Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Hypothyroïdie, fatigue +++, arrêt de travail ?

Auteur Message

sanlou

Inscrit le :
15 avr. 2009

Posté le: 4 janvier 2012 15:09:35 EST  
Bonjour,

À l'adolescence, j'ai été diagnostiquée comme ayant une hyperthyroïdie et j'ai reçu 2 traitements à l'iode radioactive pour brûler (en médecine nucléaire) ma glande thyroïde. Depuis, je suis en hypothyroïdie, mais avec un taux normal quand je prends du syntroïde. Cependant, depuis 4 mois, je me sens fatiguée, "à bout", découragée, mes pensées sont mêlées... Je suis normalement une hyperactive qui n'arrête pas, genre superwomen qui a une belle carrière, une famille, la maison... et qui gère assez bien tout ça ! Mais là, rien ne va plus.

À la mi-décembre, je me suis rendu à la conclusion que je devais aller voir mon médecin parce que je n'arrivais plus à fonctionner dans mon quotidien. J'ai insisté pour avoir des prises de sang (mon médecin penchait pour une dépression) et les résultats sont arrivés: je suis en hypothyroïdie (taux de TSH à 20). Lors de mon rendez-vous de décembre, j'avais accepté tout de même un anti-dépresseur (je suis prête à tout pour retrouver de l'énergie et mes capacités intellectuelles), mais j'ai refusé l'arrêt de travail. Comme je travaille pour une commission scolaire, les 2 semaines du temps de Fêtes approchainent donc je pouvais me reposer...

J'arrive à la fin de ses vacances... que j'ai passées au lit !!! Je CAPOTE. Je me suis vraiment reposée (merci à mon mari et mes enfants, 2 ans et 8 ans, d'avoir été super compréhensifs), mais il n'y a rien à faire, je ne me sens pas mieux. Alors je commence à envisager l'arrêt de travail... mais je trouve ça "honteux", comme un échec, comme dire "je ne suis pas capable" et je suis très gênée...

Avez-vous déjà été en arrêt de travail pour hypothyroïdie ou autre ? Pour combien de temps ? Comment ça fonctionne ? Je suis aussi inquiète des conséquences financières...

Merci de vos témoignages ! 

revenir en haut

Melamibome

Inscrit le :
21 mai 2011

Posté le: 4 janvier 2012 18:03:24 EST  

Si tu avais un cancer, que tu devais arrêter de fonctionner quelques temps pour te remettre sur pieds et aller mieux, que ferais-tu?

Tu prendrais les moyens pour y arriver car ton corps te dirait que tu n'a pas d'autres choix. Je pense que c'est pareil pour n'importe quelle autre maladie ou condition qui empêche de fonctionner normalement.

Les diabétiques prennent de l'insuline, les dépressifs des antidépresseurs, les cancéreux des traitements de chimio.

Plus tu reportes, plus tu t'enlises. Donc accepte que tu as besoin de repos et de te recentrer sur ta santé et ça ira beaucoup mieux (plus facile à dire qu'à faire, je le conçois)

Pour les conséquences financières, je ne connais pas ta situation, mais dis-toi que c'est peut-être mieux de devoir arrêter maintenant 2 mois (si c'est ce que tu as besoin) que d'étirer la sauce et de devoir arrêter 6 mois plus tard, parce que tu ne te seras pas écouter.

Ton corps te parle, écoute-le. Va chez le médecin, explique ta situation, s'il est le moindrement compétent et compréhensif, il t'enlignera sur la bonne voie.

Bonne chance

Mel 

revenir en haut

Patchoullie1977

Inscrit le :
23 août 2009

Posté le: 4 janvier 2012 19:59:40 EST  
Je suis moi-même hypothyroïdienne! Je sais exactement de quoi tu parles!

J'irais dans le même sens que Melamibome. Tu continues à puiser dans tes dernières énergies et tu sais juste pas quand tu vas frapper le mur, ou bien tu t'arrêtes maintenant avant que ça aille plus loin! Si tu avais un cancer, tu n'aurais pas le choix de t'arrêter pour guérir non? Même chose pour ton état. Je suis certaine que tu le sais déjà, mais cette petite glande là en gère pas mal grand! L'humeur, la température corporelle, notre niveau d'énergie et j'en passe.

Tu dois sûrement avoir à ton travail une assurance salaire ou assurance maladie pour couvrir les frais de ton absence jsutifiée du travail. Et non, prendre le temps de prendre soin de soi ce n'est pas un manque de volonté. Laisse faire les qu'en dira-t-on! Ce ne sont pas les autres qui sont dans ta tête et dans ton corps mais bien toi!

Prends donc rendez-vous chez le docteur et arrête-toi un peu. J'ai déjà voulu jouer les survivors et dis-toi que ton corps est plus fort que ta volonté... 

revenir en haut

Carole-Lyne

Inscrit le :
24 oct. 2007

Posté le: 5 janvier 2012 09:07:17 EST  
Tout à fait d'accord avec les autres, tu dois prendre le temps de recharger tes batteries. Retournes voir ton médecin.

Est-ce que ton médecin a augmenté ta dose de synthroid? Je trouve ça vraiment spécial qu'il ait tout de suite penser à une dépression au lieu de vérifier ton taux de TSH. Je suis infirmière et lorsqu'une personne est déprimée, on doit toujours vérifier son niveau de TSH même si la personne n'est pas connue pour avoir des problèmes de thyroïde.
 

revenir en haut

Yachelle

Inscrit le :
09 févr. 2010

Posté le: 6 janvier 2012 21:28:54 EST  
Moi aussi j'irais pour l'arrêt de travail! Tu sais que quand on réajuste la dose de synthroid, ça prend 6-8 semaines avant d'être stabilisé. En attendant, c'est normal que tu sois encore fatiguée, et il faut te reposer.
Ça m'est arrivé 3 fois d'arrêter de travailler parce que j'étais en hypo et il n'y avait rien à faire avec moi. Je ne regrette pas d'avoir pris des petits temps comme ça pour arrêter, parce que ça donne rien de forcer pour te lever et travailler quand ton corps refuse! C'est une raison médicale tout à fait justifiée selon moi. Congé de maladie, c'est tout!  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
12 sept. 2011

Posté le: 9 janvier 2012 23:26:14 EST  
Bonsoir,
Je ne sais pas si tu vas mieux. Cependant, quand on fait de l'hypothyroïdie à ce point, c'est tout à fait normal de se sentir amorphe. On n'a pas besoin d'arrêt de travail pour ça. Ce n'est pas une dépression ni une maladie mentale. Ça prend juste la bonne dose de Synthroid et on revient rapidement.

 

revenir en haut

Se connecter pour répondre