Imprimer Fermer
Famille

La surenchère parentale, un jeu dangereux

Connaissez-vous la surenchère parentale? Elle survient lorsque deux parents séparés se font concurrence pour obtenir auprès de leur enfant la palme du parent le plus cool dans le but d’obtenir l’amour exclusif de leur enfant.

Pour mieux comprendre les mécanismes qui sont derrière la surenchère parentale et faire la lumière sur ses conséquences, Mamanpourlavie.com s’est entretenu avec Hubert Van Gijseghem, psychologue clinicien, professeur et formateur ayant une expertise psycholégale.

Disons d’abord que la surenchère parentale est un jeu dangereux qui n’est pas sans conséquences pour l’enfant et qui, inévitablement, mènera les parents au pilori. Les raisons qui poussent les parents à entrer dans l’engrenage de cette surenchère parentale sont nombreuses. Bien que ce phénomène ne soit pas uniquement réservé aux enfants du divorce (ou de la séparation), on l’observe plus fréquemment au sein des familles éclatées.

Enfant-roi

Il n’existe, actuellement, aucun terme clinique pour qualifier les agissements de deux parents qui se font concurrence auprès de leurs enfants. Selon le Dr Van Gijseghem, la surenchère parentale est probablement l’expression qui décrit le mieux ce jeu pernicieux qui place les enfants au centre d’une bataille dont les armes sont déguisées en cadeaux, en permissions et en laxisme.

 « La surenchère parentale fragilise les bases de la relation parent-enfant. L’enfant perçoit cet acte comme un petite faille et sait l’exploiter pour s’approprier le pouvoir », dit le Dr Van Gijseghem. L’enfant se servira du très subtil avantage que le jeu de surenchère lui procure pour renverser le pouvoir et abolir la distance qui existe entre lui et ses parents.

Lorsque cette distance n’existe plus entre l’enfant et les parents, ces derniers voient leur autorité affaiblie et c’est à ce moment que l’enfant risque de devenir un enfant-roi. Le Dr Van Gijseghem précise : « Les parents qui sont dans l’engrenage de la surenchère devraient réaliser que leur petit prince deviendra un ogre. »

L’importance des interdits

Un enfant ne cesse pas d’aimer son parent parce que ce dernier lui met des balises et lui dit non. « Un enfant cesse d’aimer quand le parent donne tout. Il finit par le trouver sans intérêt et le méprisera à la fin », souligne le Dr. Van Gijsenghem qui ajoute « l’enfant aime son parent quand il ne lui donne pas tout ».

Les parents ont le pouvoir de dire non et c’est justement à travers ces interdits que les enfants se construisent. Sur ce point, le psychologue de renom ajoute : « Lorsqu’un parent ne peut plus dire non, il n’élève plus son enfant ». Pour que les enfants « poussent bien », l’interdiction est un passage obligé. « Dès leur naissance, les petits veulent tout, tout de suite. Ce dont ils ont besoin, c’est de quelqu’un qui peut les contrôler », enchaîne le Dr. Van Gijsenghem.

La surenchère parentale est un jeu dangereux dont personne ne sort gagnant. Face à un parent ultra permissif qui comble de cadeaux et passe tous les caprices de l’enfant, il peut être tentant de suivre la parade. Pourtant, ne pas entrer en concurrence avec l’autre s'avère être une attitude saine et payante… sans oublier qu’il s’agit là d’une magnifique preuve d'amour envers l'enfant.

Par Annie Harvey

Cette semaine

Commentaires

Mamanpourlavie.tv

Marie-Ève Janvier pour Adorable

27 vues / 0 commentaire

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires