Femme

Les fibromes utérins

Vos règles sont plus pénibles, avec maux de ventre amplifiés et saignements surabondants? Les coupables sont peut-être des fibromes, des petites masses dans votre utérus.

Qu’est-ce que c’est?

Elles ont la taille d’une bille et peuvent apparaître à l’intérieur de la cavité utérine (les fibromes sont alors sous-muqueux), dans la paroi utérine (intra-muraux) ou sur la paroi externe de l’utérus (extra-muraux).

Les fibromes sont des tumeurs BÉNIGNES : il s’agit en fait de masses de tissus fibreux très durs et denses qui croissent à même les cellules de l’utérus, explique Dre Isabelle Girard, gynécologue-obstétricienne et vice-présidente de l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ). Elle illustre cette définition en comparant les fibromes aux germes qui font leur apparition sur les pommes de terre…

Les causes et l’incidence

En fait, on ne connaît pas les facteurs à l’origine des fibromes. On sait toutefois que les œstrogènes favorisent leur croissance.

Les experts et les médecins savent également que l’utérus de 30 % des femmes en abrite; bon nombre d’entre elles ne le saura jamais, alors que chez certaines femmes, les fibromes ne sont pas inoffensifs. « Leur apparition débute généralement au cours de la trentaine et c’est dans la quarantaine que leur présence peut devenir problématique. À partir du début de la cinquantaine, ils s’estompent », indique Dre Girard.

Les prédispositions peuvent être d’ordre racial – les femmes noires sont plus susceptibles d’avoir des fibromes – mais également familial : la possibilité d’avoir des fibromes dans son utérus est plus élevée chez les femmes dont la mère a connu le même problème.

Les symptômes et les conséquences

Des saignements beaucoup plus abondants ou irréguliers constituent le principal signal d’alarme de la présence de ces petits ennemis utérins. On peut du coup ressentir également des maux de ventre soutenus, voire des maux de dos.

Pendant la grossesse

La grossesse se caractérise notamment par de fortes poussées d’œstrogènes, ce qui peut enclencher la croissance rapide des fibromes. Ceux-ci sont alors privés d’un apport sanguin normal : les petits « germes de patates » peuvent ensuite être atteints d’une nécrose aigüe et faire subir à la future maman qui en est porteuse des maux de ventre qui ressemblent à des contractions dans de très rares cas. 

Comme ils sont localisés sous l’endomètre, les fibromes sous-muqueux peuvent entraver l’implantation du fœtus, indique Dre Girard, puisqu’ils soulèvent ainsi ce qui constitue le nid dans lequel l’embryon cherche à s’implanter. « Ils peuvent aussi provoquer l’obstruction des trompes de Fallope par leur présence dans la cavité », ajoute la gynécologue.

Les fibromes intra-muraux provoquent peu de dégâts chez la femme enceinte, sauf s’ils sont volumineux; ils peuvent alors s’avérer un obstacle à la sortie du bébé lors de l’accouchement.

Les fibromes extra-muraux ne comportent pas de risques pendant la grossesse.

Hors grossesse

En poussant vers le haut la paroi menstruelle (l’endomètre), les fibromes sous-muqueux provoquent des saignements irréguliers ou abondants. Les fibromes intra-muraux, dont le volume augmente généralement pendant la quarantaine, occasionnent des saignements plus abondants, alors que les fibromes extra-muraux peuvent, en exerçant une pression sur la vessie ou le rectum, générer – bien que rarement – des problèmes urinaires ou de constipation, explique Dre Girard.

Les traitements

Fibromes découverts pendant la grossesse

On intervient rarement sauf si on décèle des complications liées à la présence des fibromes et qu’ils seraient susceptibles de se reproduire lors de grossesses ultérieures. On procède alors à un traitement chirurgical, la myomectomie, mais seulement après l’accouchement.

La myomectomie peut être effectuée par hystéroscopie (elle ne nécessite pas d’incision); on épluche et on morcèle le fibrome à l’aide d’un endoscope, un instrument optique médical qui permet de visualiser l’opération.

La myomectomie par laparoscopie consiste à retirer les petites tumeurs après avoir pratiqué de petites incisions dans la cavité abdominale.

Enfin, on a recours à la myomectomie abdominale pour éliminer les fibromes localisés à l’intérieur de la paroi de l’utérus. On procède alors à une incision dans l’abdomen, puis dans l’utérus.

La myomectomie est le seul traitement chirurgical qui permet à la femme de conserver sa fertilité.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le zoo de Granby l'hiver!

Gagnez un forfait famille pour aller au zoo de Granby.

Nos Concours

Commentaires