Femme

Combattre la déprime hivernale

Selon différentes sources, entre 5 % et 18 % des Canadiens disent souffrir de dépression saisonnière chaque hiver. Chaque épisode se traduit par des périodes d’irritabilité ou de tristesse, par un état de fatigue chronique, par une baisse de productivité, par une baisse de libido et par une tendance à s’isoler. Si plusieurs d’entre nous présentent quelques-uns de ces symptômes, nous ne souffrons tout de même pas tous de dépression.

Nous pouvons donc nous demander si notre comportement hivernal a quelque chose à voir avec notre état? Pouvons-nous améliorer notre humeur d’hiver en changeant nos habitudes? Voici quelques pistes de réflexion qui vous aideront peut-être à retrouver un peu de cette énergie qui semble s’être endormie jusqu’au printemps.

On ne bouge plus

L’hiver, on ne fait plus de marches, on va moins au parc, on prend plus souvent l’autobus et la voiture. On le fait machinalement, sans trop y porter attention, et cette nouvelle façon de faire évolue lentement pendant l’automne.

Pour ceux qui ne pratiquent aucun sport, cette transition veut dire qu’on ne bouge plus pendant plusieurs mois. Quand on pense qu’après une journée de ski ou de glissade, on se sent en pleine forme, on peut comprendre qu’après trois mois d’inactivité, on se sente un peu engourdie. Pour y remédier, il suffit de peu de choses : mettre un peu de musique pour danser, jouer dans la neige ou marcher plus souvent peut suffire à vous remettre d’aplomb.

On s’inquiète des finances

Pendant l’hiver, nous traversons la période des Fêtes et ses dépenses folles. Après Noël, le poids des cartes de crédit se fait sentir dans bien des familles et peut saper le moral de bien des gens. La seule solution à ce stress financier d’après les Fêtes est de préparer un budget et de vous y tenir. Il n’y a pas d’issue, si vous voulez arrêter d’être stressée avec vos dettes, il faudra passer par une meilleure gestion de vos finances.

On se fatigue avec les obligations familiales

Avec le temps des Fêtes, on se rapproche aussi de la famille éloignée. On voyage pour les voir et on dépense beaucoup d’énergie à passer d’une soirée à l’autre. Si pour certains, c’est une période de grandes joies, pour d’autres, ces relations familiales ne sont même pas souhaitables. Si tel est votre cas, plutôt que de vous fatiguer à supporter la personne que vous n’aimez pas, restreignez les sorties et assoyez-vous plus loin pendant les soupers. Si vous limitez les relations que vous ne chérissez pas dans le tact et la délicatesse, vous serez moins fatiguée et de meilleure humeur.

On mange mal

L’hiver, on mange plus de viande, de gras, de pâtisseries et de pâtés. Tout ça est bien lourd pour notre système qui a l’habitude de manger plus léger le reste de l’année. En plus, le temps des Fêtes change intensément notre alimentation pendant une courte période. Par la suite, notre corps est débalancé, et c’est bien normal. Il faudra le rééquilibrer et faire le plein de vitamines et de fibres si vous voulez retrouver votre état normal.

On passe trop de temps sur Internet

Le jugement des autres, les personnes négatives, les faits divers sordides et les mauvaises nouvelles finissent par avoir un impact sur notre humeur au quotidien. Délaissez l’ordinateur de temps et temps et cherchez une occupation qui vous aidera à faire le vide, comme cuisiner, bricoler, jouer de la musique ou coudre. Vous vous en sentirez vite mieux.

On se sent seule

C’est normal, puisqu’on ne croise presque personne par hasard l’hiver, sauf peut-être à l’épicerie. Les conversations au coin de la rue, les rencontres improvisées, les nouvelles amitiés au parc et les conversations entre voisins n’ont plus lieu quand il fait trop froid. Si en plus tous les gens qu’on connaît sont casaniers l’hiver, ils risquent de moins nous appeler et c’est un cercle vicieux de solitude qui s’installe. Si vous vous sentez seule, prenez l’initiative d’inviter vos amis. Ces rencontres pallieront aussi la nostalgie qui s’installe presque toujours après les fêtes et l’angoisse de la rétrospective de fin d’année qui vient de passer.

Il suffit probablement de prendre conscience de tous ces facteurs aggravants pour se sentir mieux. Si vous y portez attention, vos efforts pour bouger un peu devraient vous procurer un peu de lumière et une meilleure oxygénation. Aussi, une meilleure alimentation devrait vous donner davantage de la vitamine D dont vous avez besoin pendant ces longs mois d’hiver.

Avec un peu de chance et des efforts soutenus, vous n’aurez bientôt plus cette impression que les humains sont faits pour hiberner, avec les ours et les marmottes.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Commentaires