Répondre au message

Suis pas capable de vivre avec les enfants de mon conjoint

Auteur Message

Nico_69

Inscrit le :
09 févr. 2017

Posté le: 13 mars 2017 04:58:00 EDT   Citer
Je couche sur l'écran mes états d'âme, car j'arrive au bout du bout...

Il y a ce fossé qui se creuse entre nous, celui avec lequel j'ai de plus en plus de mal quant à nos règles de vie assez opposées. Je te parlais de place il y a un mois, la place de chacun. Place que je ne trouve pas et que je ne me vois pas trouver chez vous, qui n'est ni chez moi ni chez nous, la place ça n'est pas seulement déplacer des meubles. En même temps j'ai à accepter vos règles de vie, qui ne sont pas les miennes, et ne vois pas comment on pourrait transiger devant tant de différences : heure du couché, enfant qui choisit de regarder la TV et son programme quasi systématiquement, enfants qui choisissent leur musique dans le salon et devant lesquels il faut justifier de nos choix. Tu me le dis assez souvent c'est chez eux, comment considérer un chez nous hypothétique un jour alors. J'ai longuement réfléchi, pour me remettre en question et je me suis remis en question l'an dernier, mais en fin de compte je ne retrouve toujours pas ma place. Je n'ai eu quasiment aucune attention de ta part hier, pas une seule fois tu m'as pris la main, concentrée tu l'étais, mais sur le bien être de tes enfants, pour sûr vous avez une complicité, mais dans votre trio j'ai l'air de faire tâche, la pièce rapportée. Hier j'ai ressenti qu'il y avait vous, et mon fils et moi, mon fils s'est fait couper les cheveux samedi : aucun mot de ta part. J'ai de plus en plus de mal avec qui joue le rôle de l'homme à la maison, dans votre maison, qui n'est pas la mienne, tu te renies, adoptes les gouts de tes enfants.
Je place le couple au-dessus de tout, avec chacun à sa place, mais de place pour un homme y en t'il vraiment quand je me trouve face à une relation si fusionnelle que tu peux avoir, en mettant un enfant à la place de l'homme de la maison, je suis à bout de patience A...... Je ne doute pas de ton amour, mais y a t'il de la place pour quelqu'un comme moi, le greffon ne prend pas, et je n'aime pas le dire de façon aussi abrupte mais tu en es aussi responsable, j'ai parfois du mal à discerner la mère de la copine dans la relation que tu as avec tes enfants. J'ai beaucoup lu, j'ai besoin de me mettre les idées en place, j'ai trouvé cet article qui résume les choses telles que je les ressens : http://www.psychologies.com/Famille/Education/Autorite-Transmission/Reponses-d-expert/Je-suis-une-maman-copine-avec-mes-enfants.
Peut être pour toi je suis trop pyscho-rigide, je le comprends, tout comme moi je te trouve laxiste.

A terme, quelles relations auront ils avec la gente féminine, je prédis du despotisme et de la manipulation, je suis en complet désaccord avec cette façon de faire.

Je dois me battre pour avoir une place, et je n'ai plus envie de me battre, c'est l'accumulation de plein de choses, : me battre pour assister à la communion, me battre pour te demander de venir à une fête de famille. Ta famille est importante pour toi, mais tout comme ton beau-père ne fait pas vraiment parti de ta famille, je me vois plus tard exactement dans cette même situation. Je suis l'ami d'A...... Avant de faire des projets tous, il faudrait déjà qu'on ait une vision adéquate sur comment on voit le projet? que la reine soit persuadée que je suis le roi, et pas juste une fois en mettant des mots dessus, que tu en sois réellement persuadée, en ce moment, je me sens dans la même situation que tu as dû ressentir avec ton ex.
Tu ne perdras pas l'amour de tes enfants en leurs disant non, ils apprendront à respecter ta parole et avant même leur mère, ils apprendront à respecter les femmes. Je ne sais pas si je serai là pour voir ça, mais que ce soit avec ou sans moi, rends toi et rends leurs service.
Il nous reste 2 options, soit c'est possible et on dépasse ça, soit notre vision sur les projets communs sont incompatibles et dans ce cas on a une relation de chacun chez soi, et mon fils et moi ne nous immiscons pas dans votre trio, ne reste plus que notre relation à nous 2. 

revenir en haut

Lauretteidf

Inscrit le :
15 mai 2017

Posté le: 15 mai 2017 07:36:21 EDT   Citer
Seule et usée
Bonjour à toutes et tous,

Ca fait du bien de pouvoir partager un peu, et surtout de lire d'autres personnes (femmes ou hommes) qui connaissent des difficultés similaires, même si en ce qui me concerne, je ne trouve pas exactement ma situation. D'ailleurs, ça me fait du bien autant que ça m'inquiète un peu...

Pour résumer, j'ai rencontré mon "compagnon" à la rentrée scolaire 2014 et je vis depuis avec lui (j'ai au début garder mon appartement et ai fini par le laisser 7 mois plus tard car je trouvais bête de payer un loyer pour un logement que je n'habitais plus plutôt que de mettre la somme dans mon nouveau quotidien avec mon homme et ses enfants (une semaine sur deux les concernant).

J'avais 40 ans, pas d'enfant, et lui 41 avec 3 enfants de 7, 9 et demi et 11 ans à l'époque.
Situation très nouvelle pour moi qui n'avais pas réussit malgré les FIV, stimulations, etc à mener une grossesse au delà de 1 mois et demi.
J'étais libre de tout. Lui, séparé depuis 3 ans environ et pas encore divorcé (maison à vendre). Le divorce a été prononcé environ 1 an après notre rencontre une fois les parts de son ex rachetées faute d'acheteurs pour la maison.

Côté ressenti, j'ai été tout de suite très attirée pour cet homme qui pourtant physiquement était loin de l'homme que j'avais pu imaginer. Je le trouvais intéressant, amusant, posé et rassurant. Doté d'une jolie voie et d'un joli sourire quand il apparaissait sur son visage (de prime abord, on aurait dit qu'il venait d'enterrer quelqu'un).

Je suis tombée amoureuse très vite et malgré quelques mises en garde extérieures, j'ai très vite rencontré ses enfants et vécu avec lui (et ses enfants une semaine sur deux). Lui aussi à ce qu'il m'a dit.

Ses enfants m'ont étonnement très bien acceptée. Tout de suite j'ai eu droit à des bisous des câlins et des dessins des deux plus jeunes. Le plus grand a été un peu plus distant au début et ensuite a fait comme les deux autres. Pendant les six premiers mois c'était particulièrement formidable. Lui me laissait libre cours pour beaucoup de chose, je faisais comme je voulais. Les enfants étaient assez réceptifs à mes demandes, même s'il fallait évidemment beaucoup répéter. Le seul hic était cette maison que je trouvais un peu lugubre dans son agencement et sa décoration, ainsi que le bordel et la saleté qui y régnaient.
Petit à petit, j'ai pu mettre de l'ordre et demander à tout le monde de participer, et à défaut, de respecter mon "travail". Mon cher et tendre a accepté de faire des travaux de réaménagement et de décoration dans la maison (nous avons financé à deux ce projet). J'étais très heureuse de tout ça.

J'aimais leur préparer de bons plats, organiser des sorties, réaménager leurs chambres, m'occuper de leur linge, inviter, leur acheter des vêtements, choisir leurs cadeaux avec leur père, bavarder, jouer, rigoler avec eux, etc. Je leur ai appris le lavage des dents avant le départ à l'école et d'autres aspects de propreté que personne ne leur avait inculqué (leur père comme leur mère n'étant pas à cheval sur l'hygiène)

Et un jour je me suis réveillée usé, fatiguée. Que c'était il donc passé?
Est-ce que j'en ai eu marre de répéter le BaBa de la propreté? De gérer du quotidien pour des enfants inconnus en m'oubliant complètement ? De me priver de certaines sorties que du coup on ne pouvait plus improviser lorsqu'ils étaient là?
Est-ce que j'en ai eu marre de voir que leur père était le premier à ne pas respecter le travail que j'avais fait dans la maison? Est-ce que je me suis agacée d'être souvent la dernière au courant de ce qui les concernait? D'être prise au dépourvu ou mise devant le fait accompli sans pouvoir auparavant donner mon avis?

Est-ce que le fait qu'il ait autorisé son ex à conserver son nom après le divorce pour ses (a priori) besoins professionnels alors qu'il n'a jamais aborder le moindre sujet d'union (pacs, mariage) avec moi, est-ce le fait que presque 3 ans après je pète encore un câble quand je me rends compte qu'il me dit les choses une fois qu'elles sont faites ou qu'on ne peut plus rien modifier, est-ce le fait que j'ai le sentiment que quoi que je dise, quoi que je fasse, je ne serai jamais assez bien pour qu'il me dise des mots montrant sa fierté de m'avoir à ses côtés, Est-ce le fait que j'ai découvert à un certain moment qu'il avait une facilité déconcertante a recontacter toutes ses ex pour la nouvelle année ou leur anniversaire en leur rappelant leur rencontre ou autres bons souvenirs (même furtivement et l'air de rien mais piqûre de rappel quand même), et j'en passe....
Est-ce tout ça qui m'a usée, déçue? C'est entrain de tuer notre couple à petit feu;

Pourtant, j'aborde les sujets, je ne fuis pas (moi), même quand je prends le risque qu'il prenne très mal les choses que je lui dis (j'ai la bêtise d'être trop honnête et trop franche). Mon seul souci étant de régler les soucis pour avancer mieux et en toute transparence à ses côtés.

Alors, oui, j'avoue, je peux parfois péter un câble (gravement) sur ce qui pour lui est un détail. D'ailleurs, dans le fond, pour moi aussi. Mais je me rends compte que le cumul d'un certain nombre de choses, même si je pense que pour la plupart il a pris conscience de sa maladresse et du mal que ça pouvait faire (alors que pour lui c'était anodin), ont eu raison de ma patiente et de mes limites d'acceptation.

Je suis lasse de répéter sans arrêt des évidences, des futilités qui amélioreraient le quotidien si elles étaient acquises sans qu'on ait à revenir sans arrêt dessus. Je suis lasse de me sentir incomprise trop souvent; Je suis lasse qu'il me demande toujours de comprendre et de m'adapter. Je suis lasse de constater que par moments (trop nombreux à mon goût) il se comporte comme un adolescent en passant des jeux sur son téléphone aux jeux sur son ordinateur et en ayant le culot avant de me demander s'il peut m'aider à quelque chose alors que jusqu'à preuve du contraire, le vrai grand adulte ici ça devrait être lui puisque la maison lui appartient et que ce sont Ses enfants pas les miens.
Ca m'agace qu'il me demande ce qu'il peut faire pour m'aider quand on voit tout ce qu'il y a à faire et tout ce à quoi il faut penser dans une maison !
Je veux un Homme à mes côtés, pas un adolescent qui se prend pour un adulte responsable. Et un homme sait ce qu'il a à faire avant d'aller "jouer".

Excusez-moi, je m'emballe.

En fait, ce que je désire avant tout, c'est retrouver la sérénité que j'avais quand je l'ai rencontré. C'est me sentir épanouie et aimée pour ce que je suis (pas pour ce qu'on voudrait que je devienne), c'est retrouver une vraie intimité verbale avec mon compagnon et qu'il prenne des dispositions pour nous (sa principale excuse étant qu'il "oublie" ou qu'il "déteste tout ce qui est paperasse").

Voilà, j'avais commencé à être une belle maman heureuse et appréciée. Je suis à présent une belle mère monstrueuse pour le père et les enfants (c'est de leur bouche et dans leurs regards tout ce que je ressens).
J'admets et reconnais mes 50% de responsabilité (je ne suis pas un ange ni un démon, juste un être humain comme lui), mais lui?

En attendant (pas la fin j'espère!), je l'avoue, je me sens très seule et surtout très fatiguée, désabusée....usée.

 

revenir en haut

jony!

Inscrit le :
24 mai 2017

Posté le: 24 mai 2017 17:25:59 EDT   Citer
Bonsoir ,


J'ai lu certaines des temoignages et souhaitais ici avec vous partager une experience vécue qui est pour moi dévastatrice.

Je partageais ma vie avec une femme merveilleuse , sans doute mon ame soeur .
Elle agée de 32 ans maman de 3 enfants de 11 , 7 et 5 ans.
Un jour etant fort malade j'ai une une mauvaise réaction dans le fait qu'etant exedé par le comportement de la plus petite ( fort demandeuse de recevoir des cadeaux tout comme son frère ) cette derniere c'est mise a faire une sorte de grimace que je n'ai pas comprise car trouvé inapropié , je pensais qu'elle tentais de se montré menancante vis a vis de ses frères et soeurs et j'ai mal réagis.
Je me suis levé et lui ai montré ce qu'un grand gaillard pouvait faire pour faire peur.
Les deux petits ayant pris peur de moi mon ex compagne a encore pendant quelques temps continué sa relation avec moi bien qu'elle n'ai pas accepté mon comportement mais m'as aujourd'hui quitté car son amour avait disparu..
Nous etions fusionnel et sommes passé par de tres gros problemes d'ordres financiers suite a de mauvais choix et par manques d'experience.

Aujourd'hui je suis detruit par cette separation , il n'y a pas un jour ou je regrette et reves de pouvoir réparer et récupéré la femme que j'aime ...
Je ne m'explique toujours pas pourquoi j'ai réagis de la sorte peut etre le fait d'etre souffrant ou le simple fait d'avoir été exedé par le comportement de cette petite fille ...
Si quelqu'un sait me donné un avis , un conseil , une formule magique ...

Les enfants me manques ils etais la vie d'une maison a présent bien vide ..


Un presque papa très triste  

revenir en haut

Cille

Inscrit le :
04 juin 2017

Posté le: 4 juin 2017 05:09:48 EDT   Citer
Je ne supporte pas l'enfant roi de mon compagnon.
Bonjour à tous,
Je suis inscrite depuis peu sur "maman pour la vie", je n'ai pas d'enfant mais récemment remise avec une personne que j'aime plus que tout et pour qui j'ai eu un coup de foudre j'ai besoin de votre aide. J'aime
Mon compagnon mais je ne supporte pas l'atitude et l'éducation de son fils. C'est un enfant roi... on lui demande ce qu'il veut manger (pâte, frite, mac Do et Kebab... voila son alimentation), lorsqu'on lui dit non il fini toujours par obtenir ce qu'il veut... les comédies sont courante et lui permettent d'obtenir ce qu'il veut.
J'essaye peu à peu d'imposer des règles en en parlant avec mon compagnon (manger à table et pas devant une tablette, goûter les légumes qu'on lui propose, ne pas me taper ou taper quelqu'un...) mais c'est difficile...
j'aime mon ami mais j'ai peur que son fils de 4 ans ruine notre couple. Avez vous des solutions? Car je ne veux pas en arriver à une séparation. Que dois-je faire pour que le petit arrête ses comédies et qu'il comprenne les règles? 

revenir en haut

Kitkat2017

Inscrit le :
28 juin 2017

Posté le: 12 juin 2017 11:07:27 EDT   Citer
Bonjour Cille,

Malheureusement je n'ai pas de conseils pour vous... Je suis dans la même situation que vous, amoureuse d'un homme qui a une fille de 10 ans qui est une princesse. Elle décide de tout, ne fait rien à part regarder son Ipad ou ipod, elle mange ce qu'elle veut, ne connait aucune règle de savoir vivre et son père est son petit chien.
Nous l'avons seulement un week-end sur 2 et pourtant cela me pourrit la vie de l'avoir chez moi, vautrée sur le canapé à rien faire, décider du programme du w-e, de ce que nous allons manger...
J'ai vraiment essayé de faire des efforts lors que mon conjoint est venu vivre chez moi et lui expliquer que ce n'était pas rendre service à sa fille que de tout lui céder. Nous nous sommes beaucoup disputés, j'ai beaucoup souffert mais je voyais qu'il se rendait bien compte que j'avais raison puis il essayait de rectifier les choses un peu au fur et à mesure. Puis je ne sais pas ce qu'il s'est passé, il y a quelques mois (peut être au moment où je suis moi-même tombée enceinte), tout d'un coup je ne pouvais plus lui faire la moindre remarque sur sa fille. Et il lui cède à nouveau tout. Mais quand je dis tout c'est vraiment tout... A 10 ans elle se déshabille et jette ses vêtements par terre, il est derrière à ramasser, elle décide de l'horaire du coucher, elle fait les courses de nourriture avec lui et décide de ce qu'il achète, décide de où et quand ils vont se promener... Et lui il est là à attendre comme un petit chier à satisfaire le moindre de ses désirs...
Je suis supposée accoucher dans un mois et même si ça me fend le coeur, je préfère qu'il parte et ne plus à voir sa fille un week-end sur 2.
Je ne les supporte plus tous les 2. Je ne supporte plus cette princesse. Je ne veux pas éduquer notre enfant ainsi...
Tout ça pour dire que tu auras beau essayer de mettre des règles, que les choses se passent, tu seras toujours perdante face aux enfants de ton conjoint.
Je regrette d'être là où j'en suis aujourd'hui. Je sais que je mérite mieux que ça et que si c'était à refaire, je ne le referais pas... 

revenir en haut

Ariyonah

Inscrit le :
02 août 2017

Posté le: 2 août 2017 11:26:27 EDT   Citer
Réponse a PASBELLEMAMAN

Ta blonde est slack en crime, moi ca fait longtemps que j'aurais sauté un plomb, elle n'aide pas son gars dutout, quel manque de jugement par rapport au manque de respect de son fils! Ta blonde te manque de respect par le fait même, tu ne semble jamais avoir l'esprit tranquille. Ca me saoule cette nouvelle façon totalement slack de parenter avec des enfants aux comportements inacceptables. Quelques années se sont écoulées depuis, je serais curieuse de voir comment son fils a évolué...ce qui est frustrant avec les enfants des autres c'est qu'on n'ose pas trop les réprimander,on est comme juste de ''la visite''. Alors on se fait envahir.
Bonne chance 

revenir en haut

Pasimple

Inscrit le :
03 sept. 2017

Posté le: 3 septembre 2017 14:41:27 EDT   Citer
Tout pareil que vous
Bonjour
Ou en êtes vous aujourd'hui ? Je me sens terriblement identifiée à votre récit et voudrais savoir comment la situation a évolué pour vous
Au plaisir de vous lire 

revenir en haut

MIA10

Inscrit le :
19 sept. 2017

Posté le: 19 septembre 2017 09:21:41 EDT   Citer
Vivre avec le fils de mon conjoint est devenu un enfer
Bonjour à tous,
Peut être que je post un peu tard mon message, mais je suis dans une impasse j'ai besoin d'aide et d'un point de vue extérieur.

voila en couple clandestin avec mon conjoint depuis sept ans, il a enfin quitté la mère de son fils agé de sept ans et nous nous sommes installé ensemble depuis un an.
J'ai rencontré son fils vecu avec, et nous venons d'avoir une petite fille âgée de un mois.
Le problème est que mon conjoint ne me regarde pas je suis un fantôme depuis un an et ceci est renforcé quand il a son fils une semaine sur deux.
Tout est pour son fils son amour son attention, son argent ses cadeaux... et n'envisage rien à deux autant dire que notre couple est inexistant.
Même envers notre fille il n'a pas d'attention, j'ai tout acheté pour elle lit habits couches....
Elle et moi somme transparente, et du coup j'ai pris son enfant en grippe je ne peu plus le voir or que le problème viens du comportement de mon conjoins.
son fils en étant objective pas facile a vivre, se mêlant de tout j'ai l'impression d'être en couple à trois lui son fils et moi.
Il me le reproche et veut que j'aime son fils impossible pour moi.
Que faire qu'en pensez vous ?
Merci
Evil or Very Mad  

revenir en haut

N20

Inscrit le :
12 déc. 2017

Posté le: 12 décembre 2017 00:39:54 EST   Citer
Belle fille ingrate,ce qu'on leur offre n'a pas de valeur à
Bonjour à tous,ça fais plaisir que je ne suis pas la seule qui vit des moments difficile et que je ne suis pas une belle mère odieuse et méchante

Bon,voilà j'ai deux belle filles qui sont vraiment ingrate et capricieuse.On les à la maison tous les mercredis et tous les week end vendredi jusqu'a dimanche

Leur père ne les a jamais mis des réglements ou de puniton,et je lui ai dis qu'il y'aura des conséquences un jour.Et il commence à ouvrir les yeux,ces enfants commencent à lui parler mal,elles n'ont aucune reconnaissance,elles sont vraiment ingrate.Elle croit que tout lui est dû

Et le problème aussi c'est que mon compagnon les mets sur un piedestale,les repète tous les jours qu'elles sont belles,qu'elles sont des princesse et à les flatter

Je lui en veuille,au lieu de les flatter tout le temps,apprend leur les valeurs de la vie,à etre reconnaisante envers leur parent pour se qu'il leur donne,les apprendre les principes de la vie,à devenir une bonne personne,d'avoir bon coeur,d'apprécier de ce qu'elles ont etc

La première à 9ans et elle n'est jamais contente de ce que tu l'offre,de ce que tu lui donne,meme à manger.Elle se plaint tout le temps,soit elle ne mange pas ça,soit elle ne mets pas ça.Chaque sorti elle se plaint,elle doit chouiner ou pleurer.Au bowling elle doit jouer en premier sinon c'est des pleures,le zoo de Beauval non ce n'est pas assez grand pour elle.
Est à chaque fois tu dois passer derrière elle pour ramasser ces affaires qu'elle jette tout le temps par terre,dans la chambre,dans la salle de bain,sa serviette tu peux la retrouver dans le canapé ou sur la table de al cuisine.La propreté ce n'est pas son point fort


La deuxième 5ans et demi,elle est très colérique de nature.Si elle ne retrouve pas sa tétine appeler la police,c'est des crises et des hurlements.Quand son père lui dis non,c'est l'apocalypse.A chaque sorti c'est infernal,elle jette son corps,elle hurle dans les magasins quand elle n'obtienne pas de ce qu'elle veut,elle m'a meme balancé ces chassures dans la rue pour ne pas partir du parc.Nourriture aussi elle n'aime jamais rien,soit pour elle c'est du caca,ca sent mauvais,que c'est degueulasse etc
Et meme derriere elle est parti jeter son repas dans la poubelle

Comment expliquer à on compagnon,que je n'en peux plus,comment lui expliquer que je ne veux plus faire de sorti avec eux,que je ne peux plus supporter ces enfants qui se plaint constamment,pleure.Je deviens anxieuse quand ces enfants viennent à la maison.....Je n'imagine meme pas d'avoir un enfant avec lui de peur qu'il devient comme ses enfants,comment lui dire tout ca 

revenir en haut

MamanMono77

Inscrit le :
22 févr. 2018

Posté le: 22 février 2018 11:28:11 EST   Citer
J'espère qu'on me lira car votre "post" n'est pas récent.
J'ai lu plusieurs pages de ce "post". Je me ferai plus courte car ça revient du pareil au même. Mon problème; je suis en couple depuis 3 ans, j'ai un enfant de 7 ans. Mon chum a un enfant de 6 ans. Nous n'habitons pas ensemble, c'est mon choix car je n'étais pas prête à vivre tout ce que vous décrivez dans vos histoires. Son enfant me tape également sur les nerfs. Il pleure à rien, chiale toujours et joue constamment avec son iPad. Mon enfant est tout le contraire, il bouge, s'amuse, chante, il déplace de l'air et parfois un peu tannant. Les deux ne s'entendaient pas super au début. Depuis un an ça va mieux (on se voit qu'un wkd aux deux semaines) mais parfois, il y a des petits accrochages comme dans toutes les familles. Cependant, la dernière fois que les enfants se sont chicanés (car mon enfant a donné un coup sur la main de son enfant), mon chum a pogné les nerfs et il m'a dit: je ne veux plus jamais voir ton enfant et je ne veux plus jamais que ton enfant voit le miens. Ah bon! ok. Ça ne m'empêchait pas de voir mon chum la semaine (quand nous n'avons pas les enfants) et un wkd sur deux juste nous deux en amoureux. Parcontre, je n'arrive pas à me mettre ça dans la tête car malgré tout, j'aimais bien nos petits wkds en "famille" même si j'avais hâte au dimanche pour me retrouver seule avec mon enfant "LA PAIX"!! Est-ce que je continue une relation qui mènera peut-être à rien au bout du compte (car je vois mon chum seulement quand on n'a pas nos enfants) OU je le quitte? Je me pose la question depuis la semaine passée car il m'a expliqué ce qu'il allait faire durant la semaine de relâche avec son enfant et il se trouve que nous irons au même endroit (à Québec) pour faire la même activité, mais pas en même temps pour justement s'éviter puisqu'il ne veut pas voir mon enfant. Vous ne trouvez pas ça CON? En même temps, je peux essayer de m'en foutre et de ne pas gâcher mes beaux wkds avec lui. Sauf que ça m'atteint pareil toute cette situation. Même si son enfant m'énerve, j'étais capable de l'endurer ne serait-ce qu'un samedi aux deux semaines... J'ignore quoi faire... et quand mon chum se revire de bord, c'est pour toujours, il est très orgueilleux. En gros, je trouve ça anormal qu'on ait des enfants et qu'on ne veuille plus se voir avec eux. C'est immature comme attitude à mon avis et vraiment pathétique. Il dit qu'il est tanné que son enfant "se fasse battre" par mon enfant (franchement!) aux nombres de fois qu'ils se sont vu en 3 ans, il exagère sérieusement. Oui, il y a eu plusieurs chicanes, beaucoup de discipline, des punitions, des crises etc mais de dire que mon enfant a toujours battu son enfant, je n'accepte pas ça. D'autant plus que son enfant joue souvent la victime et au moindre geste du mien, il se met à chialer et ça passe trop souvent sur le dos de mon enfant, puisque c'est lui qui bouge le plus, c'est lui qui s'exprime le plus, qui est le plus physique et boufon... Je suis perdue un peu. Merci. 

revenir en haut

Répondre au message