Santé

Moins d'anémie si on coupe le cordon plus tard

Au moment de l’accouchement, il existe un moyen simple d’assurer au nouveau-né des réserves de fer optimales. Il suffit de repousser de deux minutes le moment où l’on interrompt la circulation de sang dans le cordon ombilical.

C’est ce que révèle une étude américaine publiée dans la célèbre revue médicale anglaise The Lancet.

Le cordon ombilical relie le fœtus au placenta de la mère. C'est dans ce cordon que circulent les vaisseaux sanguins (2 artères et 1 veine) qui alimentent l'embryon puis le fœtus pendant la grossesse. Lors de l'accouchement, une fois le bébé sorti du ventre de la mère, le cordon ombilical est « clampé », pour arrêter la circulation sanguine entre le placenta et le bébé, puis coupé, ce qui marque la fin de la dépendance biologique du bébé à sa mère.

Kathryn Dewey, professeur de nutrition à l’université de Californie (Davis, États-Unis) et son étudiante Camila Chaparro ont voulu savoir si le fait de repousser le moment de clamper le cordon ombilical pouvait avoir un effet positif sur les réserves en fer des bébés après 6 mois et pouvait diminuer les risques d’anémie (carence en fer).

Elles ont suivi 476 bébés de poids normal et nés à terme qu’elles ont réparti en 2 groupes. Les premiers ont eu leur cordon clampé dix secondes après leur sortie, comme cela se fait traditionnellement. Les seconds l’ont eu 2 minutes après, de manière à laisser plus longtemps le sang de la mère circuler dans l’organisme du nouveau-né. Le taux de fer des nouveau-nés a été mesuré à la naissance et à 6 mois. Kathryn Dewey et sa collègue ont également surveillé l’alimentation, la croissance et l’état de santé des bébés à 2, 4 et 6 mois. Résultats : le fait de retarder de deux minutes le moment de clamper le cordon augmente significativement les réserves de fer à 6 mois. Chez les petits poids de naissance, les bébés de mères anémiées, ou ceux qui ne reçoivent pas de laits supplémentés en fer, qui sont le plus à risque d’anémie, l’effet est remarquable.

« Nos résultats montrent que ce délai supplémentaire permet une augmentation du stock de fer pouvant aller de 27 jusqu’à 47 mg. Ça équivaut aux besoins d’un enfant pendant un ou deux mois, explique Kathryn Dewey. Ceci pourrait permettre de prévenir les carences en fer chez le bébé de moins de 6 mois, quand il n’est pas encore possible d’introduire une alimentation enrichie en fer » poursuit-elle.

Le manque de fer chez les jeunes enfants peut avoir des conséquences néfastes et irréversibles sur la santé. Ces résultats sont donc de première importance, particulièrement dans les pays en voie de développement où 50 % des enfants de moins d’un an seraient anémiés. Prochaine étape pour les chercheuses : diffuser leur résultat auprès des sages-femmes et des obstétriciens pour que l’attente de deux minutes avant le clamp du cordon devienne un geste de routine.

Source

Le Journal Santé


Cette semaine
4 questions incontournables à se poser avant d’aller à l’épicerie

Présenté par le Mouvement J'aime les fruits et légumes

Difficile d’ignorer le sujet chaud du moment - l’inflation. Selon le dernier sondage de l’Institut québécois de planification financière, plus de la moitié des Québécois.es affirment avoir changé leurs habitudes de consommation en raison de la hausse du coût de la vie.1

5 petites résolutions alimentaires

Sans vouloir tout chambouler dans vos habitudes, voici quelques petites résolutions à inscrire à votre menu pour voir rapidement des impacts sur la santé et l’humeur générale de votre famille.

10 résolutions pour la nouvelle année!

Avez-vous de la difficulté à tenir vos résolutions? Voici quelques pistes pour vous aider à vous fixer des objectifs réalistes et motivants afin d’optimiser vos chances de réussite!

Cuisiner avec ce qu’on a : économique et anti-gaspi

Présenté par le Mouvement J'aime les fruits et légumes

J’aime cuisiner de façon simple et instinctive. Surtout, j’aime cuisiner de façon efficace. Je me suis rendu compte que plusieurs recettes du même type peuvent se résumer en un seul et même canevas de base.