Imprimer Fermer

Saignements durant la grossesse

Ils ne sont pas rares, mais ils sont inquiétants. Ils peuvent perdurer quelques semaines, mais ne sont pas graves pour autant. Le point sur les saignements durant le premier trimestre.

La panique! Vous remarquez des pertes sanguines quelques semaines après un test de grossesse plus que positif. Tout de suite, on songe à une possible fausse couche et notre cœur bat la chamade. Que se passe-t-il en moi?

Même si environ 15 % des femmes enceintes auront des saignements durant le premier trimestre et qu’habituellement ces derniers sont sans danger, il n’en faut pas plus pour nous inquiéter.
Mamanpourlavie.com fait le point sur la question.

Je saigne. Que se passe-t-il?

Les saignements durant les trois premiers mois sont très fréquents. Environ 15 % des femmes enceintes en auront. Parfois, les saignements sont accompagnés de crampes ou de maux de ventre, parfois ils restent indolores. S’ils surviennent durant le premier trimestre, on les appelle simplement « saignements du premier trimestre ». Au-delà de 24 semaines de grossesse, les saignements peuvent résulter d’un « décollement placentaire ». Erreur de terminologie, il arrive, souvent, que l’on parle, même au cours du premier trimestre, d’un décollement placentaire pour nommer ces pertes sanguines durant la grossesse.

Quelles sont les causes possibles? Est-ce que ça peut arriver sans véritable cause?

Pour les saignements du premier trimestre, une échographie pourra déceler s’il y a présence d’un hématome (et du sang) derrière le placenta. Dans ces cas, les risques de perte fœtale sont plus grands. Mais très souvent, il n’y a pas de réelles causes aux saignements et la grossesse se poursuivra sans autre problème.

Est-ce que c’est lié à une fausse couche?

Beaucoup de femmes poursuivent leur grossesse sans problème et la rendent à terme. Mais, des saignements peuvent aussi mener à une fausse couche.

Plus de fausses couches qu’avant?
Lors d’une première grossesse, environ 15 % des femmes font une fausse couche. À une deuxième grossesse, le pourcentage de perte fœtale précoce s’établit entre 20 et 25 %. Donc, il reste toujours 75 % de chances de ne pas en faire. « Il n’y a pas plus de fausses couches qu’avant. Toutefois à cause de notre ère technologique, les tests de grossesse sont ultra efficaces. Les femmes savent très rapidement qu’elles sont enceintes. Ainsi, si elles saignent à 6 semaines, il y avait déjà 2 semaines qu’elles savaient qu’elles étaient enceintes. Auparavant, cela arrivait aussi, mais elles croyaient simplement que leurs menstruations étaient en retard », explique André Masse.
Doit-on se rendre à l’hôpital? Scénarios possibles.

Pour les saignements du premier trimestre, quand les saignements sont abondants et persistants, les femmes se rendent à l’hôpital d’abord pour être rassurées et savoir si la grossesse est toujours vivante, car il n’y a pas de traitement possible durant les trois premiers mois. Si les saignements sont très abondants, il peut y avoir une perte fœtale (fausse couche).

Sur place, on tentera d’écouter le cœur du fœtus et on procédera, au besoin, à une échographie, celle-ci permettant à l’équipe médicale et la patiente de savoir ce qu’on fera ensuite. C’est ainsi que l’on sait si la grossesse est vivante ou non. Si le fœtus est en vie, on ne fait rien. Si la grossesse est arrêtée, on expliquera les options à la patiente (attendre d’expulser le fœtus naturellement, faire un curetage ou donner une médication pour faire avorter).

Est-ce que le médecin prescrit le repos complet par la suite?

Aucune étude dans la littérature médicale ne prouve qu’il y a un traitement reconnu. Le repos complet, le retrait du travail ou rester allongé ne sont donc pas nécessaire. « Si tu arrêtes toutes tes activités, tu es moins occupée donc tu deviens plus inquiet et tu fais le focus que sur les pertes. Il faut continuer de vivre normalement », rappelle André Masse, gynécologue-obstétricien.

Peut-on avoir des relations sexuelles? Faire du sport?

« Je ne crois pas que le fait d’avoir des relations sexuelles changerait quelque chose, mais habituellement les femmes ont peur et n’ont pas du tout la tête à cela. Pour le sport, il faut plutôt continuer de vivre normalement. On évite les sports violents, peut-être plus pour ne pas que cela reste dans notre tête comme associé à une fausse couche si cela se produisait », note André Masse.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 93 032
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

La réanimation cardio-respiratoire de bébé (RCR) - Vidéo

39144 vues / 7 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!