Famille

Le retour des maladies que l’on avait presque oubliées

Poliomyélite, rougeole, oreillons et coqueluche. Si à une certaine époque leur nom faisait frémir les chaumières, aujourd’hui, plus personne ne s’en inquiète. En fait, on arrive même à penser que ces maladies sont chose du passé. Et pourtant…

Pourtant, ce n’est pas parce qu’un pays réussit à enrayer un virus de son territoire que ce dernier a complètement disparu de la surface de la Terre. Pour réapparaître, ils n’ont besoin que d’une seule brèche afin de se répandre dans la population. Les maladies contagieuses ne connaissent pas les frontières et donc, elles sont susceptibles d’être réintroduites à n’importe quel moment par un voyageur qui ne serait pas immunisé.

Se faire vacciner pour soi et pour les autres

Pour diverses raisons, certaines personnes ne peuvent être inoculées — allergie au contenu de certains vaccins, leur âge, leur état de santé, etc. — et dans ce cas, leur protection repose sur les épaules du reste de la population. Pour éviter que certaines maladies se répandent, il faut « qu’au moins 95 % des personnes soient vaccinées » (gouvernement du Québec, 2019). Dans le cas contraire, on s’expose collectivement à un risque de résurgence du virus.

Les dangers de ne plus avoir peur

Au Québec, grâce au programme de vaccination mis au point dans les années 1970, on arrive presque à oublier l’existence de ces maladies extrêmement contagieuses et virulentes qui ont enlevé la vie à de trop nombreuses personnes.

Pour reprendre les mots du Dr Yves Robert, publié dans le journal du Collège des Médecins du Québec en mai 2019 : « l’efficacité vaccinale et le temps ont malheureusement un effet secondaire important : l’oubli. On ne se rappelle plus les risques de ce qu’on voulait prévenir et l’on ne parle que des effets secondaires de l’outil préventif, qu’ils soient réels ou hypothétiques ».

Se souvenir

Il faut donc se souvenir, de tous les maux et de toutes les pertes engendrées par ces maladies qui semblent d’une autre époque et qui, malheureusement, sont toujours bien menaçant.

Rappelons-nous que cette tranquillité d’esprit, celle que nous tenons pour acquise, repose sur une base très fragile; le maintien de la vaccination. Remémorons-nous les 11 000 Canadiens qui se sont retrouvés paralysés des suites de la poliomyélite, entre 1949 et 1954. Souvenons-nous également de cette dernière épidémie de rougeole, en 1989, qui a affecté plus de 10 000 patients en un temps record. Mais avant tout, gardons en tête les séquelles lourdes et invalidantes que peuvent entraîner ces maladies quand la mort n’en est pas l’issu.

Au Canada, grâce à la vaccination, les maladies comme la poliomyélite — mentionnée plus haut —, la rougeole, le syndrome de la rubéole congénitale, la diphtérie, les oreillons et le tétanos ont totalement disparu ou ont une prévalence très faible.

La rougeole, pour ne prendre qu’un seul cas

La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse qui se transmet quatre jours avant, et quatre jours après, l’apparition des symptômes. C’est ce qui rend la propagation de cette maladie aussi foudroyante et difficile à contrôler. Les complications liées à cette maladie sont fréquentes et parmi celles-ci on retrouve les suivantes :

  • Infection de l’oreille
  • Aveuglement
  • Pneumonie
  • Encéphalite
  • Décès
  • Travail prématuré
  • Fausse couche
Les risques

Avec ou sans vaccination, le risque zéro n’existe pas. Cela étant dit, pour prendre l’exemple de la rougeole, il « existe un risque de faire une encéphalite, c'est-à-dire une inflammation du cerveau, après avoir reçu le vaccin contre la rougeole. Toutefois, ce risque n’est même pas de 1 cas sur 1 million. Ce risque augmente à 1 cas sur 1000 lorsqu’une personne attrape la rougeole » (gouvernement du Québec, 2019).

Sources :

Association Canadienne de santé publique (2019). L’histoire de la polio. Récupéré à https://www.cpha.ca/fr/histoire-de-la-polio.

Santé canada (2019). Rougeole : Symptômes et traitement. Récupéré à https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/rougeole.html?utm_source=google&utm_medium=cpc_fr&utm_content=meas_2&utm_campaign=vaccines-19&utm_term=Rougeole

Collège des médecins du Québec (2019). De l’oubli des risques au risque de l’oubli. Récupéré à http://www.cmq.org/nouvelle/fr/de-l-oubli-des-risques-aux-risques-de-l-oubli.aspx

Gouvernement du Québec (2019). Comprendre la vaccination. Récupéré à https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/comprendre-la-vaccination/#c982.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires