Imprimer Fermer
Sécurité

Siège d'appoint : ne l'enlevez pas trop vite!

Crédit : Graco

Saviez-vous qu’au Québec, en 2016, 1134 enfants âgés de 9 ans et moins sont décédés ou ont été blessés dans des accidents de la route? L’une des grandes coupables : l’utilisation prématurée de la ceinture de sécurité sans siège d'appoint.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation mises en place par la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), tous les ans, des enfants meurent ou sont blessés à cause de l’utilisation prématurée de la ceinture de sécurité sans siège d'appoint.

Pourquoi? Parce qu’on trouve le siège d’appoint encombrant, parce qu’on en fait mauvais usage, parce qu’on croit (à torts) qu’il est réservé aux jeunes enfants et qu’une fois à l’école, ils n’en ont plus besoin. Du moins, ce seraient là quelques pistes d'explications, selon Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ.

Dans ce contexte, on comprend que l’utilisation et le choix d’un siège d’appoint sont d’une importance capitale pour la sécurité des enfants. Il sert à rehausser l’enfant afin que la ceinture de sécurité passe aux bons endroits, c’est-à-dire que la portion thoracique de la ceinture passe sur la clavicule et la portion abdominale passe sur les hanches.

De réels dangers

En cas d’impact, un enfant dont on retire prématurément le siège d’appoint s’expose au syndrome de la ceinture de sécurité. « Puisque la portion abdominale de la ceinture repose sur le ventre et non sur le dos, elle peut entraîner des lésions abdominales et vertébrales », dit M. Vaillancourt. D’autres blessures, notamment à la tête, peuvent également survenir chez les enfants qui ne sont pas correctement retenus.

Assurément, il faut utiliser un siège d’appoint, mais encore faut-il le faire dans les règles de l’art. Pour la plupart des modèles de sièges d’appoint, le siège n’est que déposé sur la banquette du véhicule. D’autres modèles nécessitent l’usage du système d’ancrage universel (SAU). Mario Vaillancourt précise : « Il faut toujours lire le guide d’utilisation du siège d’appoint avant de l’utiliser. C’est à cet endroit que sera indiqué s’il doit être fixé avec le SAU ou non. Si le guide du siège indique que le siège d’appoint ne doit pas être fixé, il ne faut pas le fixer juste au cas où ».

Le plus important, en fait, c'est qu'une fois bouclée, la ceinture de sécurité  doit passer sur les portions thoracique et abdominale, puis sous les appui-bras du siège d’appoint.

Choisir le bon siège

Cependant, avant d’arrêter son choix sur un siège d’appoint, quelques caractéristiques doivent être prises en compte. La première question à se poser est très certainement la suivante : est-ce que la voiture utilisée pour véhiculer l’enfant est munie d’appuie-tête sur la banquette arrière? « Il est fortement recommandé d’utiliser un siège d’appoint avec dossier si la tête de l’enfant ne peut pas être supportée par un appuie-tête », souligne M. Vaillancourt.

Un modèle avec dossier est également intéressant afin d’éviter que l’enfant appuie sa tête sur la portière ou la fenêtre du véhicule.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Être un parent qui s’investit

4114 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires