Imprimer Fermer
Santé

Stimuler le langage à la maison - semaine 1

Solène Bourque nous propose une série d’articles sur une façon concrète d’intervenir auprès de votre enfant qui a une difficulté de langage. Voici le bilan de sa première semaine d’activités.

Au fil des semaines, vous pourrez suivre notre aventure au pays de L’apprentissage des sons et des phrases1.  Vous y découvrirez les petits trésors d’activités que j’ai développées en m’inspirant des exercices proposés dans cet outil. Vous pourrez aussi suivre l’évolution de Thomas, son appréciation des activités de même que la mienne, comme parent et comme intervenante.

Mardi 
Chanson : Les poissons gigotent (Passe-Partout)

Le choix de la chanson s’est fait surtout parce qu’il y a beaucoup de mots qui présentent des défis pour Thomas (poissons, gigotent, immense, dansent, etc.), mais aussi parce que c’est une chanson qu’il aime et connaît bien. Nous avons donc pu la chanter ensemble spontanément.

Activité : Jeu de loto (Mémoire)

Dans un jeu de mémoire que nous avions à la maison, j’ai sélectionné environ 30 images (15 paires) de mots qui comportent un son difficile à prononcer pour Thomas (soleil, fusée, chien, chat, dinosaure, soulier, poisson, etc.). Quand on tournait les deux images pour faire la paire, nous devions dire la phrase complète suivante : « c’est un chat » et « c’est une fusée » par exemple. Quand nous avions la paire, nous devions dire : « J’ai gagné, j’en ai deux ».

Lecture : Arc-en-ciel, le plus beau poisson des océans2

Comme nous avions fait une chanson sur les poissons, j’ai pensé lire aussi une histoire sur ce même thème. C’est une histoire que nous avions à la maison et que Thomas apprécie. Durant la lecture, je lui posais des questions sur l’histoire pour le faire parler : « qu'est-ce qui arrive au petit poisson quand il ne veut pas donner ses écailles? » par exemple.

Appréciation/évaluation : Thomas a beaucoup aimé le jeu! Il voulait dire tous les mots, même lorsque c’était moi qui tournais les cartes. Et comme il a gagné, il était très heureux! Durant la chanson et l’histoire, il disait plusieurs mots en même temps que moi. Je le sentais très présent et motivé. De mon côté, j’ai bien aimé cette activité parent/enfant seule avec mon fils. Je pouvais lui donner toute mon attention. On a eu beaucoup de plaisir à chanter la chanson. Ça a bien introduit la période d’activité.

Résultats : Thomas prononçait spontanément environ 1 mot sur 10 correctement. La technique de reformulation par modèle verbal a été utilisée. Après reformulation, environ 7 mots/10 étaient prononcés correctement. Les mots qui présentent le plus de défi pour lui sont les mots plus longs (dinosaure, coccinelle, escargot) et surtout ceux dont c’est la deuxième ou troisième syllabe qui est en « J », « CH », « S », ou « Z ». Par exemple, il est plus facile pour lui bien prononcer « soleil, chat, chien ou soulier » que « oiseau, fusée ou poisson. ». Lorsque le son présentant un défi est à la deuxième ou troisième syllabe, il a tendance à faire un effort de prononciation très grand en début de mot, mais « oublie » de le faire rendu au son difficile.

À la fin, on s’est félicité pour le beau travail et j’ai eu l’idée d’ajouter à son programme un petit tableau de motivation avec des autocollants. Il pourra donc visuellement regarder ses efforts et ses réussites.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Etienne Boulay dans son quotidien

19404 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires