Répondre au message

Voici des réponses à vos questions!!!

Auteur Message

Diditte

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 12 novembre 2007 13:27:02 EST   Citer
Bonjour les filles,

j'ai trouvé un article qui regroupe plusieurs petits articles vraiment intéressant. En espérant que ceci vous aide dans vos projets de future maman Very Happy

1ère PARTIE : Avant la grossesse

Quand le désir de bébé se concrétise, il convient dans le meilleurs des mondes de faire le point sur son hygiène de vie, et bien sur, pour mettre toutes les chances de son coté, de suivre les conseils suivants :

1 - L'alimentation : Stop aux régimes draconiens. Les femmes soumises à des régimes restrictifs hypocaloriques perdent du poids mais l'impact hormonal de ces régimes peut diminuer la fécondité. Si vous désirez maigrir, faites donc votre régime quelques mois avant d'essayer d'être enceinte, ou réduisez votre alimentation, mais garder des repas équilibrés, parfois, perdre quelques kg quand on a un véritable surpoids, favorise l'ovulation.
Mangez équilibré. Sauter des repas et manger trop de sucre n'est bon ni pour votre ligne ni pour votre fertilité. L'augmentation du taux de sucre dans le sang provoque la sécrétion trop importante d'une hormone, l'adrénaline, qui interagit alors contre la progestérone, une hormone qui prépare l'utérus à une éventuelle grossesse.

2 - Embonpoint ou maigreur excessive : Réduisent aussi notablement vos chances de concevoir. Et cela, même en dépit d'un traitement hormonal pour la fertilité. Evitez donc les régimes "yo-yo" et essayez de stabiliser votre poids.

3 - Encouragez votre homme à porter des pantalons larges, de préférence en coton. En effet, la mode des pantalons serrés engendre une chaleur trop importante au niveau des parties génitales et des testicules, qui se répercute sur la qualité des spermatozoïdes : ses testicules manquent d'air

4-Choisir la bonne saison. Il existe des variations de la fécondité au cours de l'année. Le nombre de spermatozoïdes est plus élevé au début du printemps et à la fin de l'automne, et leur mobilité est plus importante en fin d'été, début d'automne. La saison idéale pour procréer est donc le début de l'hiver. Profitez donc du mauvais temps et de votre couette pour faire un maximum de câlins.

5-Attention aux antalgiques. Certains antalgiques (notamment de type anti-inflammatoire non stéroïdiens) agissent sur certaines hormones, les prostaglandines. Or, ces prostaglandines jouent aussi un rôle dans la contraction de l'utérus. Il est donc déconseillé d'en prendre pendant la période de l'ovulation.

6-Contrôlez votre consommation d'alcool. Une consommation excessive d'alcool nuit à la fertilité humaine, et surtout elle peut avoir des effets graves sur le ftus, donc, plus d'alcool, une fois enceinte

7-Diminuez le café. Une consommation excessive de café risque de réduire vos chances de concevoir un bébé. Et oui. La preuve est faite : la caféine est une ennemie qui peut affecter vos potentialités procréatrices. Une femme enceinte ne devrait pas dépasser les 4 tasses d' expresso par jour Ce qui nous donne le droit d'en consommer raisonnablement

8-Les vaccins

Maladies pour lesquelles il faut absolument être vaccinée:

La Rubéole : c'est un des vaccins vraiment conseillé pour passer une grossesse sereine. A la suite de cette vaccination, il est préférable d'attendre deux mois avant de débuter une grossesse. Le ftus risque principalement de souffrir de malformation, si la mère contracte cette maladie pendant la grossesse, notamment au cours du premier trimestre.
La Rougeole et les oreillons : La maladie en elle-même ne comporte pas de risque de malformations, par contre la fièvre occasionnée par la maladie risque d'entraîner un accouchement prématuré.
Vaccins autorisés pendant la grossesse:

Le tétanos, la polio, la diphtérie (vaccin DTP).
La grippe.
Les hépatites A et C.
La rage.
La méningite. ( méningocoque A et C)
Vaccins interdits pendant la grossesse:

La rougeole, les oreillons et la Rubéole (vaccin ROR).
La tuberculose (BCG), en cas d'infection, le médecin préfère alors une antibiothérapie.
Le vaccin de la poliomyélite oral.
La fièvre jaune. ( vaccin possible après le 6e mois de grossesse, en cas de nécessité.)
La typhoïde

9 - La toxoplasmose : STOP AUX IDEES PRECONCUES ANTI-CHAT !!!

Attention : vous pouvez avoir un chat et être enceinte . Il vous faut juste éviter de changer la litière. Si c'est un chat d'intérieur, vous avez plus de chances d'attraper la toxo avec des crudités mal lavées. Si c'est un chat vivant réellement dehors et se nourrissant aussi dehors, attention aux griffes

En fait, il faut savoir si on est immunisé ou pas pour agir en conséquence. Il n'existe pas encore de vaccin. Si on n'est pas immunisé, des règles d'hygiène s'imposent pendant toute la grossesse (les risques de transmettre le parasite est bas le premier trimestre, mais les conséquences sont très graves pour son développement; souvent cause une FC ou une interruption médicale de grossesse. Le risque de transmettre le parasite est plus élevé au 2e et troisième trimestre, mais grâce au dépistage et à une antibiothérapie rapide, il y a peu de séquelles pour le foetus). Ces règles d'hygiène sont assez simples.

Le parasite vit dans les intestins des chats contaminés. Il faut donc faire attention aux aliments qui ont été en contact avec de la terre potentiellement souillée par les déjections de chats (bien laver fruits et légumes du jardin si consommés cru, bien les faire cuire). Le parasite peut se trouver dans les muscles d'animaux que l'on mange (surtout le mouton): consommer de la viande bien cuite, ou préalablement congelée. Pour les chats vivant à l'extérieur et consommant de la viande crue: éviter de manipuler leur litière (ou alors avec des gants, ou désinfecter 1 fois par semaine la litière (détergeant puis à l'eau de javel )). Bien se désinfecter en cas de griffures.

Avoir une hygiène irréprochable des mains avant de les porter à sa bouche: pour éliminer la majorité des germes nocifs, il est important de se savonner au moins pendant 20secondes (c'est long !) et bien rincer pendant 15 secondes. Attention , sous les ongles longs aussi !

10 - la listériose et la salmonellose

A éviter:~les oeufs crus (dans la pâte à gâteau que l'on goûte avant de cuire ou dans la vinaigrette) + ~le fromage à pâte molle(feta, camembert, brie..), et le fromage "bleu", doivent être évités, sinon bouillit, c'est à dire bulles quand vous le cuisez (pizza ou autre)..~la charcuterie : c'est de la viande non cuite généralement, où la listéria vient souvent se cacher .~viandes et poissons crus ou peu cuits ; pour les mêmes raisons qui ci-dessus. Bien nettoyer ou désinfecter la table de travail + les instruments, pour éviter la salmonellose.

11- Le tabac

Qu'on soit un homme ou une femme, fumer joue un rôle néfaste vis-à-vis de la reproduction. Une récente étude vient en effet de démonter que la fécondabilité dune femme fumeuse était de 30 % moins élevée que celle dune non fumeuse. Ce chiffre est encore plus haut si le conjoint est également fumeur.

La consommation de tabac entraîne une altération du fonctionnement de l'ovaire (hypofertilité).

Le tabac augmente le risque de grossesse extra utérine (G.E.U) : l'action de la nicotine et de ses dérivés sur la baisse de production des hormones ovariennes et sur une anomalie du transport de l' uf dans la trompe après la fécondation explique ce risque : les études montrent que 20 % des G.E.U peuvent être attribuées au tabac. Il s'agit là d'un effet dose dépendant, le risque augmentant avec la quantité de cigarettes fumées.

La consommation de tabac accroît le taux de fausses couches spontanées avant la fin du 3e mois de grossesse : cet accident fréquent en obstétrique, et dont les causes sont multiples, essentiellement génétiques, surviennent 1,2 à 1,8 plus souvent chez les fumeuses. Les différents toxiques inhalés par les femmes enceintes traversent le placenta qui est une barrière imparfaite et sont ainsi assimilés par le flux avec un certain nombre de conséquences : la nicotine, qui ne sera que très lentement éliminée par le foetus, augmente sa fréquence cardiaque, ainsi que sa pression artérielle ; l'oxyde de carbone, contenu dans la fumée, va se fixer sur l'hémoglobine du foetus qui sera ainsi bien moins oxygéné : on parle alors d'hypoxie foetale qui va nuire à la croissance du bébé, si importante pendant sa vie intra-utérine. Enfin, les autres substances toxiques du tabac (acide cyanhydrique, thiocyanates, cadmium, substances cancérigènes...) viennent aussi potentiellement menacer le foetus.

12- L'alcool

Une consommation d'alcool régulière, fréquente et importante peut causer les problèmes suivants

Problèmes mentaux divers et variés ( maniaco dépression et autre)*Retards mentaux

Problèmes de développement physique


LES COUPS DE POUCE

- La levure de bière est riche en vitamines B1, B2, PP et B9 (acide folique). Comprimés pour tous les 2, riches en acide folique (vitamine b9), favorisant également la qualité de l'ovulation, et celle des spermatos. Favorise la nidation et le bon développement de l'embryon.

-ATTENTION HUILE ONAGRE : sa seule utilité est d'amoindrir les spermatos. Cela n'a aucun effet sur la durée du cycle ou la glaire

-- Un grand verre de jus d'orange pour mettre à niveau notre taux d'acide folique (qui semble entrer en jeu dans le développement du tube neural du foetus), et que beaucoup de femmes ont trop bas (à cause de la prise de la pilule. Les hormones de la pilule détruisent la vitamine B9). Il vaut mieux commencer une cure d'acide folique, également appelé vitamine B9, un mois avant la conception et durant les premiers temps de la grossesse. Deux choix s'offrent à nous : prendre des petites pilules vendues en pharmacie ou boire chaque jour un grand verre de jus d'orange pressée et consommer les autres aliments dans lesquels elle est présente naturellement à savoir : les légumes vert foncé (le brocoli, les épinards, les petits pois et les choux de Bruxelles), le maïs, les pois secs, les haricots secs, les lentilles, les oranges et le jus d'orange.

-Quelques trucs pour améliorer le mucus (car avec clomid par exemple, la glaire peut avoir tendance à être sèche)

-L'eau : on y pense pas mais ça marche.

-Le sirop contre la toux sèche ; ça fluidifie le mucus. La glaire étant aussi du mucus, mais pas dans les bronches celle là !

-- le jus de raisin blanc

2ème partie : Mettre en route les essais bébé

Les meilleurs conseils pour que lorsque lon commence sérieusement les essais, toutes les chances soient de notre coté. Pour mieux connaître notre corps, cette partie est exclusivement réservée aux femmes !

NOTRE CORPS ET LE ROLE DE NOS ORGANES REPRODUCTEURS :

-Les ovaires :

Se sont les glandes sexuelles féminines. Ils ont la taille et la forme de 2 grosses amandes et sont situés à droite et à gauche de l'utérus auquel ils sont attachés par un ligament souple.

Un autre ligament les maintient aux trompes

-Rôle des ovaires :

Production des hormones sexuelles féminines, oestrogène et progestérone, indispensable au bon déroulement des cycles menstruels, de la grossesse ainsi qu'au bon fonctionnement des organes génitaux et de la physiologie de la femme en général. les ovaires produisent les ovocytes encore appelés ovules, qui sont les cellules reproductrices de la femme.

-Les trompes de Fallope:

Se sont 2 petits tubes creux et flexibles de 10 à 12 cm de longueur et dont le diamètre est à peine plus gros qu'un cheveu. Elles partent de chaque côté de l'utérus et se terminent au niveau d'un ovaire par un pavillon muni de franges mobiles destinées à capter l'ovocyte dès son émission par l'ovaire.

-Rôle des trompes de Fallope :

Elles permettent le transit des spermatozoïdes vers le lieu de fécondation situé dans leur tiers supérieur. Elles entraînent l'ovocyte non fécondé vers l'utérus d'où il sera évacué. si la fécondation a lieu, elles assurent la survie et le transport de l'oeuf vers l'utérus où il sera implanté.

-L'utérus :

Muscle épais et creux ayant la forme et la taille d'une figue fraîche, l'utérus est considérablement remanié au cours d'une grossesse. Situé à l'extrémité du vagin, il est retenu par des ligaments souples. il est fermé à sa base par le col, resserrement étroit et dur de 3 cm de longueur environ, que l'on peut sentir avec les doigts au fonds du vagin. le col est traversé en son milieu par un fin canal qui met en communication le vagin et l'utérus.

Cest par ce canal que s'écoule le flux menstruel. Cest par lui également que les spermatozoïdes déposés dans le vagin remontent dans l'utérus pour gagner les trompes, lieu de la fécondation.

Le muscle utérin est recouvert intérieurement d'une muqueuse appelée endomètre, périodiquement éliminée au moment des règles. riche en vaisseaux sanguins et en glandes, l'utérus accueille l'oeuf fécondé

-Rôle de l'utérus :

Ascension des spermatozoïdes grâce à la glaire cervicale sécrétée par les cellules du col

Nidation de l'oeuf et formation du placenta grâce à l'endomètre

Accouchement grâce à la paroi musculaire du corps utérin qui se contracte

LES SYMPTOMES DE FIN DE CYCLES :

-Pertes blanches

-Glaires cervicales

-Douleurs dans le bas du ventre ou ventre gonflé

-Nausées

-Poitrine gonflée ou douloureuse

-Veines apparaissant sur la poitrine, et tubercules de Montgomery

-Maux de tête / migraines

-Sensibilité de l'humeur

Attention : ces symptômes peuvent aussi bien provenir du syndrome prémenstruel que d'une grossesse

LE CYCLE FEMININ :

Il dure fréquemment 28 jours, mais peut aller de 21 à 33 jours en moyenne.

Ce cycle se divise en plusieurs phases: La phase folliculaire, l'ovulation et la phase lutéale.

La phase folliculaire, c'est la période pendant laquelle l'ovule amène à maturité plusieurs follicules, dont un donnera naissance à un ovocyte.

L'ovulation : c'est le moment où le follicule libère l'ovocyte, qui est fécondable dans une fenêtre allant pour les plus pessimistes de 6 heures à, pour les plus optimistes, 48 heures. En moyenne, on parle de 6 à 12 heures dans un état impeccable et en tout 24 heures

Symptômes d'ovulation : bas ventre congestionné et douleurs type règles accompagnée de maux de dos, parfois de maux de têtes, voire de nausées pour certaines.

La phase lutéale : C'est la période qui précède les règles, qui dure entre 12 et 14 jours. Le follicule qui a libéré l'ovocyte cicatrise très vite, devient le corps jaune, et produit une quantité importante de progestérone qui a pour but de préparer la muqueuse utérine à la nidation de l'oeuf.

La paroi utérine, qui en temps normal est très mince, devient de plus en plus épaisse, sous l'influence de la progestérone.

C'est vers le 20e jour du cycle que l'utérus est prêt à recevoir l'oeuf, s'il est fécondé. Il s'implantera alors dans la muqueuse utérine environ 8 jours après la fécondation.

Si l'oeuf n'est pas fécondé, le corps jaune cesse son activité, puis dégénère. L'absence de sécrétion de progestérone entraîne une hémorragie de la muqueuse utérine qui s'était préparée à la nidation de l'oeuf, les règles reviennent...

CONNAITRE SA PERIODE D'OVULATION :

Lorsque tout fonctionne normalement , les meilleurs moyens de repérer son corps ovulations sont :

La glaire cervicale
La température
Les tests d'ovulation
1 - La glaire cervicale :

La glaire ou mucus cervical est produite par le cervix et change tout au long du cycle sous l'influence des hormones associées à l'ovulation. Juste après les règles le mucus est sec pour éviter que le sperme pénètre dans le cervix.

Une semaine avant l'ovulation et sous l'influence d'estrogènes, le cervical mucus (glaire) commence à être très abondant, épais et collant.

Voici un exemple des différentes glaire pour un cycle de 28 Jours :

Cycle J 1-5 : Règles.
Cycle J 6-9 : Sec, ou pas de mucus.
Cycle J 10-12 ( pré-ovulation) : Epais et collant, devenant moins épais et plus translucide.
Cycle J 13-15 (ovulation) : (glaire la plus fertile) Blanc d'oeuf : fin, élastique, glissant étirable, et claire.
Cycle J 16-21(post-ovulatoire) : collant, épais. ( et parfois blanc doeuf)
Cycle J 22-28 : Mucus sec.
Il arrive aussi souvent que le mucus devienne de nouveau style blanc d'oeuf, non on novule pas deux fois mais c'est encore la faute de nos hormones ! (oestrogènes élevées environ 7 jours après l'ovulation).

ATTENTION : les règles ne viennent pas systématiquement 14 jours après l'ovulation. Ca dépend des filles.

Méthode billings :

Pendant les règles : le flux menstruel s'écoule. L'observation de glaire est impossible.

Juste après les règles : Une sensation de sécheresse à la vulve et une absence totale de glaire. Cette période est de durée variable, inexistante parfois. C'est la phase de latence : les ovaires semblent au repos. (Plus rarement chez certaines : la présence de pertes blanches plus pâteuses identiques jour après jour et d'un cycle à l'autre.) Ces pertes plus ou moins permanentes correspondent très probablement à des cellules vaginales. On peut nettement les différencier de la glaire.

A l'approche de l'ovulation : une sensation d'humidité apparaît à certains moments de la journée ou bien, de la glaire collante, absente jusque là, peut être recueillie à la vulve ; un seul de ces changements indique que l'ovulation commence à se préparer.

Dans les jours suivants : la sensation d'humidité se confirme, la glaire change d'aspect :

- de collante, elle devient de plus en plus filante et s'étire de plus en plus entre les doigts.

- d'opaque, elle devient transparente.

Souvent, la glaire est également de plus en plus abondante, mais la qualité compte plus que la quantité.

Juste avant ou après l'ovulation : la sensation d'humidité augmente jusqu'à une sensation de mouillé (comme de l'eau) ou lubrifié (comme de l'huile)

=> la glaire atteint son maximum de filance et de transparence. Elle a l'aspect d'un blanc d'oeuf cru.

=> elle est parfois tellement liquide qu'elle ne peut pas être recueillie, mais on sent nettement un écoulement, et la sensation mouillée est très forte.

=> le dernier jour de cette glaire filante et/ou de sensation d'humidité est appelé le "jour sommet". On le connaîtra avec certitude le lendemain.

D'un jour à l'autre en effet, la glaire redevient collante et opaque, ou bien disparaît. La sensation de mouillé et d'humidité fait place à nouveau à une sensation de sécheresse. Ces signes, (jour sommet et assèchement) indiquent que l'ovulation est très proche ou en train de se produire.

Important : la période de glaire est de durée variable d'une femme à l'autre. Cependant, si vous repérez moins de 6 jours entre le 1er signe de fertilité - 1er changement dans l'observation ou la sensation - et le jour sommet, votre 1er changement dans l'observation doit être amélioré au besoin avec l'aide d'une monitrice

2 - La température

Les conditions pour réaliser la courbe : Toujours prise au réveil, à la même heure, sans s'être levée, toujours au même endroit et sans être malade. Elle doit être réalisée plusieurs cycles de suite, afin de repérer la régularité.

Lecture de la courbe :

Deux plateaux,

Un plateau bas (aux alentours de 36.5)

Un décrochement (ex 36.1)

Un plateau haut (de 36.8 à 37 et des poussières)

La remontée peut s'effectuer en plusieurs jours. A ce moment, il semble que l'ovulation se situe entre le milieu des la remontée thermique et le dernier jour de température basse. Ca n'est pas synonyme d'une ovulation de mauvaise qualité, sauf si la température met par exemple une semaine à remonter

Un plateau thermique haut durant plus de 16-17 jours laisse fortement espérer une grossesse.

Exemple de courbe de température " normale " :



Attention :

- si vous ne voyez pas de décalage bien net, cela ne veut pas dire que vous n'ovulez pas. Les cycles et TC peuvent varier selon l'ovaire gauche ou droit.

- la TC ne remonte pas forcément de manière bien nette en 1 jour, le lendemain de l'ovulation. ça peut prendre de 1 à 3 jours, voire même plus (voir ci-dessus)

3 - Les tests d'ovulation :

Ca peut être utile par exemple lorsque la date d'ovulation est difficile à déterminer (ex : remontée thermique sur plusieurs jours).

Méthode coûteuse : compter environ 40 euros pour 5 tests (en pharmacie).

Commencer les tests 2 ou 3 jours avant la date prévue d'ovulation. Il est parfois nécessaire d'en racheter si la date d'ovulation a mal été évaluée. A faire tous les jours à la même heure, plutôt le matin, les hormones étant plus concentrées dans l'urine.

Dès que le test est franchement positif, on sait que l'ovulation aura lieu dans les 12 à 36 heures qui suivent.

PARTICULARITES :

Les tests d'ovulation : ne sont pas fiables chez les femmes qui ont des ovaires polykystiques. Les tests détectent le pic d'hormone LH dans l'urine, qui signale habituellement l'arrivée de l'ovulation dans les heures qui suivent PAR CONTRE, il est important de mentionner que l'hormone LH est TOUJOURS présente en GRANDE QUANTITE chez les femmes avec OPK, et ce TOUT LE LONG du cycle. Ces tests ne peuvent donc pas être utilises par les femmes qui sont des OPK soupçonnées ou connues, car ils réagissent de façon "faux positif" (positif car présence de l'hormone, oui, mais faux positif car il n'y a pas d'ovulation chez les OPK, justement a cause de ce niveau constant de LH élevée).

Mais par contre, ces tests d'ovulation peuvent être utilises pour vérifier si l'on souffre d' OPK ou pas. Méthode: acheter une boite de tests d'ovulation et les faire a n'importe quel moment du cycle (préférablement au début ou a la fin). Si les tests réagissent, c'est que l'hormone LH est présente en grande quantité, donc qu'on peut avoir un soupçon concernant le diagnostic d' OPK. Ca peut être utile pour celles qui doutent sur leur ovulation ou qui doutent d'être OPK.

Les tests d'ovulation ne sont pas vraiment fiables pour les femmes sous Clomid. D'ailleurs, si on prend des médicaments qui affectent les hormones, on ne devrait pas se fier aux résultats des tests d'ovulation.

Il arrive parfois que l'on perde un peu de sang au moment de l'ovulation, cela s'appelle le ' spotting". pas d'affolement, rien d'anormal

MECANISME DE LA FECONDATION :

Les câlins :

Tous les deux à trois jours et ce, tout au long du cycle aide bien à augmenter les probabilités dune grossesse. Pas trop souvent pour ne pas épuiser les spermatozoïdes ! Il semble qu'avoir un orgasme favorise la bonne remontée des zozos jusqu'à destination à cause des petites contactions..... Pas de position recommandée, si ce n'est celle qui vous donne le plus de plaisir

La fécondation est la rencontre des 2 cellules essentielles, l'ovocyte et le spermatozoïde. De la fusion de ces 2 cellules naîtra un nouvel être humain : votre bébé.

Lovocyte est la cellule maternelle. Cest la plus grosse cellule de l'organisme humain et la plus précieuse.

Non seulement elle porte en elle les réserves qui vont alimenter le jeune embryon, mais elle détient aussi tout le programme génétique nécessaire à l'embryogenèse, c'est à dire la formation de tous les tissus à l'origine des organes eux mêmes

Cette cellule remarquable contient votre patrimoine génétique (23 chromosomes) et celui de vos ascendants

Le spermatozoïde est la cellule paternelle. Produite par les testicules, elle est munie d'un long flagelle qui lui permettra de remonter les voies génitales de la femme jusquà la trompe où l'attend l'ovocyte. Le flagelle sera perdu lors de la pénétration de l'ovocyte par le spermatozoïde. Le patrimoine génétique est contenu dans la tête.

La rencontre entre nos 2 spécimens peut avoir lieu le jour de l'ovulation ou différer au plus de 24 heures, suivant le moment du rapport sexuel au cours de ce rapport sexuel, quelque 60 à 500 millions de spermatozoïdes sont déposés dans le vagin. Mobiles grâce au flagelle, ils s'engagent dans la glaire cervicale, et traversent le col de l'utérus en 2 à 10 min, puis atteignent la partie supérieure des trompes, lieu de fécondation, en 1H30 à 2H00. Seuls 100 à 200 arrivent à destination et se presseront autour de l'ovocyte qui les attend.

Un seul franchira la barrière de la zone pellucide qui entoure l'ovocyte. Dès sa pénétration dans l'ovocyte, le spermatozoïde perd son flagelle qui dégénère; son noyau, présent dans sa tête et qui contient les chromosomes (23 chromosomes), augmente de volume.

Les deux noyaux, celui du père et celui de la mère, se rapprochent, se touchent et fusionnent. Ils forment à présent une cellule unique à 46 chromosomes, qui est la première cellule du bébé.

3ème partie : Enceinte ? 1- Des signes possibles de début de grossesse :

Ces signes sont des " indices " permettant de faire penser que l'on est peut être enceinte. Mais ce ne sont pas des preuves de la grossesse débutante ! On peut avoir ces signes en fin de cycle normal, ou ne pas les avoir même si l'on est enceinte. Cela ne remet pas en cause notre capacité à tomber enceinte, ou à mener à terme sa grossesse.

Les seins gonflés et les mamelons douloureux, les nausées, l'odorat aiguisé, la fatigue anormale, une irritabilité ou une plus grande sensibilité de l'humeur, la température qui ne descend pas (plateau haut de plus de 16jours), le bas du ventre gonflé, des pertes blanches abondantes en fin de cycle, des douleurs de règles...

Parfois, de légers saignements (pertes marron ou rosées) peuvent se produire au moment de la nidation (7 jours après la conception). Il arrive dans de très rares cas d'avoir des saignements moins abondants à la date théorique des règles, tout en étant enceinte. Il s'agit des " règles anniversaires ".

ATTENTION ; tous ces signes peuvent aussi être des symptômes prémenstruels

LE PREMIER SYMPTOME DE GROSSESSE RESTE LE RETARD DE REGLES

2- Les tests de grossesse :

Ceux-ci sont basés sur la recherche de l'hormone de grossesse, la Bêta HCG, qui est sécrétée à partir du moment où l'oeuf se fixe dans la muqueuse utérine (la nidation, à partir du 7ème jour de grossesse). Elle se trouve dans le sang et dans les urines. Les tests urinaires sont moins sensibles que le test sanguin. C'est pourquoi pour le test urinaire, il faut attendre au moins 15 jours après la conception pour qu'il puisse détecter l'hormone (jour présumé des règles ou retard). Pour le test sanguin (réalisable dans un laboratoire d'analyses biologiques, possible sans ordonnance, remboursé si ordonnance par un médecin même généraliste), l'hormone peut être détectée plus tôt, à partir de 10 jours après la conception.

Les tests urinaires s'achètent en pharmacie et sont vendus soit en boîte de 2, soit en boîte de 1.

Il existe 2 catégories de tests :

-Les très sensibles qui réagissent à 25UI (taux d'hormone) et commencent à indiquer des réponses fiables 2 jours AVANT la date présumée des règles

-Les moins sensibles qui réagissent à 50UI et commencent à indiquer des résultats fiables dès le jour présumé des règles.

-Certains tests demandent 5 minutes de pause avant d'indiquer une réponse

Attention aux faux négatifs ! Un test ++ est toujours ++ même si la ligne est claire voire très pâle. Cela signifie tout simplement que le taux d'hormone n'est pas encore assez haut.

Par contre, un test -- peut devenir ++ quelques jours après si le taux était trop faible d'où l'intérêt d'avoir 2 tests et de les faire à environ 2 jours d'écart.

Enfin, on dit en général qu'il faut attendre les urines du matin car elles sont plus concentrées, mais ça n'est pas la peine de passer une nuit blanche pour attendre, car si le test est ++, il le sera même le soir

.-Aux tests faits trop tôt : s'il est fait avant la date prévu des règles, est positif et que les règles arrivent quand même, vous avez fait une fausse couche très précoce

3- Le résultat de la pds pour le taux de B-HCG

Tableau des 12 premiers jours.

Jours de grossesses Moyenne en mIU/mL
10 - 10
11 - 18
12 - 30
13 - 50
14 - 80
15 - 130
16 - 220
17 - 350
18 - 600
19 - 900
20 - 1500
21 - 2500
22 - 4000

Tableau des premières semaines :

- Première semaine: 10 à 30 mIU/mL.

- Deuxième semaine: 30 à 100 mIU/mL.

- Troisième semaine: 100 à 1000 mIU/mL.

- Quatrième semaine: 1000 à 10 000 mIU/mL.

Précision : les femmes parlent en jours de grossesse, le corps médical en semaine d'aménorrhées. La semaine daménorrhée commence le premier jour de cycle (premier jour de règle).

Attention : ce ne sont que des moyennes, de plus, il est souvent difficiles d'estimer la date de conception

IDEE RECUE : LE TAUX NE DOIT PAS DOUBLER TOUS LES JOURS, IL DOIT AUGMENTER REGULIEREMENT

4ème partie : Problèmes
D'abord, quelques chiffres :

- Le délai moyen pour un couple français nécessaire à la conception est de douze mois d'attente après l'arrêt de la pilule.

- un couple normalement fertile a 20 % de chances par cycle de concevoir (contre 50 % de chances par cycle pour un couple hyperfertile), une fois la conception faite, 50 % de chances que l'implantation se fasse (eh oui, c'est la sélection naturelle)

- beaucoup de professionnels disent, après avoir observé leur clientèle, que le délai d'attente le plus fréquent en nombre de patiente est de 15 à 18 mois d'attente.

La moyenne tombe à 12 mois à cause de celles qui tombent enceinte de suite

Donc, recommandations pour réduire ce délai : câlins régulièrement tout au long du cycle, tous les trois jours en moyenne (un peu plus au moment de l'ovulation)

ATTENTION AUX DIFFERENCES DE RHESUS

Vous faites partie des GROSSESSES A SUIVRE DE TRES PRES

Vous devez le signaler pour le moindre examen lié à une grossesse ou recherche d'infertilité

L'importance du rhésus intervient au cours de la grossesse car si la mère est Rh - et le père Rh +, il y a risque d'incompatibilité foeto-maternelle.

Ce risque existe quand l'enfant est lui-même Rh + comme son père , ce qui est possible dans 80 % des cas

Dans ce cas précis de mère Rh- et de bébé Rh+, ce qui est le cas de 15 % de la population, il ne se produit aucun accident au cours de la 1ère grossesse (voir plus loin pour les GEU, FC, I.V.G, transfusion ...)

Le problème apparaît lors d'une 2ème grossesse, avec un nouvel enfant de Rh +.

Les agglutinogènes accumulés dans le sang de la mère au cours de la grossesse précédentes vont traverser le placenta et altérer les globules rouges du foetus. C'est la maladie hémolytique du nouveau né.

Elle se traduit par une anémie sévère, voire une atteinte grave du foie et de la rate qui aboutit souvent à la mort du foetus ou du nouveau né.

Dans les cas graves, un traitement consiste à changer le sang du nouveau né ou in-utéro (exsanguino-transfusion). C'est assez peu réalisé, car il existe un traitement préventif.

Il consiste à injecter à la mère, dans les 72 heures, après le premier accouchement (FC, GEU, I.V.G ...) des gammaglobulines portant des agglutines anti-D...

Ces agglutines vont nettoyer le sang de la mère des globules rouge Rh +.

Cette immunisation doit évidemment être répétée à chaque nouvelle grossesse, mais également après une fausse couche, une I.V.G, une I ... une transfusion sanguine.

En cas de choc sur le ventre, l'injection anti-D doit aussi être faite, car il y a risque de mélange de sang (mère et foetus) du au choc

Ce produit (exemple : natéad ) est à base d'anticorps +, mais il s'élimine tout seul au bout de quelques jours. En vous l'injectant, on évite que notre sang en produise car eux sont plus difficilement délogeables

Examens à faire pour toutes femmes de rhésus - : les RAI (recherches d'agglutines irrégulières : recherches d'anticorps + dans votre sang de rhésus -)

Risques si échanges sanguins avec le bébé et pas d'injection :, rejet de foetus (FC à venir), changement de sang à la naissance en cas de grave maladie hémolytique, plus rarement mort in utéro...

ATTENTION : Certains gynécologues ou hôpitaux ne veulent pas faire d'injection ANTI-D en cas de FC, si vous êtes enceintes de moins de 8 SG. Or, il n'est pas prouvé à ce jour, qu'en cas de FC précoces, qu'il n'y ait pas d'échanges sanguins. Les hôpitaux spécialisés en grossesses à risques, me l'ont confirmé, l'injection doit toujours être faite à titre de précaution.

FAUSSES COUCHES A REPETITION :

A chaque conception, il existe un risque important de fausse-couche (FC) spontanée. En effet, environ 20 % des grossesses qui débutent s'interrompent avant la fin du premier trimestre.

Il faut savoir que le risque augmente avec l'âge, pour atteindre 40% chez les femmes de plus de 40 ans.

Dans 85 % des cas, il s'agit d'un accident isolé. En outre, Les fausse-couches précoces survenant au cours des 3 premiers mois sont nettement plus fréquentes que celles, dites tardives, du second trimestre (après la 14e semaine).

Près de 60 % des FC sont provoquées par une anomalie chromosomique du foetus. Les autres causes possibles pouvant être : les infections gynécologiques, des problèmes hormonaux, des anomalies utérines ou du col de l'utérus, des problèmes immunologiques, des causes spermatiques, ou encore des causes psychologiques.

Comment reconnaît-on une FC ?

1) Symptômes :

- Discordance entre la date d'aménorrhée et la taille de l'utérus

- Saignements vaginaux

- Disparition des signes "sympathiques" de grossesse (nausées, fatigue...)

- Crampes violentes de type menstruel

- Arrêt d'évolution du sac gestationnel ou du foetus à l'échographie

- Taux de bHCG qui n'évolue pas (il doit évoluer très nettement toutes les 48h, certains diront doubler, mais pas forcément).

2) Que faire si l'arrêt de la grossesse est confirmé (par échographie +/- dosage beta HCG) :

Après avis de votre médecin, vous pouvez :

- soit laisser faire la nature : évacuation naturelle du foetus au bout de quelques jours.

- soit demander un "curetage", qui est l'évacuation médicale de l'utérus par aspiration, généralement sous anesthésie générale ou locale.

Quoi quil en soit, lorsque la fausse couche est annoncée, il faut être surveillée, car la non-expulsion du ftus dans les jours qui viennent peut entraîner une infection !!!

Le délai pour redémarrer une grossesse oscille entre un et trois cycles suivant les cas.

Le cas particulier des fausse-couches à répétition

On parle de FC à répétition après 3 FC. C'est généralement à ce moment-là que les médecins prescrivent des investigations plus précises. Les causes peuvent être diverses.

1) Causes Immunologiques ou anomalies de l'hémostase :

La grossesse constitue comme une greffe qui bénéficie d'une tolérance exceptionnelle dans le ventre de la mère. Des altérations de cette tolérance immunitaire peuvent amener le corps à rejeter l'embryon comme un élément étranger.

On procède donc à une recherche d'anticorps ou d'anomalie de l'hémostase. 60% des femmes faisant des FC à répétition sont positives aux anticorps.

Examens à pratiquer (analyse de sang) :

dosage d'anticoagulants circulants
tests de céphaline activée
protéines S et C
dosage d'anticorps antinucléaire et anti DNA
dosage d'anticorps antiphospholipides
dosage d'anticorps anticardiolipides
facteur rhumatoïde
anticorps lymphocytotoxiques
anticorps anti-HLA
Traitements :

Aspirine/ Aspégic du nourrisson
injections quotidiennes d'anticoagulants
corticoïdes
transfusion de gammaglobulines


2) Causes génétiques :

Des anomalies du capital chromosomique maternel ou paternel entraînent parfois la transmission d'une anomalie au bébé. Une anomalie chromosomique peut également survenir spontanément chez le bébé, sans transmission familiale. Ces causes génétiques concernent 3 à 6 % des avortements spontanés à répétition (ASR).

Examens à pratiquer :

Entretien avec un généticien
Caryotype du couple (prise de sang)
Si une anomalie génétique est détectée chez un des parents, en cas de grossesse demander une amniocentèse ou choriocentèse pour vérifier que le bébé n'est pas porteur d'une anomalie chromosomique "déséquilibrée", qui pourrait causer un handicap, ou même le décès du bébé.



3) Causes infectieuses :

Des causes infectieuses peuvent être la cause de FC.

Examens chez la femme :

Sérologies : HIV, rubéole, toxoplasmose, cytomégalovirus, herpès simplex virus, chlamydia, hépatite B et C.
Culture cervicale : aérobies, anaérobies, chlamydia, gonocoque, ureaplasma urealyticum, mycoplasma hominis, listeria.
Culture endométriale : aérobies, anaérobies, chlamydia, gonocoque, ureaplasma urealyticum, mycoplasma hominis, listeria.
Examens chez l'homme :

Sérologies : HIV, cytomégalovirus, hépatite B et C.
Frottis urétral : chlamydia, gonocoque, ureaplasma urealyticum, mycoplasma hominis.
Spermoculture : chlamydia, gonocoque, ureaplasma urealyticum, mycoplasma hominis, aérobies, anaérobies.
Traitement éventuel : antibiotiques en cas d'infection.

4) Anomalies Morphologiques :

Des malformations de l'utérus, du col, ou bien des fibromes, des synéchies (accolement des parois), ou encore le syndrome DES ( distilbène, utérus hypoplasique), peuvent être à l'origine de troubles d'implantation ou de vascularisation de l'endomètre.

Examens à pratiquer :

Examen génital
Echographie
Hystérographie
Hystéroscopie
Traitements éventuels :

traitements chirurgicaux
hystéroscopie opératoire
En cas de béance du col : cerclage.
5) Causes Hormonales :

Des dérèglements hormonaux peuvent être la cause d'une mauvaise ovulation ( dysovulation, anovulation, phase lutéale courte, etc) pouvant donner par la suite des FC.

Examens à pratiquer :

Courbe thermique
Biopsie de l'endomètre
Sérologies :

Dosage du TSH (T3 T4)
Oestradiol plasmatique
Dosage de la progestérone en phase lutéale (2ème partie du cycle)
Dosage de la prolactine
Testostérone
Inhibine B
FSH (J3 du cycle)
LH
DHAS
Traitements éventuels :

Monitorage de l'ovulation (stimulation hormonale, surveillance échographique et hormonale de l'ovulation)
Supplémentation en progestérone
6) Causes psychologiques

Il pourrait y avoir, dans certains cas, une cause psychologique aux FC à répétition.

Traitement :

Consulter un psychiatre ou un psychologue.

7) Autres causes possibles :

- Cause spermatique :

Il peut se trouver un problème au niveau du taux de fragmentation de l'ADN du sperme, cause de FC à répétition (test très récent disponible sur Lyon uniquement)

Causes physiologiques : diabète, hypothyroïdie, etc...

Demander :

- examen clinique complet

- formule sanguine complète.

Nb : Ne pas oublier, en cas d'avortement spontané, de menace d'avortement, comme en cas de grossesse extra-utérine, la prévention de l'immunisation Rhésus chez la femme Rhésus Négatif, par injection d' Ig anti-D, afin d'éviter tout problème lors d'une prochaine grossesse.

revenir en haut

C'lode

Inscrit le :
08 juil. 2010

Posté le: 8 juillet 2010 10:08:23 EDT   Citer
Wow! Merci pour cette super recherche! Wink  

revenir en haut

DoudOurson

Inscrit le :
03 déc. 2010

Posté le: 3 décembre 2010 20:54:15 EST   Citer
wow
merci pour les infos...

écrétion tropimportante d'une hormone, l'adrénaline, qui interagit alors contre la progestérone, une hormone qui prépare l'utérus à une éventuelle grossesse.

je savais pas sa..
moi qui n'a jaamsi déjeuner..faudrait que je mange 3 repas par jour pour tomber enceinte?
est-ce ce genre de truc qui fait qu'a ma premère sa prit 5mois?
J'espère qu'au deuxième on va lavoir du premier coup Laughing Laughing  
Lilypie - Personal pictureLilypie Breastfeeding tickers

Lilypie - Personal pictureLilypie Fourth Birthday tickers

Lilypie - Personal pictureLilypie Second Birthday tickers

revenir en haut

Anamika

Inscrit le :
30 avr. 2005

Posté le: 5 janvier 2011 20:01:33 EST   Citer
très intéressant...

Moi qui a eu une ligne pale je comprend plus.. Et je vais même parler a mon médecin de mes dernière menstruation qui ne semblait pas a ceux que j'ai d'habitude. 
Lilypie - Personal pictureLilypie Kids Birthday tickers

Lilypie - Personal pictureLilypie Premature Baby tickers

 Ticker

Daisypath Anniversary tickers

revenir en haut

pema

Inscrit le :
08 janv. 2011

Posté le: 9 janvier 2011 21:23:12 EST   Citer
merci
merci pour cette recherche detaillee g des douleurs dans le bas ventre et je suis au premier mois g aussi des pertes blanches, les douleurs sont des tiraillements est ce normal? 

revenir en haut

mary_d_amour

Inscrit le :
14 mai 2009

Posté le: 8 février 2011 12:19:59 EST   Citer
question envers les médicaments
Bonjour,
Bravo pour la superbe recherche, mais j'aimerais savoir si tu t'es renseigner aussi sur la prise de médicaments si sa peut affecter la fertilité? Car je suis entraîne de prendre du biaxin xl 500mg pour une sinusite et je me demandais si ce médicament peut empêcher de me faire tomber enceinte même si je passe à l'acte durant ovulation??? Merci de m'aider, car j'aimerais bien tomber enceinte bientôt!!!

Bonne journée 

revenir en haut

NaNyou

Inscrit le :
25 sept. 2007

Posté le: 8 février 2011 16:01:30 EST   Citer
Bonjour Mary d'amour, je te suggères de téléphoner a ton pharmacien et de lui demander s'il est contre-indiquer lors de la conception. Ils connaissent bien les médicaments et je crois que ce sont les mieux formés pour répondre à ta question Wink Bonne chance!  
CafeMom Tickers
CafeMom Tickers

revenir en haut

mary_d_amour

Inscrit le :
14 mai 2009

Posté le: 9 février 2011 11:01:53 EST   Citer
Wink Merci je vais suivre ton conseil et me renseigner au pharmaciens!!! Bravo encore pour la longue recherche!!! Bonne journée!!! Laughing  

revenir en haut

renou

Inscrit le :
01 mars 2012

Posté le: 1 mars 2012 19:06:22 EST   Citer
non pas du tout!!
Bonjour j'ai 19 ans et s'il y a bien une personne qui se nourrit très mal dans ce monde malgré les moyens qu'elle a c'est bien moi!!! Je mange pratiquement jamais le matin à midi seulement quand je ressent la faim (ce qui est très rare parce que je sens pas quand j'ai faim) ou que j'ai envie d'avoir quelque chose dans la bouche. Et le soir n'en parlons même pas!!il m'arrive de travailler et de me rendre compte le soir que j'ai rien mangé de la journée!!! Et pourtant la dernière fois j'ai eu des retards de règles et j'ai fais le test!Tadam: heureux évènement: je suis enceinte!!!Bon il faut à présent changer de mode alimentaire mais bon tout ça pour dire que je crois vraiment pas que sauter les repas puisse empêcher de tomber enceinte!!!J'en suis la preuve
DoudOurson a écrit
wow
merci pour les infos...

�cr�tion tropimportante d'une hormone, l'adr�naline, qui interagit alors contre la progest�rone, une hormone qui pr�pare l'ut�rus � une �ventuelle grossesse.

je savais pas sa..
moi qui n'a jaamsi d�jeuner..faudrait que je mange 3 repas par jour pour tomber enceinte?
est-ce ce genre de truc qui fait qu'a ma prem�re sa prit 5mois?
J'esp�re qu'au deuxi�me on va lavoir du premier coup Laughing Laughing  
 

revenir en haut

Répondre au message

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 92 881
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Utiliser un thermomètre - Vidéo

7890 vues / 2 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!