estime de soi-même.

Pour le reste, la répartie avec ironie et humour léger, on peut s'y exercer.
C'est sans doute plus difficile pour certains que pour d'autres.
Avec ces personnes, il faut se montrer superficiel ou mystérieux.
Pas forcément très compliqué : faire des phrases courtes, floues ou stéréotypées.
Les situations se répètent, il est donc possible d'anticiper.


On peut trouver des infos
- dans le bouquin d'Isabelle Azare-aga « les manipulateurs sont parmi nous »,
- peut-être aussi dans celui de MF. Hirigoyen « le harcèlement moral - violence perverse au quotidien » déjà cité plus haut,
- ou encore dans « le harcèlement psychologique » (D. & K. Rhodes - Marabout ).

Toujours dans ce contexte de harcèlement moral, les personnalités manipulatrices sont en général plus difficiles à gérer que les personnalité paranoïaques/ psychorigides =


VI. Principes de contre manipulation (extraits de "les manipulateurs sont parmi nous") :

? faites des phrases courtes,
? restez dans le flou,
? utilisez les phrases toutes faites, les proverbes et les principes,
? utilisez aussi le "on" (généralités),
? faites de l'humour dès que le contexte le permet,
? souriez, surtout en fin de phrase, si le contexte le permet,
? pratiquez l'auto-dérision,
? restez poli, n'entrez pas dans la discussion si elle ne mène à rien ou à la dévalorisation,
? évitez l'agressivité,
? utilisez l'ironie et la dérision seulement si vous renvoyez un message et si vous êtes sûr de vous,
? surtout, ne vous justifiez plus
? j'ajouterais qd même à cette liste : apprendre à s'affirmer, à dire non (travailler sur la passivité, sur ses dépendances, ses modes d'attachement, la confiance en soi) ... un gros travail pour certaines personnes.
Notamment celles qui "recherchent" inconsciemment les rôles de victimes...
Les personnes "énergiques" et qui ont une bonne image d'elles-mêmes réagissent plus vite face aux attaques. Mais personne n'est à l'abri de la manipulation, de la malveillance sournoise et de la mise sous emprise (3).


(1) Paranoïa :
à côté des paranoïaques tendance psychorigide et agressive (potentiellement harceleurs),
il y a aussi, à l'inverse (côté victimes), les personnalités plus ou moins "paranos", tendance victimes, qui ont tendance à toujours se croire harcelées :
il s'agit souvent de tempéraments hypersensibles...
(mais la susceptibilité peut être temporaire, liée à une déprime et à une perte de confiance en soi)

(2) "JCD" (jeunes cadres dynamiques aux dents longues) :
il pourrait s?agir, de la part du "petit chef", de la peur de ne pouvoir asseoir son autorité ;
il pourrait aussi ne s?agir "que" d?une situation de blocage au travail, où...

...« plus le manager s?efforce de "soutenir" son collaborateur (parfois brutalement ou maladroitement, surtout s?il s?agit d?un jeune manager), plus le collaborateur doute de ses propres capacités et se replie sur lui-même.
S?installe alors un cercle vicieux qui engendre beaucoup de souffrance et qui peut se révéler coûteux en termes de carrières »

D'après le livre de JF. Manzoni et Jean-Louis Barsoux :
« Relations difficiles au travail ? Rompre le cercle vicieux », (2004)
édition originale aux US sous le titre « The Set-Up-to-Fail Syndrome », 2002 :

Ce livre part d?un constat quelque peu dérangeant : les collaborateurs peu performants ne sont pas mauvais malgré les managers qui les pilotent mais bien au contraire à cause d?eux.
De « bons managers » peuvent mettre durablement de « bons » collaborateurs en situation d?échec.

La dernière partie (chap.11) s?attache davantage au cas particulier de la France ...

Autre ouvrage de Jean-Louis Barsoux :
« French Management : Elitism in Action » (1997 - 2005 ?)


(3) Dans son livre « Femmes sous emprise », Marie-France Hirigoyen explique que la violence conjugale est un processus complexe où les coups sont l?aboutissement d?un mode relationnel mis en place au sein du couple et essentiellement marqué par la domination.
Pour M.-F. Hirigoyen, plus la violence a été subie longtemps, plus il est difficile d'en sortir. Voilà pourquoi il faut réagir le plus tôt possible. Dès les premiers signes.
Les femmes "énergiques" et qui ont une bonne image d'elles-mêmes réagissent plus vite face aux coups. Mais personne n'est à l'abri de la manipulation, de la mise sous emprise.
C?est pourquoi il faut que les femmes apprennent à repérer le plus tôt possible les signes avant-coureurs de la violence des hommes.
L?agresseur pourrait être un manipulateur orgueilleux et introverti, jaloux et possessif, qui va d?abord user d?alternance entre douceur et menaces : menaces d'abord insidieuses puis plus directes pour instaurer la peur.
Résultat : un processus de dissociation psychique (comparable au "syndrome de Stockholm" qui désigne l'empathie de certaines victimes de prise d'otages pour leurs ravisseurs).
Petit à petit, l'homme amène la femme à douter d'elle-même et à perdre tout sens critique en lui faisant subir des violences psychologiques d?abord insidieuses (communication paradoxale), un contrôle jusqu'à l'isolement, le harcèlement, le dénigrement, les disqualifications, les humiliations, les menaces, les insultes, voire les coups (prendre garde à réagir dès les premiers coups !).
Ce processus peut prendre des mois, des années, jusqu'à ce que les femmes sous emprise finissent par être persuadées que leur mari a raison et qu'elles ne sont bonnes à rien.
Noter que ce processus existe aussi dans une relation homosexuelle.

Source : Dossier « Violences conjugales » dans Le Nouvel Observateur (juin 07,
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2222/articles/a346349-pourquoi_elles_subissent.html ).

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 août 2008 21:08:05 EDT  
Il y a bien des défauts dans cette liste et rares sont ceux qui n'en n'ont pas quelque uns voir plusieurs...

Je pense qu'il y a des degrés de manipulateurs et certains sont particulièrement dangereux. Il faut apprendre à les reconnaître et à se défendre.

Un très bon livre sur le sujet : " Les manipulateurs sont parmi nous "

J'ai connus un manipulateur très habile dans ma vie et je pense maintenant les reconnaître plus souvent grâce à cette expérience. Il faut savoir se fier à son instinct et se faire confiance.

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 août 2008 21:09:11 EDT  
Oups ! Je viens de lire que tu suggère ce livre...Pas grave... Laughing

revenir en haut

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 11 août 2008 21:15:34 EDT  
Ce n'est pas moi qui le suggère, j'ai fait un copier-coller.
Embarassed
Alors, tu te défends bien, maintenant, Gala, contre les manipulateurs ?

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 11 août 2008 22:37:41 EDT  
Oui, je pense que je me défends mieux et les reconnaît plus rapidement...Ce livre m'a beaucoup apporté et je le recommande aussi très souvent...Bien écrit et facile à lire.

revenir en haut

MarieCharlo

Inscrit le :
14 mars 2008

Posté le: 12 août 2008 08:32:08 EDT  
Moi aussi, j'ai eu droit à un manipulateur de première... On apprend!
On peut lire aussi "les manipulateurs et l'amour" d'Isabelle Nazare-Aga.

revenir en haut

Hélo

Inscrit le :
10 avr. 2008

Posté le: 12 août 2008 13:31:12 EDT  
Très interessant!

Ma mère est une grande manipulatrice et j'ai du consulter pour m'en rendre compte. Le plus drôle dans tout ça est que j'ai toujours eu de la facilité a reconnaitre les manipulateurs, sauf ma propre mère. Maintenant, ça va mieux et j'applique du mieux que je peux plusieurs règles énoncés dans le texte.

Mon beau-père est un vrai narcissique..avec tout le monde, même avec ses enfants. Une chance, il vit en europe et ça facilite drôlement les choses.

Hélo

revenir en haut

zele

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 12 août 2008 16:32:15 EDT  
Comment fais-tu Hélo pour résister aux attaques de ta mère? Moi, j'en suis incapable... Je pense sérieusement aller consulter, elle me pompe tellement l'air ma mère!!! Je suis en réflexion, en "break" de mère depuis quelques semaines car elle m'a pété une crise monstrueuse à la fête de mon frère... Quelle galère! Crying or Very sad

revenir en haut

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 12 août 2008 18:27:56 EDT  
Ayayay !
Vous êtes endurantes, les filles !
***
En fait, moi, ma soeur, c'est surtout en la voyant manipuler les autres que j'ai été fâchée et que j'ai commencé à m'en méfier de plus en plus.
Un exemple ?
Son fils ne travaillant pas et ne faisant pas assez d'efforts à son goût pour se chercher un boulot, elle s'en plaint à mon père. Mon père ayant un caractère contrôlant, il appelle mon neveu et le traite de tous les noms, lui dit qu'il a "le cordon du coeur qui lui traîne dans la marde" (on comprend pourquoi j'ai étudié en littérature lorsqu'on constate à quel point mon père affectionne les métaphores Rolling Eyes ).
Ma soeur ayant fait passer son message peut donc se ranger du côté de son fils et déplorer haut et fort les réactions de mon père, alors que c'est elle-même qui les a provoquées.
***
Un autre exemple ?
Ma soeur et son fils déblatèrent contre mon ex-beau-frère (donc, l'ex-mari de ma soeur et le père de mon neveu).
Sa fille déclare : "J'aimerais que vous cessiez de parler contre lui lorsque je suis là." Ma soeur lui répond : "On le sait que tu l'aimes depuis qu'il t'a acheté une paire de souliers neufs."
***
Un autre exemple ?
Ma soeur demande à mon autre soeur, la cadette, ce qu'elle fait le 14 juillet. Ma soeur, la cadette, lui répond qu'elle ne fait rien. Alors ma soeur, l'aînée lui déclare : "Bon, eh bien je vais venir me baigner dans ta piscine avec mon nouveau chum."
***
Le pire, c'est que si on lui fait le moindre reproche, elle se donne toujours raison. Entre autre, je lui avais reproché l'épisode sus-mentionné avec sa fille, ma nièce, et elle m'avait répondu que c'était pour lui faire comprendre qu'elle "n'embarquerait pas dans ce jeu-là", c'est-à-dire le jeu qui consiste à acheter plus de cadeaux que l'ex.
Pourtant, ça n'avait aucun maudit rapport, étant donné que ma nièce n'avait jamais abordé le sujet des "cadeaux", mais qu'elle avait simplement déclaré ne pas entendre déblatérer contre son père, ce qui est légitime.
***
Hélo : peux-tu m'en dire plus sur la personnalité narcissique ?

revenir en haut

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 13 août 2008 08:07:49 EDT  
Euh... les filles ?
Shocked Shocked Shocked

revenir en haut

Hélo

Inscrit le :
10 avr. 2008

Posté le: 13 août 2008 15:24:33 EDT  
Zélé a écrit
Comment fais-tu Hélo pour résister aux attaques de ta mère? Moi, j'en suis incapable... Je pense sérieusement aller consulter, elle me pompe tellement l'air ma mère!!! Je suis en réflexion, en "break" de mère depuis quelques semaines car elle m'a pété une crise monstrueuse à la fête de mon frère... Quelle galère! Crying or Very sad


Pour ma part, consulter m'a fait un grand bien, puis j'ai pris des distances chaque fois qu'elle dépassait les bornes et que je me sentais en colère. Je lui ai fait comprendre que si elle continuait de la sorte, alors elle me verrais de moins en moins, par contre si elle apprenait a être agréable et respectueuse alors elle me verrais un peu plus souvent, comme un ti n'enfant.. Rolling Eyes Maintenant, j'applique plusieurs points cités dans le texte d'Euphroisine et ça fonctionne bien, bien-sur il y a des rechutes mais elles sont de moins en moins fortes et moins fréquentes.

Je te comprend bien et je te souhaite bonne chance!! Wink
Hélo

revenir en haut

Hélo

Inscrit le :
10 avr. 2008

Posté le: 13 août 2008 15:49:53 EDT  
Euphroisine, je ne parle que de mon expérience, alors voilà un portrait de mon beau-père:

Il ne téléphone jamais a ses enfants, même pas a leur anniverssaire, pas interessé.

Quand mon chum lui a annoncé que j'était enceinte, indifférence totale suivis d'un "elle n'est pas juive!" Ben oui, deux batards sont nés! Le plus drôle est que mon chum est un de ces "batard", sa mère est Catholique Française... Rolling Eyes Après ce coup là, mon chum a coupé les liens avec lui pendant 2 ans.

Il a rencontré ses petits enfants il y a moins d'un an et il manipulait déjà ma fille qui avait 4 ans a ce moment là. (chantage émotif a n'en plus finir)

Il ne prend jamais de nouvelles de ses petits-enfants.

Si il appelle (très rare) c'est pour demander quelque chose et pour parler de lui.

Il a rabaissé ses enfants étant jeunes (tête de noeud etc..) , de plus tout ce qu'ils accomplissaient etait "grace a lui". Il le disait et il le dit encore aujourd'hui.

Il fait beaucoup de sarcasme, est méprisant et se moque des gens en pleine face, même si la personne ne semble pas le trouver drôle voir être blessé, il rit quand même aux éclats, il se trouve tellement drôle!

D'après lui toutes les personnes n'ayant pas fait l'université est un con ou une conne, dans le cas ou ils ont faits de hautes études, ils sont cons de toute façon puisqu'ils ne voient probablement pas les choses et ne font pas les chose comme lui.

Jamais de remise en question, il se croit parfait!

Il fait suer tout son entourrage mais ça ne lui fait pas un plis.

Il est un homme d'affaires redoutable! Son seul vrai succès dans la vie d'après moi.

Il s'aime plus que tout au monde!

Et j'en passe....
Hélo

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 13 août 2008 16:28:06 EDT  
Zélé, HÉLO donne un bon exemple de ce que tu pourrais appliqué avec ta mère...

Bien sûr, il faut beaucoup de sang froid et il faut adopter un ton de voix autoritaire pour bien faire passé le message. Les manipulateurs, rien ne sert de trop parler avec eux, au contraire...Vaut mieux agir après avertissement SANS SE JUSTIFIER puisque l'avertissement à déjà été donné. Wink

Il faut aussi faire attention à la culpabilité. Se sentiment nous pousses trop souvent à agir contre notre gré et à nous faire violence. Les manipulateurs s'en servent beaucoup d'ailleurs.

Attention aussi à un autre chose...Lorsqu'un ( très habile..)manipulateur n'arrive plus à vous atteindres, il peu arriver que ces attaques soit dirigées vers les personnes que vous aimez sois votre conjoint ou vos enfants. Vous devez être vigilante et très sévère envers un tel comportement. Quitte à couper les ponts avec cette personne.

Le secret de la réussite consiste à reprendre confiance en vous et en votre droit légitime au bonheur et au RESPECT. Une personne peu ne pas être d'accord avec votre style de vie ou votre comportement mais même les parents doivent faire preuve de respect envers leurs enfants surtout si ceux çi les respectent.

revenir en haut

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 13 août 2008 17:18:53 EDT  
Hélo : Santa Madre de Dios ! Mes problèmes relationnels sont de la petite bière à côté des tiens !
Surprised
Si ça peut te soulager (défouler), j'ai lu que les narcissiques deviennent très souvent dépressifs en vieillissant... comme quoi, la remise en question, ça les rattrape !
Moi, je crois beaucoup au Karma : je me dis que ceux qui n'ont pas appris à être compatissant devront l'apprendre dans cette vie ou dans une autre...

Gala : Tu donnes d'excellents trucs ! Tu sembles être passée maître dans l'art de contre-manipuler...
Question

revenir en haut

zele

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 13 août 2008 18:36:55 EDT  
Merci Hélo , ça fait du bien de voir qu'on peut s'en sortir. Perso, ça fait des années que j'arrête de la voir pour un temps, on se revoit, ça va super bien et pis là, bang! c'est reparti de plus belle!

Gala , la culpabilité, ça me connaît! Dingue à quel point cette émotion est déstabilisante, ça me rend malade!!!

Euphroisine , j'ai l'impression que ma mère apprendra ça dans une autre vie, ça semble vraiment un cas désespéré... Evil or Very Mad

revenir en haut

Hélo

Inscrit le :
10 avr. 2008

Posté le: 13 août 2008 21:37:02 EDT  
Gala, c'est drôle que tu parles des attaques ciblés sur le conjoint, elle a commencée a faire ça dernièrement et très subtilment, incroyable!!

Euphroisine, merci, c'est ce que je me dit toujours. Une chance, il habite en France, alors le problème est loin de nous heureusement.

Zélé, c'est classique, les rechutes reviennent toujours et les attaques de plus en plus subtiles et pernicieuses. Je ne crois pas que la personne change a ce point mais plutôt qu'elle trouve d'autres stratégies que nous ne déçelons pas tout de suite. Courrage! Je suis avec toi en pensée! Wink

Hélo

revenir en haut

Se connecter pour répondre