Santé

Les tics nerveux chez l’enfant

Elle ronge ses ongles pendant que son copain de jeu se craque les doigts. Pourquoi est-ce que certains enfants sont susceptibles de développer des tics nerveux?

Certains enfants sont aux prises avec un tic nerveux, ou même plusieurs. Certains rongent leurs ongles à un très jeune âge et continuent de le faire jusqu’à l’adolescence; pour d’autres, cette manie disparaît spontanément après une courte période. Comment ces tics apparaissent-ils et que devez-vous faire pour aider les enfants à s’en défaire?

Qu’est-ce qu’un tic?

Les tics sont des mouvements compulsifs semi-contrôlés. Ils peuvent se présenter sous plusieurs formes tels que se ronger les ongles, jouer avec son visage, émettre des sons, mordre l’intérieur de ses joues, s’arracher les cheveux ou se craquer les doigts.

Les tics sont généralement causés par un surplus de pression ou une frustration, de telle sorte qu’en faisant disparaître un tic sans en trouver la cause, ils peuvent revenir sous une autre forme1. Malgré l’étiquette de « tics nerveux », les gens qui ont des tics ne sont pas nécessairement plus nerveux que les autres. Ces tics affectent 12 % à 24 % de la population d’âge scolaire et surviennent surtout chez les enfants de plus de 7 ans.

Dans de rares cas, certains tics peuvent être le symptôme d’une maladie neurologique telle que le syndrome de la Tourette.

Qu’est-ce qui cause les tics?

De nombreuses causes peuvent déclencher les tics chez un enfant : le stress, la fatigue, la nervosité ou l’ennui en font partie.

Ils peuvent être causés par des événements spécifiques2 comme la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, un décès ou une séparation, mais ils peuvent aussi être causés par un besoin de bouger ou d’extérioriser. Un enfant très actif qui doit rester assis ou qui doit être calme pour montrer l’exemple à ses frères et sœurs, par exemple, pourrait développer des tics.

Finalement, un enfant qui ressent beaucoup de pression parce qu’il doit performer dans une activité artistique ou un sport pourrait aussi en développer.

Ces tics m’agacent!

Quand on constate que notre enfant se ronge les ongles constamment, qu’il fait de petits bruits à la bibliothèque ou qu’il craque ses doigts au cinéma, on peut être tentée de lui dire d’arrêter, mais les spécialistes nous le déconseillent.

En effet, parler de ce tic gênant en public ou demander à votre enfant d’arrêter de faire quelque chose d’automatique qui le détend peut l’angoisser davantage, lui qui a déjà du mal à gérer la pression. Il est donc préférable d’éviter de lui faire des remarques ou des reproches.

Que faire alors?

Puisque ce sont des facteurs extérieurs qui causent les tics chez les enfants, il est inutile de faire usage de discipline ou d’autres stratégies pour convaincre l’enfant d’arrêter. Même les solutions qui fonctionnent chez les adultes peuvent n’avoir aucun effet chez les enfants. Par exemple, certains enfants s’habituent au goût du produit amer destiné à les empêcher de se ronger les ongles, plutôt que d’arrêter. Tant que la cause n’est pas trouvée, il continuera de les ronger.

Certains médecins suggèrent d’ignorer carrément les tics et d’attendre qu’ils disparaissent d’eux-mêmes pendant l’adolescence. Si vous voulez quand même intervenir, tâchez de le faire avec délicatesse.

Parlez subtilement à votre enfant et tentez de trouver ce qui peut avoir changé dans sa vie, si ce n’est pas quelque chose d’évident comme l’entrée à la maternelle ou un déménagement.

Vous pouvez aussi établir un moment quotidien pour qu’il vous raconte sa journée en détail, pendant le souper, par exemple, ou avant l’heure du coucher. Essayez aussi de le féliciter davantage quand il réussit et de dédramatiser les défaites. Finalement, évitez de trop parler du sport ou de la discipline qu’il pratique en activité parascolaire et apprenez-lui à se détendre. Si ces stratégies ne parviennent pas à venir à bout des tics, elles auront au moins permis d’établir une bonne communication et de mieux comprendre votre enfant.

Quand s’inquiéter?

En général les tics disparaissent tout naturellement, dès que leur cause disparaît ou que l’enfant apprend à mieux gérer la pression. Toutefois, sachez qu’un tic qui dure plus d’un an risque de devenir chronique et que certains autres facteurs doivent vous pousser à consulter.

En effet, si les tics prennent de l’ampleur ou causent d’autres troubles (dentaires, cutanés, etc.), s’ils sont accompagnés d’un trouble d’attention ou s’ils nuisent à son estime, n’hésitez pas à en parler à un pédiatre ou à un psychologue. Il pourra discuter avec votre enfant ou vous donner quelques trucs.

Références
  1. Centre d’études sur les troubles obsessionnels-compulsifs et les tics
  2. Naitre et grandir
  3. Médecine et Santé
  4. Esculape
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires