Famille

Ben et Jessica Mulroney - priorité à la famille

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Ben et Jessica Mulroney, parents de jumeaux de 3 ans et d’une fille d’à peine quatre mois. Les jeunes parents ont mis leur vie de famille au cœur de leurs préoccupations.

Ben et Jessica Mulroney ont été recrutés par Pampers pour servir de porte-paroles à la célèbre marque de couches le temps d’une tournée média au cours de laquelle ils ont raconté des tranches de leur vie de famille. Mamanpourlavie.com ne pouvait passer à côté d’une telle occasion de rencontrer ces deux sympathiques parents.

Qui sont-ils

Ben Mulroney, 37 ans, est le fils de l’ex-premier ministre du Canada, Brian Mulroney. Il est l’animateur de ETALK, l’émission de divertissement la plus regardée au Canada. Son épouse depuis cinq ans, Jessica Brownstein Mulroney, 34 ans, est styliste et dirige les projets, les relations publiques et les médias sociaux de Baie d’Hudson.

Ils sont les parents de Brian et John, des jumeaux de 3 ans, et de Isabel Veronica (Ivy) née en juin 2013. La famille habite à Toronto.

Votre vie de parents de 3 enfants est compliquée ou simplement occupée?

Jessica : Plus occupée que compliquée! Il faut être très organisés comme parents avec des jumeaux de 3 ans et un bébé. Notre vie est complètement planifiée.

Ben : Le calendrier est bien rempli! On sait toujours ce qu’on va faire le lendemain, le surlendemain et même la semaine prochaine. Nous travaillons tous les deux à temps plein, mais on se garde une certaine flexibilité dans tout ça. Par exemple, mon milieu de travail sait que quand je suis là, j’y suis à 100 %. Et si je dois m’absenter pour un enfant malade, ils me laissent partir en paix parce qu’ils savent qu’à mon retour je serai présent à 100 %.

Jessica, vous avez recommencé à travailler assez rapidement après votre accouchement.

Jessica : J’ai accouché en juin et j’ai recommencé le travail en août. J’ai eu une offre qui ne se refuse pas alors que j’étais enceinte de sept mois, alors je m’étais préparée en conséquence d’un retour rapide. Je sais que ça peut paraître surprenant comme décision, mais quand je suis inspirée au travail, je me sens une meilleure maman.

Il ne reste plus beaucoup de temps pour la famille quand on travaille à temps plein…

Jessica : J’ai toujours considéré que ce n’est pas la quantité de temps que l’on passe auprès de ses enfants qui compte, mais bien la qualité. Ben et moi avons des règles très strictes pour les deux heures du soir où on est en famille : pas de télévision, pas de téléphone, on passe tout notre temps les cinq ensemble ou presque!

Ben : On est présent à 100 % pendant ces deux heures. J’ai des amis qui passent plus de temps avec leurs enfants en terme de minutes et d’heures, mais qui écoutent la télé, qui utilisent leur téléphone intelligent ou l’ordinateur en même temps. Donc, ils sont là plus longtemps que moi, mais sont-ils plus présents que moi? Je ne pense pas. C’est là que la qualité du temps prend tout son sens pour moi.

Quelle est votre routine du soir?

Jessica : On a une routine du soir bien établie avec repas, bain, lecture d’une histoire, etc. Mais il faut que je dise que nous couchons nos enfants un peu plus tard que la moyenne pour avoir un bon deux heures avec eux chaque soir. Nous arrivons du travail à 18h00 et nous les couchons vers 20h-20h15. Ce qui est bien, c’est qu’ils se lèvent aussi plus tard, vers 7h30 le matin.

Ben : Ça fonctionne bien pour nous, mais c’est à chaque famille de trouver la formule qui lui convient.

Est-ce que Ivy fait ses nuits?

Ben : Ivy dort de 21h00 à 9h00! Ça peut changer demain, mais jusqu’à présent, elle fait de belles grosses nuits. Je vis dans le présent, et dans le présent, je suis très heureux! (rires) Honnêtement, ça a beaucoup à voir avec Pampers. En trois ans avec Brian et John et en 4 mois avec Ivy, nous n’avons jamais eu une seule fuite de nuit! Ils se sont déjà réveillés la nuit, c’est sur, mais jamais à cause d’une couche fuyante. On apprécie dormir la nuit, on est des meilleurs parents, des meilleurs employés et un meilleur couple!

Sondage Pampers

Dans le cadre d’une étude réalisée pour le compte de Pampers en octobre 2013, 509 mamans canadiennes ayant un enfant entre 0 et 35 mois ont été sondées. 39 % des mamans québécoises ont affirmé se réveiller la plupart des nuits entre 2h00 et 4h00 du matin pour nourrir ou changer la couche de leur bébé. Les mamans québécoises ont aussi déclaré qu’une couche mouillée (20 %) ou une couche qui fuit (14 %) est la raison pour laquelle leur bébé se réveille la nuit.

Quand c’est nécessaire de se lever la nuit, vous levez-vous tous les deux?

Jessica : quand j’allaitais, nous nous sommes toujours levés les deux, à l’exception des jours où Ben devait travailler très très tôt le matin. Je sais que dans beaucoup de familles, c’est souvent l’un ou l’autre, mais chez nous ça a toujours bien fonctionné à deux. Quand c’est toujours la maman ou le papa qui se lève la nuit, ça finit un jour par du ressentiment envers le parent qui dort.

Ben : en étant deux à se lever, on ne compte pas c’est le tour de qui! Et c’est normal de s’aider l’un l’autre quand on peut. On n’a pas eu un bébé parce qu’on voulait dormir, mais bien parce qu’on voulait tous les deux participer à leur vie au quotidien. On se soutient, on s’écoute, on panique ensemble… Quand on fait tout ensemble, on peut en rire tous les deux!

Et avec les jumeaux, ça s’était également bien passé?

Ben : oui, les jumeaux ont aussi fait leurs nuits assez rapidement. Le problème qu’on a eu avec Brian et John, c’est l’heure des repas! Quand ils entraient dans la cuisine, c’est comme une explosion nucléaire, ils ne voulaient rien manger. Encore aujourd’hui, c’est un défi de les faire manger.

Jessica : Il faut toujours comprendre qu’avec des enfants si une chose va bien, une autre sera plus difficile! Les jumeaux ont bien dormi, mais ils ne mangent presque rien. L’enfant parfait n’existe pas!

5 réflexions sur leur vie de parents

Devenir parents

Ben : La naissance recommence tous les jours! Oui, la naissance est un miracle, mais c’est aussi quelque chose d’extrêmement commun. Chaque personne a en elle le pouvoir et l’habileté de devenir un bon parent. Oui, les sites web comme le vôtre ont de bons indices sur ce qu’il faut faire et proposent de bonnes ressources, mais ils n’auront pas la réponse à tout. Il faut se faire confiance comme parents.

Les comparaisons

Jessica : Il faut éviter à tout prix de comparer les enfants. Les enfants d’une même famille, mais aussi avec les enfants des amis, de la famille, des collègues de bureau… Les enfants sont si différents les uns des autres, on ne sort jamais gagnant du jeu de la comparaison. C’est vraiment une pratique à bannir complètement! Surtout quand on en est à son premier enfant et qu’on s’inquiète de tout, on se demande toujours si notre enfant est normal de faire ou ne pas faire ceci et cela. Ceux qui viennent comparer l’évolution de leur enfant avec le nôtre nous font peur pour rien!

Le quotidien

Jessica : Notre philosophie familiale est : prendre plaisir au voyage! On a tendance comme parents de toujours attendre quelque chose : attendre que l’enfant mange, qu’il marche, qu’il parle, qu’il soit propre, etc. On a comme une longue liste d’étapes à cocher! Pourtant pendant qu’on attend que quelque chose arrive, on oublie de profiter pleinement du moment présent! Le temps qui passe ne reviendra jamais, les beaux moments du jour sont à prendre pleinement quand ils se présentent. Demain, on vivra les choses de demain, aujourd’hui on doit profiter de tout ce qui se présente!

La vie avant vs la vie après les enfants

Ben : les bons amis sont toujours là! Bien sur, on n’est pas aussi disponibles qu’avant les enfants, mais ça ne nous dérange pas vraiment. Je suis personnellement plus heureux aujourd’hui que je l’étais il y a 5 ans. Vous savez, il existe plein de façons d’expliquer comment ta vie va changer négativement en devant parent : tu ne dormiras plus, tu ne sortiras plus avec tes amis, tu ne verras plus de match de hockey avant longtemps, tu n’auras plus de temps pour toi… Le vocabulaire existe donc pour tout ce que tu ne pourras plus faire, mais il est pauvre quand vient le temps d’expliquer comment ta vie va être meilleure! J’étais donc très préparé à ce que ma vie change pour le pire, mais absolument pas pour tout ce qu’elle est vraiment, c’est à dire tellement meilleure!

Le bonheur au quotidien

Jessica : le meilleur moment de ma journée, c’est quand je reviens de travailler et que j’entends leurs petits pieds courir vers moi en me disant : maman, maman, je t’aime! Nous avons une fenêtre banquette à laquelle les jumeaux se rendent toujours quand nous partons sans eux. Ils nous font des Aurevoir et ils font les signes que Ben leur a appris en disant « I love you ». Ils me touchent directement au cœur chaque fois. Ils sont mon bonheur!

Merci beaucoup à Ben et à Jessica Mulroney pour cette entrevue ouverte et sympathique! Vous pouvez les suivre tous les deux sur Twitter : Ben et Jessica.

Image de Sonia Cosentino


Cette semaine
Protéger bébé du soleil

Le soleil est bon pour nous tous! Même bébé? Oui, mais en très petite quantité. On parle de moins de 5 minutes par jour parce que la peau de bébé est vraiment délicate!

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Crumble de saumon aux poireaux

Rafraîchissante et sucrée, cette recette est idéale pour toute la famille! 

Course à pied sécuritaire pour les nouvelles mamans

La course à pied semble être le sport par excellence lorsqu’on est en congé de maternité. Avec notre rythme irrégulier de nouvelle maman, c’est agréable de sortir spontanément de chez soi pour prendre le grand air et pour bouger avec bébé.

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman