Famille

Le mythe de la maman de Caillou

Une bonne mère est compréhensive, douce et toujours patiente. Elle ne se fâche jamais, elle a toujours du temps pour ses enfants et elle sacrifie son propre bonheur au profit de sa famille… Est-ce bien vrai tout ça?

Un petit tour chez la famille parfaite 

Un bon matin, les parents de Caillou se réveillent en retard; le réveil n’a pas sonné. Sans proférer le moindre gros mot, la maman de Caillou se lève en vitesse, réveille tout le monde à qui elle dit gentiment de se dépêcher. Caillou, lui, n’est pas pressé du tout… Pendant que maman se prépare, Caillou en profite pour subtiliser le maquillage de sa mère et repeindre la figure de sa petite sœur, qui, par un drôle de hasard, ne hurle pas. Maman découvrant sa fille maquillée jusqu’aux oreilles, garde toujours son calme et dit gentiment à son fils : « Voyons Caillou, tu sais bien que tu n’as pas le droit de prendre le maquillage de maman! Viens, on va aller nettoyer ta sœur… »

Alors que tout le monde est prêt, Caillou décide de s’entêter et refuse obstinément de s’habiller… Les parents, toujours souriants et patients, le grondent en douceur, sans jamais hausser le ton ou proférer de menaces de punition. Finalement, papa prendra congé afin de montrer à Caillou tous les gens qui travaillent dans le quartier… Quels bons parents n’est-ce pas?

Je rencontre malheureusement de plus en plus de ces parents (souvent des mères, avouons-le) bien intentionnés, qui feraient tout pour devenir la mère ou le père parfait, celui qui saura rendre toute la famille heureuse. Quelques années plus tard, ils sont souvent bien déçus du résultat. Devant les comportements ingrats de leur marmaille, ils se demandent encore : « Mais qu’est-ce que j’ai bien pu faire de travers? Moi qui leur ai tout donné… » Et bien justement!

Et si cette mère avait été un peu trop gentille? Et si, par son attitude, elle avait justement enseigné à ses enfants à la traiter comme une esclave? Et si, désirant plus que tout faire plaisir à ses enfants, elle avait miné leur bonheur à long terme en même temps que sa relation avec eux?

5 mythes courants sur la « bonne mère »

Selon la croyance populaire, une bonne mère :

… est entièrement dévouée à ses enfants : FAUX! En se sacrifiant, la mère esclave enseigne à ses enfants, ou bien à se sacrifier eux-mêmes pour le plaisir des autres, ou bien à espérer que tout le monde se sacrifie pour eux. Cette mère sera déçue lorsque ses enfants ne seront pas reconnaissants et risque de les culpabiliser : « Après tout ce que j’ai fait pour vous! »

Et puis, comment espérer que nos enfants ne nous traitent pas en esclaves si l’on se conduit comme des serviteurs?

… fait tout pour que ses enfants soient heureux : FAUX! En élevant ses enfants « dans la ouate », la trop bonne mère risque de ne pas bien les préparer à l’âge adulte. Un enfant joyeux ne devient pas nécessairement un adulte épanoui… La vie est faite d’embûches, de déceptions, d’efforts, de réussites et d’échecs. Bien préparer un enfant à l’âge adulte ça veut aussi dire l’entraîner dès son plus jeune âge à devoir faire des efforts pour obtenir ce qu’il désire, à faire face aux frustrations et aux déceptions et apprécier les petits plaisirs.

… ne se fâche jamais. Elle est toujours douce et patiente : FAUX! Les mères qui tentent de ne jamais se mettre en colère tombent toutes dans le même piège : elles sourient, expliquent, répètent, négocient, argumentent, répètent encore… puis finissent par exploser, pour ensuite se culpabiliser. D’ailleurs, les mères qui sont trop patientes élèvent des enfants indisciplinés qui ne savent pas où est la limite de l’acceptable et qui prennent l’habitude de contourner les règles. Ils sont habitués à avoir plusieurs chances et réagiront très mal à un encadrement plus ferme.

Et puis de toute façon, l’enfant qui serait tombé sur une mère à la patience infinie, qui ferait preuve de douceur en toutes circonstances, risquerait d’être pour le moins traumatisé lorsque son enseignante de maternelle, un peu moins parfaite, perdrait patience.

… sait toujours quoi faire : FAUX! On se pose toutes des questions, personne n’a toutes les réponses et celles qui croient savoir quoi faire en toutes circonstances finissent invariablement par réaliser un peu tard les erreurs qu’elles ont commises. Les meilleurs parents ne font pas nécessairement les meilleurs enfants. Quoi qu’on fasse, les enfants jouissent toujours de leur « libre arbitre », c'est-à-dire que chacun d’eux peut interpréter à sa façon les interventions de ses parents et y réagir comme bon lui semble.

… est toujours disponible : VRAI et FAUX. Bien que le choix de devenir parent exige qu’on renonce à une certaine part de liberté afin d’être présent pour les enfants (ne pas travailler 70 heures par semaine, par exemple…), il n’est toutefois pas nécessaire de mettre une croix sur toutes nos aspirations professionnelles et nos loisirs. En fait, laisser les enfants vivre certains délais dans leurs demandes d’attention, devoir attendre qu’on soit disponibles afin de nous raconter leurs tracas et composer avec nos propres désirs et besoins ne feront que les rendre plus tolérants et respectueux des autres.

Alors, c’est quoi une bonne mère?

Selon moi, une bonne mère est d’abord et avant tout une mère heureuse! Car au-delà de tout ce qu’on pourra dire ou faire, c’est le modèle qu’on projette qui sera le meilleur porte-parole des valeurs que nous désirons transmettre à notre progéniture. Ainsi, selon moi, une bonne mère :

… a du plaisir! Elle a du plaisir dans son rôle de mère, elle prend le temps de rire avec ses enfants et de s’offrir du temps de qualité avec eux. Elle fait avec ses enfants des activités qu’elle aime et ne se contente pas de faire le taxi pour tout le monde. Elle se permet de décrocher de ses tâches et de son rôle éducatif de temps à autre pour simplement respirer le plaisir d’être avec ceux qu’elle aime et rigoler un bon coup. Elle a du plaisir dans son travail et revient du boulot en souriant. Elle a aussi du plaisir avec ses amis et avec son conjoint, même si parfois ça veut dire qu’elle n’est pas disponible à ses enfants pendant quelques heures…

… a des passions : Une bonne mère se permet, en dehors de ses responsabilités familiales, de laisser libre cours à ses passions : lecture, arts, sport, voyage, histoire, etc. Elle les partage d’ailleurs avec ses enfants et les encourage à découvrir ce qui les « allume » eux aussi.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 16 – Charlotte et Charlie

À gagner: une carte-cadeau Charlotte et Charlie

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires