Famille

10 mauvaises façons de gâter vos enfants

On veut faire plaisir à nos enfants, parce qu’on les aime plus que tout, c’est normal. Mais il y a des façons de les gâter qui ne leur rendent vraiment pas service.

Leur éviter le ménage

Évidemment, les enfants sont petits et il faut leur laisser le temps de s’amuser. Mais en faisant tout à leur place, en ramassant les pots de yogourt vides qui traînent et en faisant leur chambre, nous ne leur apprenons pas à le faire. Nous leur faisons aussi croire que c’est normal que tout se fasse comme par magie! Ce n’est pas le cas et c’est plus difficile (et déprimant) de tout réapprendre à 18 ans! Si nous ne voulons pas qu’ils soient trop surpris de tout le travail que le ménage représente plus tard, mieux vaut leur apprendre à se ramasser très tôt!

Laisser parler les enfants n’importe quand

Quand on laisse un enfant interrompre les conversations des adultes, même si c’est pour éviter de les exclure, on ne leur apprend ni la politesse, ni comment les conversations fonctionnent. Ils n’apprennent pas à respecter les propos des autres ni à écouter ce qui se passe autour d’eux avant de s’imposer. Ça leur attirera des problèmes qui seront bien plus difficiles à ajuster à 12 ans qu’à 4 ans.

Céder aux crises de centres d’achat

Même s’il se roule par terre et fait le bacon pour avoir un paquet de gomme, vous ne devriez pas céder parce que vous êtes gênée de la situation. Vous devriez tenir bon et attendre d’être sortie du magasin pour lui expliquer qu’on ne demande pas les choses de cette façon et qu’on n’obtient rien par la colère et les crises. Mieux encore, aidez-le à s’imaginer comment il se sentirait si vous lui faisiez ce genre de crise devant ses amis ou dans sa cour d’école. Il comprendra le ridicule de la chose et apprendra à avoir un peu d’empathie par la même occasion.

Récompenser les enfants avec des sucreries

Si votre enfant est récompensé par de la nourriture (et on inclut les bonbons, le chocolat et les chips dans le mot nourriture!) chaque fois qu’il fait quelque chose de bien, il risque d’associer la malbouffe à un objectif à atteindre. En plus, il pourrait lever de plus en plus le nez sur ce qui est bon pour la santé en se disant que vous trouvez vous-même les frites (et toutes les sucreries!) plus agréables à manger puisque vous lui en donnez en récompense.

Toujours éviter les confrontations

Ne jamais dire non par peur de froisser son enfant qui pourrait alors se fâcher ou vous dire qu’il ne vous aime plus mène tout droit à la manipulation et aux exigences démesurées. Votre enfant s’attend à devoir vous respecter, à ne pas toujours avoir raison et à se faire dire non de temps en temps. N’ayez pas peur de jouer le rôle de parent en étant juste, mais ferme.

Justifier toutes vos décisions

Quand on prend une décision, on n’a pas besoin d’expliquer ce qui a motivé nos choix. Oui, on a l’impression de leur donner un sens critique en le faisant, et c’est un peu vrai, mais cette façon de toujours se défendre leur donne l’impression de toujours avoir le droit de remettre en cause les décisions des adultes. Si ça ne cause pas de problème chez vous pour l’instant, ça pourrait en causer plus tard avec vous et avec les autres adultes qui n’ont absolument pas cette volonté de leur inculquer le sens des remises en question.

Ne pas leur apprendre à partager

En achetant un deuxième exemplaire de tout pour qu’ils ne manquent jamais de rien de ce que leurs frères et sœurs ou leurs amis ont, ils n’apprendront pas à partager. En leur donnant ce trop grand sens de la propriété, tous les objets qu’ils tiendront dans leurs mains deviendront problématiques et ils auront des confrontations plus souvent qu’à leur tour.

Toujours les faire passer en premier

Dans la vie, on n’est pas toujours premiers, même quand on est enfant! Au travail, sur les routes, dans la vie personnelle et dans tous nos apprentissages, on ne fait pas tout le premier et on ne gagne pas toujours. En ayant l’habitude de toujours se sentir comme le roi de la montagne, votre enfant ne comprendra pas comment réagir à une défaite et risque de se sentira bien démuni devant l’adversité.

Leur éviter l’échec

En les aidant trop à tout accomplir, les enfants n’ont pas le sentiment d’avoir réussi par eux-mêmes, ils n’ont pas le temps de méditer sur leurs forces et leurs faiblesses et, surtout, ils n’ont pas une vision réaliste du travail qui est nécessaire pour y arriver. Les échecs font partie de la vie et sont une grande source d’apprentissage.

Ne jamais mettre de limites

Donner des repères clairs et des consignes, mettre des balises et des limites ne brime pas les enfants ni leur sentiment de liberté. Que ce soit pour assurer leur sécurité, leur inculquer la politesse et le respect de soi et des autres, leur apprendre à vivre en société ou à tirer des bénéfices d’une routine santé, les enfants ont besoin qu’on leur indique ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire, tout en leur laissant beaucoup de liberté entre les limites bien entendu!

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires