Imprimer Fermer

L’alimentation et vos habitudes de vie durant l’allaitement

Pour donner un lait de qualité, il n’y a pas de régime alimentaire particulier à respecter durant l’allaitement. En général, une femme qui se nourrit bien n’aura pas besoin de suppléments de vitamines et minéraux.

  • Manger suffisamment aux repas et prendre de fréquentes collations nutritives vous permettront de refaire vos réserves nutritionnelles après l’accouchement. Ne sautez jamais de repas et fiez-vous au guide alimentaire (section alimentation) suggéré par mamanpourlavie.com et qui vous propose quelques références en matière d’alimentation pour la femme qui allaite.
  • BUVEZ beaucoup et de préférence de l’eau. Vous allez être surprise de la sensation de soif que vous éprouverez durant les tétées. N’hésitez pas à vous désaltérer régulièrement en ayant à la portée de main un verre d’eau pendant le boire du bébé. Buvez à satiété afin d’éviter la déshydratation, car le lait que bébé boit vous enlève une quantité importante de liquide.
  • Diminuez votre consommation de café, de thé, de boissons gazeuses et de chocolat à deux portions par jour. La caféine et la théine contenues dans ces boissons vont directement dans votre lait et surexcitent bébé.
  • Si les allergies sont fréquentes dans votre famille, vous pouvez diminuer les risques que votre bébé les développe en évitant de consommer les aliments les plus allergènes (arachides, noix, œufs, soya, poissons et fruits de mer). Toutefois, sur ce point, les opinions divergent. Contactez la diététiste/nutritionniste de votre CLSC pour obtenir plus d’information à ce sujet.

Lorsque vous commencez à allaiter, ne vous privez d’aucun aliment. Toutefois, si vous réalisez que certains d’entre eux occasionnent des symptômes d’inconfort ou incommodent votre bébé, retirez-les de votre alimentation durant une semaine et observez si des changements se produisent. Vous pourrez essayer de les réintroduire dans votre alimentation après quelques semaines. Son système digestif en maturant et les absorbera peut-être mieux. Si votre enfant a de fortes réactions, telles que des vomissements répétés et des plaques cutanées, consultez votre médecin.

Vos habitudes de vie

L’alcool durant l’allaitement
L’alcool que vous ingurgitez se retrouve rapidement dans votre sang et, par conséquent, dans votre lait également. C’est pourquoi il est recommandé de limiter sa consommation. Par contre le vin ou la bière pris en très petite quantité et occasionnellement ne semblent pas causer d’ennuis au bébé.

Si vous buvez une bouteille de bière de 350 ml ou un verre de vin rouge ou blanc de 150 ml (5 onces), sachez que tous deux contiennent la même quantité d’alcool.

Il est dit que la bière pourrait favoriser et augmenter la production de lait. Dans les faits, il s’agirait plutôt de l’effet de la levure de bière.

La cigarette durant l’allaitement
La cigarette diminue la production lactée et le réflexe d’éjection du lait. Elle peut aussi causer des pleurs, de l’irritabilité et de l’insomnie chez votre bébé. Cependant, les bénéfices du lait maternel sont suffisamment importants pour que vous allaitiez malgré tout. Il est alors préférable de fumer à l’extérieur, loin de bébé et d’éviter de fumer juste avant les tétées.

Marijuana et autres drogues
Bien que les effets à long terme sur le bébé ne soient pas connus, il est clair que la marijuana passe de la mère au bébé dans le lait maternel. Sa consommation, même occasionnelle est à éviter. Quant aux autres drogues (amphétamine, cocaïne, héroïne, LSD, PCP), elles sont sans aucun doute dangereuses pour votre enfant et à proscrire.

La consommation de médicaments pendant l’allaitement
Beaucoup de médicaments absorbés par l’organisme ne constituent pas de danger potentiel. Par contre, la plupart des médicaments arrivent pénétrer dans le lait maternel, même en faible quantité. L’acétaminophène (Atasol, Tylenol) est sans danger. Pour les autres médicaments, les meilleures personnes pour vous conseiller à ce sujet restent votre médecin ou à votre pharmacien.

Les divers tests et examens médicaux
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les radiographies courantes ou les lavements barytés n’affectent pas la qualité de votre lait. Cependant, les tests en médecine nucléaire demandent un arrêt temporaire de l’allaitement afin de faciliter l’élimination du produit radioactif utilisé. Tenez toujours informée la personne qui vous fera passer des examens médicaux.

Par Mamanpourlavie.com

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 853
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Utiliser un thermomètre - Vidéo

7742 vues / 2 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!