Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Être en accord avec le papa sur tout?!

Auteur Message

Lalilou

Inscrit le :
02 janv. 2012

Posté le: 13 juin 2012 22:32:47 EDT  
Salut les filles,
Voilà j'ai une petite situtation... ma grossesse va bien et nous sommes très heureux de la venu de notre premiere petite fille!
Nous voulons essayer de faire tout le plus naturellement possible... par contre.. PLus mon conjoint que moi...!
Je me sens limité par ses désirs du jour de la naissance par exemple : pas d'épidurale et aucune médication...et je suis assez d'accord avec cela mais étant donné que c'est un premier bébé on dirait que mon cerveau a besoin de se dire que si j'ai trop mal je pourrai toujours avoir quelque choses pour me soulager... pas que je veux prendre l'épidurale ou autre medication a tout prix mais je ne suis jamais passer par la alors je ne sais aucunement a quoi m'attendre.... et bref mon conjoint est un peu borné... il tient a tout prix que je ne prenne rien pour le bébé et tout mais moi je me sens comme si je ne suis plus a considerer comme si la douleur que j'aurai on s'en fou...! bref. Je trouve ca difficile car il est pas trop réceptif et il semble oublier que c'est moi qui accouchera et pas lui!!! Mise a part nos débats sur l'accouchement..il est stock up sur l'idée de ne rien faire comme test a l'hospital... genre goute dans les yeux, prise de sangs et ect.... moi je lui reponds que je ne suis pas assez informé pour le moment sur ces sujets pour prendre une décision éclairer la dessus et que je préfere m'informer sur le pourquoi des procédures habituelles....entoucas c'est vraiment épuisant et frustrant de ne pas arriver a être en accord... Suis je la seule qui a un papa '' trop impliqué'' si je peux dire sa comme sa...!
Avez vous des trucs, témoignages semblable?...
Et c'est pareil pour le nom de la petite on aime un nom tous les deux...mais lui il est convaincu que c'est celui que nous choisirons alors que je ne suis pas prête a dire que c'est le prénom officiel...et si j'ai le malheur de manifester quelque chose par appart au prénom il se met en colère car il veut absolument que la petite s'appelle comme ca...! je trouve ca dur... moi je me suis adouci avec la grossesse et lui au contraire il est devenu une vrai boule d'hormones semblable a un SPM....A l'aide !!!!!!!!  

revenir en haut

mymy30

Inscrit le :
07 mars 2008

Posté le: 14 juin 2012 07:47:20 EDT  
Ouf! Ca ne doit pas être facile comme situation.

De mon coté, je suis un peu à l'autre extrème et mon mari est d'accord avec moi.

Je vais résumer en une phrase notre facon de voir les choses : "le jour où mon mari pourra lui-même allaiter avec son propre lait, il pourra m'imposer l'allaitement". (j'ai allaité mes 2 enfants, au risque de me faire lancer des roches... Wink )

Nous sommes peut-être un couple "old fashion" mais nous pensons que le rôle de la maman, c'est de s'occuper du bébé et le rôle du papa, c'est de s'occuper de la maman.

Je crois que tu devras avoir une bonne discussion qui permettra de préciser le rôle de chacun au sein de la future famille.

Toute ta vie de maman, les gens voudront te donner mille et un conseils et ce sera à toi de faire la part des choses et d'évaluer ce qui te convient.

Fais-toi confiance et bonne chance.   

revenir en haut

saralexis

Inscrit le :
26 mai 2009

Posté le: 14 juin 2012 07:49:28 EDT  
Je me sens limitépar ses désirs du jour de la naissance par exemple : pas d'épidurale et aucune médication...et je suis assez d'accord avec cela mais étant donné quec'est un premier bébé on dirait que mon cerveau a besoin de se dire que si j'ai trop mal je pourrai toujours avoir quelque choses pour me soulager...pas que je veux prendre l'épidurale ou autre medication a tout prix mais je ne suis jamais passer par la alors je ne sais aucunement a quoim'attendre....


Ok, je dois l'avouer, ton message me choque au plus haut point!! Je peux comprendre un tout petit peu ton conjoint, qui souhaite le mieux pour son bébé, mais franchement là c'est TOI qui va accoucher, qui va vivre cette douleur dans TON corps, alors si TU veux une peridurale ou autre chose c'est TON droit. Ca fait mal en sacrifice, accoucher! Et tant mieux si tu peux le faire sans medication, mais si tu en a besoin ca ne fait pas de toi un ``échec``! Tu dois mettre ton pied a terre maintenant parce que tu airas pas fini de te laisser mener par lui, il y en a beaucoup de decisions entourant la vie d'un enfant et si monsieur est deja aussi controlant ca n'ira pas en s'ameliorant. Qu'est-ce qui va arriver si, par exemple, il tient absolument a ce que tu allaites mais que ce n'est pas pour toi? Tu vas te bruler pour lui plaire? S'il veut que tu restes a la maison alors que tu veux retourner travailler? Tu vas le faire pour lui faire plaisir? Qu'il veut X alors que tu veux Z, tu vas juste tout faire? Je crains pour ton bien-être mental là-dedans... Est-ce qu'il est controlant de nature ou juste avec ce bébé (et ton corps dans le meme processus)? Attention.... il n'y a pas de fumée sans feu.... 

revenir en haut

Izza01

Inscrit le :
03 juin 2012

Posté le: 14 juin 2012 08:21:13 EDT  
Outre le fait qu'il veut t'imposer ses choix sans avoir aucune idée de comment tu vas te sentir durant l'accouchement, ce qui me choque c'est le refus de tout test ou médication que ce soit pour toi ou le bébé.

Ça ressemble davantage à un manque d'information sur ce qui est ou non bon pour vous deux... Il faut mettre les choses au clair et vite selon moi... comment réagira-t-il advenant le cas (ce que je ne te souhaite pas cependant) où tu aurais besoin d'une césarienne, c'est sur qu'à ce moment-là, il y aura anesthésie et médication...

Plus tard aussi, va-t-il refuser les vaccins (puisque tu dis qu'il refuse les tests et examens pour le bébé)? ce sont des choix qui peuvent être lourds de conséquences.

Comme les filles, je crains pour ton bien-être mental mais aussi pour votre bien-être physique à toi et au bébé... 

revenir en haut

VanVan66

Inscrit le :
11 mai 2012

Posté le: 14 juin 2012 08:23:23 EDT  
Ouf! C'est vrai que ça ne doit pas être évident comme situation. Je peux comprendre son point qu'il désire le meilleur pour son enfant, mais ne veut-il pas le meilleur pour sa conjointe?

Quand on va vers l'inconnu, c'est difficile de prédire ou prévoir ce qui se passera. J'espère que vous trouverez un terrain d'entente!

Peut-être pourrais-tu lui trouver de la documentation au sujet de l'épidurale et des calmants, comme quoi ce n'est pas nuisible pour le bébé! Et pour les tests pour la suite!

Je pense que ce serait mieux d'en parler maintenant, plutôt que vous ayez une prise de bec ou un froid à l'accouchement!

Vous pourriez peut-être communiquer par écrit? Comme ça on est sur de tout dire ce qu'on veut dire et personne ne peut perdre patience ou crier :)

Bonne chance pour la suite! 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
21 avr. 2012

Posté le: 14 juin 2012 09:33:06 EDT  
La venue d'un enfant fait ressortir en nous des facettes de notre personnalité en les multipliant je trouve. Nos valeurs profondes ressortent et c'est plus difficile de faire des compromis.

J'avais la même idée que VanVan66: demande lui de l'information écrite sur les sujets qui vous préoccupent et pour lesquels vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde. Fais le travailler un peu et cherche aussi de ton côté pour avoir un portrait plus neutre et des arguments pour ou contre. Je lui demanderais aussi qu'est-ce qui le pousse à avoir les croyances/opinions qu'il a actuellement. Simplment dire : "Je veux ce qu'il y a de mieux pour le bébé" n'est pas un argument complet en soi pour moi. Par exemple, par rapport à l'allaitement, on peut dire que le lait maternel est le meilleur aliment pour bébé. Mais d'un autre côté, une femme qui n'aime pas allaiter pourrait se sentir une meilleure maman si elle arrête l'allaitement et se sent plus heureuse au quotidien avec son bébé. Mon point est qu'il y a toutes sortes de façon de faire le mieux pour son enfant. Ça dépend de notre point de vue.

Enfin, je pense que je parlerais directement à ton chum de se que tu ressens par rapport à sa façon de communiquer son opinion. En lisant ton message, on voit bien que ce n'est pas tant que vous n'êtes pas d'accord au sujet de l'accouchement, l'allaitement, etc..., mais bien que tu as l'impression de ne pas avoir le choix.

J'espère qu'une fille ayant vécue la même chose pourra te conseiller. Tiens ton bout! Ton opinion a autant de valeur que la sienne Smile 

revenir en haut

kalio

Inscrit le :
23 mars 2012

Posté le: 14 juin 2012 10:41:01 EDT  
Bonjour!

Je vois que tu es pas mal de mon coin de région, alors je te donne une référence qui pourra peut être vous aider.

Je ne sais pas si vous avez suivi des cours prénataux? Nous, cela nous tentait pas de faire cela en groupe, alors nous avons fait ses cours à la maison. C'est Maryse Martin de bébé santé qui est une infirmière au CLSC qui offre ce service. La rencontre a duré trois heures et elle nous a expliqué tout ce qui touche la période avant l'accouchement, après etc...Ce qui est bien, c'est que c'est très intime et que vous pouvez discuter des sujets qui vous préoccupe le plus. Elle est super gentille en plus!

Peut être que ce serait une bonne façon de bien informer ton conjoint. Je ne sais pas si elle se rend dans ton coin, mais tu ne perds rien à vérifier. Tu peux aller sur son site internet.

Je partage entièrement l'opinion des autres filles. Je trouve que ton conjoint manque d'ouverture et de sensibilité. Pour avoir eu un accouchement avec péridurale et médicaments (ce que je n'avais pas décidé avant bien sur, mais la nature en a décidé autrement), je peux te dire que mon bébé se porte très bien et moi aussi. On ne sait jamais ce qui peut arriver lors de l'accouchement et d'être ouvert à toute les possibilités, c'est faire preuve d'intelligence!!

Donne nous des nouvelles et si tu as des questions,n'hésite pas, on est là pour te supporter Very Happy

Kalio 

revenir en haut

Yachelle

Inscrit le :
09 févr. 2010

Posté le: 14 juin 2012 11:24:52 EDT  
Pour moi, ton conjoint ne me semble pas mal informé ni pas assez informé, mais juste très convaincu de sa position. Son discours rejoint celui du CLSC et des maisons de naissance dans les cours prénataux (en tout cas ceux que j'ai suivis). Rien de spécial dans ces opinions-là, c'est juste une approche très très "naturelle" sur tout.

Ce qui m'étonne, c'est que d'habitude, le conjoint est plutôt neutre (ou indifférent, des fois) face aux questions de l'accouchement et de l'allaitement. Souvent, il va être d'accord avec sa conjointe sur telle ou telle approche, mais il est loin d'être aussi impliqué émotionnellement qu'elle. Mais bref, je pense que c'est juste que ton conjoint se sent très pris personnellement et émotivement par tout ça.

La grossesse, l'accouchement, l'allaitement et les soins au bébé le concernent, évidemment, mais il y a une limite à ce que TOI tu peux faire personnellement pour l'accomoder dans ses convictions, dans le sens qu'il y a un million de choses que tu ne contrôles pas. Tu aurais beau être aussi convaincue que lui qu'il vaut mieux accoucher naturellement, tu n'as aucune idée de ce qui va arriver ce jour-là, même avec les meilleures intentions.
Pour ce bout-là en tout cas, je pense qu'il peut le comprendre.
 

revenir en haut

Yachelle

Inscrit le :
09 févr. 2010

Posté le: 14 juin 2012 11:29:53 EDT  
C'est délicat de discuter d'opinions divergentes dans le couple, peu importe le sujet... (argent, travail, éducation des enfants...) Le plus difficile, selon moi, c'est d'essayer de se détacher un peu de notre perspective pour comprendre l'autre et arriver à une entente (surtout quand le sujet nous touche beaucoup!).  

revenir en haut

zazski

Inscrit le :
14 déc. 2009

Posté le: 14 juin 2012 14:15:50 EDT  
Par expérience : vous pouvez vous faire mille et un scénario pour l'accouchement que c'est le mille et deuxième scénario qui va arriver !! Rolling Eyes

De ce que j'ai vue et d'une façon généralisée, la plus part des papas "contrôlant" durant la grossesse s'effacent durant la souffrance d'une femme en travail. Probablement, que tu le perderas de vue dès que tu commencera à pousser !! Laughing

Farce à part, je comprend que ça doit être lourd à porter ce genre de situation. Comme quelques unes te l'ont suggéré peut-être que par écrit ça passera mieux !?

Je te souhaite bonne chance et bon courage ! 

revenir en haut

Mumy

Inscrit le :
10 déc. 2008

Posté le: 14 juin 2012 15:49:15 EDT  
Comme les autres mamans te l'ont dit, je trouve également que c'est très délicat comme sujet. Ce qui touche le couple, c'est très personnel. Mais bon, là, on sent que tu es un peu coincée par les désirs de ton chum qui semblent être bien arrêtés.

Je t'avoue, bien personnellement, que je suis moi aussi un peu choquée de l'attitude de ton conjoint. Selon moi, il devrait te supporter dans tes décisions et non tenter de décider pour toi. Après tout, c'est TOI qui porte l'enfant et qui aura à vivre l'accouchement et la période d'adaptation qui vient après l'arrivée du premier bébé.

J'ai peur que tu te sentes mal si tu ne réussis pas à combler les attentes de ton chum. Je crains que tu te sentes dévalorisée si jamais tu n'arrivais pas à entrer dans tous ses critères à lui. Tu sais, moi je voulais accoucher naturellement et au premier, je n'y suis pas arrivée car je souffrais trop, tout simplement. J'ai vécu ça un peu comme un échec personnel et pourtant, mon conjoint était pour l'épidurale! Imagine s'il avait été contre... Je m'en serais pas remise! Tu sais, avec l'accouchement et la période post-natale, il ne faut pas avoir d'attentes trop précises sinon, on risque d'être déçue. Tout ne se passe pas toujours comme on le désire et c'est normal car un autre petit être arrive avec ses besoins à lui. On doit alors s'ajuster et faire preuve de souplesse si on veut vivre l'accouchement et les premiers instants avec bébé de façon heureuse et harmonieuse.

C'est du bonheur à venir, alors ayez une bonne discussion et faites attention à vos attentes...

Ça reste bien sûr mon opinion personnelle!

Bonne chance! 

revenir en haut

Marguerite123

Inscrit le :
18 nov. 2009

Posté le: 14 juin 2012 18:37:30 EDT  
Est-ce que ton chum a déjà vu un accouchement?
Peut-être que ça serait intéressant qu'il voit un vidéo sur un accouchement (ça doit bien exister quelque part?)

Je pense aussi qu'il y a bien des chances qu'il change d'idée quand il verra l'intensité de la douleur et qu'il respecte ton choix si tu as besoin de l'épidurale. À moins qu'il soit complètement insensible... je ne crois pas qu'un conjoint apprécie de voir son amoureuse souffrir.

Il faut qu'il comprenne qu'un accouchement... ça ne se contrôle pas. 

revenir en haut

uotak

Inscrit le :
14 déc. 2011

Posté le: 15 juin 2012 14:08:43 EDT  
Tu n'es pas la seule à te sentir comme ça. Mon chum est aussi plutôt contrôlant et il a des opinions très arrêtées. Il se plaît à dire qu'autrefois, les femmes accouchaient naturellement et n'avaient pas accès à la panoplie d'interventions médicales que nous avons aujourd'hui, et que pourtant, la race humaine existe encore.

Soit, mais combien de femmes sont mortes en couche, aussi? Les taux de mortalité infantile sont aussi beaucoup moins élevés depuis que les accouchements sont médicalisés.

Bref, nous avons souvent eu des discussions plutôt sensibles sur le sujet. Dans notre cas, je vois deux choses qui l'ont aidé à changer d'attitude.

D'abord, comme le disait une autre fille, les cours prénataux sont vraiment utiles. Je suis aussi à Granby et c'est Maryse Martin qui nous donne les cours. Elle est géniale. Personnellement, j'apprécie beaucoup le fait que le cours se donne en groupe. Ça permet à mon chum de rencontrer d'autres couples qui vivent la même chose que nous. Il entend des filles qui font les mêmes réflexions que moi, des gars qui supportent leur blonde, qui se posent des questions, qui évoluent... Ça l'influence beaucoup. Je ne sais pas ce qu'il en aurait été si on avait suivi un cours privé, peut-être que son attitude aurait changé aussi simplement en ayant accès à toute cette information. Mais dans notre cas, je pense que le fait d'avoir été en groupe a beaucoup aidé mon conjoint. Les vidéos qu'on a visionné dans les cours ont été très aidants aussi.

L'autre chose, c'est qu'on en a discuté sérieusement. J'ai dû m'y prendre à quelques reprises avant qu'il ne saisisse vraiment l'ampleur de mon désarroi face à son attitude. Pour mon conjoint, ce qui est vraiment important dans une relation de couple, c'est d'être unis. C'est essentiel pour moi aussi. Habituellement, c'est donc de cette façon que j'aborde les sujets délicats. Je lui ai fait part de ce que je ressentais par rapport à sa fermeture d'esprit, je lui ai dit que je ne sentais pas le partenaire en lui lorsqu'il m'imposait ses idées.

Comme plusieurs autres filles l'ont mentionné, c'est TOI qui vas accoucher, qui va souffrir et gérer toutes les émotions et les sensations qui viennent avec le fait de mettre un enfant au monde. Tu as le DROIT de t'affirmer, et c'est le DEVOIR de ton conjoint de te soutenir là-dedans.

Moi aussi je souhaite l'accouchement le plus naturel possible. Mais c'est aussi mon premier enfant, et je ne connais rien de l'ampleur de la douleur que j'aurai à affronter. Bien entendu, j'aimerais mieux ne pas avoir à prendre la péridurale. Mais dans les faits, je ne sais pas comment l'accouchement se passera. Et si j'ai des contractions pendant 20h avant de pousser? Et si je ne tolère pas la douleur aussi facilement que je l'aurais voulu? Il faut que ton chum comprenne que ce n'est pas seulement une question de volonté.

Je voulais te partager mon histoire pour que tu ne te décourages pas. Il y a de l'espoir. Aujourd'hui, mon conjoint est beaucoup plus ouvert et très supportant. Il comprend, et me dit lui-même, que ce qui est important, c'est que maman et bébé soient en santé. Je pense qu'on le doit beaucoup à Maryse et aux cours prénataux.

Bref, je ne connais pas ton conjoint, mais clairement, vous devez discuter de tout cela sérieusement. C'est une période importante de votre vie, et tu ne peux pas te permettre de supporter le poids de ses exigences en plus du stress qu'il te fait vivre par rapport à l'accouchement. Il doit comprendre que plus tu te sentiras à l'aise et détendue à ce moment, mieux ça se passera. Et ce n'est certainement pas en étant aussi rigide qu'il t'aidera à te sentir bien. 

revenir en haut

Sajale

Inscrit le :
03 nov. 2009

Posté le: 15 juin 2012 22:48:16 EDT  
Je te comprends. Mon chum était sensiblement comme ça avant que j'accouche. Rolling Eyes Il disait que c'était important de ne pas avoir l'épidural pour ne pas affecter le bébé, il ne voulait pas qu'on mette de l'onguent sur les yeux de bébé quand il allait naître, il ne voulait pas que bébé reçoive l'injection de vitamine K, etc. Il surveillait ce que je mangeais et me réprimandait si je mangeais quelque chose de pas trop santé une fois de temps en temps. Mad

Et bien le jour de mon accouchement, quand je lui ai vomi dessus tellement j'avais mal, il n'a rien dit quand j'ai supplié l'infirmière pour l'épidurale. Cool Et quand bébé est né, tout a été si vite qu'il n'a rien dit pour toutes les procédures habituelles.

Quand ça été le temps d'allaiter, j'ai eu beaucoup de difficulté et j'étais très découragée... Je souffrais, j'avais le bout des seins en sang. Crying or Very sad Je voulais arrêter et il insistait pour que je continue. J'avoue que sur le moment, ça me frustrait qu'il me pousse à continuer, mais j'ai quand même persévéré. Finalement, j'ai allaité jusqu'à ses 12 mois et je ne regrette pas de l'avoir fait! Probablement que sans mon chum, j'aurais arrêté dès le début...

Toutefois, aujourd'hui, il achète le plus bio possible pour notre fils. Il ne veut pas que notre garçon mange de cochonneries. Il ne peut même pas boire de jus! Mon chum a refusé qu'il reçoive ses vaccins. Bref, il a des idées très arrêtées sur plusieurs choses... C'est difficile de discuter et je dois choisir mes batailles pour ne pas être en perpétuelle chicane avec lui.

Je te souhaite tout simplement bonne chance. Peut-être qu'il va s'adoucir le moment venu, comme le mien l'a finalement fait. Mais tu risques de l'avoir sur le dos une fois ta petite née... Et puis comme d'autres te l'ont dit, c'est pas lui qui accouche. T'as absolument pas à te sentir mal de demander une épidurale si la douleur est trop intense. De toute façon, rendue là avec les contractions et tout, le dernier de tes soucis sera les préoccupations de ton chum... Wink  

revenir en haut

Mamisa

Inscrit le :
17 févr. 2012

Posté le: 16 juin 2012 08:18:54 EDT  
Bon, j'ai eu un mari comme ça...et j'ai divorcé avant le 1er bébé, j'en pouvais plus... Mais ça, c'est personnel, hein ?

Juste te dire, mon conjoint avait une peur bleue de l'épidurale, peur que ça me laisse handicapée, que ça nuise au bébé. Après 20 heures de soufrances intenses (causées en grande partie par le pitocin, qui déclenche, amplifie et accélère les contractions) alors que j'étais au bord de l'évanouissement, c'est lui qui a supplié le médecin pour qu'on me donne l'épidurale. Il n'a pas supporté de me voir ainsi.

Bon, tu vas probablement avoir un accouchement plus "smoth", faut pas que je t'ai fait peur, mais comme l'on dit d'autre avant, tu ne sais pas ce qui va se passer. D'ailleurs, rien ne t'empêche d'établir un plan de naissance avec ton médecin. Les infirmières et le médecins seront à l'écoute de TES besoins et de tes volontés, pas de celles de ton chum.

Et n ecraint pas trop de lui déplaire `al'accouchement, si vraiment il est si "bon"père que ça, il va être tellement ému et subjugué par son nouveau-né qu'il en oubliera les reproches !

Bon accouchement à TOI ! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre