Vacances

Bébé voyage en Pologne et en Irlande!

Tous deux passionnés de voyage, nous nous étions promis de continuer de voyager avec bébé, tout en adaptant notre approche pour convenir à ses besoins. Récit d’une aventure qui nous a comblés!

Voir le monde, petit à petit, voilà ce qui nous passionne chez nous! En mai 2010, alors enceinte de 3 mois, nous étions à découvrir la Jordanie quand mon conjoint et moi nous sommes promis de transmettre cette passion à notre premier enfant à naitre. Il aura certainement fallu un peu plus de recherche et de planification qu’à l’habitude, mais nous avons fait nos devoirs et nous nous sommes préparés pour que tout se déroule le mieux possible et qu’on en profite pour découvrir, s’amuser et se sentir en vacances.

Nous avons donc choisi de partir alors que fiston avait un peu plus de 6 mois, alors que l’introduction des aliments est encore à ses débuts, et que l’allaitement (mixte) se déroule bien. Nous avions aussi convenu de tenter de maintenir un semblant de routine le plus possible, pour aider bébé dans cette aventure.

La préparation

Mais où allons-nous aller, fut la première question à régler. Tant de pays qui restent à voir et qui nous intéressent! Toutes les régions du monde y sont passées et nous avons finalement opté pour la Pologne, qui nous attirait, et où l’on savait qu’on trouverait assez facilement ce qu’il nous faut pour les besoins de bébé. Et disons qu’un conjoint polonais qui parle le polonais, ça facilite drôlement la découverte d’un pays!

Que de détermination nous avions à voyager léger, malgré les couches, la nourriture et le lit de voyage de bébé, que nous voulions apporter! Nous avons donc apportés le minimum de vêtements, pour tenir le coup une semaine, avec bien sûr, quelques rechanges de plus pour bébé, tout en prévoyant faire une petite brassée de lavage en route! Les couches et les petits pots de purées seraient achetés à destination, alors que les céréales et le lait maternisé en poudre ont mérité leur place dans les valises. Le lit de voyage? Il est si compact et ne pèse que 7 lb, il s’est donc taillé une place dans ma valise. Après une bonne grosse heure à épurer ma pile initiale de vêtements, on a réussi à boucler 2 valises, l’une de 15 kg, l’autre de 20 kg, une poussette parapluie, ainsi que nos 2 petits sacs à dos pour l’avion. Premier défi? Réussi!

L’avion

Ah, l’avion! On veut que ça se déroule sans anicroche, que bébé ne pleure pas trop par crainte de déranger les autres, on veut dormir et relaxer. Toute une commande pour un premier transit de 12 heures, incluant une escale à Philadelphie avant d’atterrir à Dublin, en Irlande.

Rien ne vaut mieux qu’une bonne préparation, du calme et gérer nos attentes. Il y a bien des gens dans l’avion qui ont eux-mêmes des enfants et qui comprennent ce que ça représente! En mettant bébé au sein au décollage et à l’atterrissage et en maintenant sa routine de boires et de dodos le mieux possible, c’est lui qui est arrivé à destination le plus en forme! Le chanceux arrivait à dormir avant même que l’avion quitte la piste, et se réveillait pratiquement à destination. J’en étais envieuse.

Après un petit 48 heures sans histoire sur la côte ouest de l’Irlande, nous avons repris l’avion pour nous rendre à Gdansk en Pologne. Cette fois, nous avions choisi une compagnie aérienne à bas prix, ce qui veut aussi dire un minimum de service. Lorsqu’aucun préembarquement n’est prévu pour les familles (à moins de payer un surplus), que les bancs sont si près les uns des autres et que les places ne sont pas assignées sur l’avion, c’est la galère pour un parent. Le niveau de stress augmente considérablement. Soit on comprend bien dans quoi on s’embarque, soit on opte pour une autre compagnie aérienne et on paie un peu plus cher. Dans notre cas, nous accepterions de payer un peu plus la prochaine fois, même si tout s’est bien passé.

La Pologne, du nord au sud

12 jours, 4 villes, 4 hébergements et 1600 km d’auto. Voilà le programme qu’on avait organisé pour la Pologne, un peu naïvement. 

Les premiers jours à Gdansk ont été consacrés au repos pour se remettre du décalage, pour voir la famille de mon conjoint, faire nos emplettes et découvrir la région. Quel privilège que la famille puisse nous prêter une voiture et un siège d’auto! Autrement, nous aurions dû louer une voiture, et nous assurer d’avoir un siège d’auto de la compagnie de location ou encore de trimballer le nôtre. Une fois le déjeuner englouti et les sacs à dos du jour prêts, on s’assurait de quitter l’hébergement un peu avant la sieste du matin pour que bébé puisse s’endormir dans sa poussette. Nous avons ainsi pu voir Gdansk, Sopot et Gdynia, à raison d’une ville par jour, en marchant beaucoup : les vieux quartiers, les monuments, les places publiques.

Après 4 jours, nous avons pris la direction de Cracovie, une longue journée de route de 600 km, sur 12 heures plutôt que les 8 heures et quelques minutes que suggérait GoogleMaps. Cette étape devait être parsemée de pauses, pour permettre à bébé de se dégourdir, de manger et de jouer un peu parce que c’était impensable de lui faire passer la journée dans son siège d’auto.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires