Santé

L’acupuncture, l’anxiété et le stress chez les enfants

Les troubles anxieux sont les problèmes de santé mentale les plus répandus et touchent un Canadien sur dix. On décrit parfois l’anxiété comme la tendance à créer, exagérer ou anticiper le stress.

Elle est la plupart du temps traitée par une médication, combinée à une thérapie psychologique comme l’approche cognitivo-comportementale ou la pleine conscience.

On constate une augmentation des troubles anxieux chez les enfants depuis les années 2000. On estime que 10% à 15% des enfants au Québec seraient touchés et que les troubles anxieux représentent 30% à 40% des cas à l’urgence en santé mentale chez les enfants.

Dans ma pratique, je remarque aussi une augmentation importante des cas de consultation pour anxiété et stress chez les adolescents et même chez les enfants. Les manifestations de l’anxiété se traduisent souvent par des maux de ventre, de la nausée, de l’irritabilité, des troubles du sommeil, de la fatigue, des tensions musculaires, etc. Au niveau social, on remarquera des comportements d’évitement, des tics, voire des rituels d'apaisement. Si l’enfant souffre d’attaques de panique, on peut même observer des épisodes de troubles respiratoires, des étourdissements, des engourdissements, etc.

Le stress

Selon l'endocrinologue Hans Selye, le stress est une réponse non spécifique de l’organisme à n’importe quelle demande à laquelle il doit faire face, que ce soit une grande douleur ou une grande joie. Le stress, qu’il soit donc positif ou négatif, déclenche une succession de réactions qui permettent à l'organisme de gérer la situation. La réponse au stress comporte deux phases.

Dans la phase d’alarme, l’hypothalamus et l’hypophyse au sein du cerveau vont stimuler les glandes surrénales pour libérer l’adrénaline. C’est ce qui fait augmenter le rythme cardiaque et la tension artérielle. Certains muscles vont se contracter et du glucose sera libéré dans le sang. C’est une réaction souhaitable pour une situation qui demande une mobilisation immédiate des ressources, par exemple, pour éviter un danger ou pour performer durant un examen.

Dans la phase de résistance, l’organisme libère ensuite d’autres hormones.

  • le cortisol, qui régule la tension artérielle, de la fonction cardiovasculaire, de la fonction immunitaire.
  • la dopamine, aussi appelée l’hormone du plaisir.
  • les endorphines, hormones en lien avec un sentiment de bien-être.
  • la sérotonine, hormone du sommeil et de l'apaisement par excellence.

Une fois la situation stressante apaisée et contrôlée, une réaction de détente s’enclenche puis, après une période de repos, l’organisme retourne à son métabolisme naturel.

Si la situation stressante dure trop longtemps ou qu'elle se reproduit fréquemment, l’organisme entre alors dans la troisième phase : la phase d’épuisement. Les hormones conçues pour gérer les situations stressantes sont produites quasi continuellement, le coût énergétique pour l'organisme est alors trop important et produit des effets néfastes à long terme comme :

  • les troubles du sommeil et l’insomnie, l’énurésie.
  • les troubles digestifs, maux de ventre, diarrhée et constipation.
  • les troubles de fertilité et l’aménorrhée.
  • la dépression, perte d’intérêt.
  • l’affaiblissement du  système immunitaire, gastro, rhume ou otites à répétition.
  • l’augmentation des risques d’affections cutanées comme l’eczéma.
Et le point de vue de la médecine chinoise dans tout cela?

J’aime à dire que pour affronter les aléas de la vie, l’individu doit avoir «  les reins solides » et cela prend tout son sens tant en médecine moderne en connaissant les fonctions des surrénales dans la réponse au stress, que par les textes médicaux chinois qui nous enseignent comment le Rein supporte les autres organes.

Dans le Huangdi NeiJing, qui est le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle, on apprend que les émotions circulent avec le Qi (l’énergie vitale) et que lorsque le Qi est bloqué nous commençons à ressentir des symptômes désagréables, nous pouvons facilement faire un parallèle avec certaines tensions que nous éprouvons davantage en période de stress.

Dans le même ouvrage, il est aussi dit qu' « il est bien connu que toutes les maladies sont le résultat d’un déséquilibre du Qi: la colère fait monter le Qi, la joie ralentit le Qi, la tristesse disperse le Qi, la peur fait descendre le Qi, la terreur amène la confusion dans le Qi et l’anxiété fait stagner le Qi. La colère endommage le Foie*, la joie excessive endommage le Coeur, l’anxiété endommage la Rate, la tristesse endommage les Poumons et la peur endommage les Reins. »

Toutes les émotions sont normales et nécessaires. C'est le fait de vivre une émotion sur une longue période qui peut avoir des conséquences sur la santé en créant des “blocages énergétiques”. Il est intéressant de remarquer que même une émotion considérée positive comme la joie peut endommager un organe, soit le Coeur. La médecine traditionnelle chinoise (MTC) nous rappelle qu’il n’est pas souhaitable de rester perpétuellement dans la joie… Est-ce que ça serait possible d’ailleurs? Tout est une question de dosage.

Comme le corps et l’esprit sont les deux facettes d’une même entité, le thérapeute accordera autant d’importance aux émotions qu’au sommeil, à la digestion, à l’élimination, aux troubles de peau, à la santé pulmonaire et cardiaque, avant de faire son bilan et de pouvoir proposer un plan de traitement. En médecine chinoise, chaque organe possède une fonction physique et psychique. Par exemple, les reins sont concernés par la détermination et la volonté et sont affectés par la peur. Le Foie est concerné par l’imagination et est affecté par la colère tandis que les Poumons sont en lien avec le retour à soi et sont affectés par la tristesse, etc. L’acupuncteur cherchera donc quelles sphères ou quels méridiens sont affectés par l’anxiété ou le stress pour traiter de façon à rééquilibrer le flux de Qi.

Les bienfaits de l’acupuncture

Les recherches en neuroscience montrent que l’acupuncture peut moduler le système nerveux et l’activité sympathique et parasympathique, de façon à avoir un impact clinique significatif. L’acupuncture désamorce la réponse fuite-combat-inhibition. Elle agit donc à la source même de la réponse au stress.  

L’apaisement et le retour au calme commencent à se faire sentir durant le premier traitement et se poursuivent dans les heures et les jours suivants. L’effet des traitements est cumulatif et le plan de traitement sera personnalisé en tenant compte de la présentation des symptômes de chaque patient. Par exemple, des séances plus rapprochées durant les premières semaines pourront s’espacer avec l’évolution de la condition. Aussi, selon la sensibilité, on pourra utiliser les aiguilles plus fines ou même le LASER pour stimuler les points d’acupuncture.

En conclusion, le stress est une réponse souhaitable de l’organisme pour répondre à une situation ponctuelle. Le stress à long terme par contre est dommageable, et l’anxiété qui en découle parfois amène des conséquences qui affectent les activités quotidiennes de l’individu qui l’éprouve. Heureusement, l’acupuncture est une alliée de choix, efficace et sécuritaire pour aider les familles à composer avec les troubles anxieux.

* On utilise les noms d’organes avec une lettre majuscule lorsque l’on réfère au concept d’organe selon la médecine traditionnelle chinoise, ce qui diffère de l’organe physiologique et de ses fonctions en médecine occidentale.

Par Julie Morand, Ac., Acupuncteure, Clinique Pelvi-Santé

Pour en savoir plus

https://ici.radio-canada.ca/premiere/liste-d-ecoute/science/62374/hans-selye-lhomme-qui-a-explique-le-stress

https://www.sciencedirect.com/topics/psychology/biological-stress-response

Health Direct. Anxiety symptoms [Internet].; [cited 28th May 2017].  https://www.healthdirect.gov.au/anxiety-symptoms

Lund, T. Lundeberg, Mechanisms of acupuncture, AcupunctRelatTher (2016), http://dx.doi.org/10.1016/j.arthe.2016.12.001

Huang Di Nei Jing Su Wen; Nature, Knowledge, Imagery in an Ancient Chinese Medical Text, Paul U. Unschuld, University of California Press, Berkeley Los Angeles London, 1997

Pelvi-Santé

Clinique multidisciplinaire

À la clinique Pelvi-Santé, notre équipe est constituée de physiothérapeutes, de sexologues psychothérapeutes, d’une ostéopathe et d’une acupunctrice, des femmes passionnées par leur travail, qui ont à cœur d’offrir une prise en charge personnalisée des patients. Les professionnelles de la clinique Pelvi-Santé participent régulièrement à des tables d’études de cas afin d’effectuer des mises à jour de leurs connaissances. Ce qui nous distingue? Nous pouvons établir un plan de traitement multidisciplinaire avec nos professionnelles. De bien grands mots pour vous dire que nous travaillons en équipe pour que votre plan de traitement soit le plus efficace possible afin de vous soulager rapidement.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Passez du temps de qualité chez Bfly!

Participez pour gagner un laissez-passer chez Bfly!

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires