Imprimer Fermer
Enfant

Mon enfant m’aime-t-il trop?

Les mots d’amour, les câlins, les bisous et les cadeaux sont plaisants, mais, en surabondance, ils peuvent devenir éreintants. Votre enfant recherche-t-il intensément votre affection? Quelles sont ses motivations? Est-ce normal? Un enfant peut-il trop aimer?

Soyez rassurée, un enfant ne peut pas trop aimer! Ce sont plutôt les manifestations malhabiles de son amour qui peuvent devenir problématiques. Tout comportement a une fonction. Un enfant qui cherche de manière excessive à plaire à son parent tente nécessairement de combler un besoin.

Voici quelques pistes de réflexion pouvant vous aider à comprendre les motivations de votre petit ainsi que des moyens concrets pour l’aider à modérer ses comportements. Les hypothèses mentionnées ci-dessous ne sont pas exhaustives et une analyse approfondie de votre situation est recommandée si les agissements de votre enfant troublent son quotidien.

Développement normal

Entre 3 et 6 ans, l’enfant traverse une période appelée complexe d’Œdipe. Cette phase est caractérisée par une passion intense dirigée vers le parent du sexe opposé. Le petit peut tenter de lui soutirer de l’attention par tous les moyens et exclure le parent du même sexe, ce dernier étant considéré comme un rival. Cette période est déterminante dans le développement de son identité sexuelle.

Que faire?

Le complexe d’Œdipe se résout lorsque l’enfant comprend qu’il ne pourra pas devenir l’amoureux de son parent. Avec respect, refusez ses avances. Expliquez-lui que vous l’aimez en tant que fils ou fille, pas en tant qu’amoureux. Ne lui donnez pas de faux espoirs, mais évitez de le culpabiliser.

Insécurité 

Une insécurité serait-elle sous-jacente à ces comportements excessifs? Votre enfant a-t-il peur d’être abandonné? Pense-t-il que les nombreuses manifestations de son amour sont essentielles pour que vous continuiez de l’aimer? Aurait-il été forcé d’entrer en contact avec des étrangers alors qu’il n’était pas prêt? Votre enfant vit-il une situation particulière qui pourrait le rendre anxieux? Êtes-vous vous-même anxieuse? Accourez-vous auprès de lui dès qu’il vous réclame? Est-il capable de jouer seul?

Que faire?

Soyez rassurante pour votre enfant. Lorsque vous êtes calme et confiante, vous dégagez de la sécurité. Mentionnez-lui que vous l’aimez et l’aimerez toujours, indépendamment de ses comportements. Encouragez votre petit à se détacher graduellement de vous. Par exemple, incitez-le à jouer seul, faites-le garder à l’occasion et permettez-lui de socialiser fréquemment. Ainsi, il comprendra qu’il est capable de fonctionner sans être collé à vous et y prendra même plaisir.

Recherche d’amour et d’attention 

Après une journée à la garderie ou à l’école, il n’est pas rare que les enfants reviennent à la maison avec un réservoir d’amour presque vide. Serait-ce le cas du vôtre? Peut-être vous manifeste-t-il intensément son affection afin que vous preniez du temps pour lui? Cherche-t-il à attirer votre attention par d’autres comportements indésirables? À quelle fréquence passez-vous du temps de qualité avec lui?

Que faire?

Comblez le besoin d’amour et d’attention de votre petit en instaurant des moments privilégiés où vous serez totalement présente de corps et d’esprit auprès de lui. Démontrez-lui votre affection particulièrement en début de journée, au retour à la maison ainsi qu’avant le coucher. Regardez-le dans les yeux et souriez-lui avec bienveillance.  

Valorisation

Les enfants carburent aux compliments. Sans le vouloir, votre attitude encouragerait-elle votre enfant à rechercher des contacts étroits avec vous? Lorsqu’il est affectueux, récolte-t-il des commentaires élogieux? Si oui, peut-être a-t-il appris que pour vous faire plaisir et se sentir apprécié, il doit agir ainsi.

Que faire?

Proposez-lui d’autres façons moins démesurées de vous faire plaisir. Soulignez régulièrement ses efforts et remerciez-le pour ses bons coups. Offrez-lui des compliments sincères.

En tant que parent, vous ressentez probablement un amour puissant et inconditionnel envers votre enfant. En tant qu’adulte, vous avez la capacité de modérer l’expression de votre amour. Mais, qui n’a pas déjà fait un câlin un peu trop fort ou couvert de baisers le visage de son enfant? Soyons compréhensifs; le peu de maturité et d’autocontrôle de votre petit pourrait aussi expliquer le fait qu’il vous aime trop!

Laury Boisvert

Coach familial

Passionnée par les enfants et les relations familiales, Laury est titulaire d’un baccalauréat en psychoéducation et est spécialisée en interventions auprès des personnes présentant des troubles de comportement. Elle est également formée en coaching familial. Depuis plus de 10 ans, Laury développe son expertise auprès des familles et des enfants âgés de 0 à 12 ans. Elle a fondé Coaching familial La Lanterne en 2011. Par l’intermédiaire de ses articles, Laury souhaite que chaque parent améliore la confiance en ses compétences en ajoutant quelques trucs à sa « boîte à outils parentale ». Vous pouvez la suivre sur Facebook.

Cette semaine

Commentaires

Suivez-nous

Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Être un parent qui s’investit

131 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!

Nos partenaires