Famille

Bébé numéro 2 marche à quatre pattes!

Bébé marchant dorénavant à quatre pattes, deux choix s’offrent à vous : soit vous le suivez pas à pas, soit vous suivez ces 3 étapes faciles!

Enfin, bébé a 9 mois, il devient plus autonome, marche à quatre pattes et monte les escaliers. Mais au 2e enfant, on se rend vite compte que cette nouvelle autonomie va devenir plus difficile à gérer qu’au premier enfant, et ce, justement parce que notre plus grand doit comprendre que son frère ou sa sœur ne peut pas encore jouer ou se promener à sa guise. Je vous donne donc ici quelques idées de ce qui vous attend, question de bien vous préparer et de pouvoir profiter des petites victoires de votre bébé, sans manquer de mourir d’une crise cardiaque en le surprenant avec un jouet trop petit dans la bouche ou en équilibre dans les escaliers…!

1re étape : ranger les jouets inadaptés pour bébé

Votre plus vieux a sans doute des jouets qui ne sont pas adaptés pour bébé soit parce qu’ils sont trop petits (Lego, Playmobil, etc.) soit parce qu’on ne peut les mettre dans la bouche (casse-tête en carton, voitures en métal, blocs de bois peints, etc.). Je suggère ici de faire un tri, avec lui, de la salle de jeu. Cela lui permettra de comprendre et d’identifier lui-même les jouets trop petits ou non adaptés pour bébé. Il pourra même devenir votre allié pour surveiller bébé.

Ensuite, pour continuer à faire participer l’enfant, on peut lui demander de décider, avec nous, d’une place spéciale pour les jouets de son frère ou sa sœur dans la salle de jeu. Quant aux jouets inadaptés, on peut suggérer à notre plus grand d’en choisir quelques-uns pour emporter dans sa chambre à condition de bien fermer sa porte dès qu’il en sort. Les autres jouets pourront être utilisés dans les activités prévues seul avec maman ou papa ou encore devenir des jouets « de table » (comme les Legos) et devront être rangés dès que le jeu est terminé.

Vous pouvez également choisir de fermer l’accès à la salle de jeu en fermant la porte ou en utilisant une barrière. Vous constaterez toutefois, dans les étapes suivantes, que cela peut s’avérer plus difficile qu’on ne le pense.

La première étape maintenant franchie, vous venez de vous éviter plusieurs frayeurs!

2e étape : fermer les portes

Les portes! Ah, un autre souci si facile à résoudre quand on est seul, mais qui devient tout un casse-tête quand on a un enfant dans la maison qui ne fait que les ouvrir dès qu’on vient de les fermer! Je vous raconte : ma fille marchait enfin à quatre pattes et mon fils en était à apprendre à aller seul aux toilettes. J’allais vite me rendre compte que ces deux nouveaux développements chez mes enfants n’allaient pas de pair! Mon fils va aux toilettes et oublie de refermer la porte derrière lui. Ma fille, voyant enfin une porte ouverte, se précipite pour entrer. Elle se promène à quatre pattes par terre (je vous rappelle ici que mon fils apprend à faire pipi seul debout et que quelques fois il ne vise pas trop bien… ouache!). Ma fille monte ensuite en se tenant après la toilette (toujours très propre!) et je l’attrape juste avant qu’elle ne mette la main dans l’eau de la toilette (mon fils n’avait évidemment pas tiré sa chaîne… fiouf!).

Cette petite anecdote illustre très bien ce que vous vivrez au quotidien. Comme votre bébé marche à quatre pattes, vous devrez recommencer à fermer toutes les portes dans la maison : porte-patio, porte du sous-sol, porte de la salle de bain, etc. Vous aurez toutefois le double défi d’avoir à les refermer constamment parce que votre enfant plus vieux les ouvrira derrière vous. Si votre enfant est assez vieux pour comprendre, vous pouvez lui expliquer la raison pour laquelle il doit fermer les portes derrière lui. Sinon, dès que vous passez devant une porte, assurez-vous qu’elle est bien fermée. Et n’oubliez pas la porte de la salle de bain!

Si vous avez franchi cette étape avec succès, félicitations, vous venez peut-être d’éviter à votre poupon de boire l’eau de la toilette!

3e étape : la barrière

Les fameuses barrières, quelle invention formidable lorsqu’on est des adultes, mais quel enfer avec des enfants! Quand on est grand et qu’on doit aller de l’autre côté de la barrière, pas de problème, on l’enjambe, mais un enfant, lui, ne peut pas passer. Je vous donne un exemple. Votre enfant veut monter dans sa chambre chercher un jouet : « maman, je ne peux pas monter, il y a la barrière ». Vous le faites passer par-dessus et vous retournez à vos occupations. Deux minutes plus tard : « maman, je ne peux pas descendre, il y a la barrière ». Vous quittez à nouveau votre tâche et vous revenez le faire passer par-dessus la barrière. Vous voyez? L’enfer!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires