Vie scolaire

D’échec à réussite : tout est possible d’ici la fin de l’année scolaire

Dédramatiser l’échec

Tout le monde se retrouve, un jour ou l’autre, en situation d’échec. Même si l’échec nous fait vivre des émotions négatives comme la colère ou la tristesse, l’important, c’est d’apprendre à l’accepter et à passer par-dessus.

Pour aider votre enfant, vous pouvez lui raconter un échec que vous avez vécu, lorsque vous avez échoué à un examen de math en 2e secondaire ou lorsque vous n’avez pas obtenu le poste que vous convoitiez, par exemple. Prenez aussi le temps de lui expliquer de quelle façon vous avez surmonté cet échec. Ainsi, vous le rassurerez quant à ses chances de réussite.

Faire le point

Un échec peut aussi amener du positif, puisqu’il permet de remettre en question ses stratégies d’apprentissage ou son sens de l’organisation.

Qu’est-ce qui fait qu’il a obtenu une ou des mauvaises notes?

Avais-tu étudié assez?

Est-ce que tu as fait tes devoirs assidûment?

Est-ce que tu poses des questions à ton enseignant ou à tes amis lorsque tu ne comprends pas?

Est-ce que tu étais en forme le jour de ton examen?

Étais-tu très stressé lors de ton examen?

As-tu manqué de temps pour le terminer?

C’est à partir de ses réponses que vous pourrez établir un plan de match ensemble. Voici quelques suggestions, selon les éléments à travailler.

Compréhension de la matière

Demander des explications à son enseignant pour mieux comprendre les notions qui semblent difficiles ;

Participer aux périodes de récupération ;

Demander de l’aide à son enseignant, à des amis ou à Alloprof ;

Faire appel à un tuteur.

Effort et préparation

Mettre ses notes de cours au propre tous les jours ;

Rédiger des résumés ou des questions-réponses ;

Réaliser ses devoirs au fur et à mesure ;

Demander des exercices supplémentaires, afin de bien maîtriser la matière ;

Faire une liste de toutes les notions non maîtrisées (ce sera encourageant de les rayer les unes après les autres lorsqu’elles seront comprises).

Hygiène de vie

Dormir suffisamment ;

Faire de l’exercice physique tous les jours ;

Bien se nourrir ;

Pratiquer des techniques de relaxation (respiration, yoga, méditation…) afin d’évacuer et de mieux gérer le stress.

Enfin, rappelez-vous que l’enseignant de votre enfant est votre meilleur allié. Vous pouvez prendre rendez-vous avec lui, que ce soit pour une rencontre téléphonique ou en face à face. Il pourra sans aucun doute vous donner de précieux conseils. Après tout, vous avez le même objectif : la réussite de votre enfant.

Lire aussi :

Recette gagnante pour étudier efficacement

Garder son ado motivé jusqu’à la fin de l’année


Cette semaine
Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

La micro-aventure : pour créer de beaux souvenirs en famille

Entre le travail, l’école et les routines, on n’a pas toujours le temps de préparer de grandes activités avec nos enfants. Les micro-aventures pourraient être une solution pour vous, parents pressés à la recherche d’idées simples!  

Une semaine de relâche pour grands et petits!

La relâche scolaire est un point de ralliement pour tous les âges! C’est l’occasion rêvée pour organiser des activités ou des escapades en famille.

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Nos Concours

À gagner : une carte cadeau de 100$

Participez pour gagner une carte cadeau de 100$ en épicerie