Se connecter pour répondre

Je regrette l'autre prénom et déprime beaucoup...

Auteur Message

ling101

Inscrit le :
28 avr. 2012

Posté le: 19 juin 2017 10:20:43 EDT  
Durant ma 2e grossesse, mon chum et moi, on avait beaucoup de difficultés à s'entendre sur un prénom (garçon). J'ai eu un gros coup de coeur pour un prénom, puis, plus tard, mon chum a (enfin) trouvé un prénom qui pourrait aussi nous plaire à tous les deux. On a longuement hésité entre les deux et mon chum m'a laissée décider: j'ai choisi mon coup de coeur, ayant peur de regretter.

Mais maintenant, c'est le contraire: trois mois après la naissance du petit, j'ai réalisé à quel point ce prenom ne fait pas l'unanimité. Certains trouvent qu'il fait vieux; moi, je le trouve classique, mais c'est vrai que ça va mieux à un homme qu'a un bébé. Bébé a 11 mois maintenant, et depuis qu'il a trois mois, je n'arrete pas de pleurer (j'ai des phases), c'est comme si je réalise ce que j'ai fait et je trouve que le prenom que mon chum avait trouvé (classique aussi mais plus mignon sur un bébé) lui aurait beaucoup mieux convenu, ça correspondrait beaucoup plus à son visage.

On dirait que mon prenom coup de coeur ne lui va pas bien, et je capote!! Mon chum ne veut pas changer, mais surtout, peu après sa naissance, c'était convenu qu'il se ferait tatouer le nom de notre bébé sur le bras (comme pour notre aîné). Alors je dois vivre avec et j'ai tellement l'impression d'avoir fait le mauvais choix, j'en braille de désespoir...

C'est arrivé à quelqu'un d'autre?? 

revenir en haut

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Marine77

Inscrit le :
21 févr. 2016

Posté le: 19 juin 2017 14:37:19 EDT  
Ling101:
À moins que tu dises que tu es toujours aussi sensible, je trouve que ce n'est pas normal de pleurer souvent 11 mois après l'accouchement. Est-ce que ce problème ne pourrait pas être un signe que tu ne vas pas bien? Si tu ne te sens pas dans ton état normal actuellement, je te suggère de voir ton médecin à ce propos.
Pour ce qui est de ton problème, si ce n'est pas possible de changer le prénom (et ça me semble effectivement tard pour le faire étant donné que ton bébé le reconnaît), il ne reste plus qu'à accepter que ça n'a pas tourné comme tu voulais! Tu as déjà dû expérimenter le fait que quand on devient parent, il y a plein de choses qu'on ne contrôle pas, considère ça comme un autre exemple! Wink  
Lilypie Third Birthday tickers

Fiv icsi 1
10 ovules, 10 embryons, 9 dégénèrent, 1 blasto transféré, pds négative

Fiv icsi 2
4 ovules, 3 embryons, 2 dégénèrent, transfert d'un j3, pds positive mais bHcg très faible, fc précoce

Fiv icsi 3
14 ovules, 12 embryons, 10 dégénèrent, transfert de deux blastos 4AB et 4BB, grossesse gémellaire

revenir en haut

Elena153

Inscrit le :
18 juin 2017

Posté le: 4 juillet 2017 07:57:59 EDT  
C'est arrivé à ma soeur, 2 ans après être tombé enceinte.

Et effectivement, elle s'est faites suivre, car ça a tout simplement fais remonter à la surface certaines blessures psychologiques qu'elle avait.

Aujourd'hui, elle va mieux Smile 

revenir en haut

ling101

Inscrit le :
28 avr. 2012

Posté le: 5 juillet 2017 06:21:32 EDT  
Merci. Effectivement, ça peut être juste la pointe d'un iceberg qu'autrement, je laisse enfoui. Elena153, ta soeur a eu ce coup de blues quand son bébé avait donc plus d'un an? 

revenir en haut

izi

Inscrit le :
13 oct. 2007

Posté le: 6 août 2017 17:43:19 EDT  
Bonjour, je vis actuellement la même chose que toi. Je te comprends tellement. Aucun coup de coeur mis à part que j'avais un faible pour Thomas, mais lorsque j'ai accouché je me suis mise à avoir peur de la prononciation mais pourtant c'était vraiment celui que j'aimais le plus. Les semaines passaient et j'étais incapable d'arreter mon choix sur un nom que j'aimais. Après 4 mois, mon chum a du trancher car il faillait que bébé ait un nom. Il a alors choisi Zachary, prénom qu'il avait toujours aimé; mais dès mon accouchement on s'était dit que ca n'allait pas sur son petit visage doux, mais que les gens n'auraient aucun problème à bien dire son nom. Le seul gros hic, c'est que dès le début j'ai commencé à dire que je n'aimais pas cela, mais je pensais que c,était ma hausse d'hormone qui affectait mon jugement et que ca finirait par passer, mais bébé à 6 mois et demi et ca ne passe pas. J'en pleure également, j'ai eu du soutien psycho, médic, hypnnose et rien n'y fait. J'ai même pas l'impression que le temps aide, je ne fais que penser à cela. Ca gache tout mon congé de maternité, car cela m'affecte beaucoup. Pourtant, papa m'a laissé tout le choix dans les choix qu'il aimait, car au départ nous avions Thomas, Zachary, Raphael, Antoine et Nathan. Étant enseignante, j'avais dit vouloir enlever Zachary et Nathan. Mon choix aurait été Victor, Antoine ou Loic (déja pris) mais mon chum n'aimait pas. On est donc resté avec Zachary et Thomas et en enlevant Thomas, il ne restait que Zachary par défaut. Je me dis que j'aurais dû me battre pour Antoine, mais je ne l'ai pas fait. J'échange beaucoup sur les forum et groupe facebook ca m'aide un peu, mais... Les gens autour de moi, mes autres cocos, mon chum et la famille aime bien, mais pas moi et ca me rend triste. J'ai aussi passé les premiers mois à pleurer et encore des fois. 

revenir en haut

ling101

Inscrit le :
28 avr. 2012

Posté le: 8 août 2017 15:32:20 EDT  
Salut!
Nos réactions se ressemblent beaucoup...
De mon côté, de façon générale, j'ai parfois beaucoup de difficulté à prendre une décision, et ça vire parfois aussi à l'obsession. Es-tu sujette aux idées obsessionnelles en général? Peut-être qu'aller voir un autre psy pourrait aider! Un psy qui utilise une autre approche... (humaniste-existentialiste, cognitif-comportemental...) Au moins, tu as l'approbation du choix du prénom par l'entourage (ce n'est pas mon cas, alors ça ne fait qu'enfoncer le clou...). Et maintenant, as-tu un prénom en tête qui lui irait? Est-ce que ton homme serait d'accord de changer? En passant, je connais un seul Zachary, et c'est un garçon tout doux, super gentil et affectueux! (Il m'a dit d'ailleurs dit que le prénom de mon fils était le plus beau du monde, alors je l'aime encore plus, ce Zachary!!)  

revenir en haut

izi

Inscrit le :
13 oct. 2007

Posté le: 9 août 2017 07:38:04 EDT  
Je t'ai écris en privé 

revenir en haut

lilo2

Inscrit le :
11 sept. 2018

Posté le: 11 septembre 2018 17:32:54 EDT  
Salut à toutes,

Alors c'est complètement désespérée et en recherche de soutien que je me joins à vous.
Je me retrouve exactement dans vos récits. Pour ma fille le choix du prénom a été très dur; j'ai souffert d'une particularité de prénom qui pourrait paraître anodine mais qui a généré chez moi des périodes de mal-être profond, j'en ai souffert par phases alternant avec d'autre moments où ça passait en second plan mais je m'étais jurée que je ne transmettrais pas cela à mon enfant et que je lui donnerais un prénom qui ne lui poserait pas problème. Au moment de choisir le prénom de ma fille j'étais donc très stressée angoissant de réaliser "une erreur" que je n'aurais pas anticipée après accouchement. Alors que j'avais envie de prendre le temps de bien y réfléchir le père de ma fille au contraire voulait trouver tout de suite, chaque fois qu on en envisageait un , il faisait comme si c'était celui là le définitif et donc si je le remettais en question je donnais l'impression d'être trop compliquée et trop sous l'emprise de mes traumas personnels. Notre fille ayant une double nationalité j'étais focalisée sur l'idée d'éviter un prénom dont il faudrait systématiquement reprendre sur la prononciation, qui donc, se lirait comme il se lit ( je dois moi-même systématiquement corriger les gens qui écrivent le mien pour une fantaisie orthographique). On a fini par se décider pour un, j'avais des doutes parce que je trouvais que si bien il se lisait bien dans les deux langues, la prononciation était très différente d'un pays à l'autre, je l'ai soumis à mon compagnon qui m'a dit que la différence n'était pas énorme, que je me laissais envahir par mes angoisses dues à mon histoire personnelle et que je trouverais toujours à redire quel que soit le prénom, il y aurait toujours quelque chose qui me gênerait.
Ma fille va avoir deux ans, je n'ai jamais été à l'aise avec son prénom, je trouve qu'il ne sonne pas très bien en français mais je m'y suis habituée par contre le fait qu'il sonne complètement différent dans son autre pays m'obsède, je me demande comment elle va se sentir ou s'identifier avec un prénom qui sonne si différemment dans ses deux pays. En plus, son autre pays est l'Espagne, le prénom de ma fille commence par un V, parfois ils le prononcent plus "V" c'est ce que j'avais imaginé en pensant à ce prénom, mais quand c'est prononcé "B" c 'est vraiment éloigné de la prononciation française. C'est non seulement une question de région mais aussi de moments puisque la même personne peut le dire d'une forme et de l'autre la fois suivante! je suis dévorée par la culpabilité et au lieu de m'habituer je suis en train de sombrer dans une déprime que je ne maîtrise pas et qui m'empêche complètement de profiter de cette phase de vie qui devrait être merveilleuse. J'ai l'impression que ce flou est à l'image du flou que je ressentais quant à mon propre prénom, j'ai l'impression de lui avoir transmis mon mal-être Je suis désespérée, je ne pense qu'à ça, tout le temps, je me repasse en boucle la même idée.
J'aimerais savoir si vous allez mieux, si c'est le cas ce que vous avez fait pour ça. Elena153 évoquait la possibilité qu'il y ait autre chose, je ne l'exclus pas, mais alors qu'est-ce qu'a fait ta soeur pour aller mieux?
Merci de m'avoir lue, j'espère trouver en vous du soutien ou des suggestions.
 

revenir en haut

ling101

Inscrit le :
28 avr. 2012

Posté le: 23 septembre 2018 07:50:32 EDT  
Je te comprends tellement. Sache que tu es loin d'être la seule. C'est un sujet tabou, mais en discutant avec d'autres,je me suis rend compte que beaucoup de mamans sont dans cette situation.
Il y a effectivement autre chose, et cet autre chose, ça s'appelle de l'anxiété. Et cette anxiété se traduit sous forme d'idées obsessionnelles. Je te suggère de t'informer au sujet des idées obsessionnelles et des pensées envahissantes.
Le premier truc (que j'ai lu) est que, quand tu réalises que tes pensées tournent en rond, tu pourrais juste te dire: ARRÊTE. Et te forcer à te concentrer sur autre chose. C'est dur au début, mais avec le temps, tu peux y arriver. Juste ARRÊTE. Même si quand les gens ne prononcent pas son nom comme tu aimerais ou si jamais même ils font des commentaires, laisse tout ça couler sur toi comme sur le dos d'un canard et ARRÊTE.
Ça va passer avec le temps, je te le jure.  

revenir en haut

lilo2

Inscrit le :
11 sept. 2018

Posté le: 20 octobre 2018 16:48:13 EDT  
Merci infiniment pour ton message ling101 ça m'a fait tellement de bien de te lire, j'en ai pleuré. Je suis à vif et me sens tellement isolée dans cette obsession qui continue à m'envahir l'esprit. Tu as sûrement raison, je pense qu'il y a quelque chose de profondément ancrée au fond de moi et ce mal-être n'est que la pointe de l'iceberg. J'aimerais consulter mais je ne sais pas par où commencer. Je me retrouve énormément dans ce que tu décris de toi, les trop grandes difficultés à choisir ou prendre une décision et ces idées qui tournent en boucle dans pouvoir les arrêter.
Merci encore de ton écoute, si tu as des tuyaux pour sortir de ce gouffre je serai ravie de te lire.  

revenir en haut

ling101

Inscrit le :
28 avr. 2012

Posté le: 21 octobre 2018 06:59:26 EDT  
Je te suggère carrément d'aller voir un psychologue, ça fait du bien même si c'est surtout le temps qui arrange les choses. Va sur le site de l'ordre des psychologues du Québec et tu peux choisir en fonction de la situation géographique de son bureau, son orientation théorique (humaniste/existentialiste pour les émotions; cognitif/behavorial pour le lien entre émotion et comportements).
Courage, ça va passer, ou du moins beaucoup diminuer.
En passant, mon prénom à moi se prononce de deux manières différentes dans d'autres langues, et franchement, je trouve ça cool, ça me donne une impression d'exotisme, voire le sentiment d'être un peu quelqu'un d'autre. C'est génial!
 

revenir en haut

Se connecter pour répondre

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Bébé fait du chapeau? - Vidéo

29938 vues / 4 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!