Vie scolaire

Mon enfant n’aime pas son professeur

« Il est trop sévère », « Elle n’explique pas bien! », « Il sourit moins. », « Elle ne m’a pas choisie pour être le Mini-Prof », « Je le déteste », etc. Les remarques négatives, les jugements rapides et les opinions arrêtées de votre enfant envers son professeur vous inquiètent? Parce que s’il n’aime pas son professeur, pourra-t-il bien réussir son année quand même?

Il est vrai que c’est une situation délicate et embêtante. D’un côté, vous ne devez ni la banaliser ni l’envenimer. Il faut toutefois raisonner comme un adulte. Votre enfant réagit sûrement un peu sous le coup de l’émotion. Les changements ne sont pas faciles pour lui. Il avait gardé en mémoire son ancien professeur et espérait trouver rapidement la même complicité avec son nouveau. Toutefois, n’oubliez pas que ne pas aimer son enseignant est une réalité possible. Dans le lot de professeurs que vous avez rencontrés dans votre vie, il y en a sûrement que vous avez moins aimés… et c’est normal. Tentez d’abord d’expliquer ce fait à votre enfant. Dans la vie, on est amené à travailler ou à côtoyer des gens avec qui on a malheureusement moins d’atomes crochus. Et probablement qu’il est un peu tôt pour déclarer ne pas aimer son enseignant aussi catégoriquement.

Des questions!

Poser des questions simples à votre enfant pour démystifier ses sentiments envers son professeur. Demandez-lui s’il le compare à son ancien enseignant. Demandez-lui pourquoi il ne l’aime pas. Est-il sévère? Parle-t-il fort? Est-ce qu'il comprend bien quand il explique? Votre enfant n’arrive peut-être simplement pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent et que c’est plus facile de déclarer ne pas aimer son professeur.

Discussion!

Rappelez à votre enfant qu’au début de l’année dernière, il était sûrement tout aussi anxieux face à son professeur, mais qu’au cours de l’année, il a appris à le connaître et à l’apprécier. Il faut du temps pour bâtir une relation. Les enfants aimeraient bien que tout se passe rapidement. Essayez de découvrir avec l’enfant ce qu’aime son enseignant. Si les deux aiment le cinéma, le hockey, la musique ou autres, soulignez ce trait commun entre les deux.

Réunion!

Votre enfant continue de ressentir un malaise? Prenez rendez-vous avec l'enseignant. Certains préfèrent les appeler, leur écrire un courriel ou les rencontrer seul à seul pour la première fois. Cela pourrait être intimidant pour l’enfant d'être confronté à son professeur. Discutez avec l’enseignant, vous découvrirez peut-être ce qui est la source de frictions entre lui et l’enfant (un enfant qui n’aime pas que quelqu’un hausse la voix doit s’adapter à un professeur à la voix qui porte).

Si c’est nécessaire, vous pourrez faire une rencontre à trois.  

Adaptation!

Il faut donner confiance à notre enfant, confiance de trouver une façon de bien travailler avec son professeur, de trouver des qualités et des « points forts » et de s’adapter à ce changement. En manifestant notre confiance à notre enfant, en lui laissant la chance d’exprimer ses craintes et ses émotions, on lui procure un sentiment de sécurité et de confiance en soi. « Il lui sera éventuellement de plus en plus facile d’affronter les nouvelles situations qui se présenteront dans sa vie. Ainsi, dans tout changement, le fait de se référer à des souvenirs où les craintes ont fait place à l’adaptation aide beaucoup », note Marie-Claude Béliveau, psychoéducatrice et orthopédagogue, dans le livre Au retour de l’école… La place des parents dans l’apprentissage scolaire.

Inversion!

Si par exemple, notre enfant n’aime pas son professeur, car celui-ci parle fort très souvent. On peut demander à notre enfant : « Pourquoi penses-tu que ton prof parle si fort? » Ensuite, on peut lui suggérer d’essayer de se mettre à sa place : « Est-ce facile de parler si 25 autres personnes parlent en même temps que toi? », « Est-ce que tu aimerais cela que personne ne t’écoute quand tu parles? », etc. Ainsi, votre enfant pourra mieux relativiser le comportement qu’il n’aime pas de son professeur.

Ça vous est arrivé aussi...

Voici quelques témoignages de mamans, recueillis sur la page Facebook de Mamanpourlavie.com, qui ont dû faire face à une telle situation.

Je pense que nous devons être honnêtes avec eux et bien les préparer aux aléas de la vie future et ne pas faire l'autruche. Il faut leur expliquer que dans la vie parfois il y a des gens que nous aimons et qui nous aiment et parfois non et qu'il faut faire obstacle à ceux-ci en renforçant les points positifs autour (ex : les amis dans la classe, le professeur d'un autre cours, la matière ou moment de la journée qu'ils aiment le plus). Tout n'est pas toujours rose et il faut apprendre à nos petits à mettre de la couleur dans leur vie et chercher les points positifs de la journée. Les obstacles, ça nous rend plus fort. 
Nathalie

Je crois qu'il faut essayer de voir avec notre petit la ou les raisons pour lesquelles il n'aime pas son professeur. Si c'est justifié, je pense qu'il est primordial d'aller rencontrer le professeur en tête à tête. Si ce n'est pas justifié, si c'est un malentendu entre le prof et l'enfant, par exemple, j'en parlerais avec mon enfant pour essayer de le rassurer et le faire changer d'avis et j'irais probablement rencontrer le professeur avec mon petit afin que le malentendu soit réglé. Ce n'est pas évident! Mais je crois qu'il est important de ne jamais dénigrer un professeur, ou qui que ce soit, devant nos enfants. 
Sandra

Je pense aussi que nos enfants doivent apprendre à composer tôt avec les différences, avec l'adaptation nécessaire à toute nouvelle situation. C'est ça la vie. Et j'ai pour mon dire qu'il n'y a rien de tout blanc ou tout noir, il faut lui faire découvrir et valoir les forces de son enseignant, car il ou elle en a certainement. Par contre si je sens que mon enfant est traité injustement par un professeur, je demanderais à le rencontrer pour en discuter. C'est le travail du professeur d'agir de façon objective et correcte avec chacun. Et si je ne sens aucune ouverture de ce côté, je n'hésiterais pas à aller en parler avec la direction. Mais d'abord le prof, c'est important de bien faire les choses pour que ça ne soit pas notre enfant qui en paie la note. 
Solène

Je suis enseignante aussi. J’aimerais savoir si un de mes élèves ne se sent pas bien dans ma classe. C'est important de discuter avec l'enfant afin de comprendre ce qui lui déplaît. Parfois, ce n'est pas grand chose et ça se règle vite. Parfois, c'est une question de chimie. Comme je le dis souvent : on n'est pas obligé d'aimer tout le monde, c'est même impossible. Par contre, on est obligé de respecter les autres. Alors je crois que si mon enfant me disait qu'elle n'aime pas son professeur, je lui dirais qu'elle doit le respecter (et l'enseignant doit la respecter aussi!) Si cela n'est pas possible malgré tout, je pense que je demanderais un changement de classe. Il ne faut pas que la relation prof-élève en devienne une de haine et de mépris. Il ne faut pas négliger l'importance de la relation prof-élève, car elle joue un grand rôle dans l'apprentissage! 
Isabelle

Livre inspirant

AU RETOUR DE L’ÉCOLE… LA PLACE DES PARENTS DANS L’APPRENTISSAGE SCOLAIRE, Marie-Claude Béliveau, éditions de l’Hôpital Sainte-Justine, 2013, ISBN : 9782922770803, 14,95 $

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires