Santé

Des règles de sécurité dans le bac à sable

Le danger vient des excréments d'animaux.

Aucun enfant n'est capable de résister à l'attrait d'un bac à sable, là où pelles, seaux et imagination donnent naissance à une multitude d'aventures.

Le problème est que certains habitants du royaume animal pourront méprendre pour une litière ce qui devrait être, dans les faits, l'environnement de jeu idéal pour un enfant. Les chats, les chiens et même les ratons laveurs pourront faire du bac à sable leur propre toilette portative.

Les enfants pourront ensuite rencontrer quelques parasites particulièrement déplaisants lors de leur prochaine séance de jeu. « Absolument rien n'indique que les enfants devraient éviter les bacs à sable. Ce sont des maladies très rares qui ne touchent qu'un nombre très faible de gens en Amérique du Nord chaque année, a dit le docteur Scott Weese, un vétérinaire spécialisé dans ces infections appelées zoonoses - qui peuvent passer de l'animal à l'humain. Mais c'est le genre de truc que, même si c'est très rare, si on peut le réduire encore davantage, pourquoi pas? »

L'âge auquel les enfants commencent à s'intéresser au bac à sable est aussi l'âge où, semble-t-il, tout ce qu'ils touchent finit dans leur bouche. Si le sable contient des excréments animaux, ils pourront ingérer par inadvertance les œufs de divers ankylostomes (un ver parasite de la classe des nématodes aussi appelé ver à crochets) qui peuvent infecter les animaux. « Les œufs des parasites sont notre principale inquiétude. Et certains peuvent être particulièrement désagréables », a expliqué le docteur Weese, de la faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Guelph.

Dans certains cas, les ankylostomes peuvent pénétrer la peau et causer un problème appelé larva migrans cutanée. En 2006, dans une colonie de vacances de la Floride, 18 jeunes et quatre moniteurs ont été frappés par ce problème. Des excréments de chat dans un bac à sable ont été mis en cause.

De tous les animaux, les chats sont d'ailleurs les plus susceptibles d'utiliser le bac à sable comme litière. Et comme ils aiment enterrer leurs excréments, il pourra ne pas être immédiatement évident que le bac ne contient pas que du sable. De plus, au fil du temps, ces excréments se décomposeront, les rendant encore plus difficiles à repérer.

S'ils préfèrent généralement se soulager au-dessus du sol, les ratons laveurs pourront aussi occasionnellement se laisser tenter par un bac à sable. Le tiers de ces animaux seraient porteurs du baylisascaris, le parasite qui cause leur version du ver à crochets.

« Ça peut être une maladie vraiment très grave si quelqu'un l'attrape », a dit le docteur Weese, avant d'ajouter que les survivants présenteront souvent des séquelles neurologiques.

Les précautions à prendre pour minimiser les risques sont pourtant fort simples.
« Couvrir le bac à sable est la chose la plus importante et la plus facile à faire. Si le chat ne peut embarquer dedans, il ne pourra pas le contaminer », a dit le docteur Weese. Les nouveaux modèles de bacs à sable sont habituellement équipés d'un couvercle bien ajusté. Autrement, une simple planche de bois sur laquelle on posera un bloc de ciment pourra très bien faire l'affaire. Recouvrir le bac à sable empêchera aussi la formation de flaques d'eau dans lesquelles les moustiques pourront pondre leurs larves.

Les enfants ne devraient jamais manger ou boire pendant qu'ils sont dans le bac à sable, et ils devraient se laver les mains dès le jeu terminé.

Il faut aussi songer à changer le sable de temps en temps, surtout si le bac a été laissé à découvert et qu'on a des raisons de croire qu'il a été visité par un animal.

Source : La Presse Canadienne

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Profitez de l'été grâce à Vtech!

Courez la chance de gagner le super tricycle interactif de Vtech

Commentaires