Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Arrêter l'allaitement d'un coup...

Auteur Message

kalio

Inscrit le :
23 mars 2012

Posté le: 16 décembre 2012 10:44:52 EST  
Bonjour les mamans,

J'en ferai peut être sourciller plusieurs, d'autres seront peut être choquées, ce n'est pas le but, mais j'aimerais recueillir des témoignages ou expériences de mamans qui ont arrêter l'allaitement drastiquement.

Je m'explique: je sais pertinemment que ce n'est pas souhaité et qu'il faut faire un sevrage progressif. Mais je commence à me questionner...mon bébé de 13 mois refuse tout simplement d'être sevré, je l'allaite 5 à 6 fois par jour et aussi la nuit.

Mon idéal aurait été de l'allaiter deux fois par jour comme plusieurs mamans sont capable de le faire. Mais je commence à penser que mon bébé n'en sera jamais capable. Quand je suis avec lui, il me demande systématiquement le sein, même si je lui donne du lait de vache, du yogourt et mange trois repas par jour. Puis, lorsque je ne suis pas là, il fonctionne très bien et ne pleure pas parce qu'il veut boire.

Par exemple, j'ai eu une réunion l'autre soir et mon chum a réussi a endormir petit minou sans pleur et très facilement. Je sais qu'il est capable de s'en passer quand je ne suis pas là.

Je comptais faire un sevrage naturel avec mon retour au travail, mais finalement, je travaillerai beaucoup à la maison, donc ce n'est pas une bonne solution.

J'ai déjà parlé avec une maman qui a du prendre les grands moyens pour sevrer ses enfants, c'est à dire partir quelques jours pour créer une séparation temporaire. Je ne souhaite pas faire cela, mais desfois je me dis que c'est peut être la seule option qui me restera si je veux pas allaiter jusqu'à deux ans.

Des mamans ont fait cela ici? Comment ça s'est passé? Bébé a réagit comment? Vous connaissez peut être des mamans qui ont du faire cela?

En espérant avoir des réponses!! Merci

Kalio 

revenir en haut

Pattenrond

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 16 décembre 2012 18:19:45 EST  
Je peux pas t'aider vraiment parce que je n'ai jamais vécu ça, mais je pense que c'est comme dans n'importe quel changement. Les enfants réagissent quand on change quelque chose et des fois, c'est plus dur. Le secret c'est d'être ferme et de se tenir à ce qu'on a décidé. Ça va être dure pendant quelques jours, mais ça va finir par devenir la nouvelle routine.

Explique lui calmement que c'est deux fois par jour. Mets des repères clair comme c'est après le bain, ou après le déjeuner. S'il demande le sein avant ça, tu dis, non, c'est après le bain. Il va réagir. C'est normal. Puis ça va passer... Il faut se faire confiance et être ferme. Quand on est pas sur de nous, les enfants le sentent et ils jouent là-dessus.

C'est toi la maman et c'est toi qui décide comment tu veux faire ça. Si tu crois que c'est mieux d'arrêter d'un coup sec, c'est que c'est le mieux pour ta situation. Fais attention pour pas engorger par contre...

Ce qui me fait penser... est-ce qu'il aimerait ça de savoir que dans son verre c'est de TON lait? Ça l'aiderait à se sevrer peut-être... 

revenir en haut

infogirl

Inscrit le :
10 févr. 2011

Posté le: 17 décembre 2012 11:14:15 EST  
Je n'ai pas d'expérience personnelle, puisque j'allaite encore passé deux ans, mais je pense pas mal comme Pattenrond sur le comment sevrer drastiquement. Depuis son un an, il prend minimum 3 boires de jour (plus souvent 4 le week-end), il s'est sevré systématiquement la nuit à 18 mois. Depuis ses 15 mois environ, il doit patienter pour boire par contre si le moment ne me convient pas (je suis en train de faire le souper par exemple, ou on est au magasin). Il a bien compris que ce n'était pas non à sa demande, c'était oui, mais après avoir fini telle affaire ou seulement après son bain mettons. Ça a très bien fonctionner. Sinon, l'idéal, c'est qu'il n'y pense pas, donc ne t'assois pas dans ta chaise d'allaitement aux heures critiques, sors faire une activité, change sa routine, etc. Aujourd'hui, mon garçon est en train de se sevrer par lui-même avant le dodo (je n'ai rien fait de spécial), mais il tient encore à son boire du matin et du retour du travail. C'est bien correct avec moi. 

revenir en haut

kalio

Inscrit le :
23 mars 2012

Posté le: 17 décembre 2012 13:28:02 EST  
Merci les filles, vos messages m'ont fait réfléchir...

J'ai toujours pensé que le sevrage de mon garçon débuterait à 9 mois avec le lait de vache et que tranquillement il arrêterait par lui-même. C'est pour cette raison que je n'ai jamais été très ferme sur ce point et que je l'allaite à la demande, me disant que ses besoins allaient diminuer naturellement. Or, après 4 mois, je vois peu de changements et j'attends toujours qu'il le fasse par lui-même.

Ce que je comprends de vos messages, c'est que MOI, je peux décider quand je veux qu'il boive à son âge. J'étire le temps entre les têtées en le diverstissant, en lui offrant une collation et du lait, mais il revient toujours Rolling Eyes . Donc, quand je prendrai la décision claire et précise de diminuer l'allaitement, je devrai être ferme et constante. Là, je suis trop paresseuse...j'achète la paix!! Ça le rend si heureux de têter!

S'il y a d'autres commentaires ou expérience de mamans qui ont allaité après 12 mois et sur la fin de l'allaitement je suis prenante!!

Kalio 

revenir en haut

Laprise

Inscrit le :
27 févr. 2012

Posté le: 17 décembre 2012 17:41:25 EST  
Juste pour savoir, parce que je n'ai pas vu la réponse à ma question dans tes messages... Mais pourquoi veux-tu sevrer et/ou diminuer les tétées?

Est-ce que les tétées sont douloureuses? Est-ce qu'il ne mange pas assez?

Parce qu'à 13 mois, 5-6 tétées par jour + la nuit... c'est tout à fait normal...

Bref, je voulais comprendre tes motivations, ça peut aider à trouver des solutions Smile 

revenir en haut

kalio

Inscrit le :
23 mars 2012

Posté le: 17 décembre 2012 18:39:54 EST  
En fait Laprise , je commence à être fatiguée et tannée d'allaiter aussi souvent, même si cette fréquence est dans la norme. Surtout, à ce rythme, j'ai peur d'allaiter jusqu'à ce que mon bébé ait deux ans...!! Dans ma tête allaiter la première année était mon objectif. Même si cela se passe bien jusqu'à maintenant, lorsque je pars quelques heures, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter et me demander si mon bébé est en crise parce qu'il n'a pas son lait. J'aurais envie de partir l'esprit tranquille à ce niveau. En gros c'est pas mal ça!! 

revenir en haut

Marguerite123

Inscrit le :
18 nov. 2009

Posté le: 17 décembre 2012 21:40:46 EST  
L'important c'est que tu te sentes bien avec ta décision peut importe ce qu'elle sera. Tu as le droit de décider de la fréquence. Si pour toi c'est 2x par jour, tu as le droit de mettre une limite sans te sentir coupable envers ton enfant. Fais ce que tu penses qui est mieux pour toi. C'est certain qu'il réagira, mais il va finir par accepter si tu es certaine de ton choix. Peut-être que cela te permettrait d'allonger l'allaitement si tu le souhaites parce qu'à deux fois par jour, ça serait peut-être plus agréable pour toi dans le sens que ça respecterait ta limite personnelle. 

revenir en haut

infogirl

Inscrit le :
10 févr. 2011

Posté le: 17 décembre 2012 22:07:48 EST  
C'est sûr que mettre certaines limites peut mener ton garçon à se sevrer de lui-même, mais c'est loin d'être garanti. Normalement, un enfant ne se sèvre pas de lui-même avant deux ans si on ne le pousse pas ( par exemple attitude de maman, absence de la maman, nouvelle grossesse).

C'est très important de respecter tes limites et d'être bien là-dedans, moi ça a toujours été mon baromètre. Si je suis bien et lui aussi, je n'ai pas l'intention de pousser le sevrage, je trouve l'allaitement encore trop pratique, surtout avec la garderie et le début des maladies infantiles.

J'ai eu certaines périodes de questionnement, par exemple l'été dernier, il a été une bonne semaine à boire vraiment sans arrêt, de façon interminable. C'est normal et ça devrait être passager, habituellement l'enfant à un boost d'indépendance par la suite, c'est sa façon de s'y préparer. Je m'étais donné une semaine à répondre à son besoin, mais si ça s'éternisait, j'aurais imposé davantage de limites parce que ce n'était plus agréable pour moi. Effectivement, ça a passé en une semaine et il s'est mis à parler vraiment beaucoup d'un coup immédiatement après, vraiment spécial. J'imagine que pour des enfants non allaités, ces phases sont vécues différement, genre un enfant qui veut toujours être dans les bras/retour des réveils de nuit, etc.

Pour le fait de pleurer pour du lait en ton absence, c'était une de mes grosses craintes aussi. Totalement injustifié, tant à la garderie qu'avec papa. Même que je suis lève-tard le matin les week-end et qu'il reste avec papa comme si de rien n'était, sauf que ça presse d'avoir son lait au lever! Pourtant il boit un bon 4 heures plus tôt la semaine. Ça fait très longtemps que c'est comme ça, avant son un an.

Bref, tu peux vraiment gérer ça comme tu veux, c'est vraiment comme tout règle de discipline à cet âge. Il suffit d'être ferme sur ce que tu veux faire et t'y tenir. J'ai toujours pas mal allaité à la demande, c'est encore le cas aujourd'hui, sauf que si je suis occupée, il comprend qu'il doit attendre, même chose s'il veut jouer ou autre. Si tu allaites moins de trois boires par jour, tu dois compléter avec des produits laitiers. Par contre, certaines femmes allaitent à un boire par jour un an ou plus, ça ne veut pas dire que ton garçon se sèvrerait à court terme non plus. Je vois vraiment ça comme un parterneriat, les deux doivent y trouver leur compte, sinon, on réajuste.

Une chose que j'ai remarqué aussi, c'est que parfois mon garçon tient à son boire, d'autre, c'est juste de l'ennui et ça lui permet de se coller en même temps. Tu peux modifier la façon de combler son besoin en faisant autre chose et ça réduirait ton nombre de boires naturellement. Tu peux aussi raccourcir les tétées sans en diminuer le nombre. Ici je fais ça aussi. Parfois, il boit activement, mais d'autre, ça devient du niaisage. Donc je lui mets une limite de temps (ça peut être une chanson, ou autre chose), puis c'est fini. J'ai commencé ça vers 15 mois aussi, il a bien compris.  

revenir en haut

Laprise

Inscrit le :
27 févr. 2012

Posté le: 19 décembre 2012 11:41:07 EST  
J'ai été séparée de ma fille de 14 mois durant plus d'une semaine et elle ne s'est pas sevrée... Alors je crois que tu dois être créative.

Peut-être trouver des alternatives. Du genre, un peu de lait au chocolat (dilué dans du lait régulier) en remplacement d'une tétée. Essayer de porter le plus de vêtements anti-allaitement, pour ne pas trop le tenter Wink (pas de camisole ou de col élastique).

Beaucoup de sorties en poussette, moins de jeu assis par terre avec lui ou dans le lit (ça donne le goût de téter d'avoir les seins à proximité :p )

Faire du portage au dos

Écourté les tétées

C'est ce qui me vient en tête. Ça pourrait te permettre de diminuer le nombre de tétées à quelque chose de plus acceptable pour toi... je sais pas, une le matin, une à la sieste et une au dodo?

Bonne chance!


 

revenir en haut

Laprise

Inscrit le :
27 févr. 2012

Posté le: 19 décembre 2012 11:43:04 EST  
infogirl a écrit
C'est sûr que mettre certaines limites peut mener ton garçon à se sevrer de lui-même, mais c'est loin d'être garanti. Normalement, un enfant ne se sèvre pas de lui-même avant deux ans si on ne le pousse pas ( par exemple attitude de maman, absence de la maman, nouvelle grossesse).

C'est très important de respecter tes limites et d'être bien là-dedans, moi ça a toujours été mon baromètre. Si je suis bien et lui aussi, je n'ai pas l'intention de pousser le sevrage, je trouve l'allaitement encore trop pratique, surtout avec la garderie et le début des maladies infantiles.

J'ai eu certaines périodes de questionnement, par exemple l'été dernier, il a été une bonne semaine à boire vraiment sans arrêt, de façon interminable. C'est normal et ça devrait être passager, habituellement l'enfant à un boost d'indépendance par la suite, c'est sa façon de s'y préparer. Je m'étais donné une semaine à répondre à son besoin, mais si ça s'éternisait, j'aurais imposé davantage de limites parce que ce n'était plus agréable pour moi. Effectivement, ça a passé en une semaine et il s'est mis à parler vraiment beaucoup d'un coup immédiatement après, vraiment spécial. J'imagine que pour des enfants non allaités, ces phases sont vécues différement, genre un enfant qui veut toujours être dans les bras/retour des réveils de nuit, etc.

Pour le fait de pleurer pour du lait en ton absence, c'était une de mes grosses craintes aussi. Totalement injustifié, tant à la garderie qu'avec papa. Même que je suis lève-tard le matin les week-end et qu'il reste avec papa comme si de rien n'était, sauf que ça presse d'avoir son lait au lever! Pourtant il boit un bon 4 heures plus tôt la semaine. Ça fait très longtemps que c'est comme ça, avant son un an.

Bref, tu peux vraiment gérer ça comme tu veux, c'est vraiment comme tout règle de discipline à cet âge. Il suffit d'être ferme sur ce que tu veux faire et t'y tenir. J'ai toujours pas mal allaité à la demande, c'est encore le cas aujourd'hui, sauf que si je suis occupée, il comprend qu'il doit attendre, même chose s'il veut jouer ou autre. Si tu allaites moins de trois boires par jour, tu dois compléter avec des produits laitiers. Par contre, certaines femmes allaitent à un boire par jour un an ou plus, ça ne veut pas dire que ton garçon se sèvrerait à court terme non plus. Je vois vraiment ça comme un parterneriat, les deux doivent y trouver leur compte, sinon, on réajuste.

Une chose que j'ai remarqué aussi, c'est que parfois mon garçon tient à son boire, d'autre, c'est juste de l'ennui et ça lui permet de se coller en même temps. Tu peux modifier la façon de combler son besoin en faisant autre chose et ça réduirait ton nombre de boires naturellement. Tu peux aussi raccourcir les tétées sans en diminuer le nombre. Ici je fais ça aussi. Parfois, il boit activement, mais d'autre, ça devient du niaisage. Donc je lui mets une limite de temps (ça peut être une chanson, ou autre chose), puis c'est fini. J'ai commencé ça vers 15 mois aussi, il a bien compris.  


AMEN! Je suis d'accord avec tout ça Smile 

revenir en haut

Se connecter pour répondre