Imprimer Fermer

La couleur peau

Dessiner des cartes et des dessins peut conduire à une leçon de vie! Jean-François Bourassa nous apprend que les crayons couleur peau sont plus importants qu’on le croyait.

Assemblés à la table de cuisine provisoirement convertie en atelier de bricolage, les gamins s'affairent à produire une quantité industrielle de cartes de Noël. L’activité représente un rituel hivernal au sein de notre service de garde en milieu familial. Noémie se doit d'être extrêmement créative puisque, provenant d'une famille reconstituée, elle ne veut négliger personne de son entourage. Une musique des Fêtes accompagne le travail acharné afin de recréer l'ambiance que mère Nature tarde à nous parsemer. Je m'applique à barbouiller maladroitement une carte qu'un poupon refuse obstinément de décorer. Je suis particulièrement fier de ma performance puisque jamais les parents ne se douteront du subterfuge. 

Désireuse de colorier une reproduction d'elle-même assise sur le Père Noël, ma cadette me demande de lui fournir le crayon adéquat. Je lui remets en affirmant : « Tiens, voilà le crayon couleur peau. »

LA gaffe. Monumentale. Un malaise s’installe instantanément. Je sens l'interrogation générale avant même que la question fuse de toute part : « Mais qu'est-ce que la couleur peau? »   

Ma dernière référence personnelle à ladite « couleur peau » remontait au début des années 80 alors que je fréquentais l'école primaire. Son utilisation était monnaie courante autant chez les enseignants que les élèves. Dans ma région native de Trois-Rivières, à l'époque, la diversité culturelle n'existait pratiquement pas mis à part une poignée d’ethnies qu’étrangement, toute la population connaissait ou avait entendu parler. 

Toutefois, les temps ont changé. Et lorsqu’Ibrahim, du haut de ses 5 ans, me demande de lui céder le crayon « couleur peau », il me tétanise littéralement. Je l'observe scruter l'objet et le comparer à son teint beaucoup plus foncé. Le garçon réalise, en direct, sa différence marquée avec le modèle de référence. 

Bien sûr, je tente de le rassurer du mieux que je le peux. Mais, au-delà des mots, je sens qu'une réflexion teintée de maturité sévit en lui. Il ne met que très peu de temps avant de se remettre au travail. Dès lors, il réalise des œuvres dont les personnages sont racés. Lui, dont le portfolio ne renferme que de vulgaires bonshommes asexués, accorde désormais par ma faute, une importance à la couleur de la peau.

En fin de journée, le parent me déconcerte quelque peu en n’accordant que très peu d’importance à l’événement. Personnellement, je demeure persuadé qu'il s'agissait, pour l’enfant, d'un moment charnière de son développement. Je me sentais privilégié de l’avoir vu soudainement mûrir sous mes yeux. Le petit bonhomme était bientôt prêt à nous quitter pour la maternelle, étape qu'il accomplit neuf mois plus tard.

Depuis, chaque séance de bricolage me rappelle Ibrahim. Et lorsqu'un bambin me demande de quelle couleur il devrait dessiner un visage, je lui tends un crayon vert en disant : pourquoi ne dessinerais-tu pas un extra-terrestre aujourd'hui?

Par Jean-François Bourassa, papa
Père de trois enfants en bas âge, Jean-François Bourassa a vu sa vie se métamorphoser au cours de la dernière décennie. Après des formations en créations littéraires et scénarisation cinématographique, il œuvre la nuit dans un domaine diamétralement opposé. Assistant également sa conjointe responsable de service de garde en milieu familial, sa personnalité est désormais marquée et influencée par la présence perpétuelle d’enfants dans son petit univers. Il nous livre sous forme de chronique ses états d’âme entre deux changements de couches.    

Jean-François Bourassa

Père de trois jeunes enfants, Jean-François Bourassa a vu sa vie se métamorphoser au cours de la dernière décennie. Après des formations en créations littéraires et scénarisation cinématographique, il œuvre la nuit dans un domaine diamétralement opposé. Assistant également sa conjointe responsable de service de garde en milieu familial, sa personnalité est désormais marquée et influencée par la présence perpétuelle d’enfants dans son petit univers. Il nous livre sous forme de chronique ses états d’âme entre deux changements de couches.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Forum Forum 93 382
  • RSS

Mamanpourlavie.tv

Famille reconstituée - Vidéo

10007 vues / 8 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!